topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

25/08/2008

Blogcamps à Abidjan : l'idée diffusée sur la Toile et à la radio

Une chose est sûre, c'est que notre idée d'organiser un "blogcamp" à Abidjan, à peine exprimée sur ce blog, a eu un retentissement assez fort au point de vue international, qui est encourageant. Le très influent portail de l'ONG GlobalVoices, qui a pour objectif de briser les barrières de langues afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent de participer à la "grande conversation mondiale", a relayé le projet. Nous avons eu des contacts poussés avec des membres de Rising Voices, le "département" de Global Voices s'occupant d'aider les "voix montantes" des pays en développement à se faire entendre.
Philippe Couve, présentateur de la web-émission L'Atelier des médias sur RFI, nous a également donné la parole pour nous entendre expliquer notre démarche. Vous pouvez écouter notre conversation ici.

22/06/2008

Barack Obama sous le regard d'un Africain : revue (provisoire)

14ebd4cdfaa1485068fab8b0c6277af1.jpg
Nous avons été nombreux à écrire nos trois (ou quatre, ou cinq) petites lignes sur Barack Obama et ce qu'il nous inspire, en tant que bloggeurs afro-orientés. J'essaie, dans cette note, de compiler toutes les réactions à ce sujet. Si je n'y arrive pas, bien vouloir me signaler celles que j'ai oubliées.

Claudus.

"Plus qu’un nom, plus qu’un homme avec une histoire aussi invraisemblable que prodigieuse, B. Obama incarne pour moi, « la Démocratie vraie » dans un pays aussi complexe et traumatisé que les USA. Bravo Monsieur."

Kwaame.

“Barack Obama, cet homme que je ne connais sans doute pas assez, reste fascinant de par son parcours et les valeurs qu’ils ose défendre avec détermination. J’aime l’aura de sincérité et d’intégrité qui l’entoure, même si une grande partie de moi reste méfiante. C’est quand même un politicien et… arrive-t-on vraiment à ce niveau de politique en gardant les mains propres? J’en doute… mais j’espère que oui.”

Y-Voir-Plus.

"L'apparition d'Obama dans la vie publique U.S contribue à faire bouger les lignes mentales dans ce pays dominé par les WASP. Son parcours inspirera sans aucun doute toute une génération d'africains. Pour le reste je ne perds pas de vue qu'il est un grand fan de Nicolas Sarkozy et qu'un de de ses conseillers les plus influents se nomme Zbigniew Brzezinski."

Delugio.

"Bref, en presque trois mots (même pas trois phrases) : complexité signifiante pour l'Afrique."

Edgar Yapo.

"Barack Obama est la face la plus noble du rêve américain. Son élection à la tête des Etats-Unis d’Amérique serait la variante politique de l’exploit de Neil Armstrong : marcher sur la lune. Obama, étendard d’une Amérique appelée à être la terre originaire du progrès".

Nino.

"Ceux qui pensent que l'épiderme de Barack Obama va le détourner de ce pour quoi il est élu se trompent lourdement. Il n'a plus d'Africain que son feu père et sa grand-mère. Obama est Noir, pas Africain; la différence est de taille. Son élection changera certainement la donne pour des millions de Noirs américains, mais les Noirs africains eux, devront se débrouiller seuls sans l'attendre comme un messie qui portera le poids de leurs incapacités."

Kans Le Prési.

f989aa1b915123645895e0e897f63257.jpg"- Enfin un Noir qui ose; Powell avait décliné ouvertement. (Yes, we can!)
- Qu'enfin ça décomplexe le noir. (He dit it!)
- Et en plus il n'est pas obligé d'épouser ou d'avoir épousé pour s'affirmer.
En un mot, Barack Obama et mieux le couple me donne l'image du Noir qui reussit parce qu'il le mérite... parce qu'il le vaut bien."

Babiwatch.

"Barack Obama est le modèle de tout un peuple et de toute une génération,
Il est le signe que le ciel nous donne: il y a toujours une possibilité de faire tourner le cours de l'histoire de notre vie. Barack est la preuve que la foi est un excellent moteur".

Djignab.

"Avec Barack Obama, c’est la certitude que l’Afrique sera inscrite au calendrier mondial. Non pas comme objet de charité, mais en tant qu’entité dont les revendications, pour un monde plus juste, seront prises en compte."

Saint-Ralph.

"La percée politique de Barack Obama est une étape décisive dans l'histoire moderne des Noirs depuis la sortie du joug de l'esclavage. Elle est la marque officielle du début de l'ère de la fraternité entre deux mondes aux relations conflictuelles : le noir et le blanc."

Honorat Hermann.

