topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11/06/2011

Sur TV5 et Europe 1, les "perles" d'Alassane Ouattara

Commentaires

Bonjour chers amis,

les tragédies africaines qui se déroulent actuellement en Libye et en Cote d'Ivoire sont sans nul doute des événements
qui doivent définitivement nous pousser à faire d'autres analyses, dianostiques et questionnements, autrement que nous
avions fait jusqu'à présent, sur le respect de la souveraineté des états africains et de la dignité de l'homme africain
en général.

En effet, profitant de la dépendance chronique structurelle des Etats Africains et de l'Union Africaine de l'Occident,
Mr. Sarkozy et Mr. Obama en ont fait d'une inacceptable instrumentalisation éhontée de toutes les formes d'organisations
de sociétés africaines, d'institutions nationales et continentales. Plus incompréhensible encore est la passiveté exagérément
insouciante et naïve de nos élites et dirigeants africains en face de ces tragédies.

La question est donc ici: peut-on, chacun à son niveau, combattre ces mépris de Mr. Sarkozzy et de Mr. Obama à l'égard
des Africains tout en étant sûr de gagner ce combat? Je dis oui. Car en définitive l'acte final, qui conduira l'Afrique
à se défaire définitivement du joug encombrant, honteux et odieux de l'oppression françafricaine en Afrique, est la somme
des actes de combat posés individuellement par chaque africain digne. Cet acte définitif de tous les africains dignes vaincra
le mal et l'injustice qu'on nous fait.

En considérant les choses de cette façon nous avons crée une Webradio "La Voix de la Résistance Africaine" sur notre site
www.vr-africa.com.
Cette Webradio et le site ne concurrencent pas les sites africains similaires. Ils sont tout juste un espace
supplémentaire/complémentaire/additionnel de libre expression et échange sur toutes les questions relatives à l'Afrique
que nous vous proposons.

Remarque:

Le site www.vr-africa.com est un site intégral, en ce sens qu'il intègre les fondamentaux des technologies informatiques
modernes de communication en usage sur internet. Pour y arriver il fallait intégrer beaucoup de scripts et plugins complexes
qui demandent d'énormes ressources pour fonctionner. Ces faits technologiques combinés aux faibles débits fournis par votre
internet provider pourraient ralentir le téléchargement du site dans certains endroits du monde. Dans ce cas vous devriez
faire preuve de patience jusqu'à ce que le site soit complètement téléchargé. Nous y travaillons intensément pour optimiser ces
scripts et plugins.

Continuez à visiter l'autre site www.e-tech-blog.com qui a eu un franc succès, de notre point de vue, car depuis sa création
en Mai 2009 jusqu'à Mai 2011 vous avez été 40 000 à le visiter. Merci beaucoup pour cela.

Merci et à bientôt sur www.vr-africa.com et www.e-tech-blog.com

Mohamed

Écrit par : Mohamed | 13/06/2011

BONJOUR THEO

Une erreur à ne pas commettre quand on est épris de justice et profondément attaché au Pouvoir souverain du Peuple : appeler Ouatta Alassane Dramane Président de la République.

Il est clairement établi que ce monsieur n'a pas gagné l'élection présidentielle. Les faits le prouvent,qui ne sont pas nécessaires d'être repris et indiqués ici. Le prétendu pouvoir que Ouattara exerce aujourd'hui est d'usurpation. Cela n'est ni légitime ni légal. Le parjure du Conseil constitutionnel ne saurait conférer à ce Pouvoir le caractère de légalité. Ni l'action militaire tenir lieu d'onction de légitimité : on accède au Pouvoir suprême d'Etat par les urnes ; le putsch armé est proscrit.

Il découle de ce qui précède que appeler Ouattara Président est inconvenant. Le contraire manquerait de pertinence eu égard au parjure du C.C. et au mode d'accès au Pouvoir de Ouattara. Même si ce Pouvoir est lié à la Présidence de la République.

Il donc préférable de l'appeler monsieur Ouattara ; l'appeler Président est un non-sens. L'appeler Président est une erreur dont il faut se garder de commettre. Si l'on ne veut pas encourager des bêtises politiques sur le Continent africain.

Écrit par : LE PRINCE | 28/06/2011

Les commentaires sont fermés.