topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

13/07/2010

Filière café-cacao : la «bombe» du Nouveau Courrier

Tapé doh.jpgamouzou.jpg

Dès aujourd’hui, mardi 13 juillet, et jusqu’au samedi 17 juillet, le quotidien Le Nouveau Courrier publie une série explosive de cinq articles sur le «dossier chaud» de la filière café-cacao, remis par le procureur Raymond Tchimou au président Laurent Gbagbo le jeudi 24 juin dernier.

 

Un réquisitoire judiciaire supervisé par le doyen des juges Ladji Gnakadé, qui court sur 137 pages et qui est accablant. Il décrit par le menu les faits sur lesquels les «barons» de la filière, notamment les figures de proue Henri Amouzou et Lucien Tapé Doh, sont accusés d’avoir commis des incroyables forfaitures, aux fins de soustraire des dizaines de milliards de FCFA des caisses de la filière.

Escroqueries, abus de confiance, détournements de fonds, faux et usage de faux en écriture, abus de biens sociaux… Le Nouveau Courrier décrit par le menu les méthodes utilisées, évoquant des manipulations financières, des achats de propriétés en France, des comptes à Monaco, etc…

Un dossier haletant, qui se lira comme un thriller.

Commentaires

Comment vous faites pour avoir un dossier d'instruction en cours ?

Écrit par : Flan | 13/07/2010

ok, nous allons lire et voir,

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 13/07/2010

Salut a tous

Je viens d'apprendre que Théo et deux autres journalistes du Nouveau Courrier ont été arrêtés, à cause de la publication du dossier sur la filière Café-Cacao.
Chers amis c'est le moment plus que jamais de se lever tous ensemble comme un "I" et soutenir les journalistes qui ont été arrêtés et défendre la liberté d'expression, car à quoi sert des élections (si élection il va en avoir) s'il n'y a pas de liberté ?

Écrit par : Garba | 14/07/2010

Parfois, même très souvent les arrestations sont le début du succès.

On ne peut pas dire qu'on se bat pour un état de droit et commencer à s'agiter dès qu'une procédure est lancée contre nous! le procureur est dans son droit de chercher à savoir qui a mis sur la place publique un dossier en cours d'instruction, d'autant plus que ce que j'ai lu, il y avait des accusations bien précises contre les prévenus. A t on protégé leur droit à la présomption d'innocence, ça c'est l'approche du droit.
Le journaliste de son côté défend son droit à informer la la nation sur un sujet qui peut avoir un impact sur la vie nationale et influencer les élections à venir. Il défend aussi son droit à protéger sa source d'information.

Personnellement je pense que s'en prendre à Théophile c'est fuir ses responsabilités, car il n'était pas parmi les quatre personnes ayant eu accès au dossier des prévenus! Tchimou doit plutôt chercher à savoir qui des quatre a donné ou a favorisé la divulgation de ces infos, et à quel but?

Et puis sur quelle base, sur quel indice il les poursuit pour vol de document administratif? les a t on vu sur une camera, y a t'il eu effraction dans son bureau, a t il porté plainte pour perte de document administratif?

voyons voir où s'arrête le droit qu'on défend tant dans ce pays...

Theo, de principe, au vu de ton expérience journalistique et de ta connaissance du milieu, je suis convaincu que tu a agi en prenant toutes les précautions professionnelles, tu as mon soutien

Écrit par : marianne | 14/07/2010

THÉO,MARI DE NAD,INCARCÉRÉ ?

Pour quelle raison l'est-il ?
Pour fait de vol de documents d'instruction ? Si c'est le cas, comment s'y est-il pris ?
Est-il raisonnable d'incarcérer un journaliste qui agit dans le cadre de sa profession : son rôle n'est-il pas de s'informer pour informer ? Théo n'était-il pas évidemment dans ce rôle ?
Y a-t-il en Côte d'Ivoire un principe juridique qui oblige un journaliste à dévoiler ses sources d'information ? Si tel devait être le cas,a-t-on conscience que le Journalisme n'aurait plus de raison d'être ? serait-on alors dans un État policier ?
Évidemment le Mari de Tata Simone pense différemment. Et c'est rassurant : car le Président de la République s'interdit de voir incarcérer les journalistes sous la Refondation,eux dont le rôle est d'animer la démocratie naissance.

Théo,toi et tes collaborateurs,je vous dis courage : les Refondateurs de la République Nouvelle tiendront parole.