"Malgré ses origines et la couleur de sa peau, Obama est pareil à n’ importe quel autre candidat démocrate classique à l’élection américaine. Ils brillent tous par leur totale ignorance du monde extérieur aux USA. Et quand au sort réservé à l’Afrique, je ne me fais aucune illusion. Pour sortir de notre marasme, nous ne devrons compter que sur nous –mêmes.
Tout ceci n’occulte en rien l’exploit réalisé par le candidat Obama et qui mérite d’être célébré à sa juste valeur. Montrant ainsi que toutes les limites peuvent être repoussées par des hommes de foi comme notre continent a tant besoin."

- Anicet Djéhoury.

"Barack Obama, une fierté pour l'Afrique; une voie à suivre pour l'Europe et une chance incroyable pour l'Amérique de redorer un blason terni par la guerre en Irak."

Dabou Salifou dit Cheikhna

"Blanc ou Noir? Évidemment Barack Obama n'est ni l'un ni l'autre. C'est pourquoi la société a établi qu'un descendant de blanc et de noir soit appelé mulâtre. Que les Africains se détrompent donc bien que la société Américaine n'admette que deux races (à la limite trois si nous devons ajouter les indiens) : noir et blanc. Avec Barack on se rendra compte très vite que ce qui prime ce n'est pas la race mais plutôt l'intérêt de la société Américaine. Que les Africains soient moins émotifs face à ce sujet."


Aïda.


"On est tous conscients que Barack Obama est d'abord Américain. Mais même pour ceux qui disent que la coloration n'est pas importante, elle l'est, puisqu'ils en parlent. Et c'est tout naturellement que les noirs se sentent fiers de lui. En tout cas, plus rien ne sera plus comme avant dans ce millénaire. Et je ne désespère pas de rêver que l'homme noir qui est le premier homme sur terre, écrira la dernière page de l'histoire de l'humanité."

Mboa.


"OBAMA a une valeur symbolique pour les Africains. Et je pense que son ascension devrait amener les africains francophones de prendre conscience de la lutte pour leur liberté."

Gangeous.

"En tant qu'Africain, je n'attends rien de Barack Obama.
En tant que citoyen du monde, je souhaite, s'il est élu, qu'il incarne cette carrure de rassembleur des américains de toutes origines et qu'il réamorce le dialogue entrepris par le Pasteur King. Qu'il puise dans son identité multiple et dans sa foi, la force de son action."

Paul et Mick.

"Obama c'est mon rêve, mon espoir.

Obama donne espoir car c'est une page que le monde tourne...

Obama n'est pas noir et il perdra les élections!

Merci Barack puisses-tu bien porter ton prénom!

(NDLR: Barack « Barack » signifie « béni » en hébreu, arabe et swahili.)"

10381343ad9a4a9b22e34e53399ca485.jpeg
Cézé.

"Que peut-on attendre d’un candidat noir à la Maison blanche ? Rien.
Obama ne changera pas la condition des Noirs américains. Les élites noires qui avant lui ont accédé à des hautes responsabilités ont d’abord servi l’Etat américain. Collin Powel, Condy Rice, et d’autres par le passé.
Obama poursuivra la politique anti-sociale de destruction des classes laborieuses aux Etats constituées à plus de 60% par les africains américains. Même si il a fait un clin d’œil à celles-ci en promettant une sorte de couverture maladie universelle, rien en l’état actuel des forces d’intérêts qui encerclent les Etats-Unis ne permet d’envisager une telle transformation de la politique de santé de ce grand pays livré aux lobbies.
Obama ne changera pas non plus la politique carcérale des Etats-Unis qui consiste à jeter en prison tout ce qui est "non blanc", à commencer par les descendants d’esclaves. A l’heure actuelle, il y a plus de jeunes africains américains en prison que sur les bancs de l’école.
Obama ne changera pas non plus la politique prédatrice et agressive des Etats-Unis à l’égard des pays qui sont sur sa ligne de mire (Irak, Iran, Cuba, Afghanistan, Corée du Nord, la Corne de l’Afrique). Ce qui changera avec Obama, c’est peut être le style, ce n’est pas un va-t-en guerre, c’est un pacifiste doublé d’une nature généreuse. Sans doute une marque de son africanité. Mais l’africanité est incompatible avec les valeurs attachées à la civilisation occidentale (le non respect à l’environnement et à l’autre comme semblable frère d’humanité).
Obama ne changera pas non plus le regard de l’Amérique sur le Continent noir qu’elle perçoit avant tout comme un terrain de luttes et d’enjeux géostratégiques sur fond d’un dépeçage géologique.
S’il est élu, Obama provoquera sans doute un électrochoc dans les mentalités encore nourries aux complexe de supériorité des Blancs et au complexe d’infériorité des Noirs, mais l’électro-choc n’est comme son nom l’indique qu’un choc électrique qui peut diminuer d’intensité et permettre la réanimation d’un état des choses. Comme dit l’adage africain, le séjour d’un tronc d’arbre dans l’eau ne le transformera pas en caïman.
Certains naïfs se mettent à rêver, mais ils seront vite refroidis et déçus. La Maât triomphera lorsque les Africains où qu’ils soient décideront non plus de subir mais d’agir sur leur condition liée à leur stigmate…Affaire à suivre."

