topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

21/04/2011

Mamadou Koulibaly : le sens d'un retour

Je partage avec vous cette analyse du journaliste ivoirien Simplice Allard, relative au retour dans l'arène de Mamadou Koulibaly, président de l'Assemblée nationale et numéro deux de l'Etat ivoirien. Une analyse que j'ai aimé lire...

Le Pr Koulibaly Mamadou est de retour, mardi 19 avril 2011, de son abri ghanéen. Information capitale, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire met fin à son exil en rentrant dans son pays, deux semaines après le coup d’Etat qui a enlevé le Président Laurent Gbagbo et déchu le régime Fpi, cerise sur le gâteau : par un avion spécial affrété par le tombeur, Alassane Dramane Ouattara. Que penser d’un tel acte de la part du président de l’Assemblée nationale, par ailleurs vice-président du Front populaire ivoirien (Fpi) ? Pour ma part, il s’agit d’une démarche très sage et d’une très grande lucidité politique, j'allais dire, une saine appréciation de la réalité du terrain comme le recommandent les stratèges politiques. Au demeurant, le retour de ‘’Koul’’ par un avion spécialement affrété par Ouattara prouve que le président par coup d'Etat, reconnu par la communauté internationale, est coincé et qu’aucune autre issue institutionnelle et légale ne s’offre à lui. Le fait que M. Ouattara n’a pas prêté serment devant le Conseil constitutionnel est, en effet, un gros handicap politique, un boulet qu’il traine au pied dont il en est véritablement conscient. D’où la négociation, car c’en bien une, entre le Fpi représenté (officiellement ou officieusement peu importe) par le Pr Koulibaly et le camp Ouattara qui a besoin de se faire entourer des compagnons – dont l’autre Professeur Paul Yao N’Dré président du Conseil constitutionnel -, de Laurent Gbagbo pour se faire une couverture légaliste.

On ne sort pas d’une guerre comme on sortirait d’un dîner gala, disait Laurent Gbagbo. Ouattara sait combien de plumes il a perdues dans son ambition présidentielle : les entreprises privées comme publiques sont pillées systématiquement ou rançonnées comme c’est le cas à San Pedro où les soldats pro-Ouattara exigent la somme de huit millions (8.000.000 Fcfa) à chaque société industrielle ; des crimes sont perpétrés par les mêmes soldats à sa solde, il y a destructions de biens publics et privés, pillages des domiciles privés partout dans le pays, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire pro-Ouattara sèment mort et désolations dans presque tous les foyers ivoiriens. La ville de Duékoué à l’ouest de la Côte d’Ivoire avec plus de huit cent (800) morts en trois jours, en est le symbole le plus illustratif. C’est un Alassane D. Ouattara qui convoite le pouvoir ivoirien depuis des lustres et qui y est presque, mais dont l’ambition pourrait être contrariée par ses actes qui ne sont pas dignes de l’image d’aristocrate doublé de grand banquier reconnu comme tel dans la haute finance internationale qu’il donne de lui-même.

Il faut savoir qu'une République, pour son fonctionnement dans la stabilité doit être à l’image d’un carré. Dont les différents pieds institutionnels son t: la présidence de la République, l'Assemblée nationale, la défense et les médias d'Etat. Or, c’est de notoriété publique, pour le moment et deux semaines après le coup d’Etat militaire qui a enlevé Laurent Gbagbo, il n'y a toujours pas de présidence. Tout le monde le sait, Ouattara n'a pas encore prêté serment. Pour la défense, inutile de dire qu'il n'y a non plus pas d'armée nationale en tant qu’institution. Chaque parcelle du pays est « sécurisée » par une floraison de milices armées, les combattants de l’armée nationale : les Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire (Fds-Ci) se sont évanouies dans la nature sans prêter une oreille attentive à l’appel de la hiérarchie qu’ils soupçonnent d’être soucieuse de son avenir et de sa sécurité. La situation n’est pas non plus reluisante pour les médias, deux semaines après le coup d'Etat de Ouattara, l'Etat de Côte d'Ivoire ne dispose pas d'institutions médiatiques officielles pour porter sa parole. La radio diffusion télévision ivoirienne (Rti) et Fraternité Matin ont cessé toutes activités. Il reste l'Assemblée nationale, l’autre socle du carré d'as institutionnel. Et c’est une des principales raisons de la « magnanimité » d’Alassane Dramane Ouattara qui a mis à la disposition du président de l’Assemblée nationale un avion spécial qui l’a ramené du Ghana avec toutes les garanties sécuritaires que cela suppose.