Tu as le soutien des Patriotes Ivoiriens.

Le Seigneur et la Vierge vous aiment et vous assistent.

Écrit par : LE PRINCE | 14/07/2010

pas grand chose à dire sauf que c'est vraiment une énorme bêtise de M. le procureur; c'est ça la liberté d'information!!!!!

Écrit par : mona | 16/07/2010

Je suis sur que c'est pour quelques jours (de trop c'est evident) mais qu'ils seront dehors sous peu...

on ne peut pas se permettre de mettre des journalistes en prison alors le premier d'entre nous l'a toujours dis "...pas de journaliste en prison sous moi..." disait prési....

Bon couage, j'espere que lundi tous les journaux tiendrons leur promesse et publierons l'article dans le pire des cas...

Mais je suis tres confiant, sinon...

Écrit par : metu | 17/07/2010

Monsieur le procureur,
le problème me semble assez simple! vous avez trois personnes (car ça serait le prix Nobel de la mauvaise foi, si c'était vous qui aviez balancé l'info) qui étaient les seuls à détenir le dossier. Mais convoquez les "à effet de vérifier leur degré de culpabilité seul ou avec autrui" dans la divulgation de votre dossier, il faut que vous ayez leur déposition en tant que témoins, soyez courageux.

pour une fois qu'on a un journal qui va au charbon, qui va chercher les "infos sales" de la republique, qui fait du journalisme d'investigation, on veut le faire taire, en plus en Cote d'ivoire sous gbagbo! car s'il y a un domaine où gbagbo a tiré avec certitude son épingle du jeu au niveau international , c'est au niveau de la liberté de la presse.

Toucher à ce symbole de la lutte contre l'obscurantisme qu'est théo c'est tourner une page de cette lutte! il n'a pas diffamé quelqu'un, il n'a pas inventé une histoire sinon pourquoi ces personnes croupissent à la maca depuis lors? qu'est ce qu'il a dit que les ivoiriens ne savent pas? oui on sait tous ici que des pontes du régime sont impliquées dans cette affaire que RFI qualifie "de très sensible"

les gens ont appelé à des insurrections ici, on a promis de les arreter, ils attendent toujours le procureur (civil ou militaire), mais quand il s'agit de journalistes qui évoquent des malversations qui sont des secrets de polichinelle, la force publique s'abat sur eux avec une célérité déconcertante!!

des journalistes à longueur de journée divulguent des secrets d'état, qu'est ce qu'on leur fait? sinon leur donner des conseils?

malgré tout ce qui se raconte sur gbagbo, les gens sont dubitatifs car ils se disent, un dictateur ne peut permettre à la presse d'être aussi libre, il ne fat pas laisser cet écran de crédibilité de gbagbo se briser!!!

Cette fin de mandat de gbagbo commence à tourner au vinaigre avec les querelles intestines (affaire tagro koulibaly, palabres entre patriotes) et maintenant des emprisonnements de journalistes dont le tort est d'avoir informé ses lecteurs sur les crimes économiques qu'un procureur est entrain d'instruire jusqu'à...la fin des élections!

Écrit par : marianne | 17/07/2010

Groupe de soutien Facebook pour les 3 journalistes arrêtés le 13 juillet 2010...

http://www.facebook.com/group.php?gid=113654098683681

Écrit par : Pascal GIBERT | 17/07/2010

Rien à rajouter à ce que disent
- Mona : "une énorme bêtise de M. le procureur" ;
- Marianne : "s'il y a un domaine où gbagbo a tiré avec certitude son épingle du jeu au niveau international , c'est au niveau de la liberté de la presse" ;
- Metu : "on ne peut pas se permettre de mettre des journalistes en prison alors le premier d'entre nous l'a toujours dis "...pas de journaliste en prison sous moi..." disait prési...."
Ce qui permet d'espérer que, selon les mots de Metu "ils seront dehors sous peu..."

