topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18/08/2009

Quel avocat pour la RTI ?

issa sangaré.jpgLe désamour est-il si grand entre les Ivoiriens et leur télévision ? En tout cas, depuis le début d'un bras de fer qui ne dit pas son nom entre le Palais de la Culture d'Abidjan et la RTI, le web ivoirien se moque volontiers de la "télévision d'Etat", en mode "c'est bien fait".

Sur Facebook, Edith Yah Brou pousse une gueulante :

 

"Le vendredi 14/08/2009. Il est 20 heures; je viens d'apprendre que le palais de la culture a décidé de fermer ses portes aux nombreux spectateurs venus assister à l'émission de vacances ''Variétoscope''. C'est une grève illimitée de tous les agents et soutenue par la direction.

Revenons en au fait. 

Les nombreux jeunes qui ont fait le déplacement pour s'amuser, se défouler, s'enjailler, ne comprennent pas ce qui se passent..
La télévision leur sert depuis plus de 20 ans, les mêmes émissions de vacances abrutissantes et réchauffées pour soi-disant les occuper. Ce média d'état qui est regardé par une certaine couche de la population ne se renouvelle pas ou du moins, essaie de le faire croire.

De sa vocation primaire d'éducation et d'information, elle est devenue un véritable ''fourre-tout'' de recettes censées engranger du bénéfice. En passant par les espaces publicitaires dont les coûts varient au gré des saisons et des hommes qui passent, aux émissions du matin, du midi, de l'après-midi, du week end et enfin aux productions locales qu'ils n'achètent pas mais pour lesquelles ils font payer aux pauvres producteurs des montants astronomiques. 
Tout est fait pour rapporter du fric afin que le Chiffre d'affaire de la RTI soit toujours atteint à 500%. N'oublions pas la redevance de la CIE et les nombreux dons qu'elle reçoit de la part d'opérateurs pas toujours philanthropes car espérant des passages gratuits, échanges marchandises oblige. 
Malheureusement, leurs dirigeants nous ressortiront toujours le même refrain, " nous n'avons pas d'argent pour acheter des caméras ou des véhicules."
Mais c'est tout à fait normal si vous entretenez une masse salariale dont les 3/4 ne vous est pas forcément utile et avec des postes aux titres souvent falacieux. 

Bref, c'est la seule télévision et ça ne changera pas maintenant car lorsqu'on veut prendre le pouvoir et asseoir sa domination, la RTI est le passage obligé pour faire son showtime. Avec plusieurs télévisions, l'effet de surprise et de menace serait considérablement amoindrie. Mais revenons en aux émissions de vacances et la grève du palais de la culture. Nous avons entamé la période estivale (le temps est pourtant maussade et pluvieux ici), avec des résultats catastrophiques aux principaux examens nationaux. 

On pouvait attendre du média d'état qu'il se remette vite en cause et crée la surprise en annulant tout et en proposant des alternaives plus éducatives et sources démulation. Ce n'est pas le cas. Tout a déja été enclenché et bien sûr, il ne faudrait pas vexer les sponsors car ce sont eux qui rapportent de l'argent. Bref, les enfants n'ont pas bossé, Abidjan est pollué, on blanchit de l'argent à tour de bras et nous on continue nos émissions dite culturelles (mon oeil). Des émissions culturelles, ce sont des émissions qui enrichissent le savoir, qui boostent l'intellect, qui nous rendent compétitifs. En somme des émissions qui font que quand on en sort, on en ressort moins bête. je peux citer pour exemple: "Questions pour un champion, attention à la marche, Intervilles, des Chiffres et des Lettres, etc.." la liste est longue. 

Vous ne trouverez jamais ce type d'émissions sur notre chaîne nationale. Il y a eu, c'est vrai, des iniiatives, mais qui ne sont pas allées bien loin car comme d'habitude, il faut payer pour diffuser une production privée alors que la RTI n'a pas de contenu. Au contraire, nos émissions rivalisent de manque de créativité, d'inculture, de ridicule, les unes des autres: Stars Karaoké, Podium, Panache, wozo, Variétoscope, etc...la liste n'est pas longue.
Ces émissions se ressemblent toutes et traitent la même thématique, la musique, la danse et le chant. De véritables doublons. Et il y a même un directeur des émissions de vacances, qui est aussi inspecteur et à la fois journaliste à ses heures perdues.

