topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/02/2010

Les fables de Philippe Hugon, "spécialiste" de l'Afrique

Dans la série "quand on est un universitaire occidental, on peut dire toutes les extravagances sur l'Afrique", j'ai l'honneur de vous présenter l'épisode Philippe Hugon. Directeur de recherche à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) de Paris, il a été invité par France24 pour "éclairer" les téléspectateurs dans le cadre de l'émission à la "Une". Sa thèse ? Gbagbo veut retarder les élections parce qu'il a peur de les perdre. Thèse légitime à défendre tant qu'elle est étayée par des faits.

Malheureusement, Philippe Hugon se révèle un très mauvais connaisseur de la Côte d'Ivoire, et se met à débiter des contre-vérités navrantes et dangereuses pour la paix sociale. Regardez la vidéo ici. Retranscription d'extraits :

"Il y a un contentieux notamment sur la composition de cette liste électorale puisqu'il y a 429 000 cas litigieux, et notamment de savoir si les originaires du Nord peuvent voter ou pas et donc il y a eu ce qu'on appelle un délit par rapport aux patronymes et on a supprimé, les juges ont supprimé de la liste électorale tous ceux qui avaient un nom qui renvoyait aux originaires du Nord."

Ces propos sont absolument faux, et cette histoire n'a jamais été entendue même venant de la bouche des opposants ivoiriens les plus virulents. Philippe Hugon, qui est venu pour développer une thèse partisane, a oublié de s'informer sur les derniers développements en Côte d'Ivoire.

En effet, un recensement électoral ("enrôlement") a eu lieu. La procédure acceptée par tous ne nécessitait que la présentation d'un extrait de naissance. Par la suite, des "croisements" avec les fichiers historiques de l'état-civil devaient permettre de "débusquer" d'éventuelles fraudes ou fausses déclarations. Une liste électorale de personnes "sans problèmes" a été publiée, et une liste d'un peu plus d'un million de personnes devant apporter une preuve supplémentaire de leur identité, ou toute autre précision, est sortie. Sur cette liste, on trouve des Ivoiriens originaires du Sud, du Centre, du Nord, de l'Ouest et des naturalisés qui n'ont pas fourni tous leurs papiers. Tous les partis ont admis cette pratique.

En violation de la procédure, le président de la Commission électorale indépendante (CEI) a repêché de la liste d'un million 429 000 personnes dont les noms devaient être, selon la justice ivoirienne, insérés dans la liste électorale sans qu'elles suivent la procédure normale... si le pot-aux-roses n'avait pas été découvert. Signalons au passage que le procureur adjoint qui a mené l'enquête porte un nom, Diakité, "renvoyant aux originaires du Nord".

Le président de la CEI a admis qu'il avait établi cette liste de 429 000 personnes, mais pour sa "propre gouverne", sans envisager de l'introduire dans la liste définitive. Tout le monde reconnaît le "dysfonctionnement", mais certains parlent de tentative de fraude rédhibitoire tandis que d'autres évoquent des incompréhensions et accuse le camp présidentiel de chercher la petite bête. Personne ne dit que tous les Nordistes ont été sortis de la liste électorale. D'où Philippe Hugon sort-il tout ça ?

Il confond visiblement deux affaires : celle des 429 000 et celle des contentieux judiciaires, légaux, qui voient certaines personnes inscrites sur les listes électorales accusées, certaines fois à raison, d'autres fois à tort, devant les tribunaux. Pour l'instant, il y a tout au plus quelques centaines de personnes qui ont été radiées des listes électorales par des juges qui ont rejeté une grande partie des plaintes. Personnellement, je déplore le caractère expéditif de certaines audiences, qui ne respectent pas assez les droits de la défense, et surtout les incendies et saccages des tribunaux, comme si la violence devait l'emporter sur le contradictoire du droit.

Philippe Hugon sait-il que supprimer de la liste électorale tous les originaires du Nord revient à exclure près d'un million et demi de personnes de cette liste ? Se rend-il compte que cette affirmation totalement fantaisiste peut être gobée par une partie de la population peu alphabétisée et la pousser à des violences "de survie" ?

Complètement carent sur l'actualité, le "spécialiste" n'est pas non plus calé sur l'Histoire. Il affirme :

"Le Nord historiquement a été rattaché à la Haute-Volta pendant la période coloniale, on est dans un contentieux extrêmement ancien en Côte d'Ivoire".