Écrit par : delugio | 17/07/2010

AFFAIRE : JOURNALISTES INCARCÉRÉS

Depuis peu une Affaire secoue terriblement le monde médiatique international et la conscience des Patriotes Ivoiriens dont la lutte héroïque a permis à la Côte d'Ivoire de faire face aux différentes agressions dont elle fut l'objet à partir de 2002 : il s'agit de l'incarcération de Journalistes Patriotes, dont le "dieu vivant" du monde médiatique,Théophile Kouamouo. Ces braves personnes,qui se battent nuit et jour pour s'informer afin d'informer leurs excellents lecteurs,et ainsi leur permettre de se forger une conscience véritablement démocratique,se retrouvent aujourd'hui à la Maca suite à l'accusation de "vol supposé de documents relatifs à l'instruction d'une Affaire très sensible",la malversation dans la gestion du cacao éburnéen. Deux raisons semblent fonder la démarche du Procureur de la République d'Abidjan.

Il y a d'abord le souci de tout Procureur de préserver le secret et la confidentialité de l'instruction judiciaire afin d'en garantir le sérieux et l'efficacité.Or,concernant le cas qui nous concerne - les spécialistes parleraient de cas d'espèce - , il y a eu "impression" de fuite au sujet de la conclusion de l'instruction sur l'Affaire liée au cacao ivoirien. Contrarié et vexé,le Procureur décide de connaître la source ou les différentes sources où Théo et ses amis ont puisé les "têtes de chapitres" de ladite conclusion dont ils s'apprêtaient à publier les détails qu'ils pré-estimaient croustillants. Face à leur refus obstiné de livrer ces sources,le Procureur décide alors de leur incarcération.

Monsieur Tchimou avait-il véritablement alternatives pour procéder autrement ? Bien malin celui qui répondrait rapidement par l'affirmative.Car le Procureur de la République,ici comme ailleurs,est un magistrat qui n'est pas dans les fait indépendant ; il est lié au Pouvoir politique à qui il doit sa nomination.C'est donc à celui-ci qu'il rend compte de son action, lequel approuve ou désapprouve son agir,l'apprécie positivement ou négativement : dans la réalité,le Président de la République est son seul et unique juge. Autrement dit, c'est le Chef de l'Etat qui a pouvoir à le maintenir Procureur ou à l'en démettre. Cela veut dire que ce magistrat à grand intérêt à remplir correctement sa mission. Dans ladite Affaire de « vol de documents », a-t-on vraiment cherché à connaître l'opinion du Président de la République sur son magistrat, sur le Procureur de la République ?

Ainsi l'action de monsieur Tchimou ne peut être correctement apréciée que si on tient compte de deux choses : le souci d'une instruction correctement menée, qui protège et préserve la mission de Procureur, et le poste que ce magistrat occupe : car nul ne peut se permettre de vouloir perdre son emploi. Professionnellement, la décision du Procureur de la République d'Abidjan est légitime.

Mais le sort des Journalistes Patriotes incarcérés est et demeure lié à la seule volonté du Président de la République, si celui-ci estime que la divulgation des seules « têtes de chapitres »de la conclusion de l'instruction qu'il a lui-même diligentée n'est pas de nature à entraver le cours normal de l'administration de la justice

Dans ce cas un accord peut être trouvé avec les trois personnes incarcérées qui doivent alors s'abstenir de publier les détails sur la conclusion en question si elles sont effectivement en possession de celle-ci. Si tel cas devait s'avérer, serait-il encore possible pour les journalistes de remplir correctement leur mission en Terre Eburnéenne ?

Quant à moi je continue de faire confiance aux Refondateurs qui ont promis de ne voir incarcérer aucun journaliste au cours de leur Mandat politique à la Tête de l'Etat Ivoirien.

Que le Seigneur et la Sainte Vierge veillent sur la Côte d'Ivoire, le Président de la République, Tata Simone, monsieur Tchimou, les trois journalistes et leur monde professionnel.

Écrit par : LE PRINCE | 18/07/2010

Notre justice nous tire vers le bas. Incroyable qu'on ait pu arrêter KOUAMOUO et les amis! Que le droit seul soit dit, n'en déplaise aux adeptes de pratiques judiciaires d'une époque à jamais révolue!

Écrit par : Dindé | 18/07/2010

Dis donc ca prends du temps...ca fait trop...

Tu as Raison @LE PRINCE, sans doute mais dans cette affaire j'ai plutot l'impression que c'est une demarche independante une erreur a corriger rapidement avant que ca tombe comme une bombe...

...depuis le debut de cette histoire je me suis fait tous les scenarios possible...le plus dingue = "Ils avaient besoin de confirmer leur affaire et comme il faut des temoins...ils se font enfermer en toute connaissance de cause, apres confirmation il sortent et raconte...Tchimou complice dans l'enquete, Why not...??"

je sais je sais mais ca prends du temps...au moins le gouvernement est solidaire il faut que ca se traduise en acte...pas de bonnes paroles...

