topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/05/2011

Gbagbo s'exprime pour la première fois depuis le 11 avril

Communiqué de presse

du Porte parole du Président Laurent GBAGBO

 

 

 

La situation de guerre que la France impose à la Côte d’Ivoire sans une déclaration préalable de guerre a déstabilisé la société ivoirienne en ouvrant une plaie béante et en engendrant des problèmes politiques nouveaux.

 

C’est le cas de l’assassinat, de l’arrestation et la détention arbitraires d’hommes politiques, d’enseignants, de Hauts cadres de l’Administration, de syndicalistes, de journalistes, d’étudiants, voire de simples anonymes pour délit d’opinions. Nombreux sont nos compatriotes qui sont soit assassinés soit continuent de subir des exactions sur la base de leur appartenance ethnique ou partisane. Tout ceci est de nature à mettre à mal l’unité nationale et a fini par nous convaincre de la volonté de la France de remettre en cause les acquis de notre lutte commune de plusieurs décennies pour l’instauration de la démocratie et des libertés individuelles au service de la Souveraineté de la Cote d Ivoire. Cette lutte a valu au président Laurent GBAGBO lui-même, à sa famille et à ses compagnons plusieurs arrestations et humiliations de la part de ses adversaires politiques.

C’est pourquoi, face à des problèmes politiques d’une telle importance, la polémique de l’entrée ou non du Front Populaire Ivoirien (FPI) dans un Gouvernement paraît inappropriée et indécente au regard de l’ampleur des dégâts causés par la guerre de la France contre la Côte d’Ivoire. Le Président Laurent GBAGBO s’étonne que cette question fasse l’objet de tant d’attentions et de passions alors que les problèmes politiques relevés et soulignés sont encore pendants et ne font même pas l’objet d’intérêt pour connaître un début de solution.

A ce propos, le Président Laurent GBAGBO rappelle, que le Président de son Parti, M. Pascal AFFI N’Guessan a été arrêté, maltraité et déporté au Nord de la Côte d’Ivoire pour avoir fait publier un simple communiqué donnant la position du FPI sur l’évolution de la situation politique nationale.

Bien avant, le Président Laurent GBAGBO, a été lui-même arrêté en même temps que les deux premiers Vices Présidents du FPI, M. SANGARE Aboudramane et Mme Simone EHIVET GBAGBO respectivement Inspecteur d’Etat et Député à l’Assemblée Nationale et Présidente du groupe parlementaire FPI avant d’être tous déportés et mis en résidence surveillée au Nord au mépris des règles élémentaires des Droits de l’Homme.

En outre, le Premier Ministre, le Professeur Aké G.M.N’GBO et les membres de son Gouvernement sont soit détenus, soit en exil quand ils ne vivent pas dans la clandestinité.

Le Président Laurent GBAGBO fait remarquer que conformément aux lois ivoiriennes, il a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle et que s’il se trouve en résidence surveillée à KORHOGO, c’est bien parce qu’il a perdu la guerre absurde que le Président Français a décidé de lui faire suite à un banal contentieux électoral pour lequel les institutions ivoiriennes ont une compétence exclusive, comme c’est le cas partout ailleurs dans le monde. C’est pourquoi le Président se félicite de la décision sage que le comité central du FPI a prise lors de sa dernière réunion.

 

Par ailleurs, il tient à relever que pendant toute la durée de la crise, aucune institution de l’Etat, aucune unité militaire n’a rejoint le camp de l’ennemi. Toutes les Institutions de la République lui sont restées loyales. Le peuple est reste soudé derrière les institutions qu’il incarne. Les composantes essentielles de notre pays ne pouvaient pas toutes se tromper en même temps.

Le Président Laurent GBAGBO continue de se poser la question suivante : « pourquoi a-t-on préféré la guerre qui a entrainé une si grande désolation à une simple opération de recomptage de voix déjà connue sous d’autres cieux » ?

Il pense que la guerre faite par le Président SARKOZY à son pays a ouvert une plaie douloureuse pour son peuple qui ne peut se cicatriser par la seule entrée du FPI au gouvernement.

L’intervention massive de l’armée française dans notre pays qui rappelle les premières heures de la colonisation soulève des problèmes politiques de fond qui nécessitent un débat franc et constructif avec la France.

Le Président tient à rappeler, si besoin en était encore, que son engagement politique se fonde sur la promotion de la démocratie et de la dignité africaine, le tout dans le respect de nos lois. Or, les derniers évènements sont une négation de toutes ces valeurs qui ont toujours guidé son action politique depuis plus de 40 ans.

