topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

20/12/2010

Qu'est-ce qui se joue en Côte d'Ivoire ?

Au-delà de l'actualité immédiate, instrumentalisée à des fins de propagande, qu'est-ce qui se joue, du point de vue de la marche du monde, en Côte d'Ivoire ? J'ai bien aimé cet éditorial paru dans "Le Nouveau Courrier" qui refuse de dissocier l'enjeu d'Abidjan du contexte international global. Et qui évoque la thématique de "la démocratie médiatique", où au final, ce sont les puissants relais occidentaux qui arbitrent les élégances électorales partout dans le monde ; et celle d'une nouvelle guerre froide, de nature économique, que l'Occident lance pour barrer la route aux puissances émergentes - ce qui le conduit à une militarisation du monde, qui finira par l'épuiser. Bref, lisons en cliquant sur ce lien.

Commentaires

Je pense honnetement que ce blog va faire bouger le pays, car la côté d'Ivoir mérite mieux, et pourquoi pas aussi un peu de sexe au telephone pour changer un peu ?

Écrit par : sexe au telephone | 20/12/2010

"Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité."
Nicholas Murray Butler
Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie, membre du US CFR (Council on Foreign Relations).

Écrit par : Cablan | 21/12/2010

J’ai lu dans Le Monde.fr d’hier qu’il ne fallait pas que la France engage une guerre contre Gbagbo et qu’il appartenait aux africains de le faire, compte tenu des raisons que tout un chacun peut imaginer: antécédents de la guerre de 2004, sécurité de la population française en RCI, risque de perception de néo-colonialisme, etc. Dans cette même tribune de Le monde.fr, il a été suggéré que ce soit le Nigéria qui fasse “le travail”, le Chef de l’Etat Nigéran, Goodlock Jonathan, n’est-il pas l’un des 4 chefs d’état de la CEDEAO statuant de la bienheureuse façon depuis toujours sur la Côte d’Ivoire, au nom des 14 que compte la Communauté Ouest-Africaine? Donc, le Nigéria de Goodlock Jonathan, doit faire la guerre en Côte d’Ivoire à la place d’autres qui ne souhaitent pas se salir les mains.
Aujourd’hui, sur la centaine de représentations diplomatiques en Côte d’Ivoire, comme par hasard, on nous dit que celle du Nigéria aurait été attaquée hier nuit (!). Qui l’a fait? Gbagbo, of course. Le Nigéria dispose maintenant de tous les “arguments” pour rétablir la sécurité ne RCI, puisque son ambassade a été attaquée.
Comme lors de l’opération Dignité où la seule hypothèse qui aurait permis à l’armée française de porter secours à la rebellion à Bouaké en neutralisant les Forces Armées fidèles à Gbagbo, était que l’armée française soit attaquée. Et elle l’armée française fut attaquée.
Egalement, comme à Kolwézi, au Congo Kinshasa, où la seule hypothèse qui aurait permis à la Gendarmerie Royale Belge de porter secours à la rebellion en neutralisant les Forces Armées fidèles à Lumumba, était que des intérêts belges soient attaqués. Et intérêts belges furent attaqués.
L’histoire la plus grotesque de l’Afrique s’écrit sous nos yeux, comme elle s’écrit depuis 5 siècles.

Écrit par : Cablan | 22/12/2010

Merci pour ce bon article, j'ai bien aimé le lire.

Écrit par : Phiten | 22/12/2010

Dommage, je vous pensais plus "ancré" justement dans la réalité ivoirienne. L'article est pétri d'une pseudo fierté néo-indépentantiste mal placée, le monde , à travers, l'Onuci était déjà au chevet de la Côte d'Ivoire. Nous l'y avons invité et nous avons encaissé les centaines de millions de dollars pour un processus de sortie de crise ( une mascarade?). Aujourd'hui nous crions à l'ingérence! Le pays entier fait l'objet d'un braquage de haut vol et le Monde, et non l'Occident, fait partie, au même titre que les électeurs ivoiriens, des floués .

Écrit par : ZaraNguessan | 23/12/2010

Salut,

Théo, je réalise qu'il ya plus de slogans que d'actes en vue de traduire la LIBERTE en réalité sous nos cieux.

Nous n'avons PLUS besoin d'un progressiste mais d'un REVOLUTIONNAIRE! "Nous cherchions un heros, nous n'avons trouvé qu'un homme politique singeant son idéal" a dit l'Autre!

Si nous avions eu le courage de nos IDESS, nous n'en serions pas là; à subir la colonisation des PPTE sahéliens, de vieux mendiants comme Wade!

Quel est cet homme injustement emprisonné qui, ayant réussi à s'évader, s'en va se remettre au gardien de la prison en lui disant, tout sourire: " tu vois, j'aurais pu recouvrer ma liberté mais je reviens me constituer prsisonnier"?

Qu'il arrête de nous perdre le temps! Y'en a maaaaaaaaaarre!!!

Écrit par : Esther G | 24/12/2010

A force d'être ressassé, le mensonge finit par s'inscrire comme une vérité. On pourrait dire cela de ceux qui subissent France 24 et autres médias internationaux. On pourrait dire cela de ceux qui suivent la RTI sans discernement.