Je dirais que le retour du Pr Koulibaly ouvre de nouvelles perspectives et donne un semblant de vie à la Côte d'Ivoire. Car, à sa sortie d’audience, mercredi 20 avril 2011, avec Ouattara, Koulibaly annonce la réouverture des travaux avec une prise de contact avec les députés responsables des groupes parlementaires le même jour, et éventuellement une adresse les jours prochains devant ceux-ci d’Alassane Ouattara. Sans oublier l’autre pan, celui de la garantie sécuritaire des députés, obtenue par le président Koulibaly de la part de l’homme fort du moment, Ouattara, et qui permet à la Côte d'Ivoire de revivre. L’acte du président Koulibaly Mamadou est très important en ce sens qu’il permet une détente dans le marigot politique ivoirien. Détente profitable à tous sans oublier au Fpi son parti politique qui pourra se donner des coudées franches et sortir de l'étreinte des Forces républicaines l’armée de Ouattara qui s’illustrent avec leur lot de pillages et d’exécutions physiques à relents d’épurations ethniques dont les Bété ethnie du Président Gbagbo sont les principales cibles. On pourrait espérer que ces tueries cesseront comme le promet Ouattara.

Koulibaly Mamadou desserre également l'étau et permet à son parti le Front populaire ivoirien (Fpi) de sortir la tête de l’eau, d’affiner et de dégager une stratégie pour reconquérir le pouvoir d’Etat perdu, non pas par élection mais par la force des armes. Le Fpi en a les ressources humaines et les instruments. C’est donc un geste que les cadres du Fpi doivent applaudir des deux mains, celui posé par le président de l’Assemblée nationale que le hasard a voulu qu’il soit du même bord politique que le président Laurent Gbagbo. Je puis dire que le Pr Koulibaly sauve des meubles, à commencer par ceux de la République dont il pourrait – en toute éventuellement en assumer l’intérim -, et partant, ceux de sa famille politique.

Simplice ALLARD

al08062317@yahoo.fr

Commentaires

Une analyse lucide.

Écrit par : Kofie | 21/04/2011

Kouamouo, Tu ne peux quand meme pas "aimer" un article truffé de tant de mauvaises foi. On ne nous fera quand même pas croire que le FPI de Laurent Gbagbo et de Koulibaly reste, malgré la terrible réalité, la grande victorieuse de cette bataille stupide pour le pouvoir.
1- "Ouattara Coincé et n'ayant aucune issue intitutionnelle" relève encore une fois de la désinformation. L'assemblée nationale de toute façon depuis 2007 n'existait que de nom et tout le gouvernement du régime Ggagbo procédait par Ordonnance. Cette institution ne saurait donc être celle qui pourrait accorder sa légitimité au président élu. Au demeurant , on ne fera pas une nouvelle fois l'histoire de notre éléction pour prétendre que le suffrage universel est moins significatif que l'acte de Yao Ndré en terme de légitimation. Arrêtez de dire et de faire dire que le président d'un conseil consitutionnel est le bon Dieu (Si l'histoire donne sens au droit alors n'oublions pas que Robert Guei a également prêté serment en octobre 2000 devant la chambre constituionnelle de la cours suprême, et pourtant, on connaît la suite...)
2- "deux semaines après le coup d'état qui a enlevé Gbagbo du pouvoir" est également d'une malhonnêteté qui laisse pantois. Kouamouo est bien placé pour lui rappeler à l'auteur de cet article que Ouattara a bel et bien gagné les elections dans les urnes. En conséquence, Le coup de force (ici electoral) était plutôt l'oeuvre de Gbagbo et c'est d'ailleurs de ce premier chef d'accusation (atteinte à la sûreté de l'état) qu'il devra repondre avant toute chose. On saura alors que l'émiettement de l'armée, de la presse d'état, les violences contres les populations par des groupes informels, huants et haineux de jeunes patriotes sont des réalités antérieures au FRCI.
3- Les contradictions de cet article qui rêve sans doute d'autres prophéties et autres fables du ciel dignes des seuls refondateurs se résument en ce que l'auteur appelle "Koulibaly pourrait assurer l'intérim de la république". Mais alors quel est les sens de cette pirouette insensée qui fait que Koulibaly se croit fondé à inviter à l'occasion Ouattara devant l'assemblée nationale (ce que Gbagbo n'a jamais fait en 11 ans de gestion chaotique du pouvoir). Par quelle magie Yao devrait organiser une cérémonie de prestation de serment devant le conseil constitutionnel après que celui-ci a déjà appliqué la même cérémonie à son ami Gbagbo?
Ici encore, comme toujours l'interprètation de cet acte politique hautement gand en symblole de réconciliation est mal interprètée, excatement de la même façon que les articles 64 et 86 de note loi electorale...Et voilà ce papier que Kouamouo a "bien aimé".
Décidemment, toujours "le molosse et sa déhontée façon de s'asseoir"comme disait l'écrivain....
Bensemel