Le Président tient à informer ses compatriotes qu’il n’entend pas renoncer à l’idéal de son combat politique. Toutefois, il reste ouvert à toute démarche pour une vraie réconciliation des Ivoiriens entre eux d’abord, avec la France ensuite, qui ne pourra se construire qu’autour de la vérité sur l’indépendance et la souveraineté de la Côte d’Ivoire, au terme d’un vrai débat sérieux et responsable.

Le Président continue de prier pour tous ceux qui ont souffert et continuent de souffrir de cette terrible tragédie. Il s’incline devant la mémoire des morts de cette guerre et apporte toute sa compassion à leurs familles. Il souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés. Il exprime son soutien à toutes les victimes des pillages et autres actes de vandalismes.

Il invite les Ivoiriens à continuer de croire en leur pays, à persévérer dans l’espoir d’une Côte d’Ivoire souveraine, démocratique et prospère.

Que Dieu bénisse la Côte d Ivoire

Fait a Abidjan le 30 mai 2011

Pour le Porte parole du Président GBAGBO

PO. Bernard HOUDIN

Commentaires

merci mon President .

Écrit par : amon brou | 31/05/2011

Que Dieu bénisse le seul président de la Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo.

Écrit par : affairage | 31/05/2011

Pouvez-vous m'en dire plus sur cet homme, quel était son rôle avant le 11 avril , pourquoi ne l'a-t-on pas entendu au moment de l'arrestation du président et tous ces jours ci, pourquoi sort-il maintenant de sa réserve en nous donnant en l'espace de 48 heures et le nom de l'avocat coordinateur des autres pour Lg et ce message du président Serait-il en contact avec lui? Quels rapports entre lui et Alain Toussaint? merci beaucoup d'éclairer ma lanterne,les quelques bribes glanées sur la toile ne répondent pas à mes interrogations;

Écrit par : shlomit | 31/05/2011

Paroles de sagesse et de combattant! Elles galvanisent et nous disent que le combat continue jusqu'a la victoire finale, et quand la victoire sera effective, il faudra lutter pour la maintenir! Dieu soit loue! Qu'Il benisse LG, son epouse, leurs collaborateurs et tous ceux qui sont restes fidele au droit constitutionnl. Qu'Il benisse toute la Cote d'Ivoire, la Lybie et tout le reste de l'Afrique

Écrit par : Kemit Bagnon | 31/05/2011

J'ai été ému et satisfait de voir le président Gbagbo s'exprimer aussi aisément que je ne croyais.Des rumeur circulent en ce moment au pays qu'il est malade.Sur le contenu du message je crois qu'il demeure grand dans la tête et dans l'esprit.Je crois fort à son retour aux affaires.

Écrit par : Toto kouadio | 31/05/2011

Quand on dit que ce monsieur est le plus grand politicien d'Afrique,les vendus racontent n'importe quoi.
C'est ça ,un homme,vouloir le changement des choses qui ne tournent pas rond et non faire avec parce que c'est l'ordre mondial.
Qu'apportent-ils à l'humanité ces beni oui oui?

Vivement que le prefet et ses amis liberent notre presi afin qu'une opposition digne et sans armes se forme en CIV.

Resistance,rien que la resistance,bientot ils nous sentiront.

Écrit par : Degrange | 31/05/2011

Merci Mr le Président. Nous aussi nous prions pour vous,pour les vôtres et pour la Côte d'Ivoire,et finalement même pour l'Afrique. Je ne suis pas ivoirienne, mais vous avez su déciller nos yeux à tous pour que nous voyions et comprenions la real politique . Vous nous avez fait découvrir toutes les manipulations des Médias et de leurs maîtres . Depuis ce qui s'est passé dans votre pays, c'est sur Internet que je recherche les informations où l'on peut avoir différents sons de cloches. Comme on le sait, les propriétaires de ces "grands" médias font mourir ou ressusciter Ben Laden chaque fois que cela les arrange. Les médias qui diffusent en direction de nos pays notamment francophones (France 24, Africa 24, RFI...) sont contre notre émancipation (liberté, auto-détermination, développement ..), travaillent pour nous abrutir, nous amoindrir, et font passer les actes de grand banditisme de leurs maîtres braqueurs pour des actes de grande civilisation.
Je vous remercie pour le travail colossal abattu par vous, votre gouvernement et tous ceux qui sont avec vous dans le combat de la justice et de la dignité de l'africain. Pendant 4 mois au travers de la RTI aux heures du journal parlé et des débats (Raison d'Etat, Parlons-en,...), vous nous avez donné une formation et une éducation qu'on ne trouverait nulle part et qui ferait même pâlir d'envie les plus grandes universités occidentales . Partout en Afrique - puisque j'ai l'occasion de voyager- , tout le monde, du petit vendeur à la sauvette au grand politicien, étaient branchés sur la RTI.Vous nous avez permis de sortir de notre torpeur. Peut être fallait il que les français viennent avec leurs armements lourds (hélicoptères, chars, avions,...)pour vous arrêter et vous emprisonner, avant que les ivoiriens et les africains eux-mêmes ne prennent conscience de ce que vous et vos collaborateurs aviez entrevue depuis longtemps, à savoir la prédation et l'humiliation de l'Afrique par la France et ses suppôts?!!
Merci, Nous verrons certainement ensemble de notre vivant la libération de l'Afrique. Tant pis pour ceux qui s'obstinent à entrer dans l'histoire comme judas, en cherchant à éteindre la lumière qui se lève sur tout un continent. Mais ce que nous enseigne des milliers d'années d'histoire c'est que le mal n'a jamais été victorieux sur le bien.
La graine que vous avez semée, a germé et poursuit inexorablement sa croissance.
NOUS VOUS ATTENDONS!