Le palais de la culture est devenu le nouveau plateau de tournage de ces émissions grand format. La RTI qui depuis 40 ans aurait pu s'équiper d'au moins deux (2) studios géants pour de telles émissions, se prend une claque en pleine figure cette semaine.
Le palais de la culture, siège de toutes les émissions de la maison bleue, lui refuse l'accès et ce, pour combien de temps? Je ne saurais vous le dire.

Mon plus grand désir, c'est que le palais de la culture ferme ses portes jusqu'à fin septembre (dommage pour les autres manifestations), le temps que le goût amer des médiocres résultats scolaires et universitaires soit dilué. La RTI pourra ainsi se remettre en cause au niveau de ces émissions ''inculturelles'' et abrutissantes, et proposer des contenus qui sensibilisent les jeunes au travail, à la compétition intellectuelle et au management. 

En un mot, chers amis, cet article est un véritable coup de gueule. A l'heure où j'écris ces lignes, on est vendredi soir, il est 21h30 et je retourne à mes occupations."

Euclide Okolou, sur son blog perso, dit à peu près la même chose:

"J’ai ri quand j’ai vu M Issa Sangare Yeresso, le responsable des émissions de vacances de la Radio Télévision Ivoirienne s’en prendre aux responsables du Palais de la culture. Bien heureux de voir qu’ils ont trouvé quelqu’un pour « chauffer leur rognon » comme on dit en Côte d’Ivoire. Le palais de la culture les exige de payer maintenant 2 000 000 FCFA au lieu de 800 000 FCFA par tranche en plus d’une exigence de sécurité privée que je reconnais abusive.(...) Il dit que la RTI ne "gagne rien dans ces émissions, elle remplit juste son role de promotion de la culture". Là encore j’ai rit, si le palais se moque de l’intelligence des gens comme il le dit, lui se moque de quoi des gens alors ? Les sponsors de ces émissions sont là gratuitement ? Les droits d’entrée n’aident en rien ? S'ils n'aident pas pourquoi ne pas prendre les 500 places de l'hotel communal? L'émission Karaoké se tient labas, est ce que le ciel est tombé? Dites ça à d’autres !"

Commentaires

Apres lecture, on retient globalement que selon les differentes sources que Kouamouo nous a présentées, la RTI est devenue plus ludique qu'instructive, plus anarchique qu'organisée depuis quelques années...

On y danse,on y chante, on s'y "enjaille" (comme dirait l'autre)... il va sans dire qu'en tant que "trublion à l'esprit critique", on doit analyser les processus de désignation des managers de l'entreprise RTI, et surtout voir dans quelles mesures la direction générale de la RTI réalise la séparation des intérêts privés desdits managers et des intérêts( financiers- mediatiques) de la maison RTI( voir l'éjection de Barthélémy Inabo a la tête de RTI Music) .

Kouamouo, le "chef du village" nous pose la question suivante: " Quel avocat pour la RTI ? ".

Par bienséance ou pudeur, les "notables du village" s'abstiennent de lui répondre; c'est seulement le courageux "trublion" du village qui lui rétorque: " Pose la question à ceux qui prennent en otage la télé publique IVOIRIENNE quand il s'agit de nous bourrer les yeux et les oreilles avec leurs reportages politiques de COJEP, de CNRD et de je ne sais quellle balade de Gbagbo !!!
Oui Kouamouo, va demander "assistance juridique" au lobby politique de Gbagbo."

La débâcle éducative et instructive de la RTI est principalement le résultat des nominations clientélistes et EXCLUSIVEMENT politiques aux organes dirigeants de la ladite "Télé" nationale.

Regardons pour exemple, Brou Amessan; sauf le respect que j'ai pour sa qualité de "présentateur de journaux télévisés", je ne vois pas en quoi ce dernier possède des qualités de manager !!! Quand on allie bricolage politique, clientélisme et amateurisme, ça donne le résultat qu'on a actuellement à la RTI !!!

Après avoir causé d'importants dégâts, on cherche maintenant des "avocats" ???
Pourquoi pas des papayes, des mangues et des préservatifs pour tous les partisans du parrain POLITIQUE de la rue princesse ( à savoir LAURENT GBAGBO) ...

