topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

15/12/2009

Les Etats africains contemporains vivront-ils un siècle ?

A la veille du cinquantenaire de l'indépendance de beaucoup de pays africains, la question se pose. Dans une interview donnée à Pierre Prier du Figaro, Laurent Gbagbo, chef de l'Etat de Côte d'Ivoire, donne son opinion :

gbagbo.jpg"La décision de l'Organisation de l'union africaine, en 1963, de ne pas remettre en cause les frontières coloniales a été sage. Mais je pense que les États africains ne resteront pas dans ces frontières. Je ne pense pas à des guerres, mais à des alliances et à des accords. Il y aura des regroupements sous forme de fédérations ou de confédérations, qui ne seront pas construites sur des bases idéologiques mais pragmatiques."

Quand on voit la nouvelle alliance Abidjan-Ouagadougou, qui permet de faire du ferroutage jusqu'au Niger, et qui permettra demain d'amener les rails du train jusqu'aux mines d'uranium et aux puits de pétrole du pays dirigé actuellement par Mamadou Tandja, quand on voit les hommes se déplacer et s'établir en Afrique de l'Ouest et en Afrique australe en dépit des frontières, on se dit que l'Etat-nation africain est déjà bien épuisé. On se dit que quelque chose doit se passer.

Mais quand ?

Mais comment ?

 

Commentaires

Quand, je ne sais trop, mais pour le comment, je suis d'accord avec le Chef de l'État ivoirien : il n'y a pas meilleure façon que d'y aller en répondant à des besoins clairement identifiés et partagés par les parties prenantes. Ce n'est ni par idéologie (on ne se met pas ensemble pour faire plaisir à une théorie), ni par la guerre parce qu'elle débouche toujours sur la désolation. Merci encore Théo, pour ce blog dont toutes les publications m'édifient.

Écrit par : Charlie | 15/12/2009

Quand?
Je vais te le dire moi, quand, tout de suite !!!
Là, là, là!

Comment?
En s'asseyant autour de l'arbre à palabres, nous tous enfants de cette Afrique, tellement malmenée. Il faut que ces états africains disparaissent.

Même si on a peur de la partie idéologique - quoique je ne partage pas l'avis du président Gbagbo là-dessus, le pragmatisme nous oblige à nous rendre compte que ces divisions fallacieuses sur des bases arbitraires sont plus des freins de notre développement.
Donc mm le pragmatisme nous oblige à nous en débarrasser.

Écrit par : Eddy | 15/12/2009

Ma réaction ne concerne pas cet article

@theo

Je viens de constatez que mon commentaire du billet
"Interview intéressante du chauffeur d'Houphouet" a été supprimé.
J'ai en effet réagit juste après le commentaire du nommé "zeuhbienh". (ce dernier a à présent 2 réaction qui se suivent et dans la deuxième il réagit au commentaire de "sawadogo" qui n'existe plus!!!!!)

C'est quand même curieux que mon commentaire -qui est loin d'être injurieux- ait disparu !!!

Si la disparition n'est pas due à un problème "technique" ça serait vraiment dommage d'autant plus que jusqu'à présent j'ai toujours pensé qu'en RCI tu incarnais le mieux le JOURNALISME.

J'espère que je ne me suis pas trompé !!!!!!!

Écrit par : sawadogo | 15/12/2009

Personnellement je pense que nous sommes encore tres loin de l'Afrique "sans états" car les mentalités ne sont pas disposées et les conditions pas remplies.
Pour ceux qui ne partageraient pas mon avis je voudrais tout simplement leur demander s'ils pensent qu'un état africain dirigé par un somalien pourrait être accepté par les tchadiens?

Écrit par : Wilfried AKAKPO | 15/12/2009

Je ne sais pas ce que pensent les tchadiens des somaliens ni vice versa. Mais éclaires moi s'il te plait ;-) .
Certains pensent que l'intégration africaine passera d'abord par celle des régions (ouest,centre,est,sud). Ensuite il y aura une intégration des grands ensembles. Faut pas oublier aussi que l'intégration arrivera a plusieurs niveaux(juridique,économique,culturelle...).
Je pense qu'une intégration culturelle permettra d'asseoir des bases réelles d'une véritable intégration future. Par exemple, on doit constater que l'ivoirien moyen ne connait pas grand chose de la culture ghanéene et vice versa.
Au niveau culturel les differents ministeres de l'education des pays concernés doivent insister la découverte des pays voisins et de leur culture. On connait mieux l'histoire des etats-unis ou de la russie que celle de la guinéee ou du cameroun... Apprendre plus sur les peuples voisins (ethnies,histoire,économie...) et cela tout au long du cursus scolaire.

Écrit par : paisible | 15/12/2009

La cerise sur le gateau: un livre entier en ligne sur le sujet, et en francais!:
http://www.idrc.ca/fr/ev-9349-201-1-DO_TOPIC.html

Il est ecrit par Réal Lavergne, spécialiste principal de programme au bureau régional du CRDI à Ottawa. Il est titulaire d'un doctorat en science économique de l'Université de Toronto.

Écrit par : paisible | 15/12/2009

Le chapitre qui a attiré mon atention est celui-ci:
3. Les facteurs culturels de l’intégration économique et politique en Afrique
(http://www.idrc.ca/fr/ev-68354-201-1-DO_TOPIC.html).
C'est celui qui exprime mieux ma conviction que le culturel plus que l'économique est la solution pour une intégration africaine réussie.

Écrit par : paisible | 15/12/2009

@Wilfried

Je suis a moitié d'accord avec toi, quand tu dis les mentalités ne sont pas prêtes, je pense qu'on fait une erreur sur ce point en particulier.

