topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/11/2012

Un manifestant ivoirien tabassé par les policiers néerlandais à La Haye raconte (+photos)

Les photos (par RD)

photo rd 1.jpg

photo rd2.jpg

photo rd4.jpg

photo rd5.jpg

Son témoignage (recueilli par l'activiste Steve Beko).

"Je suis mal en point mais le moral demeure haut. Ils ont fait couler mn sang sans raison et je suis sur que cela débouchera sur la libération de mon président. Ils disent m'avoir tabassé parce que j’étais en état d'ébriété. J’ai demandé un test d'alcoolémie qu'ils ont refusé de faire. Je n'ai jamais touché à l'alcool. En fait les organisateurs du voyage ont établi une liste d'amis devant accéder à la salle d'audience mais la police ne voulait pas permettre a ceux qui ont bu d'y accéder. Je suis donc allé demander s'ils pouvaient me laisser entrer car il fallait occuper les places qui étaient attribués aux patriotes. C'est à ce moment là que Z… qui était sur la liste voulait forcer le passage malgré qu'il ait bu. Le policier l'a donc repoussé violemment et lui a répliqué. Le policier est donc allé appeler du renfort et lui a fui. C’était dans mon dos donc je n'ai rien vu quand les autres flics sont arrivés ils m'ont pris pour cible. J’ai tout fait pour ne pas leur résister afin qu'ils arrêtent mais rien n’y fit. J’ai vraiment failli me faire tuer. Aujourd’hui je vais prendre rendez-vous à la maison d'aide juridique. Je compte déposer une plainte mon frère. Merci pour ton soutien et surtout pour le combat que tu mènes sans relâche pour la libération de ton pays seul le Dieu te le rendra au centuple. J’ai pris l'engagement de combattre ! Je ne vais donc pas rester là à pleurnicher. Je vais les poursuivre juste pour que cet acte ignoble ne disparaisse pas sans laisser de trace officielle sinon je n’attends rien d'autre."

Commentaires

Mon cher ami
Labas au moins on arrête les manifestants même s'ils reçoivent quelques coups incontrôlés.
qu'il s'estime heureux d'avoir subi ce sort. Chez nous ici c’était le contraire ou même les deux; on était battu et a l'issue de cette bastonnade, la mort s'en suivait.
Donc yako, que la lutte continue? lui au moins il pourra rentre à la maison retrouver sa famille.

Écrit par : Manau Pékifolo | 02/11/2012

Mon soutien et mon respect à la démarche de ce digne fils d'Afrique sont irrévocables.

Merci, honorable patriote Ivoirien de rester exemplaire face à la barbarie. Le Président légitime de la République de Côte d'Ivoire, S.E.M. Laurent Gbagbo et les Humanistes sincères du monde entier sont fiers de vote modeste personne.

Écrit par : Tao Ouroboros | 03/11/2012

Les commentaires sont fermés.