Yoro.

"Africain des pieds, démocrate de corps et (pleinement) Américain dans la tête. Voilà ce qu’est le futur président des USA.
S’il est élu, Barak Obama «restera un Américain, comme Hillary, Bill ou George Bush (…) Mais peut-être accordera t-il à l’Afrique plus d’importance que ses rivaux. Car lui, au moins, il la connaît !»*

* Raila Odinga, le nouveau premier ministre kenyan"

Zwan.

"Personnage charismatique, avec une carrière impressionnante que je me plais à regarder à la télé.
Il pourrait être le prochain président des USA! Et il est NOIR. Pas aussi Noir qu’on l’aimerait (à la David Palmer) surtout quand on lit son parcours mais bon…
Une refondation de la Politique Etats-Unisienne? Oui! Mais parce que c’est un Démocrate [point].
Que fera-t-il pour l’Afrique? Rien! A moins que tous les lobbys Americains ne se réveillent un beau matin tous rendus Noirs Et encore…"

Nasser.

"Aich tchouf comme on dit chez nous, les Américains avec Bush ont eu la peau de Saddam Hussein, ils l'ont attaqué, traqué, diffamé, affamé, pour finir par le pendre, sans négliger de salir son image et son nom, jusqu'à faire passer un message plus que subliminal que Hussein = Musulman = Hitler !
Qui aurait dit à ce moment la, que les Américains devraient connaitre dans quelques temps et localement un autre Hussein, qui plus est, pour des plus hautes des prétentions ?"


Mister K


" Barack Obama est l'exemple parfait du métis qui a réalisé, qu'avant toute chose, il est un être humain. Il est charismatique, indéniablement. Ses discours sont à la fois pragmatiques et remplis d'idéaux qu'il sait à merveille communiquer. Lui seul, sur la planète entière, incarne, tout au moins symboliquement, notre désir de changer de monde. "


Akwa Bahi.


"Barack Obama est le personnage principal du rève de Martin Luther King."

Madison.

"Barack Obama, symbole de notre temps, homme aux milles paradoxes qu'on veut bien lui prêter : phénomène médiatique, résultat de 40 ans de lutte contre la discrimination aux USA, homme providentiel, politicien, humaniste, ambitieux, moderne, traditionnaliste, fils d'immigré, ouvert sur le Monde, profondément américain, noir, blanc...
Au delà des apparences, Barack Obama incarne un métissage à la fois nouveau et irrémédiablement dans l'ordre des choses que l'on ne devrait ni décrier ni encenser. Car en définitive, son investiture n'est pas un "We can !" mais un "Here, we are !"

Kangni Alem.

"Mon Dieu, le cas Obama n’a pas fini de faire couler de l’encre. Qu’il gagne ou qu’il perde, il y aura de brillants analystes pour nous expliquer pourquoi il a perdu ou gagné. Personnellement, il va de soi que je souhaite sa victoire, pour ce qu’il représente : un homme tournant dans le règne familial américain (Bush, Clinton), mais aussi le meilleur témoignage que l’Amérique aura enfin vaincu ses démons racistes. Je l’espère, de tout mon cœur. Mais entre nous, je ne comprends pas pourquoi les Africains sont fiers d’Obama. Ce n’est pas un Africain, ce type, on ne l’aurait pas investi autrement. L’Amérique où j’ai vécu 4 ans n’a rien à cirer des Africains. Est-ce le côté « roots » qui nous titille tant ? Allez, au bas mot, je dirai Obama, c’est un tournant pour l’Amérique, qu’il perde ou gagne mais pour l’Afrique, je ne sais vraiment pas !"

Fernand Agbo Dindé

Barack Obama, candidat à l'élection présidentielle américaine, rien que cela, un symbole inouïe de la grandeur du peuple américain et de la percée (dans l'imaginaire des peuples africains) des Noirs.
Mais point n'est besoin de s'illusionner, l'Amérique restera toujours l'Amérique !

Edouard Tamba.

"Il me rappelle que être noir de peau, c’est avant tout être un Homme. Son parcours, son intelligence et son charisme m’inspirent. Mais cela devrait surtout inspirer la nouvelle classe d’hommes politiques dont l’Afrique en général, et le Cameroun particulier ont besoin."

