topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

17/09/2010

Un embargo qui prépare le chaos ?

 

Le mystère est levé. Le ressortissant ivoirien du nom de Yao N’Guessan arrêté aux Etats-Unis alors qu’il tentait d’exporter «illégalement » des armes vers la Côte d’Ivoire est un haut gradé de l’armée ivoirienne qui était en mission officielle. Au cours d’une conférence de presse donnée hier, le ministre de la Défense Michel Amani N’Guessan a confirmé une information qui avait déjà été divulguée, la veille, par nos confrères du Nouveau Réveil.

Les explications de Michel Amani N’Guessan n’ont pas dissipé toutes les zones d’ombres qui entourent cette étrange affaire. Il n’a pas voulu citer le nom de ses fournisseurs, qui ne semblent pas non plus avoir pignon sur rue aux Etats-Unis. Il n’explique pas exactement si les Nations unies ont oui ou non validé la demande d’allègement de l’embargo sur les armes infligé à la Côte d’Ivoire. Ni si cette opération bien particulière a été validée par le Conseil de sécurité. Il en dit trop ou pas assez, et ses propos seront diversement interprétés.

Cela dit, cette affaire un peu rocambolesque nous rappellent à tous que cela fait près de six ans que la Côte d’Ivoire est sous embargo onusien. Et que certaines des prérogatives des Etats – celle de se défendre contre une agression étrangère par exemple – ne lui sont plus reconnues. Il n’est pas question ici de polémiquer sur les justifications éthiques de cet embargo. Mais de considérer avec attention ses conséquences pratiques et les risques sécuritaires qu’il représente désormais.

Le colonel Yao N’Guessan est aujourd’hui dans de beaux draps pour du matériel qui relève du maintien de l’ordre : armes au poing et grenades lacrymogènes. Il y a quelques semaines, dans un rapport d’enquête très instructif, l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) recommandait justement au Conseil de sécurité d’alléger l’embargo pour permettre à l’Etat de Côte d’Ivoire de commander ce type de matériel. Le raisonnement est très simple : en l’absence de ces outils conventionnels de répression des mouvements de foules «musclés», tout face-à-face entre manifestants en colère et hommes en tenue se termine par des morts, tués à balles réelles.

Il n’est pas question ici de faire de l’angélisme. Même en étant dotés de manière adéquate, certains de nos «corps habillés» sont assez brutaux pour faire couler le sang (inutilement). Mais qui a intérêt à une neutralisation des forces régaliennes en Côte d’Ivoire ? Personne. Pour une raison simple : pour l’instant, aucune force ne peut les remplacer. Elles sont le seul rempart à un chaos qui serait encore plus incontrôlable que ce que nous avons vécu jusqu’à présent. En dehors du fait qu’elles ne disposent d’aucune légitimité pour le faire, ni la force Licorne ni l’ONUCI ne peuvent – ni ne veulent d’ailleurs ! – se substituer à la police et à la gendarmerie nationales, surtout dans un contexte de « troisième tour électoral » dans la rue, où il n’y a que des coups à prendre.

Déshabiller les forces nationales pour n’habiller personne d’autre revient donc objectivement, pour la communauté internationale, à jouer les apprentis-sorciers. Il est vrai que la tendance, dans la résolution de la crise ivoirienne a toujours été la mise à égalité de la République et de la rébellion. Une mise à égalité qui a longtemps installé l’ONU dans le rôle confortable d’arbitre et de seul maître après Dieu. Mais c’était une ambition bien trop grosse. La présence de l’ONUCI dans la zone de confiance n’a pas pu empêcher des massacres d’une sauvagerie extrême, qui ont disparu aujourd’hui que cette zone est démantelée. Le stationnement des forces françaises dans l’Ouest du pays a exacerbé les tensions intercommunautaires dans un village comme Diéouzon, où massacres et contre-massacres se sont répétés dans un passé récent. Voulons-nous revivre de telles situations au nom des ambitions des hommes politiques ?

