topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/05/2011

"Ce sont les Français qui ont pris Gbagbo" (un employé de la Résidence

 

Ce sont des soldats français, des « Blancs », qui ont enlevé le président ivoirien renversé, explique, dans cette interview, un employé civil de la présidence ivoirienne, qui était à la Résidence de Cocody durant tout le temps où elle était assiégée. C’est le premier témoignage direct d’un témoin qui n’est ni un officiel français, ni un officiel du camp Ouattara. Les images de fumée diffusées par Arte, une chaîne de télévision française (à partir de la treizième minute), dans le sous-sol de la Résidence, à proximité du tunnel, accréditent fortement le récit ci-dessous.

En France, il y a une polémique sur la manière dont le président Gbagbo a été pris. Les officiels et les médias affirment que ce sont les FRCI d’Alassane Ouattara qui l’ont pris, tandis que certains de ses collaborateurs vivant en France disent qu’il s’agit des Forces spéciales françaises. Vous qui étiez sur place, pouvez-vous nous raconter ce qui s’est passé ?

Nous étions nombreux dans le sous-sol. On a entendu un très grand bruit. On s’est vite rendu compte que les Français avaient dynamité le mur de béton [érigé par le président Gbagbo après l’attaque de sa Résidence par l’armée française le 6 novembre 2004] obstruant le tunnel reliant le domicile officiel de l’ambassadeur de France et celui du président de la République. On a entendu un grand bruit, il y avait des éclats de béton partout, beaucoup de fumée, tout le monde courait dans tous les sens, toussait. C’était le désordre ! On a vu malgré tout beaucoup de Blancs qui entraient dans la pièce. Je ne peux pas vous dire combien exactement, puisqu’il y avait beaucoup de fumée et du chaos, mais j’en ai identifié au moins trois. J’ai vu ces Blancs faire monter le président au rez-de-chaussée après l’avoir pris dans le sous-sol. Le président était le premier à monter les escaliers. Ils l’ont aidé à monter. Après, ce qui s’est passé, je ne peux pas le dire. L’ont-ils remis aux rebelles ? L’ont-ils envoyé directement au Golf ? Je ne sais pas.

Pouvez-vous nous raconter les journées que vous avez passées là-bas, les bombardements ?

Les gens descendaient au sous-sol quand il y avait les bombardements. Sinon, on se trouvait généralement au rez-de-chaussée. Le président était régulièrement dans son bureau, et nous dans le salon.

Y a-t-il eu des morts à la Résidence ? Comment sont-ils morts ?

Il y en a eu beaucoup, je ne peux pas compter. Ceux qui sont sortis le 11 avril, beaucoup se sont vu tirer dessus. Lors du bombardement aérien qui a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 avril, une partie de la Résidence a pris feu. Des vitres et des éclats de béton sont tombés avec beaucoup de force sur des gens. Des escaliers se sont effondrés sur d’autres personnes. On a vu beaucoup de sang. Après ce bombardement, nous sommes restés dans le sous-sol. Il n’y avait plus d’électricité, il faisait très chaud, nous étions asphyxiés, et les éclats de béton qui ont été projetés lors du dynamitage du mur bouchant le tunnel ont aggravé les dégâts.

Avez-vous été conduit à l'Hôtel du Golf avec le président Gbagbo et sa suite ?

Non. Je ne suis pas allé là-bas. Je me suis caché derrière un escalier en colimaçon. Dans la fumée, on a pensé que tout le monde était monté. Or, je n'étais pas monté. Je me suis enfui deux heures environ après.

Avez-vous des nouvelles des autres employés de la Résidence ?

Non. Aucun.

Avez-vous parlé à des médias en Côte d’Ivoire ?

Non. C’est difficile. Nous ne sommes pas en sécurité. Nos vies sont en danger. Nous souffrons beaucoup.

