topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/10/2012

Guy Labertit/Komandant Simi OL : voici le texte de la chanson qui fait le buzz


G. Labertit 
Tes chaudes certitudes
De lendemains vainqueurs
Raniment mon cœur
Amolli
De soixante-huitard
De soixante-huitard bâtard
 
Ce soir d’orage fulgurant
Où de la Bastille à Ivry
Les métros chantaient l’Internationale
Cette nuit tiède et folle d’amour et de vin
Ces semaines légères de Mai quatre-vingt-un
Avaient tissé une  aube grise glaçant les banlieues
Les banlieues incertaines où sourdait la révolte
 
K. Simi OL
Hey !
Gargamel a décidé de schtroumpfer tous les schtroumpfs
C’est pourquoi on a schtroumpfé au Ghana Togo Libéria
Affaire de démocratie
Est devenu escroquerie
Election blaguer-tuer
Election maga-taper
 
Bandit de grand chemin a fini avec braquage de banque
On vient maintenant braquer nos petits pays avec des tanks
Ils ont pris petit africain
Pour faire travail de zinzin
Ils ont fait entrer les Gbogbos
Pour nous donner les Gbangbans
 
 G. Labertit 
Vingt cinq ans ont passé, Chirac et Sarkozy
Ont eu raison de tes rêves de démocratie 
La Côte d’Ivoire est sous tutelle du monde occidental 
La France a imposé le zèle de son  mauvais cheval
 
Les médias bien pensants,
Soumis aux plus puissants
Intérêts d’la finance
Sont entrés dans la danse 
Ils taisent l’Etat de terreur
Glorifient le vainqueur
D’un scrutin bien manipulé
Qui l’a fait gouverneur
D’un pays démantibulé
Géré de l’extérieur
 
K. Simi OL
Hey !
Quand on aura fini de massacrer les sudistes
Que sera la Côte d’Ivoire peuplée de nordistes
Poussés par la dictature à sacrifier leurs frères
Pour être traités comme des esclaves sur leurs propres terres
 
Et quand aura fini de massacrer les Ivoiriens
Que sera la Côte d’Ivoire peuplée de Sahéliens
Engagés par les maîtres blancs à sacrifier leurs frères
Pour être traités comme des baltringues sur les nouvelles terres
 
G. Labertit 
Mais nos chaudes certitudes
De lendemains vainqueurs
Balaient les inquiétudes
De ces temps de douleurs 
L’avenir  appartient
A tous les Ivoiriens
Qui forgeront leur destin
Sans le marteau du voisin,
De l’oncle Sam américain,
Du vieux colon requin….
 
La 1 ère partie du texte écrite par Guy Labertit vers 1984,
inspirée par sa rencontre avec LG, puis la 2 ème partie, en mai 2011, aboutira à une chanson à sonorité blues. Mais finalement arrangée et produite par Komandant Simi Ol, inscrivant 2 nouveaux couplets adaptés au style reggae.   

Les commentaires sont fermés.