topblog Ivoire blogs

02/07/2009

Biens mal acquis : Bédié aussi !

 

 

Bedie-arrete-micros (1).jpg

Un lecteur régulier de ce blog nous signale que le dernier rapport du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), très commenté parce que le président camerounais y fait son entrée, évoque aussi l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié – lancé dans une campagne électorale dont il espère qu’elle se soldera par sa victoire à la prochaine présidentielle. Voici les extraits qui le concernent.

 

"Le successeur d’Houphouët-Boigny, Henri Konan Bédié, dont la fortune était estimée par le Quid, en 1992, à 2,5 milliards de francs français (380 millions d’euros) alors qu’il n’était encore que Directeur des douanes sous Houphouët-Boigny, a connu plus d’ennuis. Non pas en France, où il entretenait des relations avec les hommes politiques qui lui offrirent d’ailleurs l’exil quand il fut renversé par le général Gueï en décembre 1999, mais en Suisse, où ses comptes furent gelés le 8 mars 2000 par l’Office fédéral de justice. Ce dernier avait en effet reçu une demande d’entraide judiciaire de la justice ivoirienne pour bloquer les comptes de l’ancien président, qui aurait notamment détourné 24,8 millions $ d’aide européenne à la santé. Seulement 5 à 7 millions de francs suisses furent bloqués

dans neuf banques. Depuis, l’entraide judiciaire accordée à la Côte d’Ivoire n’a pas été poursuivie par la Suisse, qui met en cause le manque de volonté politique des autorités ivoiriennes dirigées par le général Gueï, qui n’auraient fourni aucune preuve. Elles avaient pourtant délivré à l’époque un mandat d’arrêt international contre H. K. Bédié, qui résidait alors en France. Il ne fut jamais inquiété par la justice de son pays."

 

Pour lire le rapport en entier, cliquez ici. Il est très intéressant, notamment quand il évoque l’hypocrisie des Etats occidentaux qui sont les plus gros profiteurs de la cupidité de certains chefs d’Etat du Sud, et les « palabres » autour de la succession d’Houphouët-Boigny."