Nous devons nous convaincre d’une chose. Demain, commencera une course au pouvoir impitoyable. L’intérêt principal du pays à long terme est que la bataille qui vient ne soit pas totalement « sauvage », sans règles, sans limites. L’intérêt national voudrait que l’armée et les autres forces de défense et de sécurité restent républicaines, et qu’elles aient aussi le pouvoir de canaliser les débordements. Sinon, c’est la porte ouverte aux pillages indifférenciés et à une «milicianisation» encore plus forte du corps social.

Commentaires

Comme quoi la position des nations unies concernant cette affaire d'embargo est obsolète et mérite d'être adaptée au contexte actuel. Mais je pense qu'il y a surtout une crise de confiance importante entre les Nations unies et le pourvoir actuel et cela a des conséquences graves comme ce qu'on vient de découvrir aux USA.

Écrit par : FK | 17/09/2010

Affi Nguessan refoulé! Yao Nguessan incarcéré! A quoi joue-t-on? Yao Guessan a-t-il pris la tête du prochain coup d'Etat maçonnique en Cote d'Ivoire? Ce n'est qu'une question maladroite!
Le jour se lève toujours
Lette na Lette

Écrit par : Lette na Lette | 17/09/2010

Affi Nguessan refoulé! Yao Nguessan incarcéré! A quoi joue-t-on? Yao Guessan a-t-il pris la tête du prochain coup d'Etat maçonnique en Cote d'Ivoire? Ce n'est qu'une question maladroite!
Le jour se lève toujours
Lette na Lette

Écrit par : Lette na Lette | 17/09/2010

Merci @THEO

Le problème est simple et je pense que tu avais déjà fait un papier dessus. Quand on regarde de près les interventions de l'onu en Afrique et même en moyen orient on se rend compte du temps et de l'argent dépenser pendant au moins une décennie pour en au final RIEN DU TOUT.

Elle n'a jamais été capable de résoudre un problème et faire signer un traite de PAIX. Des arrangements et autres traités finissant en queue de poison. Elle brille par ses échecs et la cote d'ivoire ne va pas être une exception. Le problème est résolu.

On parle de paix entre les ivoiriens, et l'ONUCI ne joue pas le bon rôle, d'ailleurs elle ne joue aucun rôle.

Comment pourrait elle admettre qu'a près 8 ans de présence continue dans un pays qui va finalement aller a la paix sans elle, surtout une paix a laquelle elle n'a pas participer, tout juste a valider une liste électorale qu'elle aurait pu faire depuis New York.

C'est une des pire humiliations de son histoire en Afrique. "On va faire la paix sans vous devant votre nez" et la paix est la presque.
Au début on savait qu'elle travaillait pour la France, elle joue aussi pour elle maintenant.

On ne connait pas encore toute l'histoire mais ca pu le piege et si c'est le cas alors on sait d'ou ca vient. Le tout c'est qu'il faudra plus qu'une élection pour que la Cote d'Ivoire cesse d'avoir des ennemis.

C'est vrai que je m'attarde sur l'ONU mais elle promet de s'occuper d'aider a la sécurisation des élections alors qu'elle n'a pas été capable d'aider lors des massacre dans le nord et l'ouest. FOUTAISESSSSSS.

Écrit par : metu | 19/09/2010

Merci @THEO

Le problème est simple et je pense que tu avais déjà fait un papier dessus. Quand on regarde de près les interventions de l'onu en Afrique et même en moyen orient on se rend compte du temps et de l'argent dépenser pendant au moins une décennie pour en au final RIEN DU TOUT.

Elle n'a jamais été capable de résoudre un problème et faire signer un traite de PAIX. Des arrangements et autres traités finissant en queue de poison. Elle brille par ses échecs et la cote d'ivoire ne va pas être une exception. Le problème est résolu.

On parle de paix entre les ivoiriens, et l'ONUCI ne joue pas le bon rôle, d'ailleurs elle ne joue aucun rôle.

Comment pourrait elle admettre qu'a près 8 ans de présence continue dans un pays qui va finalement aller a la paix sans elle, surtout une paix a laquelle elle n'a pas participer, tout juste a valider une liste électorale qu'elle aurait pu faire depuis New York.

