topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/11/2012

Opportunité - Les Etats-Unis offrent des bourses pour les étudiants de niveau bac+2

Le Programme d'initiative des "Community College" permet à des ressortissants de Côte d'Ivoire avec d'étudier dans des "community colleges" [alternative de qualité aux universités, mais moins chères] dans le cadre d'un programme sans diplôme formel, parrainé par le Bureau des affaires éducatives et culturelles du Département d'Etat américain.

Le programme 2013-2014 prévoit l'enseignement dans des "community college" à travers les Etats-Unis dans les domaines de l'agriculture, de l'ingénierie appliquée,de la gestion des affaires et de l'administration, de l'éducation de la petite enfance, des technologies de l'information, des médias, du tourisme et de la gestion hôtelière. Depuis 2007, le programme a déjà formé 2000 étudiants venus de quinze pays. La Côte d'Ivoire participera pour la première fois à l'initiative.

Téléchargez le communiqué complet et le formulaire à renvoyer avant le 16 novembre 2012 ici.

07/11/2012

Un centre commercial s'effondre au Ghana, au moins trois morts - Les images d'une tragédie

"J'étais en route pour aller à l'école et j'ai tout à coup entendu un grand boum, les gens crier, et j'ai vu le centre commercial s'effondrer", a relaté un témoin, John Owusu. Pour l'instant, on dénombre trois morts et  trente-neuf rescapés, mais le bilan évoluera sans doute. 

Que s'est-il passé pour que l'immeuble Melcom, qui se trouve à Achimota, s'écroule de manière aussi spectaculaire ?

melcom.jpg

Pour l'instant, on ne le sait pas encore. Mais le président John Dramani Mahama a déjà annoncé les couleurs :

"Quels que soient les responsables de cette négligence, ils en paieront le prix", a-t-il dit, après un bref passage sur le lieu du drame. Pour l'instant, c'est la consternation qui domine, dans un environnement apocalyptique comme en témoignent ces quelques photos du photographe Bob Pixel, dont le reportage complet est disponible sur Facebook (cliquez ici).

bob 1.jpg

bob 5.jpg

bob3.jpg

bob4.jpg

Que Dieu console le peuple ghanéen durement éprouvé à quelques semaines des élections présidentielles. La campagne électorale devrait être suspendue.

19:56 Publié dans Vite dit ! | Lien permanent | Commentaires (0)

Le procès de Koné Katinan, qui comparaît libre, reporté au 21 novembre

Responsable de la "galaxie patriotique" en exil, Idriss Ouattara raconte :

"Le procureur a demandé ce matin au juge un dernier report pour réunir les dossiers. Demande à laquelle le juge a fait droit pour, dit-il, trancher définitivement. Mais en raison du fait que le juge prend ses congés dès cette fin de semaine, le report a été fixé au 21 décembre"

[Erratum : Après vérification, le procès aura plutôt lieu le 21 novembre.]

Le commentaire d'Idriss Ouattara :

"Ceci démontre bien que le dossier Katinan est totalement vide et que tout ce ballet auquel nous assistons aujourd'hui est purement politique. La vérité est lente mais elle finit toujours par s'imposer. On ira jusqu'au bout."

"C'est gâté" : Komandant Simi Ol fustige le pouvoir dozo en Côte d'Ivoire

"Dozo fait la loi/Devant policier/Son terrain de chasse/Maintenant c'est maison des gens (...) Dozo a percé/Il chasse plus agouti/C'est tête de l'homme il coupe"...

Cissé Bacongo a commencé à détruire les locaux de l'église des Assemblées de Dieu de Cocody - "Ils sont venus pour braver l'autorité de Dieu" (vidéo)

05/11/2012

Se marier "chic" en Côte d'Ivoire coûte-t-il aussi cher qu'en France ?