Écrit par : Krathos | 18/08/2009

pour enrichir ce commentaire comme d'habitude unijambiste rappellons quelques vérités:

1."quelques années" dont on parle dans ce texte c'est dépuis les années pdci

2."depuis quelques années" c'est à dire au moment du parti unique pdci, tu avais le choix entre écouter les laudateurs du pdci ou aller dormir

3;"depuis quelques années", c'est à dire depuis le temps du pdci, on avait déjà inventé les éditions spéciales

4."depuis quelques années" c'est à dire au temps du pdci, la rti était engagée dans l'ivoirité un feuilleton policier où on avait la chance de voir en direct et en exclusivité l'arrestation et l'interrogatoire de la mère du principal adversaire de bédié pour mensonge sur sa maternité

5."depuis quelques années" quand on acceptait de couvrir les meetings de l'opposition c'était pour montrer les chiottes de l'hotel ivoire que les militants combien sales du rdr avaient bouché de leurs excréments de non ivoiritaires

6."depuis quelques années", c'est à dire au temps du pdci, on avait droit à chaque journal à une pensée du père de la nation notre père à tous

n'ayons pas la mémoire courte, avant la rti, était en plus d'une boîte à amusement, un objet un puissant moyen de lutte et de diabolisation que dis je de "chatiment" (mot utilisé par le chef himself) des opposants

conclusion: la rti n'est pas mieux actuellement mais "il ya quelques années" elle était pire!

Écrit par : marianne | 18/08/2009

Mais, j'ai une simple question. Quelque chose, qui était "soi-disant" pire avant ... vous n'arrivez pas à redresser ça avec votre refondation, c'est que vous êtes tout simplement des INCOMPÉTENTS...

Je me souviens bien qu'avant, les enfants pouvaient regarder la télévision avec leurs parents mais aujourd'hui, les "FPIstes" de la Télé se délectent des télénovelas brésiliennes où des gens s'embrassent et font l'amour à longueur de diffusion, certains de ces téléfilms faisant même la promotion de l'homosexualité... Peut-être même que Mahilé, le "sodomite" parallèlement garde-corps de Gbagbo s'en est inspiré.

Avant, il existait des émission d'intellect, d'instruction comme "Génie en Herbes" présenté par Francis Aka. ça c'était notre émission avec l'inoubliable MIESSAN du lycée "garçons de Bingerville" ... ces jeunes talents ivoiriens faisaient notre fierté, que ce soit au Sénégal ou en Belgique lorsqu'il défendait les couleurs nationales.

Mais aujourd'hui, que fait le FPI au pouvoir ??

Au lieu de perpétuer de telles émissions instructives, voir en créer de nouvelles, on vient abrutir et abêtir la jeunesse ivoirienne avec des conneries de "DJ mix atalaku ou Singeries", des émissions où on ne fait que danser et chanter quand ce ne sont pas des télénovelas à n'en point finir dans la semaine: je parie qu'il y'a 6 "telenovelas" sud-américaines différentes par semaine sur la "première" et la "2", avec la bénédiction du DG Amessan de la RTI.

Et y'a quelqu'un qui vient nous embaumer avec les éditions spéciales ( bien que pas toujours politiques) au temps de Bédié ... mais si ça été des erreurs, il fallait les corriger ou s'en inspirer pour créer des émissions plus évolutives et instructives lors de l'avènement de Gbagbo, le parrain de tous les hommes adultères en Côte d'Ivoire.
Mais qu'est ce qu'on voit aujourd'hui au journal télévisé ?
LAURENT GBAGBO, sa fille et quelques mendiants socialistes français en pleine démonstration de SINGERIES dans un de ces endroits peu frequentables d'Abidjan: la RUE PRINCESSE.

Qu'est ce qu'on a encore vu à cette télé nationale?

Un impoli, à l'éducation approximative du nom de Blé Goudé qui se présente au JT portant une casquette, aidé d'une MEUTE d'autres gueux comme lui dont certains portaient également des casquettes.

etc etc ...

Et des gens osent fièrement dire que: " la rti n'est pas mieux actuellement mais "il ya quelques années" elle était pire! "
Oui, la RTI n'est pas mieux par rapport à quoi ? par rapport à quel période ? ( ou bien c'est marianne qui ne comprend pas bien la langue française)
et ils sont satisfaits comme ça ? ils sont contents d'eux lorsqu'ils aboient:" le PDCI a fait pire et nous on ne fait pas mieux." Mais qui a "fait" la RTI alors ?

Après ils vont accuser Jacques Chirac, Sarkozy et Carla Bruni, voire spolier le petit entrepreneur français qui paie des impôts au fisc ivoirien alors qu'eux, les "patricons" de Blé Goudé passent leur temps à déblatérer dans leur espace de gueux du FPI.