Écrit par : metu | 19/07/2010

Bonsoir, le gouvernement solidaire! Cela n'est qu'une manœuvre politicienne du pouvoir pour redorer son blason!

Écrit par : Pascal GIBERT | 19/07/2010

QUE SE PASSE-T-IL AU NIVEAU DE LA REFONDATION ?

Deux choses mauvaises qui se suivent et qui vont à l'encontre de la Refondation.

Il y a d'abord la sortie intempestive de Mamadou Koulibaly que les Patriotes accusent - et ils semblent avoir raison - de faire le jeu de l'Étranger par son soutien implicite apporté à ADO.

Et ensuite des journalistes Patriotes qui ont défendu avec leurs "Plumes" la Souveraineté de la Côte d'Ivoire,qui ont fait honneur à l'Afrique,et qui se retrouvent très injustement incarcérés pour "vol de document d'instruction". Chose qui met gravement en cause et en question la législation sur le métier de journaliste et la promesse célèbre des Refondateurs à propos de la profession médiatique.

Je dis que ça fait vraiment beaucoup. Et le climat que ces deux Affaires ont suscité n'est pas favorable aux Président de la République et au FPI. Il appartient désormais aux Refondateurs d'apaiser rapidement ce climat afin de rassurer les Patriotes.
Les Refondateurs sont-ils vraiment de nature à renier leur promesse et à renoncer à celle-ci ?

Écrit par : LE PRINCE | 20/07/2010

BONJOUR NAD

En t'écrivant je tenais à te dire que tu n'es pas seule dans cette épreuve : le monde médiatique,les Patriotes,l'Intelligence Nationale Ivoirienne et Celle de toute l'Afrique sont aux côtés de Théo et de ses amis.

Bisou à toute la Famille Kouamouo.

Écrit par : LE PRINCE | 20/07/2010

on a vraiment décidé de se ridiculiser jusqu'au bout!
une histoire aussi simple, on en a fait une affaire de crédibilité de la cote d'ivoire: c'est un pas en arrière pour la liberté de la presse! et tout ça pour qui? un procureur qui n'a jamais été fichu de mener à terme une enquête sérieuse sur tous les scandales et autres affaires sales de la république! et notre président dans tout ça? serein en chemise pagne entrain de saluer ses potentiels électeurs alors que son procureur est entrain de rebousiller sa réputation de démocrate-protecteur de la presse qu'il a su se forger malgré l'adversité.

bravo monsieur le président.

Écrit par : marianne | 23/07/2010

THEO,

Sans peut-être le vouloir,tu es devenu le véritable sauveur du monde médiatique tant en Côte d'Ivoire que partout ailleurs en Afrique.

Nadine,courage : le Seigneur et la Vierge veillent sur le Grand Théo et ses amis.

Courage,Théo !

Merci !

Écrit par : LE PRINCE | 24/07/2010

QUELLE JOIE !

Merci Seigneur !

Merci Maman Marie !

Écrit par : LE PRINCE | 26/07/2010

il faut qu'on se dise la vérité en Côte d'ivoire!

j'apprend que, un journaliste de l'intelligent ira croupir en prison pour diffamation alors qu'il n' a fait qu'enfoncer une porte ouverte. sinon soit le ministre de la santé est léger et il sanctionne un directeur départemental sur la base de la rumeur, soit il a fait une enquête sérieuse et là c'est ridicule que le journaliste qui a levé le lièvre se retrouve en taule!!!

Revenons à l'affaire nouveau courrier; lorsqu'on emprunte un raccourci, on se rend compte que cette affaire n'a de caractère sérieux, confidentiel et sensible que pour le régime en place! il n y a absolument rien qui mette e danger la sécurité de la cote d'ivoire ou l'intérêt général. En fait on utilise la force et la justice publique uniquement pour protéger des bandits en col blanc qui ont pompé l'argent des ivoiriens c'est tout.

