topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/04/2011

Côte d'Ivoire : maudits soient les yeux fermés

Je dois avouer quelque chose : ce blog a souvent été plus animé que ces derniers mois de crise postélectorale en Côte d'Ivoire. Le peu de contenu disponible depuis un certain temps traduit l'embarras du journaliste-blogueur dont la "marque personnelle" est forte mais qui travaille pour un ou des médias qui doivent également préserver leur marque... et qui n'ont, et c'est normal, pas toujours la même sensibilité sur un ou des sujets donnés que tel ou tel rédacteur qui publie dans leurs colonnes.

Pour ne pas déranger mes employeurs, je me suis donc évertué à ne pas trop m'exprimer sur cet espace, me contentant de relayer des papiers qui, à titre personnel, m'avaient intéressé. Je ne changerai pas de cap, et je ne livrerai pas au quotidien mes opinions personnelles. Mais je donnerai à ce blog une nouvelle vocation. Désormais - et ce, pendant le temps qu'il faudra -, il documentera de manière précise et détaillée les crimes, violations des droits de l'homme et exactions dont se rendent coupables les combattants d'Alassane Ouattara, qui contrôle désormais au moins les trois quarts du territoire ivoirien et livre la bataille d'Abidjan, avec l'appui de l'ONUCI et des forces françaises qui la soutiennent. Je publierai des témoignages vérifiés et étayés, loin du chaos manipulatoire qui s'empare du web dans des situations telles que celle que la Côte d'Ivoire connait actuellement. Je mets dans la balance ma réputation de journaliste expérimenté, ayant douze années d'expérience, ayant fait de l'investigation et en ayant payé le prix en Côte d'Ivoire.

Pourquoi ne parler que des crimes des troupes de Ouattara ? Les choses sont claires dans ma tête : les Forces de défense et de sécurité (FDS) ivoiriennes, fidèles à Gbagbo, en commettent aussi - sauf à considérer que dans la guerre, il peut avoir un camp de "purs". Cela dit, je pense que les exactions des FDS et de leurs soutiens sont largement dénoncées par les médias internationaux (c'est méritoire), souvent sur la base de simples comptes-rendus téléphoniques sans vérification (c'est problématique). En revanche, celles des pro-Ouattara sont soigneusement cachées ou peu relayées par des médias dominants qui le protègent, jusqu'à protéger leurs pires ignominies. C'est par devoir d'humanité envers les morts, les violées, les mutilés dont l'existence ne va pas dans le sens du storytelling manichéen qui structure le récit de la crise ivoirienne depuis 2000, que ce blog choisit cet axe fort. Avec l'aide de volontaires, et d'un réseau de blogueurs déjà en place, il dérangera ceux qui préfèrent fermer les yeux, passer leur chemin, et pratiquer l'indignation à géométrie variable.

 

Commentaires

très bien! on va suivre donc désormais tes écrits

Écrit par : YAK | 02/04/2011

Pas un peu trop tard pour ça?

Écrit par : Gaell | 02/04/2011

Le Bureau de Représentation du Parti Ecologique Ivoirien à Lyon France, « appelle solennellement aux parties ivoiriennes pour qu’elles s’astreignent à la plus grande retenue et s’abstiennent strictement de toute violence contre la personne Humaine et les biens à caractère civils et culturel.

Des faits d’une extrême gravité de crime contre l'Humanité, nous demandons l'arrêt des violences.

Dans ces circonstances, le BRPEI LYON, en appelle solennellement à l'Union Africaine pour qu’elle privilégie le Dialogue entre les parties belligérantes et s’abstiennent strictement à encourager le recours aux armes à l’encontre des civils.


OUATTARA Daouda (Responsable du BRPEI LYON)

Écrit par : OUATTARA DAOUDA | 02/04/2011

¡Olé! Nous avons besoin de toi. Ne arrete pas, stp. Merci.

Écrit par : Angie | 02/04/2011

Merci théophile, du fond du coeur
saper aude

Écrit par : saperaude | 02/04/2011

J'ai reçu l'information suivante, à vérifier:

Le village du Ministre Charles Blé Goudé Kpogrogbré (GUIBEROUA) a été totalement brûlé par les rebelles de Ouattara aujourd'hui. On enregistre des épurations ethniques, des femmes violées et égorgées, jeunes et vieux tués. Le bilan est lourd et ce bilan là est le trophée de Guerre de Ouattara et de ces fans d'ici et d'ailleurs qui s'en réjouissent.

Écrit par : Yapi | 02/04/2011

Slt theo,ce combat tu ne le menera pas seul, je decide de faire partir de l'equipe qui pourra t'epauler.je t'ai envoye un message de facebook plus precis

Écrit par : Delmas | 02/04/2011

Mon cher Théo, ton dévouement pour la nation éburnéenne en particulier et les droits de l'homme en général est à hautement saluer. Merci d'avance. Dieu te guide

Écrit par : Xada | 02/04/2011

C'est à votre tour de faire la comptabilité des morts.
Honte à vous M. Théophile KOUAMOUO qui avez vendu votre sens du travail.
Vous avez passez sous silence tous les massacres des FDS sur les populations d'Abobo, les exactions des miliciens pro-Gbagbo alors que nous n'étions pas en guerre, etc...
Et maintenant que vos parrains tombent, vous voulez faire des crimes de guerre une béquille pour donner un nouveau souffle à votre carrière, et ce sur le dos des populations Ivoiriennes.
Honte à vous.

Écrit par : Citoyen Ivoire | 03/04/2011

Bonsoir Théophile Kouamouo et merci de cette vrai information et non de désinformation à contrario de la majorité des médias!

Écrit par : Pascal Gibert | 03/04/2011

Merci pour vos informations.Je dois dire que j'étais un peu triste de ne pas obtenir d'informations ces derniers temps sur votre blog.Mais je comprend tout à fait votre point de vu.
Il est rare en ce moment d'avoir des informations sérieuses sur le net.Raison pour laquelle je ne surf pas sur le net sans passer par ici.
Bravo pour ce blog.je tenais à le dire pour vous encourager encore plus dans ce métier qui, sans doute est le votre.

Écrit par : Coulibaly | 04/04/2011

Bravo, merci et courage...

Au sujet du "deux camps, deux mesures::" il serait bon d'ajouter aussi que lorsqu'on a parle, ces dix dernieres annees, d'hommes en armes commettant des exactions sur le territoire de Gbagbo (pendant que bien peu s'interessaient a l'impunite et l'arbitraire qui ne pouvaient que regner sur le territoire rebelle), on a conclu tout de suite qu'il s'agissait d'elements de Gbagbo. J'aimerais bien que cette logique s'applique a Mr. Ouattara a present, a defaut de pouvoir confirmer les temoignages.

Écrit par : Chris | 08/04/2011

nous revons d'une afrique digne

Écrit par : luky | 27/04/2011

Les commentaires sont fermés.