Écrit par : Bensemel | 21/04/2011

Pour être bref, retenez une fois pour toute chers refondateurs que Gbagbo Laurent qui n'a jamais gagné d'elections dans ce pays (y compris en 2000 contre Robert Guei) est un mauvais perdant (donc un pseudo démocrate) qui entendait par la force et la terreur se maintenir au pouvoir. Il ya eu juste la remise des choses à l'endroit. Il n'y a pas de "coup d'état"...l'histoire politique africaine est riche des ces monstres politiqueq que l'ordre international met hors d'état de nuire. Voilà tout!

Écrit par : Zadi | 22/04/2011

"aimer lire" ca ne Veut pas dire "aimer" . Du calme!

Écrit par : Olivier | 22/04/2011

commentaires trollesques de Bensemel et Zadi...refusant de voir l'évidence d'un coup d'état et de la barbarie

Mamadou Koulibali a d'ailleurs été soigneusement censuré sur la télévision de ouattara, en particulier ces mots terribles :
" Je pense qu’en allant dans ce sens, et si les uns et les autres acceptaient d’arrêter de se bagarrer, si ceux qui ont des armes arrêtaient de menacer ceux qui n’en ont pas, si ceux qui sont Rhdp arrêtaient de faire peur à ceux qui ne sont pas Rhdp, si les représentants locaux du Pdci ou du Rdr arrêtaient de faire peur aux représentants locaux du Fpi, peut-être que nous aurions une chance extraordinaire de reconstruire ce pays après ce chaos. Mais, si jamais certains pensent que l’arrivée de Ouattara au pouvoir, c’est le pouvoir aux Dioula ou aux Nordistes alors, ils peuvent faire ce qu’ils veulent, alors c’est le chaos promis. Jamais il n’y aura de réconciliation, jamais il n’y aura de paix, jamais il n’y aura d’Etat, jamais il n’y aura de nation."

Écrit par : grégori | 22/04/2011

L'article de Simplice Allard est frappé au coin du bon sens. Si Mamadou Koulibaly est sincère, tout cela est de bon augure pour la suite des événements.

Le boucher de Sindou (alassane Dra-mane Ouattara) ayant bénéficié d'un putsch franco-international, il sait lui-même combien il a besoin de maquiller la forfaiture dont il est le principal visage en Côte d'Ivoire.
Bref, les semaines qui viennent risquent d'être riches en manoeuvres politiciennes.