en plus quand on lit les déclarations pondues par les uns et les autres, on se rend compte qu'il y a un fossé de différence entre ce qu'on appelle liberté de la presse en cote d'ivoire et dans les pays développés! voyez vous même:
-là où reporter sans frontières parle de travail de presse bien fait, le cnp parle d'infraction à l'éthique journalistique
-là où le pentagone fait une enquête interne et fait une déclaration par rapport à des révélations faites par un site sur la guerre en afghan, nous on ligote et enchaine le journaliste sans voir que le fameux papier confidentiel est sur un ordinateur à portée de main de quiconque!UN DOCUMENT TOP SECRET QUI N EST PAS PROTÉGÉ, vous y comprenez quelque chose?
ceux qui ont écrit la loi sur la presse, vous êtes sûrs que ce sont des journalistes? comme d'habitude en Afrique on veut inventer la roue! LE SEUL POUVOIR QUI PEUT S'OPPOSER AUX DÉRIVES DE LA JUSTICE ET CELUI DE L'EXÉCUTIF EN COTE D IVOIRE C'EST CELUI DE LA PRESSE CERTAINEMENT PAS LE POUVOIR EXÉCUTIF LUI MÊME.

THEOPHILE KOUAMOUO, tu es rentré dans l'histoire médiatique tout court comme étant à l'avant garde de la liberté de la presse. il faut que les organisations CRÉDIBLES de la presse à travers le monde te décerne des prix pour récompenser ta valeur et surtout faire de toi un rempart contre l'arbitraire et la persécution des journalistes!

Si en Côte d'ivoire les journalistes au lieu de nous abreuver des "ado" est vilain ou "gagbo est vilain" à longueur de journée révélaient toutes ces affaires sales, les gens réfléchiraient à deux fois avant de commettre des forfaits!!

A toute l'équipe du "nouveau courrier", armez vous de courage pour continuer le combat, car vous êtes différents des autres journaux, vous êtes un journal d'investigation. En plus cette affaire va mieux (je l'espère) enraciner votre indépendance de critique au grand bonheur de la bonne gouvernance, vous n'avez pas le droit de baisser les bras au moment où la reconnaissance dans la douleur certes est à votre porte. Bon rétablissement pour les malades.

Écrit par : marianne | 27/07/2010

au fait pour répondre à flan qui se demandait le 13/07/2010 comment on fait pour avoir un dossier en cours d'instruction, il suffit d'aller sur le bureau de la secrétaire de tchimou et double-cliquer sur le dossier qui vous intéresse!! si si c'est aussi simple que ça!

Écrit par : marianne | 27/07/2010

Bon retour !

Écrit par : delugio | 27/07/2010

Ah quand meme c'etait pas trop tot... ...maintenant on peut se rejouir du retour du frere @Theo...10 jours ca devait etre tres difficile...bien le courage @Theo

bon, je reviens sur ma theorie...Est ce tu n'es pas aller faire ton enquete en direct :-)))
@Theo, ca serait un excellent polar qu'est ce que tu en penses?

Entuka, je suis heureux de voir que ya quand une justice, peu importe a quoi elle ressemble mais au final y a rien ...enfin si une secretaire payée a ne pas etre a son bureau. Cela aura eu au moins le merite de nous faire connaitre les faits...

une chose est sure le proces des vrais coupable de la filiere café/cacao devrait etre tres courte et on connait deja la sentence...ou bien!!

Écrit par : metu | 28/07/2010

À PROPOS DE THEO

Théo,bienvenue aux retrouvailles avec la liberté !

Il revient toujours à NAD de continuer à prendre grand soin de son Trésor de Mari pour le Bien de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique : car le Combat pour la Liberté ne s'arrête pas à la libération du Dieu vivant du monde médiatique et de ses saints Apôtres.

La Charmante et Belle Épouse de Théo sait que son Mari est une véritable Grâce pour ce Pays ( être en Côte d'Ivoire,ce n'est pas un hasard,c'est le Choix et la Volonté du Seigneur : pour le Chrétien véritable le hasard n'existe pas ) et ce Continent : elle doit l'encourager à persévérer : car,comme son Mari,elle est aussi une battante.

