topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22/09/2012

Le discours du ministre Koffi Koffi annonçant la fermeture de toutes les frontières avec le Ghana (audio)

Les commentaires de fond... c'est pour le fun...
podcast

Commentaires

La situation est sous contrôle d'après eux et puis c'est eux qui ferment les frontières...La prison commence pour eux. Ils fermeront bientôt celles avec le libéria, la guinée et le Mali...

Écrit par : Pasteur Gammi | 22/09/2012

La fermeture des frontières d'avec le Ghana n'est-ce pas une défiance vis à vis du Ghana? A moins que la décision soit prise par le pays frère???
Un gouvernement ne doit pas sous-traiter ses problèmes internes par un autre pays, fusse-t-il frontalier.
Avec ces attaques à répétition qui interviennent alors que les supposés auteurs de coups d'état sont aux arrêts, interrogent le bon sens. Les soit disant auteurs qui sont sous le coup d'arrestation à l'intérieur et à l'extérieur du pays, sont-ils alors vraiment coupables? Les vrais auteurs ne sont-ils pas à chercher ailleurs?
Ou alors, le ministre de la défense serait notoirement incompétent. Et alors il devrait démissionner laissant sa place à une autre personne capable de régler les problèmes de sécurité du pays.
Or il s'agit de situer les responsabilités.
Et à première vue, on regarderait du côté du ministre Koffi Koffi car il vient de pondre ce communiqué ou du super Chérif en la personne du ministre de l'intérieur Monsieur Bakayoko. Ce dernier nous a habitué à des démonstrations de force à la télé et dans des villages à la rencontre des chefs traditionnels. En dernier ressort, on pourrait se demander si ce n'est pas le chef des armées qui ne fait pas sont travail en pensant au Général Bakayoko.
Mais en définitive, toutes ces personnes citées ne sont que des 2e voire 3e couteaux. Le ministère de la défense est un super ministère d'état. Il est assuré en personne par le chef suprême des armées. Et le chef suprême devrait être courageux. Un peu plus que les sous-fifres qui se projettent dans des rôles qui les dépassent.
Ce qui est en jeu, c'est la SOLUTION proposée aux ivoiriens. La cohésion sociale tarde encore et encore à se réaliser. La réconciliation s'est éloignée avec la justice à deux vitesses. Les milliards annoncés dans les journaux restent dans les hauteurs du pouvoir alors que le peuple crève la dalle. Le chômage a pris à jamais son envol et la liste des frustrés de la dernière guerre s'allonge au gré du népotisme et autre rattrapage intolérables. La liberté d'expression est sous l'éteignoir et la démocratie a laissé la place à la dictature qui ne dit pas son nom.
Alors quoi?
Alors la SOLUTION n'est pas là où on l'a attendue. Monsieur le Ministre de la Défense et Chef suprême des armées, qu'en dites-vous?

Le peuple doit-il encore attendre pour vivre? La jeunesse doit-elle encore souffrir les supplices de Tantale? Les yeux voyant l'objet désiré pourtant inaccessible, nous sommes inconsolables. Nous ne pouvons pas nous résoudre aux mots et incantations quotidiens.

La dignité vaut mieux que la vaine gloire. Car on sort toujours par la porte par laquelle on est entré. Le glaive ne peut cohabiter avec le brin d'olivier.

Un de vos ex admirateurs
Kounta

Écrit par : Alloumaye Kounta | 22/09/2012

Les commentaires sont fermés.