C'est en tout cas ce que l'on peut conclure d'une infographie prise sur le blog Papier Génique (sur Twitter : @papiergenique). On peut toujours débattre sur les chiffres avancés, mais d'un point de vue formel, c'est un bel exemple de ce que l'on appelle "le journalisme de données", assez tendance ces derniers temps. Félicitations.

infographie_mariage-486x1024.jpg

23:41 Publié dans Vite dit ! | Lien permanent | Commentaires (1)

04/11/2012

A Abidjan, les femmes des militaires incarcérés par le régime ont manifesté à la cathédrale

Le témoignage de l'une d'entre elles : "Nous sommes venues voir l’évêque. Pour lui exprimer un cri du coeur. Celui de femmes dont les époux sont injustement incarcérés depuis des mois. Mais il n’est pas là. Il est à l'extérieur du pays. Il est à Rome. Nous avons fait notre sit-in à l'intérieur de la cathédrale de 10 heures à 14 heures. Le secrétaire chargé de communication de l’évêque nous a reçues. Nous n’avons pas été prises à partie par les FRCI. Les gendarmes sont venus, ils nous ont écouté et ils sont partis. Nous n'avons pas pris de photo, parce que nous avons peur d'être tuées."

Propos recueillis par Benjamin Silué [Le Nouveau Courrier]

 

03/11/2012

Mise en cause sur ce blog, Maria Malagardis (Libération) a réagi - voici son commentaire !

Après l'arrestation de Simon Pierre Ehivet, frère de Simone Gbagbo, suite à la publication par le quotidien Libération de ses propos critiques vis-à-vis du régime Ouattara, nous nous sommes interrogés dans un post :

"La journaliste a-t-elle exposé son interlocuteur en divulguant son nom dans un article publié au sujet d'un pays qu'elle sait être un pays où la torture et les arrestations arbitraires sont légion ? En tout cas, il faut noter qu'elle a pris le soin de masquer l'identité d'un autre de ses interlocuteurs, qu'elle a caché sous le prénom de "Gaspard"."

Piquée au vif, Maria Malagardis, rédactrice de l'article, a réagi en commentaire sur ce blog :

"Je suis tout aussi consternée que vous mais arrêtez de rejeter la faute sur le messager plutôt que sur ceux qui ont arrêté Simon-pierre ! Je ne l'ai pas pris en traître, il savait très bien que j'étais là pour faire un reportage, il m'a encouragé à prendre des photos et j'ai voulu plutôt donner, enfin, son point de vue que de le stigmatiser. Maintenant, son arrestation, si elle est liée au papier, est totalement injustifiée, et j'aimerai que vous m'aidiez plutôt à dénoncer cette situation et lui permettre de retrouver la liberté au plus vite, plutôt que de chercher des ennemis imaginaires (merci pour la photo). Ce n'est pas moi le problème, c'est peut-être plutôt la liberté de parole en Côte d'ivoire aujourd'hui qui pose problème. Ne vous trompez pas d'adversaire !"

Dont acte.

"Libé" dénonce l'arrestation du frère de Simone Gbagbo - pour se dédouaner ?

Après l'arrestation et la "mise au trou" au sein de la DST ivoirienne de Simon Pierre Ehivet, frère de Simone Ehivet Gbagbo, suite à l'imprudente publication d'un reportage à Moossou où il était ouvertement cité (contrairement à d'autres interlocuteurs critiques dont l'identité était camouflée) par Maria Malagardis de "Libération", le quotidien s'indigne dans une brève.

"Est-ce pour avoir exprimé son inquiétude légitime sur le sort, très incertain, de sa sœur qu’il a été arrêté ? Cherche-t-on, à travers lui, à punir Moossou, lieu de naissance de Simone Gbagbo ?"

Est-ce le signe d'un remords confus ou une véritable prise de conscience de la nature dictatoriale du régime d'un Alassane Ouattara que "Libé" ne cesse de choyer depuis plus de dix ans ?

Assassinats mystérieux de religieux et de civils au Cameroun : l'épouse de Mongo Beti rompt le silence

odile tobner.jpg

Un article très intéressant d'Odile Tobner (l'épouse du regretté écrivain Mongo Beti) vient d'être publié sur le site de l'association Survie. Il est une énumération assez troublante des assassinats mystérieux de personnalités au Cameroun, qui n'ont jamais connu de suites judiciaires. Mgr Plumey (Français dont la mort n'a pas suscité de grand désir d'investigation dans la presse de son pays), l'abbé Mbassi, le père Mveng, les religieuses françaises proches de Jeanne-Irène Biya, Marthe, la veuve du président de l'UPC, assassiné en 1960 par les services français, etc...

Curieusement, les femmes tuées par ces meurtriers mystérieux sont toujours violées, en dépit de leur âge. L'article fait froid dans le dos. A lire ici.