topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

06/02/2010

Le journalisme, entre objectivité et honnêteté

Hier, en lisant un vieux VSD entre deux rendez-vous, je suis tombé sur une conversation qui m'a intéressé, entre Patrick Poivre d'Arvor et Claire Chazal. Une partie de l'échange évoquait la contradiction apparente entre l'engagement du journaliste et son devoir d'objectivité. Voici qu'en disait PPDA:

"Ce qu'on apprend en école de journalisme, c'est-à-dire l'objectivité, est un vain mot. Il faut en finir avec ce mythe. Je pense qu'on est tous subjectifs. Tu es auvergnate, moi je suis né à Reims : en raison de ces racines, on se trouve de fait dans des engagements personnels, philosophiques, éthiques, religieux. Il faut assumer cette subjectivité-là. Mais nous devons aussi rester très honnêtes intellectuellement et, évidemment, tendre vers l'objectivité, surtout sur l'engagement politique."

Cette vérité simple, je pense que beaucoup de blogueurs l'ont comprise. Parce qu'ils ne cachent pas le "lieu" d'où ils parlent, parce qu'ils assument leurs opinions sans pour autant renoncer au discours rationnel, ils sont moins frappés de suspicion que les journalistes traditionnels.

Pour ma part, bloguer m'a beaucoup aidé à ne pas sombrer, en tant que journaliste considérant qu'il restait un être de chair et de sang, avec ses "racines", sa part d'histoire faisant qu'il était difficile pour lui d'écrire et de penser dans des moules faits par d'autres, pour d'autres, et qu'on appelait "objectivité", bien entendu avec des intonations dans le fond tyranniques.

Commentaires

".... Mais nous devons aussi rester très honnêtes intellectuellement et, évidemment, tendre vers l'objectivité, surtout sur l'engagement politique."
C'est vrai et souhaitable...mais très long le chemin pour y parvenir

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 06/02/2010

La VÉRITÉ d'un individu bien que SUBJECTIVE vaut mieux qu'une HYPOCRISIE COLLECTIVE... hypocrisie, souvent conséquente au per diem ensanglanté et intoxiqué !!!

Comment être honnête "intellectuellement" quand souvent le profil de carrière demeure lié à la ligne éditoriale d'un journal financé par le politicien ???

Écrit par : Krathos | 12/02/2010

Les commentaires sont fermés.