topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

29/03/2010

Une vidéo sur le projet de "Grand Abidjan"

00:13 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Fort alléchant que tout ceci...j'espère que ceci n'est pas qu'un exercice de campagne...?

Écrit par : Enrico | 29/03/2010

...ou bien c'est le retour des Douze Travaux de l'Eléphant d'Afrique, auquel cas il ne s'agirait pas d'un retour, mais de quelque chose de proche de la régression, puisque l'horizon de nos futurs ne semble pas pouvoir dépasser le béton, les ponts (à baptiser comme soi-même) et les terminals de conteneurs...? Pourquoi ne pas ressortir la Voie Triomphale pendant que nous y sommes...?

A quand un projet de "Grande Côte d'Ivoire" qui s'occuperait de developper le pays lui-même, de manière à ce que dans 20 ans nous ne soyons pas dix millions à nous entasser dans Abidjan, mais que l'on ait des raisons de penser que Daloa, Man, Abengourou, Bouaké, Ferké soient des lieux d'où l'on pourrait se projetter vers le monde de manière tout aussi valable que si on était installé dans la chaleur de sa bicoque achetée à grands frais lors de la dernière promotion immobilière (qui aura pris le soin de coucher le quartier entier dans un terrain sablonneux, qui feront des murs de la maison de vraies feuilles de papier à la première pluie venue...?)

Qu'en pensent les Abidjanais et Abidjanaises...?

Écrit par : Enrico | 29/03/2010

@ Enrico,

La première fois que j'ai entendu parler d'Abidjan à 10 millions d'habitants en 2035, c'était un type de la Banque mondiale qui m'en parlait... J'étais épouvanté. Il expliquait que c'était trop compliqué de limiter la ruée sur Abidjan, que la journée de travail était cinq fois mieux payée à Babi qu'à Ouaga ou à l'intérieur de la CI. Bref, le "Grand Abidjan" pourrait bien créer une érosion cotière et des effets écologiques compliqués. Mais je crois que les concepteurs sont comme nous, ils doivent y penser...
Sinon, développer l'intérieur du pays passe à mon avis par une réforme de la fiscalité, avec des impôts levés par les Conseils généraux par exemple.

Écrit par : Théo | 29/03/2010

...en tout cas l'autonomie financière de collectivités de l'intérieur du pays, là-dessus nous sommes absolument d'accord: J'avais même cru, au moment de la mise en oeuvre de la décentralisation, que c'était là tout l'objet de la création de ces nouvelles entités et institutions.

En toute honnêteté, je ne suis pas dans la tête des concepteurs du projet, j'espère comme toi qu'ils y pensent de manière active. Mon impression pour le moment est qu'il y a un souci d'équilibre environnemental qui n'existe plus à Abidjan. Je ne saurai pas dater exactement la fin de cette préoccupation, mais je me souviens enfant (c'était dans les années 1980) qu'il y avait des zones proscrites, où l'on n'avait pas le droit de construire, au point que les maisons qui y poussaient quand même étaient marquées d'une croix rouge, et qu'elles étaient détruites.

Depuis les années 1980 la population abidjanaise a plus ou moins doublé, avec une fulgurante accélération pendant les années de crise politico-militaire. Donc on ne peut plus s'attendre à ce que la ville soit traitée de la même manière qu'elle l'a été à une certaine époque. Je n'ai pas envie d'apparaître comme le pessimiste de service, mais les Conseils généraux ne sont-ils pas en train de rapidement se transformer en baronies locales à l'heure où nous parlons...? En tout cas, voilà une vocation à échelle nationale toute trouvée pour ces institutions. Aussi: en termes de fiscalité, il faut trouver le moyen de valoriser le travail de manière générale, afin que l'on puisse vivre de manière décente du travail manuel en Côte d'Ivoire, et non plus seulement du travail en bureau. Chantiers, chantiers...

Écrit par : Enrico | 30/03/2010

J'espère que ceci n'est pas concocté peu ou prou par les concepteurs du "Grand Paris"...car à ce moment là, les mêmes causes donneront les mêmes effets.

Écrit par : oniN | 30/03/2010

J'ai lu récemment dans un des commentaires sur blog qu'on devait aussi inclure dans projet de développement des projets qui font rêver...et je trouve que celui-ci est parfait exemple.

Beaucoup d'études ont été faites sur Abidjan, a l'époque ou je me souviens que Nicolas Dioulou avait proposé de faire un métro dans Abidjan, quand on maitrise bien Abidjan on sait comment le coin est poreux et donc pas propice a des traitement sous-terrain. C'est ce qu'on appelle de la plaisanterie.

Ce projet me semble plus sérieux, parce qu'en dehors du projet politique, Abidjan la pèle des lagunes a besoin de ressemble a une grande métropole. La populatio qui va grossir il faudra la repartir intelligemment et je pense aussi que les concepteurs de ce projet y pensent aussi.

Si la décentralisation se poursuit après "la réunification du pays et les élections" la fiscalité devrait être gérer par les autorités locales. Une façon de responsabiliser les régions. C'est le but de la décentralisation tout pour attirer les entreprises. Je pense que si tout ceci est mis en place, une société qui est spécialisé dans le coton n'aura pas d'intérêt a s'installer sur Abidjan mais plus a Khorogo par exemple avec tout ce qui va avec.

Pour réussir cela il faudra moins de corruption et plus de responsabilité, plus de transparence mais surtout mieux faire comprendre aux populations leurs intérêts de surveiller le pouvoir local et la gestion de leur argent.

Des projets comme le Grand Abidjan pourra faire des petits a l'intérieur du pays.

Écrit par : metu | 31/03/2010

Je ne voudrais pas faire mon négatif (mais si, quand même un peu).
J'ai remarqué que les anciennes colonies francaises ont copié cette affreuse mentalité de croire que le pays se résume à la capitale, et dans les efforts de développement, de ne s'interesser qu'à la capitale.
Hier je suivais sur Africa.24 qqn défendre le bilan de Wade en disant: "Dakar a bcp changé en 10 ans".
Mais Dakar c'est pas le Senegal! Abidjan c'est pas la Cote d'Ivoire.
Il faut changer cette mentalité et penser le développement du pays dans son ensemble aussi bien à l'échelle nationale que sous-régionale.

Écrit par : Eddy | 06/04/2010

Les commentaires sont fermés.