Seulement voilà, c'est une partie de la Haute-Volta (ancien nom du Burkina Faso) qui a été rattachée à la Côte d'Ivoire de 1932 à 1947 par les Français, alors qu'une deuxième a été incluse dans le Soudan français (actuel Mali) et une troisième dans le Niger.

Comment l'Afrique ne se sentirait-elle pas méprisée quand des ignorants complets viennent jouer les savants sur les plateaux les plus prestigieux à son sujet, maniant à dessein le couteau identitaire, comme si un Rwanda ne suffisait pas ?

Commentaires

sont également expéditives les audiences visant à inscrire sur la liste électorale les personnes se disant à tort sur la liste grise.
c'est tout le mode opératoire du contentieux électorale qui est à refaire

Écrit par : koigny | 16/02/2010

Bonjour Théophile, merci pour cette dénonciation ! Tu sais, ces "experts", parce qu'ils ont des diplômes et qu'ils sont écoutés, à un moment donné, se croient investis du pouvoir de refaire l'histoire des peuples africains. Malheureusement, du côté de l'Afrique, il y a peu de personnes qui, comme toi, sont amoureux de la vérité et cherchent simplement à établir les faits tels qu'ils se sont déroulés : je parie que l'opposition va en faire ses choux gras... Dommage!

Écrit par : Karl | 16/02/2010

Merci, Théo, pour cette mise au point absolument nécessaire. Je n'ai rien à ajouter à ton analyse de la situation réelle ni à ce que tu dis du personnage se prévalant du titre de "spécialiste de la Côte d'Ivoire" mais dont l'ignorance est évidente. Je trouve même honteux de la part des journalistes français de manier ainsi des notions qu'ils ne maîtrisent absolument pas. Merci aussi parce que ton analyse de la situation m'éclaire personnellement. J'avoue ne pas avoir prêté une attention au déroulement des événements ivoiriens ces drniers mois.
Je termine en conseillant vivement aux internautes, qui ne l'auraient pas lu, mon article intitulé "Cette main tendue qui fait de l'ombre". Organiser des élections présidentielles dans un pays coupé en deux et ayant deux armées antagonistes est une situation exceptionnelle !

Écrit par : St-Ralph | 16/02/2010

De toutes les facons, ces "érudits grands connaisseurs de l'Afrique", ca fait longtemps que de leur avis, je m'en fiche, mais alors é-per-dû-ment !!!!!!!
Que cet érudit s'occuppe de leur débat sur la francité, encore appellé "débat sur l'identité nationale", où il est question d'effacer non seulement des listes électorales, mais aussi de la vie de tous les jours, tous ceux qui ont des noms à consonnance du sud, et qu'il nous colle la paix.
Nan mais ooh, on est où là?

Écrit par : Eddy | 16/02/2010

Devinette : quel rang occupe "la grande démocratie française" au classement mondial de la liberté de la presse ? Hum , J'attends.... Vous avez dit ...? L'orgueilleuse France arrive à la 43è place, entre le Surinam et le Cap-Vert.
Denis Olivennes, le patron du Nouvel Observateur, dit dans ce journal, cette semaine (p.7), que c'est un "triste rang". Les journalistes français doivent se poser des questions quand ils disent qu'ils sont libres dans leur pays. Il y a une ligne conductrice dont l'étendard est porté par le gouvernement. Tout le monde a les yeux fixés sur l'étendard et essaie d'adapter ses pas à son balancement. Comme dans bien d'autres pays.

Écrit par : St-Ralph | 16/02/2010

Mise à part son analyse sur le problème des nordistes en relation avec l'affaire des 429 000 qui prête à confusion, je crois que M. Hugon a été assez juste dans son analyse.
Mais je tiens à rappeler que c'est le FPI et ses démembrements médiatiques qui ont dit que les 429 000 personnes sont des étrangers que Mambé voulait inscrire sur la liste au bénéfice du RHDP, parce que corrompu par Ouattara. Quand on sait que le bastion géographique du RDR est nordiste, je ne vois donc pas ce qui, dans l'analyse "ethnique" de M.Hugon, émeut des personnes qui ont longtemps épousé, et qui continuent d'épouser la version des journaux BLEUS du FPI dans cette affaire des 429 000 personnes. Idem sur le contentieux et les expulsions judiciaires de "nordistes" sur dénonciations très souvent calomnieuses.

En fait, c'est encore la peur de l'Étranger NORDISTE qui a alimenté cette vaine polémique des 429 000 et ce contentieux débouchant sur le saccage des tribunaux. Pourquoi donc jouer les vieilles vierges effarouchées après lecture de l'analyse de M. Hugon ???