Écrit par : Viva Lumumba | 22/04/2011

Bensemel et Zadi,
Si Ouattara a gagné les élections comme vous le dites, quelle désolation, il a fait recolonniser la CI. On se rappellera de lui comme celui par qui la CI a perdu son indépendance. Combien de mort lui a t-il fallut pour s'asseoir sur ce siège? Combien cela lui a rapporté de bazarder ainsi la CI. Les Français ont tout cassé pour revenir reconstruire afin je l'espère relever leurs économies décadentes.Cet homme ne s'est jamais aimé et n'a jamais aimé le nègre. Il n'y a qu'à voir ses différents mariages.
Merci prof Koulibaly de nous rappeler qu'il y a encore des ivoiriens en Côte d'Ivoire

Écrit par : aube | 22/04/2011

Je retiens de ces différents commentaires un désaccord fondamental: qui a gagné ces fameuses élections? Quand l'un demandait le recompte des voix, l'autre appelait une force étrangère à venir l'installer fort de son soutien de la communauté internationale. Me concernant, la communauté, la vraie qu'un qui vaille la peine qu'on se batte, c'est la communauté nationale. Et nos institutions nationales ont désigné le president Gbagbo comme le seul vainqueur. Ouattara n'a jamais été investi malgré l'unanimité de cette communauté internationale et c'est pour lui un gros handicap. Aujourdhui, il est question de son investiture prochaine... Ah oui, Et comment ca se fait qu'il est pri toute ces décisions dans l'illégalité totale? Si les ivoiriens s'accordent a ne pas respecter leurs propres lois, nous n'aurons jamais de stabilité et personne ne pourra gouverner ce pays. Gbagbo a le mérite d'avoir maintenu un Etat malgré une rebellion qui lui a été imposée. Le retour à un semblant de légalité est un préalable à la stabilité et un début de restauration de l'Etat de droit. Or, tous les ivoiriens savent que Ouattara sera toujours battu sur le terrain neutre qu'offre la justice, la légalité, et l'environnement constitutionnel. Tel est la vision de ce journaliste et telle est la démarche du président Koulibaly!

Écrit par : Bouna | 22/04/2011

THEO,

Je considère plutôt que Mamadou Koulibaly vient de se déculotter en s'érigeant en conseiller juridique de ouattara. Et en acceptant que ce dernier soit investi par le même Conseil Constitutionnel qui a reconnu la victoire de Laurent Gbagbo.

Un Conseil Constitutionnel qui se dédit en l'espace de quelques mois seulement,il faut être en Afrique pour voir ça.

C'est tout cela qui participe de la moquerie à l'encontre de l'Afrique.

Quelle traîtrise à la Vérité !

Quelle traîtrise à l'Afrique !

Écrit par : LE PRINCE | 22/04/2011

Ouattara sai qu'il n'achevera pas ce manda qui n'a jamais exister. Koulibali de meme le sais. Bientot, la rebellion de ouattara sera l'epee de damocles qui se retournera contre lui meme. Bonne chance à ceux qui continuent de rever ou de se convaincre de la victoire d'un homme lache qui n'a jamais aimé la vérité. Il n'a jamais reconnu que:
- qu'il a échoué au programme d'ajustement structurel prevu pour eviter la devaluation en 1990-1993.Quand il disait donner moi 100 jours et qu'il a fini par etre debarqué 1000 jours àpres avec des dettes enormes selon son ami Bedié.
- Qu'il avait en realité été envoyé pour enfoncer l'afrique de l'UEMOA par la cote-d'ivoire en bradant les entreprises nationales au franc sybolique aux francais et ses amis americain.
- Qu'il a été un citoyen burkinabé bénéficiant d'une bourse d'etude burkinabé pour les usa et que toute les institutions internationales le savent. Et qu'il a entérré ses deux parents dans le pays de nationalité et d'origine.
- Qu'il est le vrai parrain du coup d'etat de Guei contre Bédié avec Palenfo et ses amis pour alliés.
- Qu'il est le vrai pere de la rebellion dont son filleul soro et son ex garde du corps IB son les meneurs.
- Qu'il savait qu'il perdrait les elections meme avec bédié pour allier, raison pour laquelle, il fallait s'accaparer la Cei et bourrer les urnes du nord avec 2000 PV irréguliers tous provenant du nord, avec des villes tel que ferké reconnues pour avoir environ 42000 habitants( par wiki jusquà recemment )et qui se retrouvent avec 92000 votants(avec des fantomes commes votants); ainsi que 500 PV avec 100% de votant sans signature des representant LMP terrorisés et pourchasés par chiens de garde de ouattara.
- qu'il est le vrai commenditaires des massacre aujourd'hui et a toujours été le vrai pere des escadron de la mort.
- qu'il est aujourd'hui aux yeux du monde entier rien qu'un pushiste qui veut falsifier aux yeux de tous l'histoire apres avoir perdu des elections dont lui et ses maitre ont toujours refusé láudit, le recomptage car conscient de sa defaite...

