topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

13/04/2011

Un témoignage sur les tueries des FRCI à Daloa

Les rebelles continuent leurs exactions à Daloa :

- Au quartier Tazibouo-ceinture, le petit frère du géomètre expert DJESSAN a été sauvagement tué parce qu’il serait un pro-Gbagbo ;

- Deux jeunes élèves de terminale C habitant le quartier 40 logements-piscine, chez le directeur commercial d’une société de la place ont été égorgés par les rebelles parce qu’ils étaient coiffés (à ras, précision).

- Au camp militaire du deuxième bataillon, des jeunes recrues (on compte environ 75 jeunes) qui ont été surpris par l’arrivée sans combat des rebelles dans la ville et qui se sont réfugiés dans une cours ont été brûlés vifs avec la maison. Ceux qui se sont cachés dans le plafond de la maison y ont encore leurs corps. Les rebelles font tout en ce moment pour dissimiler leurs crimes pour effacer toute trace suspecte ;

Dans le village de BEKITAPEA, sur l’axe DALOA-ISSIA, à 7 Km (village voisin à celui de la femme de Guillaume SORO) ils y vont très régulièrement rafaler. Ils ont fait irruption chez une femme catéchiste du nom de Marie et ont pillé sa maison. Tous les Bété autochtones dudit village sont en ce moment dans la forêt.

Commentaires

C'est le Village de GBETITAPEA, le village de mon Père le Général Zézé Baroan, et de ma Mère. La Catéchiste dont tu parles est ma Tante, la soeur aînée de ma Mère. Sylvie Tagro, l'épouse du nain est originaire du village voisin, mais sa famille à ses racines chez nous...c'est donc ma cousine... hélas, trois fois hélas...

Écrit par : Joel Baroan | 09/03/2012

Les commentaires sont fermés.