Écrit par : Krathos | 17/02/2010

Il y a un qui semble etre hors sujet mais alors completement hors sujet.

Écrit par : Avocatus | 17/02/2010

C'est son habitude, il a peut être grandit mais on dirait qu'il va toujours a la même école!!!

"l'inconsistant dans sa consistance ou sa connerie" je ne sais plus trop, enfin ça doit être l'un des deux.

S'il fait l'effort d'aimer un peu son pays et son continent, s'il est bien africain. Il verra la démarche de ce pseudo chercheur qui n'a plus trop ca tête...il a quand même du mal a dire le nom de Compaoré.

Il a débité ca connerie et donne l'occasion a des Krathos de relayer et continuer la desinformation.

Merci @St-Ralph c'est tres clair!!

hors mis le CNRS qui est public il a peu de centre de recherches financés par l'argent public uniquement, en France. Ceci expliquant cela on peut deviner d'ou vient les paroles dont ce, cet ... n'est que le porteur.

Écrit par : metu | 17/02/2010

Metu, please le minimum de pudeur et de respect dans le débat sinon je crois qu'un recours à mes anciennes réactions ne ferait pas de mal en de telles situations.

Je demanderais donc à ceux qui croient à un hors-sujet de me relire tout simplement.

Je crois avoir lu dans les journaux bleus proches du FPI, des thèses faisant la jonction entre le fichier des 429 000 croisés de la CEI et une hypothèse de nordistes non-ivoiriens( partisans de Ouattara) à insérer sur la liste au profit du RHDP.
Raison pour laquelle je trouve que bien que l'explication de M.Hugon prêterait à confusion, elle ne devrait pas scandaliser les relayeurs de la thèse des "journaux bleus" relativement à cette affaires des 429 000. Il est évident que le détail sur les nordistes est mal expliqué, mais le reste de l'analyse demeure intéressant.

Écrit par : Krathos | 18/02/2010

Quelqu'un possède t-il la liste des 429.000 noms ou une copie du cd ? Ces 429 000 personnes ont-elles été individuellement informées par Mambé de leur repêchage au profit de Ouattara ou de Bédié ?

Rappelez-vous.

Le président de l’Assemblée nationale, le professeur Mamadou Koulibaly avait prévenu. « Si avec un seul individu (Ndlr ADO) le pays est bloqué depuis près 10 ans, avec 1.033.000 personnes, ce sera le chaos. Reconnaissons la nationalité de tous ceux qui sont inscrits et allons aux élections », avait-il préconisé.

La suite nous la connaissons désormais. Nous allons donc espérer que la nouvelle CEI dominée par la Société Civile nous sortira de ce bourbier mis en place par Soro, Gbagbo, Ouattara etc...

Les types du genre de Philippe Hugon font ce genre d'analyses frisant le subjectif parce que nos analystes et journalistes locaux font eux aussi très souvent dans leur grande majorité dans le subjectif, le militantisme politique.

Ils sont combien les journalistes qui osent dire aux politiques les dangers que leurs actions font courir a la Côte-d’Ivoire ?

Bonne journée et du courage a tous dans ces moments difficiles que traversent nos compatriotes en Côte-d’Ivoire, moments pénibles que nous ressentons tous malgré les milliers de km nous séparant des terres ivoiriennes.

Écrit par : Gbansé | 18/02/2010

@metu a dit ce que je voulais dire..

Hugon l'imbécile n'est qu'en service commandé.
Il va falloir se résigner à comprendre que RFI, France24 et Le Monde ne sont que les bras armés de la politique française en Afrique.
Du bien-être des africains, ils s'en tamponnent tous.

Il faut que ce soit ultra clair dans nos têtes.

Il y'a des journalistes très très bien, Frédéric Mattéï, qui n'a jamais vu Biya avant 2008 peut-être, mais écrit un livre à la gloire du renard.

Ce type, je vais écrire sur lui.

J'ai dit que la France préparait la rue à Abidjan dès que j'ai lu l'article dans Le Monde (ça me semblait très clair), j'ai lu hier sur Internet que les jeunes babi sont dans les rues?
ça va s'accentuer avec le temps, soyez en sûrs...

Hugon prépare la guerre ethnique dans l'esprit international. Les Nordistes contre les sudistes.

On ne dira pas qu'on ne voyait pas.