La liste est encore longue pour sa lacheté, mais le Dieu du ciel et de la terre, qui a la veritable histoire du monde entre ses mains l'en remunera bientot. Qui vivra vera.

Écrit par : Anonyme7 | 22/04/2011

L'analyse de l'acte posé par le Pr Mamadou Koulibaly est fine. Sortons chère frère des discours militants. Il s'agit de notre pays; analysons donc à froid en aidant ceux qui ne s'y retrouvent pas (ils sont légions), à y voir plus clair de façon paisible. Les coups portés ces temps ci à la nations ont été, au propre comme au figuré, suffisamment durs pour qu'on persiste dans des exposés qui attisent à nouveau les tensions.

Écrit par : dagser | 22/04/2011

Aube, vos blablabla sur les histoires de colonisation, d'indépendance et de la France comme bouc émissaire relèvent de l'enfantillage pur et simple. Quand vous résisterez mieux à la propagande facile qu'adorent tous les dictateurs africains, alors on pourra discuter.
Quant à Bouna, ce n'est pas la communauté internationale qui a voté en CI, c'est bien les Ivoriens qui ont désigner Ouattara à plus de 54%, ce que Yao N'dré lui-même n'a jamais contesté malgré son arithmétique à l'envers. Vous pouvez continuer de phantasmer sur l'apocalypse à Abj. Ouvrez les yeux, ce pays se protera mieux sans Gbagbo, monstre et gangrène parmi les monstres du marigot politik africain. Le chaos tant souhaité n'aura pas lieu.!Continuez de vous faire des illusions le temps peut-être de faire d'autres prophéties sur des sauces graines et autres balivernes signées Malachi Koné.
Pour ma part Mamadou Koulibaly est une honte pour l'intelligence ivoirienne. Quand on a fermé les yeux sur les errements de son parti jusqu'à souhaiter qu'il ya ait deux présidents, modèles partage du pouvoir en Afrik, on se la joue moins insolent. Koulibaly affiche des intentions pour le controle du FPI mais malheur à eux, tant l'homme, ce cas psycho-pathologique est un vrai incapable!!!pour tout dire BORIBANA POUR LE FPI

Écrit par : Zadi | 23/04/2011

"on peut tout faire avec l'épée sauf la transformer en siège". Bonne chance Monsieur Ouattara. Moi j'attends les pluies de milliards, les conteners d'argent promis.monsieur ,on ne dirige pas un pays avec de l'argent. Il faut faire respecter les lois. Or vous aviez combattu les lois ivoiriennes. Vous aviez créé la culture de l'incivisme dans l'esprit de nos frères du nord. ils sont devenus incontrolables, violents, méprisants. Il n'arrivent plus à se contenir devant tout ce qui est institutions étatiques. Tout ceci pour rendre le pays ingouvernable comme vous l'aviez dit. Avec vous plus de loi.
vous commencez bien d'ailleurs. plus de vignette auto-moto et autres en côte d'ivoire. Qu'attendez vous pour supprimer l'impôt?

Écrit par : naminata méité | 23/04/2011

chuuuutt! silence! le professeur Mamadou koulibaly cogite pour la libération du président de la republique de côte d'ivoire, SEM Laurent koudou GBAGBO! pendant 30 ce dernier a préféré le logos à l'épée, aux kalachnikovs, il a préféré le micro et la sonorisation! et MK est l'un de ses plus fidèle camarade de lutte! donc de grâce n'indignez pas le président de l'AN dans la lutte!

