topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

28/07/2012

"La victoire aux mains nues" de Sidiki Bakaba, disponible sur YouTube

Une fois de plus, mes larmes ont coulé en regardant ce documentaire de l'irremplaçable Sidiki, qui a gravé pour l'Histoire la quasi-guerre franco-ivoirienne de novembre 2004, et qui a rendu hommage à la mémoire des jeunes martyrs qui sont tombés sous les balles de l'armée française.

Avec le recul, quelques réflexions me viennent à l'esprit à la vue de ce film :

- L'image est radicalement révélatrice à certains moments. Et celles qui montrent les jeunes Ivoiriens pleurant leurs amis tués par la force Licorne rappellent irrésistiblement celles, entrées dans les mémoires, du massacre de Soweto en 1976.

- Les jeunes qui se sont battus, les mains nues, pour la souveraineté de la Côte d'Ivoire sont des authentiques héros. Ces images ne montrent que cela. Maintenant que le "bruit" éhonté des médias français prétendument progressistes sur les "miliciens" rémunérés a disparu, et qu'il ne reste plus que ces images, impossible de ne pas le voir de manière nette. L'Histoire leur rendra justice, qu'ils soient aujourd'hui morts ou vivants. Il est grand temps qu'un mouvement citoyen se mette en place en France afin que la France reconnaisse son crime d'Etat, indemnise les vivants et les familles des morts. Je pense que l'association Survie est disposée à mener ce combat.

- Le criminel revient toujours sur les lieux du crime. Si on ne se remémore pas novembre 2004, on ne peut comprendre la pluie de missiles qui s'est abattue en avril 2011 sur la Résidence présidentielle d'Abidjan, l'atmosphère de terreur et les violences sans scrupules qui se sont abattues sur les patriotes, dont beaucoup ont été une fois de plus assassinés (les supplétifs FRCI aidant, les Licorniens ne se sont pas trop salir les mains). Il y avait visiblement comme une revanche à prendre, des symboles à humilier profondément... comme pour se convaincre et se convaincre encore que la Françafrique pouvait renaître de ses cendres. Les contre-symboles déployés depuis le 11 avril 2011 par le sarko-ouattarisme, notamment l'indécent "sacre de Yamoussoukro", l'ont été à dessein.

Mais peut-on arrêter le cours de l'Histoire ? Regardons et partageons le docu de Bakaba.

Commentaires

MERCI pour ce documentaire, la Côte d'Ivoire est entrain d'ecrire son histoire comme ces grandes puissances qui la combattent!!! Dans le sang de ses fils et filles elle ecrit l'histoire de sa souveraineté, sa dignité arrachées à la france. Un nouveau jour se levera pour les enfants d'Eburnie!!! Nous irons jusqu'au bout!!!

Écrit par : MAEVA | 29/07/2012

C'est pas trop tot... Une arme de plus dans l'arsenal de la vérité... Une arme de destruction massive des mensonges de la sarkaille, chiracaille, outaraille, etc...

Écrit par : affairag_org | 31/07/2012

Les commentaires sont fermés.