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

11/04/2008

Gnamien Konan a son blog !

L'ancien DG des Douanes et candidat à la présidentielle ivoirienne a son blog. Vous pouvez le consulter en cliquant ici. Qu'en pensez-vous ? J'attends les commentaires du village.
Personnellement, je pense que ce blog va dans le sens de l'appropriation des outils du web 2.0 en Côte d'Ivoire et à Ivoire-Blog, nous ne nous en plaindrons pas. Ceci dit, je trouve le blog un peu surchargé, par trop coloré, et je pense que Gnamien gagnerait à avoir son propre nom de domaine, une bannière professionnelle, plus de vidéos, de podcasts et de photos.
Ivoire-Blog peut lui fournir ce service premium, et peut le faire pour tous les hommes politiques ivoiriens. Ce n'est pas de la pub clandestine...

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

21/03/2008

Afriktag, par Théophile Kouamouo

L'idée de la "chaîne de tags" que j'essaie de mettre en place ici vient très clairement du succès du "buzz" consistant, pour chaque bloggeur "taggué", à donner six infos d'importance relative sur sa personne et à "tagger" six autres bloggeurs. Ce "buzz" m'a permis de visiter plusieurs blogs pour la première fois et de découvrir les bloggeurs "taggués" par ceux que je connaissais déjà. Enrichissant, donc.
Je me suis dit : "Pourquoi ne pas continuer les découvertes ? Pourquoi ne pas utiliser ce type de formules pour partager plus que six choses sans importance sur nous ? Pourquoi ne pas en profiter pour essayer de faire la promotion de l'Afrique, continent encore peu connecté, sur la blogosphère ?"
J'ai imaginé une "chaîne de tags" dont le principe est le suivant :

- Il s'agit de susciter des posts sur les blogs, la littérature et la musique africaine, mais aussi d'avoir un max d'infos sur les usages du web 2.0 par les bloggeurs afro-orientés.

- Il s'agit de "tagger" des bloggeurs afro-orientés, c'est-à-dire qui s'intéressent à l'Afrique, qu'ils soient d'origine africaine ou non. Pas d'exclusion, donc. Est afro-orienté tout bloggeur qui se considère, d'emblée ou après réflexion, comme afro-orienté.

- Chaque bloggeur "taggué" doit citer trois blogs afro-orientés qu'il aime visiter et/ou trois auteurs africains (ou afro-orientés) qui l'ont marqué et/ou trois musiciens africains (ou afro-orientés) qu'il aime bien. On peut évoquer les trois thèmes à la fois, deux thèmes, un thème (par exemple, seulement les musiciens).

- Chaque bloggeur "taggué" doit lui-même "tagger" trois autres bloggeurs "afro-orientés".

- Chaque post sur ce sujet doit commencer par "afriktag", le mot n'est pas encore référencé par Google, on peut donc faire main basse dessus, et retrouver facilement tous les billets écrits dans le cadre de notre opération.

Bien entendu, je commence.

Trois blogs afro-orientés que j'aime bien visiter.

- Le blog de Nino, parce qu'il est celui qui m'informe le mieux et dont je partage le plus la sensibilité sur le Cameroun.

- White African, bien que je décroche un peu ces derniers temps, parce qu'il m'informe bien sur l'actualité web 2.0 dans la partie de l'Afrique la plus en avance dans ce domaine, l'Afrique anglophone.

- Le blog de Delugio, parce que son regard sur les relations franco-africaines est lucide, engagé et généreux.

Trois auteurs africains qui m'ont marqué.

- Mongo Beti, pour sa verve truculente, son engagement courageux et infatigable, et pour relever son honneur bafoué par une France littéraire qui l'a toujours regardé comme un animal curieux.

- Tierno Monénembo, pour son humour.

- Patrice Nganang, pour son exigence intellectuelle et son souci de dire le mot juste, de témoigner de son temps.

Trois musiciens africains que j'aime bien.

- Wasis Diop, pour sa poésie, à l'heure où entre coupé-décalé et rumba congolaise, on ne s'entend plus...



- Richard Bona, qui me rend fier d'être Camerounais, à un moment où la musique de ce pays se vautre dans une médiocrité sans nom.



- Marcel Boungou, chantre chrétien inspiré et plein de force, qui m'entraîne toujours dans l'adoration.



Les trois bloggeurs que je taggue :

- Djé.
- Zwan.
- Edouard Tamba.

J'espère que notre chaîne va être très longue, et que nous serons des agents culturels du continent dans la blogosphère. Allez, faisons un effort ! Merci d'avance.

21:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)