Écrit par : aube | 31/05/2011

Merci Monsieur le Président, nous gardons toujours la foi dans votre combat. Ce qui est arrivé à vous, à votre famille et à vos collaborateurs a permis de réveiller ceux qui ne croyaient pas encore en votre combat. Vous êtes toujours resté digne même au plus dur de la crise. Et c'est l'exemple que nous jeunes ivoiriens en particulier et jeunes africains en général recherchions. Une chose dont je puis vous assurer Monsieur le Président, est que nous jeunes mènerons ce combat jusqu'à son terme. La lutte ne fait que commencer.
Que DIEU vous bénisse vous, votre famille et vos collaborateurs. Car je sais que dans ce combat DIEU est à l’œuvre et qu'il achève ce qu'il a commencé.
Vive la côte d'Ivoire, Libre et Digne!
Vive l’Afrique, Libre et Digne
Pour que vive la PAIX!

Écrit par : Serge | 31/05/2011

Merci Monsieur le Président, nous gardons toujours la foi dans votre combat. Ce qui est arrivé à vous, à votre famille et à vos collaborateurs a permis de réveiller ceux qui ne croyaient pas encore en votre combat. Vous êtes toujours resté digne même au plus dur de la crise. Et c'est l'exemple que nous jeunes ivoiriens en particulier et jeunes africains en général recherchions. Une chose dont je puis vous assurer Monsieur le Président, est que nous jeunes mènerons ce combat jusqu'à son terme. La lutte ne fait que commencer.
Que DIEU vous bénisse vous, votre famille et vos collaborateurs. Car je sais que dans ce combat DIEU est à l’œuvre et qu'il achève ce qu'il a commencé.
Vive la côte d'Ivoire, Libre et Digne!
Vive l’Afrique, Libre et Digne
Pour que vive la PAIX!

Écrit par : Serge | 31/05/2011

La guerre est le lieu privilégié de la propagande. Celle qui rend le peuple amnésique. Quant à moi, je dirais que ce produit de propagande n'est pas de Gbagbo, je l'affirme et je le confirme. C'est de la pure propagande qui vise un but, celui de faire passer le larbin de la france comme un démocrate qui laisse son adversaire s'exprimer comme il entend. C'est bien étonnant que Blé goudé s'adresse aux ivoiriens par message audio et Gbagbo par presse écrite. La dictature s'est installé chez nous, son arme la propagande. Si ouattara est courageux, qu'il demande au colon francais de partir et qu'il sorte du cfa. Qu'il ne perde pas son temps à faire croire que...

Écrit par : o'connor | 01/06/2011

merci presi pour ton sage conseil aux ivoiriens que le tout puissant
veuille sur toi et ta famille

Écrit par : julienne | 01/06/2011

Mes hommages M. le président -
c'est un réel plaisir de vous lire -
Nous sommes de tout cœur avec vous -
Le combat que vous avez tjrs mené: celui pour la démocratie, la paix, d'une indépendance réel de l'état de C.I .... est un combat noble -
Que Dieu vous garde

Écrit par : Charles | 03/06/2011

merci PRESI,jai les larmes aux yeux en vous lisant.
sachiez une seule chose que votre semence portera des fruits ,car beaucoup de jeunes comme moi qui prenait à la legère votre combat, cette crise nous a appris beaucoup de choses.nous sommes engagés plus que jamais.
une chose que je voudrais dire à mes cher compatriotes surtout ceux qui vivent à l'etranger il va falloir que chacun s'engage pour aller voter car moi aussi malgré le fait que je sois du lmp ,moi et ma familles qui vivont en italie nous somme au 10 personnes ,mais je vous assure personnes d'entre nous n'est allé voter ,je me renconte maintenant combien de fois le grain de sels de tout un chacun est important.
Que DIeu nous fortifie ,surtout le PRESI et ses collaborateurs

Écrit par : nita | 11/06/2011

Les commentaires sont fermés.