Je constate tout simplement que dans les pays qui s'organisent pour construire leur avenir attirent les capitaux et du monde. On voit notamment en cote d'ivoire qu'il y a bcp de communauté de toute l'Afrique de l'ouest.

Depuis longtemps on voit un bon nombre de Malien, Burkinabé, Sénégalais et autre Guinéens venir faire leur fortunes en cote d'ivoire, les gabonais et toglais viennent faire leur etudes... c'est positif. Même schéma pour l'Afrique du Sud et le Kenya...

Malheureusement ce deplacement vers des cieux plus cléments dans la sous-région n'est que dans un seul sens.

Il suffit maintenant de se donner les moyens pour que tous ces mouvements soit plus harmonieux. Donc je te rejoins sur les conditions. Et aujourd'hui la cote d'ivoire a les moyens de sa politique elle agit certes en ayant des pays instables dans la region, le processus va prendre plus longtemps.

Mais je suis persuadé que dans les 10 prochaines années ca sera une réalité. Le moteur dans la region a et va continuer a montrer le chemin.

Quand ? ca déjà commencé, mais a petite échelle
Comment ? en agissant comme la cote d'ivoire le fait déjà.

Écrit par : metu | 16/12/2009

Les mentalités ne sont pas prêtes parce que justement on exacerbe les divisions. Les politic(h)iens, aussi bien les notres qu'exterieurs les instrumentalisent.
Il faut juste des élites responsables, porteuses d'un projet de développement, et les populations suivront.
Et même si on laisse l'idéologie panafricaine, à laquelle j'adhère profondément, même si on la laisse de côté et qu'on considère juste le bon sens: unis nous sommes plus forts.

[1] Nous aurons plus de chance de développer notre tissu industriel, si nous nous mettons ensemble. Et je prétends même que nous aurions un marché interieur suffisant, et suffisamment fort pour soutenir et fortifier notre tissu industriel, sans que nous n'ayions besoin d'exporter quoi que ce soit.

[2] Nous aurons plus de chance de développer notre système éducatif si nous nous mettons ensemble. Par le biais de pôles d'excellence judicieusement ventilés, et spécialisés dans des thèmes précis.

Nous aurons plus de chance de défendre nos intérêts vis-à-vis de l'étranger si nous nous mettons ensemble.

Et ca, nous le pouvons si nous le voulons. Il faut qu'on arrête de croire que nous n'avons aucune incidence sur notre vie, et que tout ce qui nous oppresse doit être encaissé comme une fatalité! Nous pouvons changer notre vie et faconner le futur de nos enfants, si nous le voulons.

Citation: "je voudrais tout simplement leur demander s'ils pensent qu'un état africain dirigé par un somalien pourrait être accepté par les tchadiens?" (fin de citation)

Envoie-moi les noms de ceux qui sont pas d'accord là, que je les fasse fesser.
Loool non je déconne. Yako faut pas fâcher.

Non mais sérieusement, si notre union empêcherait les bateaux étrangers de venir jeter les déchets toxiques dans leurs eaux territoriales, pourquoi les somaliens ne seraient-t-ils pas d'accord?
En tout cas je pense que oui, il pourrait l'accepter.
Le tout c'est d'avoir un projet, porté par les élites et expliqué aux récalcitrants.

Écrit par : Eddy | 16/12/2009

Salut,

...A part que chez Nous, les qualificatifis Humains s'arrêtent à la frontière de Notre propre village!!!

Écrit par : Levy | 16/12/2009

Merci @Eddy je suis un recalcitrant a 80% d'accord avec toi. :-))))))))))

Les 20% sont toujours sur les mentalités qui a mon avis ont bcp changées et continuent a changés et plus vite qu'on le croit.
Depuis les indépendances les pays africains sont managés par des monarchies, des soit disant "président" qui sont en place depuis des décennies.

Les pays dont on hérite tous, sont des laboratoires vivants. On prend le peuple minoritaire dans la région et on les met au pouvoir et quand arrive la date des élections ou la réorganisation politique, les minorités ne voulant pas partager leur pouvoir, les colons reviennent et justifient leur actions protestant qu'ils sont la pour sauver les minorités en danger...un systeme bien rodé et qui continue a faire des victimes entre nous et par nous.

Donc globalement je ne sais pas quand est ce que certains qui se définissent comme des politiciens ont commencé a étudier la politique pour prétendre penser la société. A part quelques exceptions, on a en général que des apprentis et malheureusement qui jouent avec la vie des gens.

Certains apprenti, type ADO, vont joué avec les différence culturelles, ethniques, religieuses pour avancer, mais combien de temps, parce que les ivoiriens comme de plus en plus d'africains s'informent et discutent et c'est ça mon espoir. je suis trop idéaliste? Certe mais l'idéal c'est l'objectif. Quand tu l'as comme objectif ça se voit dans tes actes.

Et comme tu le dis et c'est sur ça qu'on doit insister, l'éducation. On dit souvent "les ivoiriens ont bouche" si tu as bouche c'est que tu sais parler..ou bien :-)))) et si tu sais parler c'est que tu as au moins été jusqu'au CPX ou CM quelque chose...


@Levy si tu te sens humain c'est que les autres te le font sentir. Tu ne vis pas avec des animaux.

En cote d'ivoire on n'est pas arrivé au niveau de la brutalité des massacres du Rwanda. Quand on regarde le Rwanda aujourd'hui ils sont devant sur beaucoup de points parce après tout ils sont humains. Donc les phrases toutes faite c'est dangereux. Sinon je comprends ce que tu veux dire faut pas faché :-)))

On pourrait faire un sondage sur ce sujet, le resulat serait étonnant!!
sujet : le mouvement des peuples dans la sous-régionale, une réalité? un espoir? ou démagogie politicienne?

Écrit par : metu | 17/12/2009

Les commentaires sont fermés.