C'est une des pire humiliations de son histoire en Afrique. "On va faire la paix sans vous devant votre nez" et la paix est la presque.
Au début on savait qu'elle travaillait pour la France, elle joue aussi pour elle maintenant.

On ne connait pas encore toute l'histoire mais ca pu le piege et si c'est le cas alors on sait d'ou ca vient. Le tout c'est qu'il faudra plus qu'une élection pour que la Cote d'Ivoire cesse d'avoir des ennemis.

C'est vrai que je m'attarde sur l'ONU mais elle promet de s'occuper d'aider a la sécurisation des élections alors qu'elle n'a pas été capable d'aider lors des massacre dans le nord et l'ouest. FOUTAISESSSSSS.

Écrit par : metu | 19/09/2010

Le maintien d'un embargo sur toutes les armes contre la Côte d'Ivoire dans le contexte actuel de besoin plus que largement démontré d'instrument de maintien de l'ordre est la poursuite du projet français de l'incitation sinon à la provocation d'un "génocide" contre l'opposition qui lui permettrait de "reprendre la main" et mettre fin au régime du Pdt LG.
J'explique,encore que je sais vous m'avez déjà bien compris: la RCI dispose d'assez d'armes de guerre suffisamment dissuasives malgré le bris de ses ailes (destruction éhontée de son aviation militaire par le fourbe gaulois) et rendant impossible la "prise d'Abidjan"(tant rêvée par la rébellion!) et en tout cas très difficile même pour une armée très outillée comme celle de la France qui aurait alors besoin d'un mandat très clair de l'ONU pour "nettoyer Abidjan(dixit Sarkozy!)" et couvrir ses inévitables bavures. Le contexte tant interne qu'international ne le permet point à l'heure actuelle. Mais si les FDSCI sont armées pour la guerre, elles le sont moins pour le maintien d'ordre classique,d'où une brèche "exploitable", si comme dans l'exemple honni vécu à l'Hotel Ivoire par l'Armée française, l'Armée ivoirienne était à son tour "débordée" par des civils et était alors obligée de recourir aux armes "lourdes" pour rétablir l'ordre que ne manqueront pas de troubler les troupes droguées et surchauffées que ADO(appelons le DIABLE,pardon le chat par son nom..!) ne se privera pas de mettre dans la rue dès l'annonce de sa défaite à la Présidentielle après son exceptionnelle et ultime candidature!
Toutes les Armées actuellement présentes sur le sol ivoirien ont "expérimenté" ce cauchemar d'avoir à manquer d'armes de maintien d'ordre ou être obligées d'user d'armes de guerre contre des civils surexcités et déterminés comme chacun sait:
_ ONUCI à Daloa contre les jeunes patriotes: 5 morts
_ FDSCI contre G7 puis RHDP/ 5 à 37 morts selon les cas
_ LICORNE contre jeunes patriotes: 68 morts...
D'où vient-il donc que cet embargo total(même les tenues--treillis--sont interdites d'importation!) soit-il maintenu avec autant d'entêtement absurde alors que la nécessité de son allègement est reconnu par l'ONUCI dans divers rapports par elle produits?
Moi je ne cherche pas loin et j'use du rasoir d'OCKHAM (ou OCCAM,c'est selon!): De la France!
Qui espère là tenir une bonne occasion de revanche et une ultime opportunité d'en finir définitivement avec LG..!
Pour la réussite de ce plan diabolique, ADO réussira-til à mettre ses partisans massivement et de façon tout aussi déterminé dans la rue pour le "troisième tour"(selon la pudique expression de Théo) comme le disent tout haut ses faux-nez(Anaky, Vénance Konan...) oubien les ivoiriens le désavoueront-ils en l'isolant suffisamment pour qu'il admette enfin sa défaite inéluctable? Peut-être que si le Répresentant Spécial du SG de l'ONU, CHOÏ, ne mette à temps le holà en validant le choix irreversible du Peuple ivloirien..?
Ne l'oubloins jamais: cet homme n'a peur que de l'opinion internationale! Wait and see!

