topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/10/2009

L'étrange carte d'identité de l'étrange "sergent-chef Gossé"

L'affaire Guy-André Kieffer rebondit à Paris avec la diffusion par France 3, dans le journal télévisé 19/20 du mercredi 30 septembre 2009, du témoignage d'un certain "Alain Gossé", présenté comme un militaire ivoirien et qui mettrait en cause l'appareil sécuritaire de la présidence ivoirienne dans la disparition du journaliste-consultant franco-canadien à Abidjan,  le 16 avril 2004.

Un "sergent-chef" dont plusieurs observateurs, y compris indépendants, doutent de l'identité réelle pour un ensemble de raisons qu'on ne peut pas balayer du revers de la main.

France 3 et d'autres médias français se fondent sur une carte d'identité produite par celui qui est présenté par le juge Patrick Ramaël comme un "témoin-clé" pour attester de son identité et de son appartenance à l'armée.

Pourtant, cette carte d'identité pourrait bien être un faux grossier. Elle se présente comme ce qu'on appelle en Côte d'Ivoire une carte d'identité verte. Le problème ? Sa validité va du 30 mars 2000 au 30 mars 2010. Pourtant, il est de notoriété publique que la production de ces cartes a été interrompue en... décembre 1999, après le coup d'Etat du général Robert Gueï, ainsi que l'atteste le site de l'Office national d'identification de Côte d'Ivoire (ONI), sur une page qu'on peut lire entièrement ici :

"Le Projet Sécurité est crée pour la réalisation d’un système informatique d’identification et de contrôle de la population nationale et étrangère par la production de titres d’identité hautement sécuritaires.
Cette structure débute ses activités en Octobre 1991 par la délivrance des cartes de séjour. En septembre 1993, le Projet Sécurité produit les premières Cartes Nationale d’Identité vertes.

En 1998, la Loi n° 98-448 du 04 août relative à l’identification des personnes et au séjour des étrangers en Côte d’Ivoire est promulguée.
Le décret d’application de cette loi permet la création du Central d’Identification Sécuritaire (C.I.S.). Les types de titres produits sont :
- la Carte Nationale d’Identité (pour les ivoiriens) ;
- la Carte de Résident (pour les étrangers).
En 1999, la Loi n° 99-690 du 14 décembre modifiant la loi  n° 98-448 du 04 août 1998 est promulguée.
La production de ces titres d’identité est interrompue lors du coup d’Etat du 24 décembre 1999.

En février 2000, le Centre National d’Identification Sécuritaire (C.N.I.S.) est crée en remplacement du Central d’Identification Sécuritaire (C.I.S.).
Cette structure ne produisait pas de titre d’identité, mais établissait des attestations administratives d’identité pour les ivoiriens et délivrait des récépissés de carte de résident aux étrangers."