topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

25/07/2013

Affaire "Kapa" - les Magic System ont bel et bien volé Poignon - voici la preuve

magic-system.jpg

C'est l'affaire qui déchire la planète zouglou en Côte d'Ivoire. Et elle illustre le rapport spécial de certains Africains contemporains aux droits d'auteur, quand il s'agit de ceux d'autres Africains. Le zouglouman Poignon se plaint depuis un certain temps de ce que le groupe à succès Magic System - sa chanson "Même Pas Fatigué", faite avec Rhaled, est celle qui a généré le plus de revenus en France en 2010, selon la SACEM - a repris sa chanson "Kapa" sans lui verser de droits.

Pour se défendre, Traoré Salif dit Asalfo utilise des arguments assez spécieux pour un artiste qui évolue en Occident et connait sur le bout des doigts les droits des artistes. Oui, reconnait-il, son groupe a interprété la chanson "Kapa" de Poignon mais c'était avec son autorisation et pour "honorer un aîné du zouglou".

Poignon ne l'entend pas de cette oreille bien sûr. "Ce sont des bêtises quand A’salfo dit qu’il m’a parlé avant de reprendre le morceau ‘’Kappa’’. C’est de la mauvaise foi ! Sinon ça veut dire quoi, on se voit à Abidjan ? C’est la deuxième fois que le groupe Magic System reprend mes chansons et ne me reverse rien", a-t-il dit au site Africatime.

poignon.jpg

Ce jeudi 25 juillet, le BURIDA (Bureau ivoirien des droits d'auteur) doit se réunir pour entendre Poignon et ses revendications. D'ores et déjà, il est évident qu'Asalfo ment quand il dit qu'il ignorait que les droits de la chanson n'avaient pas été reversés à Poignon. Et pour cause. En allant fureter dans la base de données de la SACEM, bureau des droits d'auteur français, j'ai constaté que le groupe Magic System s'est volontairement attribué la paternité de la chanson de Poignon. Ils ont volé sciemment celui qu'ils disent avoir voulu honorer. Adama Fanny dit "Manadja" s'est déclaré auteur-compositeur de Kapa, et touche indûment les droits liés à cette chanson, comme on peut le voir en regardant la capture d'écran qui suit et en cliquant sur le lien qui suit : http://www.sacem.fr/oeuvres/oeuvre/rechercheOeuvre.do?tit...

Capture kapa.JPG

Où l'on voit que derrière les propos grandiloquents sur le linge sale qui se lave en famille chez les zougloumen, ceux qui ont la chance d'avoir une carrière internationale ne se gênent pas pour voler ceux qui restent au pays et qui tirent le diable par la queue.

Au fait, voici la chanson par laquelle le scandale arriva, version Magic System et version Poignon...

