topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

23/09/2011

Liberté de la presse en Côte d'Ivoire : le communiqué inquiétant du CNP

Quand l'instance de régulation de la presse en Côte d'Ivoire, au lieu de faire respecter le droit de la presse par un pouvoir qui le bafoue en mettant en prison des journalistes, s'amuse à vouloir imposer une "histoire officielle", à rebours de toutes les traditions démocratiques connues. Mieux vaut lire ça qu'être analphabète...

 

Depuis la fin de la crise postélectorale, des journalistes s’évertuent, dans leurs écrits, à faire admettre à l’opinion que les autorités politiques en place seraient issues d’un coup d’Etat opéré contre leurs prédécesseurs.

 

A cet effet, les concepteurs de ces idées présentent le Chef de l’Etat Ivoirien comme un « président installé par coup d’Etat » et son « régime installé par la France», tandis que l’ancien chef de l’Etat est vu comme « renversé par l’Armée française » voire « prisonnier du chef de l’Etat français ».

 

Ce procédé utilisé à foison dans certains journaux traduit, loin du souci d’informer les lecteurs, une tendance inacceptable à la manipulation des faits et de la réalité.

 

Le Président de la République de Côte d’Ivoire exerce son mandat actuel des suites d’élections démocratiques reconnues par la communauté nationale et internationale et, pour lequel, il a été officiellement investi dans ses charges.

 

Ces faits étant établis et de notoriété, le CNP prévient qu’à compter de la publication du présent communiqué, il sera intraitable sur les écrits à caractère subversif et insultant non seulement pour les autorités en place mais également pour le peuple ivoirien qui a, dans la transparence, élu son président.

 

Le CNP met donc en garde les auteurs de tous écrits de presse qui travestissent les faits et leur rappelle que pareilles dérives les exposent, eux et leurs organes de presse, à la rigueur de la Loi.

 

 

Fait à Abidjan, le 21 septembre 2011

 

Pour le CNP

Le Président

Le livre La Recolonisation de l'Afrique

 

Commentaires

Pauvre de nous! Le CNP serait-il devenu une instance proche du RDR ou du RHDP? C'est triste pour la presse ivoirienne qui chaque jour se meurt.

Écrit par : Roger Kassé | 23/09/2011

Il faut aller lire les communiqués du CNP c'est grotesque.
http://www.lecnp.com/document/detail_dec.php?n=Q29tbXVuaXF16XM=
Par exemple, il est interdit de comparer Ouattara a un Dalton, de dire que la cote d'ivoire n'est pas indépendante ou de traiter les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) de « miliciens pro-Ouattara », d’ « hommes de Ouattara » ou d’« armée à la solde d’Alassane Ouattara ».
Moi, si j'étais redacteur en chef, je mettrai tous les jours une BD des dalton avec le communiqué du CNP juste au dessus.
A chaque agression des FRCI, je rappellerai le communiqué disant qu'il est interdit de dire que c'est les miliciens pro-ouattara et ainsi de suite.
http://www.google.fr/imgres?q=dalton+sarkozy&um=1&hl=fr&client=firefox-a&sa=N&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1710&bih=783&tbm=isch&tbnid=k9fbJF08iFmclM:&imgrefurl=http://early.hautetfort.com/actualite/&docid=D9BhgcNExDloLM&w=400&h=291&ei=ot99TuTAG8rFtAbD7vU6&zoom=1

Écrit par : wobebli | 24/09/2011

J'ai fait un petit article sur agoravox à propos du CNP vs la liberté de la presse en CI. Je n'en suis pas trop content, car je n'ai pas su en tirer quelque chose de drôle, alors que le sujet s'y prêtait bien.

Écrit par : wobebli | 27/09/2011

Les commentaires sont fermés.