topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/08/2010

Merci à vous, amis blogueurs !

nc.jpg
Repos (mérité ?) après la grande épreuve. Avant de revenir sur le devant de la scène, je tiens - alors que je couve un petit palu bien vicieux - à remercier ici tous les blogueurs, commentateurs de blogs et "facebookers" qui nous ont soutenu, Saint-Claver, Stéphane et moi lors de nos deux semaines à l'ombre, racontées ici.

Je suis en train de naviguer sur le web, et je me rends compte du soutien et de l'activisme remarquables de la blogosphère, en plus du relais naturel que constitue la presse "classique". La blogosphère existe, et elle peut prendre chair, au-delà de nos pensées "jetées" sur la Toile. Je ne sais pas quels mots peuvent contenir ma reconnaissance envers vous tous. Je sens une grande responsabilité peser sur mes épaules. J'ai le devoir d'être meilleur, plus soucieux des intérêts de la communauté dans ma manière de pratiquer le journalisme, digne de la mobilisation qui a été la vôtre.

Nous reviendrons bien entendu sur ces "deux semaines à l'ombre". Mais il est évident que nous ne pourrons pas éluder ce que nous avons vécu. Il y aura forcément un "avant" et un "après" le passage par la case "prison".

13/07/2010

Filière café-cacao : la «bombe» du Nouveau Courrier

Tapé doh.jpgamouzou.jpg

Dès aujourd’hui, mardi 13 juillet, et jusqu’au samedi 17 juillet, le quotidien Le Nouveau Courrier publie une série explosive de cinq articles sur le «dossier chaud» de la filière café-cacao, remis par le procureur Raymond Tchimou au président Laurent Gbagbo le jeudi 24 juin dernier.

 

Un réquisitoire judiciaire supervisé par le doyen des juges Ladji Gnakadé, qui court sur 137 pages et qui est accablant. Il décrit par le menu les faits sur lesquels les «barons» de la filière, notamment les figures de proue Henri Amouzou et Lucien Tapé Doh, sont accusés d’avoir commis des incroyables forfaitures, aux fins de soustraire des dizaines de milliards de FCFA des caisses de la filière.

Escroqueries, abus de confiance, détournements de fonds, faux et usage de faux en écriture, abus de biens sociaux… Le Nouveau Courrier décrit par le menu les méthodes utilisées, évoquant des manipulations financières, des achats de propriétés en France, des comptes à Monaco, etc…

Un dossier haletant, qui se lira comme un thriller.