 

Commentaires

La Côte d'Ivoire est vraiment loin de voir le jour qui verra les ivoiriens se réconcilier

Écrit par : deslamp | 04/05/2011

HUM ces Français là vraiment...Eh Dieu je ne perds pas la Foi car quelque soit ce qu'on nous dit je sais que la verité eclatera et triomphera un jour,Theophile Kouamouo merci et du courage a ce brave mr!

Écrit par : Lionel | 04/05/2011

oui, bien sûr la France est responsable de tout

Écrit par : Jacques | 04/05/2011

Mais est-ce que c'est la nouvelle stratégie européenne? Si les choses se sont déroulées telles que relatées, je pense alors que Nicolas Sarkozy a tenté de tué un président! C'est donc un État terroriste la France!

Écrit par : PAblo | 04/05/2011

tu fait bien ton travail, mais au fait, sa rime a quoi tous sa? vous voulez quoi au juste? les ivoirien sont fatigué et veulent plus la guerres ok?

Écrit par : KALLET | 05/05/2011

Tu es marrant toi "tète de noeud" c,est à cause des défaitistes comme toi que ns sommes encore les larbins des blancs

Écrit par : la baronne | 05/05/2011

Je ne suis pas surpris par ce comportement de la france. on sait tous ke les rebelles du frci ne pouvaient jamais venir à bout du regime legale et constitutionnellle du Pr GBAGBO. La vengeance est un repas qui se mange froid. je ne dirai pas à chacun son français car tous les français ne sont pas sarkozyste mais(....) suivez mon regard !!!!

Écrit par : SEKOU | 05/05/2011

Merci kallet on sai vraimen pa a koi sa sert tt sa. On es a l ere de la reconciliation et franchmen j sai pa koi kl es le but veritabl de cet articl a par raviver les flamm tchuiiiip

Écrit par : sheiky | 05/05/2011

Ce qui s'est passé ce 11/04/11 n'est qu'un remake des événements de Nov. 04'.... et c'est evident que les frnacais voulaient la peau au Pr. Gbagbo.
A tous ceux qui parlent de reconciliation, je voulais leur dire qu'une vraie reconciliation doit commencer par dire la verite sur ce qui s'est passé.

Écrit par : 3e Camp | 05/05/2011

Voila ce qu'on appelle du journalisme. Il y en a qui paierait tout le pétrole d'Afrique pour n'avoir à lire que de la propagande. Je n'arrive pas à comprendre la relation des faits choque certains. Mais la liberté de la presse est un droit de l'Homme.

Merci Théo. Tu restes une boussole dans ce nuage d'ombres sinistres. La flamme du journalisme continue d'être vive grâce à des professionnels de ta qualité.

Écrit par : Viva Lumumba | 05/05/2011

A l’endroit des sieurs KALLET et SHEKY,


Je comprends vos complaintes, mais toutes fois un peuple peut -il se construire sans sa mémoire ?

Dire oui , serait une simple négation de soi-même.

Un pouvoir qu’on se prépare à exercer avec à son crédit des charniers humain quasi-quotidien et cela n’excite en rien votre inquiétude ?

Même si votre état d’âme semble aisément s’accommoder de façon cinique à tout ce qui est funeste et macabre, permettez au moins aux autres d’honorer la mémoire des leurs assassinés pour avoir tout simplement porter leur idéaux sur le nom du seul GBAGBO.

Effectivement ‘’ les ivoiriens sont fatigué et veulent plus la guerres ok? ‘’ Mais là où le ‘’ REVANGISME ’’ et l’ EPURATION ETHNIQUES organise l’exercice d’un pouvoir , la guerre ne saurai s’arrêtée !