Il faut désamorcer avec force les propos de ce genre d'iméciles, prêt à proférer des propos susceptibles de déclencher des catastrophes chez nous.

Il faut plus de virulence les gars, on est ultra mou. Les conséquences de ce qu'il dit, nous les connaissons, nous les avons vues au Rwanda, au Libéria, en Sierra Leone, etc...
Il faut stopper la spirale colonialiste des "experts" de l'Afrique qui n'y ont jamais mis les pieds.

Écrit par : oniN | 18/02/2010

Et je retrouve les pseudo intellectuels militants du FPI dans leur jeu favoris: "La France et toujours la France!!!" Suffit qu'un propos de ressortissant français ne les carresse pas dans le sens du poil pour qu'ils déversent leur mauvaise foi de tous les instants. Pourquoi donc Théophile Kouamouo, amoureux de "l'Afrique digne" ne s'indigne pas du discours de campagne de ses amis au pouvoir à Abidjan? (être candidat du peuple contre des supposés candidats de l'étranger...promouvoir une théorie du sang qui atteste de l'authenticité d'être Ivoirien jusque dans les villages des concernés...se référer aux patronymes pour affecter des partis politiques aux citoyens, etc. ne peut que corroborer les thèses de M; Hugon. C'est dommage si la Côte d'Ivoire d'aujourd'hui refuse de reflechir pour exorciser ses malheureux demons. J'aimerais pourtant les voir applaudir aux élucubrations d'un Guy Labertit!...
Cher Kratos, ne perd pas ton temps à prêcher dans le désert: Des gens qui parlent "d'aimer l'Afrique" et refusent des vérités différentes des celles du parti-état! Dieu seul sait combien nous fonçons droit dans le mur, mais tout est fin prêt: on accusera la France, la France et toujours la France comme si nous-mêmes étions nnocents de tout! Pauvre!!!

Écrit par : Rimbaud | 19/02/2010

Tient! encore un autre Krathos...ou bien un autre pseudo....humm

je vais créer un centre de recherche intitulé :
Institut de Recherche des Fouteurs de Trouble (IRFT). je pense je vais commencer par @Rimbaud et notre cher HUGON, Krathos n'est pas éligible, de très bon spécimens....

On commence par données des mauvaises info et quand les gens réagissent on continue par dire vous voyez il suffit qu'on parle pour qu'ils réagissent...Mais si seulement ces gens qui parlent avait un discours intelligible..

on peut être un suiveur et avoir un cerveau, mais apparemment...

Écrit par : metu | 19/02/2010

Peut-on partir de faits totalement erronés pour faire une analyse juste ? Question philosophique.

Écrit par : Théo | 19/02/2010

Metu, dis-moi un peu en quoi ton discours est plus "intelligible" que le mien. Si tu as un minimum d'intelligence pour comprendre le débat dis-moi un peu ce qui pose problème dans ce que dit HUGON et que Kouamouo tente de réduire piteusement en un débat de "race" et/ou farncophobe: le titre de "spécialiste" du sieur Hugon? sa nationalité française? ou alors sa thèse relative à la phobie esthnique dans notre pays?
Nous sommes bel et bien sous le pouvoir des démons ethniques dans notre pays et ça ni toi,ni kouamouo ne pouvez le comprendre et l'admettre, tant vos intérêts sont eux-mêmes de simples fables pour endormir de pauvres Africains vaincus et pris en otage par un pouvoir fabuleux et incompétent!
je parcours ce blog et constate que tu es prompt à l'injure facile sans pouvoir argumenter. malheureux

Écrit par : rimbaud | 19/02/2010

Théophile,
En l'espèce il n'ya pas de "situation erronée" il ya des confusions dans la désignation contextuelle de la part de Hugon, sans que pour autant cela invalide l'essentiel de son analyse. tu fais de la manipulation...enfin merci d'accepter la contradiction, j'en vois trè peu sur ce blog, juste des laudateurs ignorants et impolis

Écrit par : rimbaud | 19/02/2010

Salut Théo,

heureux de te retrouver, chasser le naturel, il revient au galop dit l'adage. Tu es un indécrottable pan-africaniste que tu le veuille ou non!
L'intox des journalistes français fait partie du combat pour abattre Gbagbo. Ils savent ce qui se passe, ils exécutent simplement les instructions reçus. Il n'est pas question d'abandonner le pays aux mains de ces barbares. Nous les avons vu à l'oeuvre au Liberia, en Sierre-leone et au nord de la Côte d'ivoire.