Écrit par : atlante | 20/09/2010

Lever l'embargo-meme partiellememnt-pour permettre a la cote d'ivoire d'acquerir des armes pour la securisation des élections avenir et contenir eventuellement des mouvements de foile est un souhait partagé par tous.Mais dans cette affaire de "trafic d'armes" aux usa,il me semble que c'est une question de procédure et non une volonté manifeste pour certains (suivez mon régard) "d'étouffer" la cote d'ivoire.

Écrit par : diedri anderson | 20/09/2010

Moi, je m'etonne de la legerete avec kaquelle le Ministre a envoye son emissaire conclure une affaire si importante. Selon ce qui a ete publie dans la presse, quand on a demande au Ministre de confirmer si OUI ou NON l'ONU avait (partiellement) leve son embargo, le Ministre a repondu: "Nos fournisseurs sont supposes etre des professionnels. Ils devaient se charger de ce genre de questions". En d'autres termes, l'etat de Cote d'Ivoire ne savait meme pas s'il etait dans son droit d'exporter des armes des Etats-Unis.

Si vous cherchez la definition du mot "amateur" dans le Petit Robert (ou son synonime), c'est le mot qui suit juste apres: "Amani".

Écrit par : Papou LeNeutre | 22/09/2010

Confession d'un sorcier
Je suis sorcier, dans ma famille on l'est de père en fils depuis toujours. Je le fais parce que j'y crois, je le suis car il faut bien vivre. Les gens de Ouattara m'ont payé pour tuer des ennemis. Surtout dans les plantations de cacao, quand un planteur ne voulait pas leur vendre le cacao.
L'un d'eux, à Odienné ne voulait rien entendre. Alors, j'ai organisé une fête au village avec des amis. On a dansé et pris des photos ensemble jusqu’à 4 heures du matin. Après la fête, on nous a appelé vers 5 heures du matin pour nous informer de la mort du planteur qui avait passé la nuit avec nous.
Tôt le matin, nous sommes allés développer la pellicule pour avoir les images du planteur. Nous n’avons retrouvé son visage sur aucune des photos. Un vide et une tache noire figuraient seulement à sa place sur les clichés. Ses parents, étonnés de la mort subite de leur fils, y ont vu un acte surnaturel. Ce qui les a amené à organiser une cérémonie funéraire pour démasquer les sorciers,
Je me souvient que deux chanteurs, deux batteurs de tam-tam et une fille vierge de 17 ans étaient invités pour animer la soirée. Les chansons et la musique lancinantes appellent les esprits. Tant et si bien que la jeune fille a fini par tomber en transe. Tout son corps s’est mis à trembler. Elle a pointé le doigt au ciel et a commencé à décrire le scénario de la mort tragique du planteur qui avait trop bu et s'était endormi. La petite cita le nom de la grand-mère et de l’oncle du planteur resté au village. Et finit sur cette sentence « Vous vous êtes réunis en pleine nuit pour manger l’âme du planteur et sucer son sang, bien avant le début de la fête. Vous n’êtes que des sorciers. »
J'ai tué beaucoup d'autres personnes pour le compte des gens d'ADO, y compris des membres de ma famille. J'ai été parrainé et initié par un oncle. Je suis devenu sorcier à part entière après avoir assimilé toutes les techniques. Dès que l’on devient sorcier, on ne doit plus rien refuser aux autres membres de la confrérie. Et celui qui me donnait des ordres était un sorcier de la famille d'ADO, j’ai du obéir. Des sacrifices de parents doivent se faire à tour de rôle. Même si le choix est difficile, il faut livrer la chair de sa meilleure progéniture. Un prix à payer très élevé pour assouvir et garder ses pouvoirs. Je suis passé par là et trois de mes parents, qui étaient contre la rébellion, sont morts. Je tue et je mange la chair humaine pour augmenter ma puissance et devenir roi des sorciers. Je suis un mangeur d'âmes. Je travaille pour ADO.

Écrit par : Malik S. | 25/10/2010

Les commentaires sont fermés.