Écrit par : Didier F. | 05/05/2011

Il est clair que les rebelles de ouattara , qui font la guerre à la cote d'ivoire depuis 2002, n'avaient pas les moyens de pénétrer dans la résidence du chef de l'état Ivoirien.Ce sont les forces françaises qui, après des bombardements aériens de la résidence à l'arme lourde,ont pénétrer dans le sous sol pour extraire le président .l'ayant laissé dans l'escalier sous bonne garde, ils mettent en place une scène filmée de prise par les rebelles, et de là commence un massacre généralisé de tous les partisans de gbagbo dans toute la cote d'ivoire. Mais quelle est donc cette colonisatrice, qui aide des guerriers et autres hors la loi à éliminer tout un peuple.Le rôle de la France se résume en ce moment en cote d'ivoire à mettre la mains sur les militants du partis de gbagbo et , à l'instar du Président, les livrer au fur et à mesure à l équipe rebelle.convenons tous que cela est simplement contre-nature et totalement contraire à la vocation de la France , terre des libertés et des droits de l'homme. La population française ne doit pas rester silencieuse devant une atteinte flagrantes aux libertés individuelles de l'homme, par leur militaires à la solde d'un individu qui revendique une victoire proclamée dans son quartier général , à une date forclose,par un individu représentant une commission électorale en violation de toutes les lois électorales , en ignorant la suprématie de la cour constitutionnelle.Peuple du monde entier levez vos voix . une mascarade s’est établie en cote d'ivoire, et l'arbitraire a pris la place des lois et de la démocratie naissante,acquis de haute lutte par le président gbagbo.Que la vérité triomphe en cote d'ivoire!Car il y a encore dans ce monde , des hommes épris de justice et contrairement à une attitude française qui bombarde un Président dans sa résidence,dynamite des portes en béton pour livrer l'un des belligérant à la parti adverse, pour faire accéder au pouvoir l'autre belligérant comme chef d'état,en lieu et place d'une recompte des voix qui exprime la volonté véritable du peuple souverain de cote d'ivoire, cette attitude dis je n'est pas digne de la France des droits et de la démocratie.France des droits de l'homme et des libertés ,France de la démocratie, Tu na pas le droit foutre le camps!!

Écrit par : Family-Man | 05/05/2011

drole d'air de reconciliation! on essai de vous ouvrir les yeux et vous parler d'incitation a la haine. la verite n'incite a la haine k ceux ki st dans le mensonge.objectivement je ne voi rien de haineu dans cet article et ne chercher pa de bouc emissaire pour la haine k vous avez deja. ce st des faits, juste les faits ki se st passe et cest sa le journalisme!chapeau a tw theophile et nous te soutenons dans ton entreprise.

Écrit par : amma | 06/05/2011

âprès ce ke ns avons vécu avec les actions militaires de la communauté internationale face au choix politique des ivoiriens, la suite de notre combat devient plus efficiente. la liberté coûte cher, très très cher. ke les défaitistes se mettent a l'ecart s'ils le veulent mais les ivoiriens et les africains patriotes epris de liberté couleront sang et sueur pour l'acquisition de leur liberté. Dieu nous bénisse et mettons nous au travail au lieu de pleurer en mettant en valeur notre intelligence qui est la vraie ennemie de la commuauté internationale. Gloire à DIEU!!!

Écrit par : Alain Lumumba | 06/05/2011

Le 11 avril , sur France 24 les journalistes avaient bien dit que c'étaient les forces spéciales françaises qui avaient capturés Gbagbo le président ivoirien.Cette info avait même suscité la réaction de Ali Coulibaly (ambassadeur d'Allassane Ouattara en France ) qui le premier à expliqué le danger .C'est plus tard que cette info a été modifiée.

Écrit par : kwakou | 09/07/2011

nous savons tous que la france n'a jamais gagné de guerre et ce qui c'est passé en c.i montre toute la lacheté de cette france qui veut montrer aux yeux qu'elle est grande nation.la france n'a pas eu le courage de déclarer la guerre à la c.i, elle venue par lacheté attaquer ma patrie avec l'aide des u.s.a pour instaurer leur "démocratie" qu'ils ne réussissent jamais des exemples sont légions:irak;afghanistan;somalie etc.mais ils doivent le savoir chaque chose a toujours une fin,vivons par la grace et demain nous raconterons il était une fois la france, les u.s.a et la grande bretagne,avant eux,il y a eu des nations puissantes ou sont-elles?

Écrit par : gnamien | 11/07/2012

Les commentaires sont fermés.