Mais la tentation guette et peut amener à dire : je renonce à combattre. Je dis ça parce que l'Évangile enseigne que c'est à l'occasion des épreuves que les tentations surgissent - les épreuves sont envoyées par Dieu pour conforter dans le Bon Chemin,les bons choix et les bonnes certitudes. C'est pourquoi il est dit dans le Pater : "Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal". la signification de cet article : Père,si tu veux,apporte-nous des épreuves pour nous permettre de prouver au monde que nous sommes tes Fils et Filles,mais,lorsque le Tentateur apparaît avec ses propositions,préoccupe-toi de nous y soustraire. Prenons un exemple. Laissons le cas de Job pour ne nous intéresser qu'à celui de Jésus dans le désert. En effet,en ce lieu,Jésus subit les épreuves de la soif et de la faim pendant 40 jours. Au quarantième jour Satan apparaît et tente trois fois le Seigneur,croyant pouvoir le soumettre à sa volonté,mais le Rédempteur n'a pas renoncé à demeurer égal à Lui-même, et a donc repoussé les propositions de l'Adversaire. D'où sa victoire finale sur Satan.

Que Jésus bénisse ce Couple.
Que Maman Marie continue à le materner et à l'aider.
Que le Seigneur inspire à Théo et ses deux amis une déclaration solennelle de remerciement à tous ceux - dont le Président de la République qui a promis de respecter la liberté des médiats - qui les ont soutenus dans les épreuves qu'ils viennent de connaître.

Écrit par : LE PRINCE | 28/07/2010

Amen, Amen

Écrit par : metu | 28/07/2010

Dieu Merci Théo et ses amis ont été libérés.
La suspension du Nouveau Courrier et l'amende de 5 mios CFA est une façon de ne pas PERDRE la FACE l'avait demandé le gouvernement.
Vive la cote d'ivoire en Marche ARRIERE !
On emprisonne les gens ILLÉGALEMENT par Abus de Pouvoir et comme cerise sur le gâteau on confisque (DÉTRUIT)leur gagne-pain....et on justifie qu'on a fait cela pour ne pas perdre la face.

DEPUIS QUAND LE BUT DE LA JUSTICE EST DE NE PAS PERDRE LA FACE?

Tout ceci sous les yeux du Président Gbagbo dont la venue au pouvoir et la résistance avait suscité tant d'espoir.

Tchimou était ou en Novembre 2004?

Théo, tout le monde sait ou il était quand ca chauffait.

Que le Seigneur te garde Theo !

Écrit par : Garba | 28/07/2010

Juste heureuse pour ta famille et toi (idem pour tes collaborateurs). Bon courage par la suite, ce pays peut être très dcourageant mais pdt ce temps d'absence j'ai senti un peu partout une grande solidarité autour de ta personne, ton intégrité et de ton travail. Bon rtour parmi nous, et...ne ns laisse pas tomb !

Écrit par : Manolli | 29/07/2010

C'est vraiment triste et immonde que certaines vérités, notamment lorsqu'elles touchent aux abus et au plancher de notre/votre société, soient récompensées par volée de bois vert ou incarcération. Comment soutenir ces journalistes qui subissent la médiocrité africaine ? Car cette censure est bien révélatrice et rappelle pourquoi l'Afrique est si médiocre. Comment changer les mentalités du pouvoir ?

Écrit par : Rencontre | 09/08/2010

Les africains doivent être fiers et apporter beaucoup de soutien à la presse parce que ce sont ces journalistes qui les aideront le plus pour sortir de l'obscurantisme. Au Sénégal la liberté de la presse a largement contribué à la démocratisation de ce pays. Journalistes africains je vous porte au plus profond de mon cœur. Continuez votre combat pour la vérité !!!

Écrit par : Rencontre gratuite | 23/12/2010

Merci pour cette article.

Écrit par : tchat | 09/03/2011

Car cette censure est bien révélatrice et rappelle pourquoi l'Afrique est si médiocre. Comment changer les mentalités du pouvoir ?

Écrit par : links of london | 30/03/2011

nouvelles personnes vont proposer autour d'elles comment si on le trouvait en boutique

Écrit par : pas cher shox | 01/04/2011

de confiance, détournements de fonds, faux et usage de faux en écriture, abus de biens sociaux

Écrit par : casquette rockstar | 02/04/2011

Ah merci c'est un super article , merci beaucoup pour le partage!

Écrit par : rencontre | 08/04/2011

ien révélatrice et rappelle pourquoi l'Afrique est si médiocre. Comment changer les mentalités du

Écrit par : chaussures converse | 11/04/2011

très bon article je suis ravi de lire ce billet

Écrit par : rencontre chaude | 14/04/2011

Super article, bien trouver, merci.

Écrit par : chatroulette | 14/04/2011

Les commentaires sont fermés.