Vous cherchez encore un avocat pour la RTI ???
Je vous aurai conseillé Patrick Destremau. Il a déjà prouvé en Novembre 2004 qu'il peut dresser des inconscients et imbéciles heureux ivoiriens tels toute cette bande de scélérats qui se constituent des cagnottes privées dans le nouveau business des émissions ludiques à la RTI.

Écrit par : Krathos | 18/08/2009

C'est dommage que critiquer dans nos pays est un crime. Marianne viens tres bien d'enumerer les betises du temps du Pdci mais que fait le Fpi de different ou de meilleur? En vacances au pays je regarde meme pas la tele elle est trop nulle ce qui explicite l'acharnement des ivoiriens pour canal horizon. Vivement que cette greve des agents de la maison de la culture continue jusqu'en octobre comme ca pas de varietoscope ni podium, wozo etc..mais plutot des debats a la television sur les causes de l'echec du system educatif ivoirien.

Écrit par : Zephir | 19/08/2009

Marianne n'a fait que caricaturer; par exemple concernant les éditions spéciales, elles étaient pas que politique, c'est-à-dire uniquement destinées aux defunts CNB (cercles nationaux Bédié).La plupart du temps, il s'agissait de reportage économique sur les activités sociales de grandes entreprises et autres ...

La RTI a souvent servi d'instrument de communication partisane au temps du PDCI, mais je ne crois pas qu'il faille s'inspirer des ERREURS du PDCI pour empirer ce qui se faisait de mal au temps du PDCI.
C'est ETRE BÊTE, SANS AMBITION, IRRESPONSABLE ET IDIOT que de venir dire: " " la rti n'est pas mieux actuellement mais "il ya quelques années" elle était pire! ".

De 1960 à 1999, la télévision a évolué en termes d'infrastructures et de qualité de diffusion sur une courbe croissante bien que tout n'est pas été rose. tout n'a pas été bien fait. L'équilibre existait tant bien que mal entre le ludique et l'instructif. Mais depuis le coup d'Etat et l'avènement de Gbagbo, qu'est ce qu'on constate ??? Danser, chanter, DJ MIX SINGERIES, Rue princesse, matraquage médiatique de Sexe et homosexualité dans les téléfilms brésiliens ...

Quand la Télé nationale se transforme PROGRESSIVEMENT en centre de formation à l'hédonisme et à la pornographie, les résultats se font naturellement sentir aux examens scolaires ( BEPC et BAC).
Si Gbagbo-l'adultère Faisait visiter en plein JT (Journal Télévisé), les infrastructures scolaires (le lycée scientifique et l'INP-HB)en décrépitude de Yamoussoukro , on aurait dit que " voila quelqu'un qui connait les problèmes de sa jeunesse, de son élite, c'est sûr qu'il saura trouver les solutions à ses problèmes".

Mais au lieu de ça, qu'es ce qu'on constate ??? en plein JT, un incompétent-adultère (quoi de plus normal pour cette "race" d'hommes !!!) se rend dans les endroits "SALES" d'Abidjan, à la RUE PRINCESSE, soi-disant pour montrer le retour de la paix à ses invités.
Vraiment, ce n'est pas la peine !!!

Est ce que ce n'et pas le PROBO KOALA qui agit sur la cervelle de certains ivoiriens comme marianne ???

Écrit par : Krathos | 19/08/2009

Salut,

Pkoi cristalliser les débats autour de Bédié-Gbagbo-Ouattara? C'est vrai qu'ils représentent les boussoles de plusieurs d'entre nous mais ce n'est pas une raison pr leur assujetir l'intérêt supérieur de la Nation

En tant que "notable" du village, je me porte en avocat de la RTI. Et voici ma plaidoirie: Chef du village, la RTI est reconnue pr responsable de la "légèreté" de la jeunesse ivoirienne. Afin de trouver des remèdes efficaces à son manque de vision, nous prions que SES dirigeants soient purement et simplement virés!

Nous avons besoin de dirigeants capables d'éduquer nos enfants au travers d'émissions refléchies!!!

Écrit par : Lévy | 19/08/2009

Levy nous demande: " Pkoi cristalliser les débats autour de Bédié-Gbagbo-Ouattara? "
Personne ne "CRISTALLISE" le débat autour de ces figures politiques, mais comme je l'avais dit plus haut, lorsqu'on s'intéresse au processus de nomination des dirigeants de la Télévision Nationale (RTI), on constate que le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE se retrouve au début de la chaine décisionnelle. Son influence et obédience politiques dépeignent FORTEMENT sur la nomination desdits dirigeants.