Mais dans tout cela, recherchons la justice de Dieu pour la Côte d'Ivoire ou assurons nous nos arrières, les patriotes n'étant pas loin?

Tout cela n'est qu'une mascarade. Un homme a organisé des élections dans un contexte miné. Il doit en assumer les conséquences. Ceux qui s'associent à sa descente aux enfers devront en tirer les conséquences devant l'Histoire.

Écrit par : Gangoueus | 24/12/2010

Salut,

J'aimerais bien être éclairé sur cette notion de "justice de Dieu". Quelle est cette escroquerie spirituelle qui envahit toute la CI? La RCI est un Etat laïc. Que chacun conserve ses convictions spirituelles pour sa vie privée!

"Assumer les conséquences"? Il les assume pleinement! Quand un élève triche et qu'il est appréhendé par l'instituteur, que fait le prof pour "assumer" son rôle d'éducateur? Que ceux qui savent lire cherchent à savoir ce qui est prévu par notre code électoral.

"Descente aux enfers"? Que lisez-vous chez vous? Vous faites preuve d'une bassesse intellectuelle digne d'un scribe-courtisan du XVIIIè siècle!

Il ya que nous devons traduire l'idée de Souveraineté en ACTES. De façon lisible (pour vous, sic!): sortir de toutes ces organisations sous-régionales, relais de la nébuleuse françafrique; créer notre propre monnaie; rédiger une nouvelle constitution plus corsée relativement aux droits économiques, sociaux et culturels;...

C'est vous avec votre République du Golf qui aspirez déjà les affres de "l'enfer"!

Écrit par : Esther G | 24/12/2010

@ Gangeous,

Qui a miné le contexte ? "L'homme qui a organisé les élections" (en réalité c'est la CEI aux mains de l'opposition, mais passons) pouvait-il arguer du terrain miné pour reporter les élections ? Pouvait-il déminer le terrain librement ?

Écrit par : Théo | 25/12/2010

Ma chère Esther G,

Tu s raison sur toute la ligne, sauf que Gbagbo n’est pas tendre. Non, ce n’est pas de la tendresse que nous voyons là. C’est de la couardise pure et simple ! Après dix années de pratique, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il y a eu escroquerie sur la marchandise : Le Woody annoncé n’était en réalité qu’une « poule mouillée ». Il ne pratique que « le brassage d’air » depuis son arrivée au pouvoir : beaucoup de discours et peu d’actions concrètes. Nous ne pouvons nous contenter de ce principe de certains courants philosophiques, qui affirment que « l’intention vaut l’action ». Dans ce contexte politique difficile et crucial pour l’avenir de la nation, nous n’avons plus le luxe de pouvoir nous contenter de discours creux et démagogiques. Il faut des actions fortes comme tu l’as si bien souligné, qui traduirons l’idée de souveraineté en actes.

Tu conviendras avec moi qu’il est tout à fait ridicule de parler de souveraineté, quand on héberge sur son sol une base militaire française, et qu’on utilise encore, cinquante ans après les indépendances, le francs CFA (colonies françaises d’Afrique) qui n’est rien d’autre qu’une monnaie coloniale gérée par la banque de France au profit des néo colons. Se bomber le torse en affirmant « la souveraineté de la Côte d’ivoire, je ne la négocie pas », est purement démagogique quant on a reconduit les contrats de l’eau, de l’électricité, des communications aux français et qu’on leur a offert le port et des blocs pétroliers en bonus. En vérité, la seule chose qu’il ne négocie pas, est son titre de président, sinon tout le reste, les postes ministériels, le partage du pouvoir avec des rebelles sanguinaires voleurs, violeurs et tueurs d’enfants, l’honneur et la dignité de la mère patrie, sont négociables à ses yeux. Sa main tendue au voltaïque sanguinaire, Alassane Dramane Ouattara, participe de cette philosophie politique démagogique qui consistera donc à négocier le partage du pouvoir mais, non le titre de président, avec le bourreau de la nation.

A nos yeux, Gbagbo est coupable de non assistance à personne en danger, car il a laissé des milliers d’ivoiriens à la merci de rebelles sanguinaires par incompétence et par lâcheté. L’argument selon lequel l’armée n’était pas équipée pour y faire face ne tient pas la route. Il a eu deux ans pour équiper et réorganiser l’armée. Qu’en a-t-il fait ? Toutes les lâchetés, génuflexions et reculades de Gbagbo, sont considérés comme des actions de hautes stratégies par ses supporters aveuglés par un fanatisme ignare. Il serait temps que les gogos du nord et du sud ouvrent enfin les yeux, et réalisent que cette classe politique irresponsable doit disparaitre du paysage politique, avant qu’elle ne détruise totalement la nation ivoirienne. Cela est d’autant plus impératif que les barbares sanguinaires, aidés des néo colons, avilissent la nation, et que les démagogues « brasseurs d’air » les laissent faire par incompétence et par lâcheté. L’apparition sur la scène politique d’un « Jerry Rawlins » qui traduira ses discours en actes est appelée de tous nos vœux.

Bonne année à tous

Écrit par : Xada | 03/01/2011

Les commentaires sont fermés.