Écrit par : xada | 19/02/2010

Et maintenant au Niger, rappeler vous de l'uranium dont parlait certains presidents de la region qui imaginaient une centrale nucléaire pour les problème d'électricité...

d'un coup des tentatives de destabilisation commencent...et maintenant adieu ces projets, l'uranium connaitra une monté de ces tarifs très bientôt et qui va s'en mettre plein les poches parce qu'il achète l'uranium 60% moins cher?...les amis de notre cher @Rimbaud, qui trouvent qu'en cote d'ivoire on se demande si les nordistes vont voter ou pas...

Écrit par : metu | 20/02/2010

Sincèrement, relativement à la dernière intervention du grand frère Kouamouo, je ne crois pas que le détail explicatif sur les Nordistes soit le socle de l'analyse de M.Hugon. Il a juste agrémenté son analyse(il faut donc relire son analyse) en faisant certes quelques erreurs dans l'explication de l'affaire des 429 000. Cependant, son erreur correspond à ce que les journaux Bleus du FPI ont développé comme intention de fraude de la part de Mambé. C'est-à-dire que Mambé, selon les journaux FPI, aurait voulu inscrire frauduleusement des étrangers NORDISTES sur la liste au bénéfice qui de Ouattara qui du RHDP(???)
M.Hugon a donc pu être induit en erreur par certains medias Bleus du FPI sur ce détail des 429 000.

En clair, il y'a donc une frénésie anti-Etranger, une peur du nordiste en Côte d'Ivoire et ça M.Hugon n'a pas eu tort de l'évoquer, même si c'était pas avec l'explication adéquate. C'est ce que j'aimerais qu'on remarque tous dans cette crise des 429 000.



Revenant sur ce statut de "spécialiste" qui fait tant mal à certains ici, M.Hugon est spécialiste non pas par rapport aux africains(ivoiriens) qui l'écoutent, mais plutôt par rapport à l'Etat, au pays, aux citoyens français qui financent l'institut où il exerce. Il n'est donc pas censé etre omniscient sur les sujets " africains" qu'il aborde ...

Écrit par : Krathos | 20/02/2010

Ca doit faire la 3 ou 4ieme erreurs dont toi et Rimbaud vous parlez dans le discours de ce fameux spécialiste.

il est supposé faire de la recherche (IRIS) et dire ce qu'il a trouvé de pertinent. ce qu'il dit n'est aps pertinent et encore moin vrai...

Le plus navrant c'est de voir qu'il y a écho de ce qu'il débite a travers des ivoiriens comme toi ou Rimbaud. pour l'instant on ne parle que de son incompétence et des erreurs grossières de la part d'un spécialiste.

On peut en conclure d'après ce que vous dites qu'il est très loin d'être spécialiste. Parce qu'un spécialiste est spécialiste et pas spécialiste de quelqu'un, c'est quoi cette explication?

Donc s'il est spécialiste des français, et qu'il a le droit de dire des conneries, comme tu sembles le dire, on n'a pas le droit de dire qu'il raconte des conneries????

NB :" Directeur de recherche à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) de Paris" RELATIONS INTERNATIONALES

Écrit par : metu | 21/02/2010

Metu, évitons les excès. M.Hugon peut faire des erreurs bien qu'étant spécialiste. Mais j'ai bien précisé que l'essence de son analyse sur ce chapitre de la double dissolution était juste, notamment sur la stratégie dilatoire de Gbagbo et de Soro.


Pour moi, ce n'est pas une question de collusion avec M.Hugon, c'est un problème de bon sens tout simplement et de constat clair avec ce qui a été développé par nos médias bleus du FPI.

Écrit par : Krathos | 21/02/2010

Pendant combien de temps M.Hugon a t-il vécu en Afrique ?
Merci pour vos précisions

Écrit par : Andri | 28/09/2010

Merci pour le bonne explication et article.

Écrit par : rent vacation home | 20/01/2011

Well, thanks a lot for sharing us the great post!!

Écrit par : sleep number bed | 13/02/2011

Just want to say thank you. I was feeling very good while reading that post.

Écrit par : collagen | 07/04/2011

I wanted to thank you for this great read!! I definitely enjoying every little bit of it I have you bookmarked to check out new stuff you post.

Écrit par : Close Protection Training | 07/04/2011

I am very enjoyed for this side. Its a nice topic. It help me very much to solve some problems.

Écrit par : basketball jerseys | 11/04/2011

Les commentaires sont fermés.