Les actions posées par le président de la Republique, lorsqu'elles sont diffusées dans le MEDIA (public comme privé) constituent une forme de caution à des choses immorales qu'il approuverait: exemple de la virée à la RUE PRINCESSE.

Et puis, Levy répond à sa propre interrogation lorsqu'il écrit en fin de propos: " Nous avons besoin de DIRIGEANTS CAPABLES D'ÉDUQUER NOS ENFANTS au travers d'émissions réfléchies !!! "

Même quand il s'agit des dirigeants de la Télé publique, comme nous l'avons expliqué, le président de la République n'y est pas pour rien.

Écrit par : Krathos | 19/08/2009

le débat est descendu en dessous de la ceinture, je me retire après quelques commentaires.

on se rend quand même compte que, vu le niveau ordurier des propos de certains, ce n'est pas maintenant que la mauvaise éducation a commencé!

petite remarque: si les jeunes se détournent de la rti pour les chaines étrangères, pourquoi accuse t-on la rti d'être responsable de la dépravation des moeurs puisse qu'ils ne suivent pas cette rti?

que je saches tous les ministres qui sont passés à la rti n'étaient pas issu du fpi, pourquoi n'ont ils rien dit ni fait?

il faut aussi que quand quelqu'un est ministre il soit capable de mettre dans la balance son poste si jamais il n'arrive pas à imposer ses idées non?

de toute façon ;-1; -10; -100 c'est toujours en dessous de zero, donc pire ou mauvais c'est toujours pas bon!

Écrit par : marianne | 20/08/2009

Marianne, tu as quoi en dessous de la ceinture et puis "débat" va descendre là-bas (lol) ???
La direction de la RTI, c'est-à-dire son management n'est pas le fait d'un quelconque ministre. Savoir placer les RH(Ressources Humaines) là où il faut et seulement en fonction de LEURS COMPÉTENCES, c'est tout ce que l'opinion publique demande au DG de la RTI.
Tant que des gens récuseront leurs responsabilités, je ne crois pas qu'il faille se plaindre du fait que je caractérise LEURS Incompetences.

Les seuls avocats de la RTI ne peuvent être que ceux qui l'exploitent comme outil de propagande politique; cette instrumentalisation dépeint donc négativement sur la productivité de la Télé PUBLIQUE. c'est tout sur ce qu'il y'a à répondre à la question de Kouamouo.

Écrit par : Krathos | 20/08/2009

Le 25 Octobre 2008 je posait cette question sur mon blog:
QUELS MODELES POUR LA JEUNESSE D’AFRIQUE NOIR ? : Cas de la Côte d’Ivoire.
Je disait entre autre...
La Côte d’Ivoire actuelle a, en mon sens, un atout majeur qu’elle peut utiliser comme tremplin pour amorcer un véritable plan de développement : Sa population constituer en très grande majorité d’enfants et de jeunes.
Cependant une jeunesse, aussi grande en nombre d’individu soit-elle, ne servira à rien de positive tant qu’elle sera mal éduqué, mal orienté.
On façonne les plantes par la culture et les hommes par l'éducation disait Jean-Jacques Rousseau.
Quelle éducation reçoit la jeunesse Ivoirienne aujourd’hui ?
En gros je dirais : La complaisance en toutes choses, le divertissement, l’argent facile...
[...]
Pour participer au débat Théo avait répondu:
''Je dirai la faute aux médias qui ne valorisent pas, ne "glamourisent" pas l'intelligence... La faute à notre système de valeurs qui célèbre le clinquant, l'artifice et surtout l'argent en vitesse.''
Presqu'un an après, rien n'a évolué positivement. Pire, on s'enfonce à ce niveau.
Le média le plus accessible en CI est la RTI...
Si Théo a raison(et je crois que OUI) alors la RTI est
le suspect N°1 sur le banc des accusés au niveau de l'affaire ''Jeunesse Ivoirienne sur les sentiers de la perdition''.
Seul le diable pourrait être l'avocat de la RTI.
N'oubliez pas aussi les nombreux concours ''Miss ceci'', ''Miss cela'' organisés régulièrement pour sélectionnez les putes de la république qu'on fourguera à quelques réfondateurs fortunés ou footballeurs à la mode dont quelques Dj font des Attalakus...
On nous parle de culture... Bêtise !!!

