topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

05/01/2012

Ahoua Don Mello, porte-parole du dernier gouvernement Gbagbo, appelle au boycott des produits français en Côte d'Ivoire

"A chaque époque et face à chaque régime, la méthode de lutte pacifique s’adapte. Nous avons pris le temps de caractériser le régime en place. Les élections législatives ont montré que ce régime n’a pas l’onction du peuple mais tire sa force de la fraude et du soutien de la France de SARKOZY. Ce n’est pas le PDCI qui dira le contraire, lui qui crie aujourd’hui à la fraude et est passé de 94 députés lorsqu’il était dans l’opposition à 77 députés dans sa cogestion de l’Etat avec le RDR. Ce pouvoir est donc perdant dans un jeu démocratique normal, dans des conditions consensuelles et inclusives. Le choix du boycott pacifique des élections législatives a prouvé son efficacité, car il est difficile de mettre un militaire français ou onusien derrière chaque électeur pour le contraindre d’aller voter. Par contre, il est facile de contraindre le Président de la commission électorale indépendante d’annoncer de faux chiffres.

Les pays n’ont pas d’amis mais des intérêts. La France agit pour conserver le marché ivoirien à son seul profit, ce que refusait le Président GBAGBO. Si 85% des ivoiriens décident aujourd’hui de ne plus consommer français lorsqu’ils ont le choix, ne vous en faites pas, des instructions claires seront données à OUATTARA de revoir sa copie et des conditions consensuelles et inclusives seront créées pour mettre fin à cette parenthèse de l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Avec le développement prodigieux des pays émergents, l’Occident n’a plus le monopole des produits manufacturés et de la haute technologie. Et comme le client est roi au sens strict du terme dans l’économie de marché, il a donc le choix. Quel militaire français ou onusien peut vous obliger à téléphoner avec une puce d’une compagnie de télécoms française, à remplir votre véhicule d’essence dans une station-service contrôlée par une multinationale française, à payer un billet d’avion dans une compagnie française ou à ouvrir un compte dans une banque française, etc ?"

La suite de ses propos sur le site du Nouveau Courrier, à lire ici.

Commentaires

Bien, commençons par là et on avisera pour la suite...

Écrit par : takouet mamadou | 05/01/2012

Bonjour!!
Il y a longtemps que cette décision aurait du être prise et mise en application!!!! depuis que a été déclarée contre la cote d'ivoire!!! passons donc aux actes!!et vite!!!!
si nous sommes effectivement 85% a ne pas approuver les tueries en CI , nous devons faire nos achats autrement désormais en choisissant ce que nous achetons et chez qui nous les achetons!!!!!!

PASSONS AUX ACTES
VIVE LA CI LIBRE

Écrit par : ANOUMANN | 06/01/2012

Cè patétique pr le fpi .vous me faite pitié avc cè propos.cè fini pr vs.rien de ce ke vs allé dire n'ora 1 effet sur la ci et lè ivoiriens et sur le prd de la ci ADO.

Écrit par : Joh | 08/01/2012

Joh,

Chacun mene la lutte qu'il semble juste pour lui.
Vous aviez choisi d'affamer vos freres ivoiriens pour arriver au pouvoir;nous,nous optons pour le boycot des produits français.Pourquoi toi qui as accepté l'embargo sur tout dans ce pays,trembles-tu quand on parle de menacer les interets des français?

Rien n'est pathetique c'est plutot toi qui fais pitié...

Écrit par : Degrange | 26/01/2012

Franchement,

C'est ce qu'on devrait faire depuis et on verra qui va nous tuer parce qu'on empeche ces maudits de se remplir les poches dans notre pays.
Ils diront tout simplement :"ce pays n'est plus rentable et ils s'en iront" et ensuite ON SE RECONCILIERA VERITABLEMENT ENTRE IVOIRIENS

Sinon cette reconciliation où les etrangers sont les plus nombreux,franchement enlevez notre nom là dedans.

Écrit par : Gbè | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.