topblog Ivoire blogs

04/09/2008

Choco Miss Noël : futilité malsaine

Je rebondis sur un post récent de Yoro pour dire tout le mal que je pense du concours Choco Miss organisé à Abidjan par Patricia Kalou, pour initier les fillettes très rapidement à la facticité du monde d'artifices, d'esbroufe et de "boucan" qui veut se transformer en référentiel en Côte d'Ivoire.
Je suis d'accord avec Yoro parce que je pense que la culture populaire n'est pas innocente, elle renvoie à des corpus de valeurs. Nous n'avons pas envie que nos fillettes mettent toute leur espérance dans un culte d'une beauté instrumentalisée aux fins que l'on sait par les adultes qui font la promotion des valeurs négatives dont nous parlons ici.
Je déplore que la société Chocodi fasse de ces histoires de "choco-miss" un point central de sa communication comme en témoignait, il y a plus d'un an, un post du blog Babiwatch.