topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

03/05/2011

Témoignages sur le racket des FRCI pro-Ouattara

Si, en dehors de Yopougon, les combats ont cessé dans le district d'Abidjan, les pillages et les cambriolages perpétrés par les FRCI d'Alassane Ouattara se poursuivent. Désormais, le racket s'y ajoute et entrave la libre circulation donc le retour à la normalité. Par exemple, les populations dans la zone de Memni sur la route d'Alépé sont victimes de racket de la part d'éléments FRCI de la zone, elles ne peuvent donc pas se déplacer jusqu'à Abidjan, pourtant proche...

Par ailleurs, de nombreux fonctionnaires qui ont perçu leur salaire la semaine dernière ont été fouillés et dépouillés de leur argent. Les FRCI prennent comme argument les fouilles nécessaires pour rechercher des armes et débusquer des improbables "miliciens de Gbagbo". La discipline n'est toujours pas le fort de la "nouvelle armée ivoirienne" dont certains soldats dépenaillés patrouillent dans des pick-ups tout en buvant au goulot des liqueurs et du gin, la kalach à la main...

Commentaires

Les "militaires" de Ouattara ont installé un camp de torture et de racket au corridor de Yopougon Gesco. Ils font des enlèvements des jeunes, femmes et parents dans la ville d'Abidjan et les y conduisent pour rançonner les parents. Ils fouillent les cars de transport pour y extraire des malchanceux qu'ils accusent d'être miliciens. Vraiment, OUATTARA démontre après trois semaines de gouvernance qu'il n'est pas président pour notre sécurité.

Écrit par : Golokpan | 03/05/2011

Laisse les,ceux sont des malheureux ,les ivoiriens surtout les Guerés qu'ils ont tués vont rendre justice.le combat ne fait que commencer. on verra ce qu'il pourra faire. quelqu'un pour payer les fonctionnaire qui tend la main a la france, nous demontre a quel point qui nous prend pour des bètes,qu'il est un menteur, tous ceci pour voler.Koudou nous a ouvert les yeux,on les regarde

Écrit par : nikou | 03/05/2011

merci pour toutes ces info on a vraiment bien envie de savoir se qui se passe o pays j'aimerais bien avoir des info sur la situation du pays. merci mon frere je compte sur toi. sinon j'ai eu l'information que aujourd'hui meme les tirs à l'armes lourde se sont fait entendre a yop. plusieur secteurs auraient été attaqué par les FRCI.

Écrit par : ourega angelo | 03/05/2011

que les ivoiriens comprennent que l'argent des salaires et de la reconstruction est tout simplement un crédit de 50 ans qu'ils devront rembourser, leurs enfants et petits enfants également. Et lorsqu'à la dernière échéance, il y aura un nouveau woudy pour nous faire comprendre que nous devons vivre de nos propres ressources et ne plus tendre la main, les blancs sinon leurs enfants et petits enfants trouveront un autre mossi dramane pour se faire imposer comme président reconnu par la communauté internationale en tuant, pillant les ivoiriens et imposant de nouveaux crédits. Alors le système reprendra. Ainsi en sera-t-il, tant que la lâcheté et le complexe n'auront pas quitté l'âme de l'africain. Voilà la vérité que l'on cache aux ivoiriens et par ricochet, aux africains.

Écrit par : line | 04/05/2011

je suis rentre a Abidjan ce matin en provenance de la region de Bongouanou. A la sortie d'Adzope "on est la pour les 200frs" parole d'un rebel avant d'ajouter "vous n a qu a faire bonne route" avec une tenue et un accoutrement qui font vraiment pitie pour un grand pays comme la cote d'ivoire. A Agou, pareille la meme chanson "vous n'a qu'a donner 200frs 200frs, pour frais de barrage" Vraiment la Cote d'Ivoire est tombee tres bas

Écrit par : louis | 04/05/2011

yako CI

Écrit par : nita | 07/05/2011

Les commentaires sont fermés.