Écrit par : yomafou | 24/04/2011

D'ailleurs son salaire vient d'être suspendu, et l'auteur de cet article plein de mensonges devra revoir sa thèse de "Ouattara coincé fait la cour à Koulibaly"
Ah la décheance!! hi hi!!

Écrit par : Zadi | 25/04/2011

soyons serieux, Guei a ete investi par ki. arretez de mentir. il est venu lui meme a la tele s autoproclamer president(apres avoir sequestre le president de la CEI honore guie a l'epoque) , en lisant lui meme sa lettre d'investiture, pendant ke ses troupes, les boka yapi et autres etaient en train de tuer la population ki etait sortie pour contester, arretez de mentir. et d autres d etre encore plus ridcules pour dire ke gbagbo a perdu en 2000. on a vait utilise le comptage electronik ki diffusait en temps reel les resultats des elections ds les different QG de campagne et sur internet, proprement, c est pkoi les rhdp n ont jamais voulu de ca en 2010 parce ke les pV avec plus de votants ke d'inscrits ne passeraient jamais sous comptage electronik. explikez nous comment au 2emme tour le taux de participation est passe de 70%(declare officiellement par la CEI, par France 24 etc...) a 81%(kan bakayoko s est retrouve au golf), cmt ds des bureaux de votes gbagbo a zero voix alors k'il a o moins 2 representants par bureau de vote,cmt kelkun ki a mille voix ds une localite au premier tour , se retrouve avec zero voix au second tour, explikez nous. mais vous ne l'emporterez pas au paradis.

Écrit par : frotomougou | 25/04/2011

L'acte que vient de poser Mamadou Koulibaly mérite vraiment d'être relevé. Il est rentré en Côte d'Ivoire et a décidé de s'inscrire dans une démarche légaliste. C'est toute la différence avec notre cher "Président de la République, élu démocratiquement et installé par les armes de l'occident" qui a toujours milité pour l'affaiblissement de nos institutions. Aujourd'hui, c'est lui qui doit les incarner, on verra comment il va s'y prendre pour donner vit à ce qu'il a tué. Déjà loin d'être cet havre de démocratie qu'on nous a chanté après le départ du "sanguinaire dictateur", la CI est tombé dans une dictature sauvage et aveugle. Soyons patients!!!

Écrit par : Zakoum | 26/04/2011

Frotomougou, Frotomougou!!! je ne sais de quelle planète tu viens, mais l'histoire des elections de 2000 est bien trop recente pour la falsifier. De tte façon LMP (les menteurs professionnels) nous a habitués à ce genre de contorisons comme ce qui consiste à dire que Choi a certifié les résultats avant Yao Ndré, n'est-ce pas???
Hé bien, Guei a bel et bien prêté serment devant Tia Koné qui a d'ailleurs tenté de justifier son forfait à LMPtv tout récemment. Il n'ya pas eu d'autoproclamation puisque les résultats ont bien été proclamés par Bamba Cheik Daniel, alors directeur de l'administration territoriale. C'est plutôt Gbgabo qui, avant même d'avoir prêter serment a "réhabilité" Honoré Guié pour qu'il continue son théâtre.
Alors, de quoi parles-tu menteur de ton espèce? A moins que tu aies la mémoire juste selective!!!

Écrit par : Bensemel | 29/04/2011

Moi je vous invitent particulièrement tout les africains a reconnaître ce qui est bon pour eux même car tous ceux qui apportent de faux jugements à la crise en côte d’ivoire verrons la colère de DIEU s’abattre sur eux. Moi je sait que LAURENT GBAGBO a été dans la vérité et il le serra toujours malgré sa déchéance. Pour tout ces gens là qui pensent que ADO est l’idéal pour la côte d’ivoire tend mieux mais si vous être vraiment des Ivoirien digne vous aurez que vos yeux pour constater merci bcp

Écrit par : aimé | 29/04/2011

Les commentaires sont fermés.