«Ce sont des bêtises quand A’salfo dit qu’il m’a parlé avant de reprendre le morceau ‘’Kappa’’. C’est de la mauvaise foi ! Sinon ça veut dire quoi, on se voit à Abidjan ? C’est la deuxième fois que le groupe Magic System reprend mes chansons et ne me reverse rien», - See more at: http://fr.africatime.com/cote-d-ivoire/articles/affaire-magic-system-poignon-larbitrage-du-burida-attendu-demain#sthash.we0vwaWx.dpuf
«Ce sont des bêtises quand A’salfo dit qu’il m’a parlé avant de reprendre le morceau ‘’Kappa’’. C’est de la mauvaise foi ! Sinon ça veut dire quoi, on se voit à Abidjan ? C’est la deuxième fois que le groupe Magic System reprend mes chansons et ne me reverse rien», - See more at: http://fr.africatime.com/cote-d-ivoire/articles/affaire-magic-system-poignon-larbitrage-du-burida-attendu-demain#sthash.we0vwaWx.dpuf
«Ce sont des bêtises quand A’salfo dit qu’il m’a parlé avant de reprendre le morceau ‘’Kappa’’. C’est de la mauvaise foi ! Sinon ça veut dire quoi, on se voit à Abidjan ? C’est la deuxième fois que le groupe Magic System reprend mes chansons et ne me reverse rien», - See more at: http://fr.africatime.com/cote-d-ivoire/articles/affaire-magic-system-poignon-larbitrage-du-burida-attendu-demain#sthash.we0vwaWx.dpuf
«Ce sont des bêtises quand A’salfo dit qu’il m’a parlé avant de reprendre le morceau ‘’Kappa’’. C’est de la mauvaise foi ! Sinon ça veut dire quoi, on se voit à Abidjan ? C’est la deuxième fois que le groupe Magic System reprend mes chansons et ne me reverse rien», - See more at: http://fr.africatime.com/cote-d-ivoire/articles/affaire-magic-system-poignon-larbitrage-du-burida-attendu-demain#sthash.we0vwaWx.dpuf
«Ce sont des bêtises quand A’salfo dit qu’il m’a parlé avant de reprendre le morceau ‘’Kappa’’. C’est de la mauvaise foi ! Sinon ça veut dire quoi, on se voit à Abidjan ? C’est la deuxième fois que le groupe Magic System reprend mes chansons et ne me reverse rien», - See more at: http://fr.africatime.com/cote-d-ivoire/articles/affaire-magic-system-poignon-larbitrage-du-burida-attendu-demain#sthash.we0vwaWx.dpuf

02:07 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

07/07/2013

Affaire "MTN a financé Gbagbo" : son porte-parole dément catégoriquement

gbagbo discours.jpg

Plusieurs agences de presse ainsi que de nombreux sites internet, reprenant un article du  journal Sud -Africain  le « Sunday times », ont livré à leurs lecteurs une information faisant état de ce que le Président Laurent GBAGBO aurait reçu des financements de la  part de la firme sud-africaine de téléphonie mobile MTN. 

Le Président Laurent GBAGBO tient par la présente, à apporter de façon solennelle, un vif démenti aux allégations mensongères portées contre sa personne par ces différents média. 

Le Président Laurent GBAGBO, fidèle au code de bonne moralité et d’honneur qui gouverne son action politique et sa vie de tous les jours, n’a jamais été mêlé  à aucune opération de financement  ni avec la société MTN, ni avec une quelconque autre société.

Le Président Laurent GBAGBO rappelle à toutes et à tous, que courant de l’année 2009, l’une de ses proches collaboratrices qui voulait malencontreusement associer son nom à une transaction financière  irrégulière  portant sur un montant de 65 millions de francs CFA avec la filiale de la société MTN située à Abidjan, avait été immédiatement démise de ses fonctions.  En outre, il avait intenté une action judiciaire conte cette collaboratrice qui s’était soldée par sa condamnation à une peine d’emprisonnement ferme de cinq ans. Elle n’avait recouvré la liberté qu’au bénéfice d’une grâce  que le Président de la République avait accordée à cent femmes en 2010. 

Par ailleurs, pour cette même affaire, le premier responsable de la société MTN à Abidjan, avait été expulsé de la Côte d’Ivoire. Il s’était rendu coupable d’avoir « jeté le discrédit sur les Institutions de la République de Côte d’Ivoire, en l’occurrence le Président de la République ». En effet, il avait laissé figurer dans les comptes de l’entreprise une ligne « don au Chef de l’Etat », alors qu’il savait que l’argent en question avait été viré sur le compte de l’entreprise EMIKA qui n’avait aucun rapport ni avec la Présidence de la République, ni avec la personne du Président de la République.

La vigoureuse réaction du Président Laurent GBAGBO ci-dessus rappelée dans cette affaire, reste le meilleur témoignage si besoin en était, de ce qu’il n’a jamais reçu aucun financement de la société MTN.

Le Président Laurent Gbagbo espère vivement que cette mise au point contribuera à arrêter cette campagne mensongère dirigée contre sa personne.

P/ Le Président Laurent GBAGBO

Son Porte-Parole.

Le Ministre Justin Koné KATINAN