Écrit par : Claudus | 20/08/2009

La RTI :

"Une régie publicitaire intégrée (RTI Publicité)
Une Direction autonome de RTI -Sport
Un Département autonome de RTI Music

Place sous la double tutelle politique et financier des Ministres de la Communication et de l’économie et des Finances, la société RTI, avec un capital de six milliards de francs ( 6 000 000 000 F CFA ) fonctionne sous l’autorité directe d’un Conseil d’administration et dune Direction Générale.

Les missions essentielles de la RTI sont contenues dans le protocole de concession avec l’état de Côte d’ivoire.

Elle doit notamment :

Gérer le service public national de la Radio et de la Télévision,

Contribuer la consolidation de l’unité nationale,

Répondre aux aspirations de la population en matière d’information, de culture, d’éducation et d’illustration des valeurs de la civilisation,

Assurer une présentation équilibrée des différents courants artistiques et culturels....."


Quand on lit ça on a envie de leur donner plein d'argent...

On dirait que Soro est le premier responsable dans cette affaire...il faut lui écrire ou bien?

la RTI n'est pas une télévision National, elle ne s'approche pas de la télévision privée, c'est n'importe quoi du début a la fin...ce qui me sidère le plus c'est le journal. Le pseudo journaliste lit son texte, lève la tête pour lancer le reportage ou a la fin de son texte, avec un sourire forcé si besoin...

....je ne le mettrais même pas a la radio c'est pitoyable. Bref, il faut une alternative, je ne sais pas si l'après élection va changer mais faut des dirigeant courageux pour mettre a la retraite anticipé tous les vieux qui ne savent pas que le monde dehors a changé et change dans la mauvaise direction en cote d'ivoire...et prendre des jeunes sortant des écoles ils vont apprendre, ils ne peuvent pas être pire que ceux qu'on a en ce moment

Écrit par : metu | 20/08/2009

Salut,

Juste une question pour une soeur. Comme tu le dis peut etre j'ai rate mon education c'est possible mais dis moi que fais tu quand tu regardes la tele et que pour une raison ou une autre l'emission ne te plait pas? je suis pas eduque comme tu le dis mais moi j'aurai change de chaine. Le probleme en cote d'ivoire est que toute les chaines sont nulles ou ne presentent rien d'interessant. Je ne suis ni PDCI ni FPI ni RDR je suis ivoirien et je veux une tele forte et qui eduque afin de m'aider a finir mon education. J'espere que je suis pas descendu en dessous de la ceinture. Amicalement.

Écrit par : Zephir | 20/08/2009

Merci Metu, je te soutiens en partie dans ton discours.Moi c'est le plateau du JT qui me fait rire. je regarde souvent sur la chaine AFRICABLE ( satellite EUTELSAT)le visage acariâtre d'AWA EHOURA en train d'annoncer des choses comme si elle n'aimait pas son travail. On dirait, on l'a forcée à travailler !!!!

J'adore aussi les "béz" d'Alberic Niangoh même si maintenant,il s'est amélioré(lol).

Le plateau du 20 H ressemble à une boite de sardine, trop coincé, trop vieillot ... tout a vieilli et dire qu'on REFONDE dans ce pays !!!

Écrit par : Krathos | 20/08/2009

Quel Avocat pour la RTI?

On pourrait dire que la porte est ouverte, s'il y en a un qui est intéressé, mais j'ai bien l'impression qu'il n'y en a pas d'ouverte a la RT.....Quelque_chose!!!

....ET LES PARENTS? Question légitime quand on connaît les résultats de l'année 2008/2009? ou bien?

Écrit par : metu | 21/08/2009

Et si la RTI seule chaîne de télévision nationale , n'était que la projection de l'image dans un miroir de ce que nous , ivoiriens, sommes en réalité.La culture de la médiocrité et endormis .

Écrit par : hilaire KOUAKOU | 22/08/2009

d'accord avec vous hilaire, parfois je suis obligé d'utiliser des arguments spécieux en face de personnes qui politisent tout idéalement contre un leader!

c'est un peu comme la corruption: les mêmes qui dénoncent la corruption des policiers ou des magistrats, sont les mêmes qui se font corrompre à longueur de journées dans leurs services ou qui n'hésitent pas à corrompre policiers ou magistrats quand leur intérêts personnels sont dans la balance!

Écrit par : marianne | 22/08/2009

Le débat est interessant, avec Krathos comme grand tribun. Les points soulevés par Krathos sont bien avérés.Je suis tenté de félicité la justesse de sa reflexion.

Dans le métier de journalisme, il ya des "gueles de télé, des voix radiophoniques et des plumes.

Mais en cote d'ivoire s'est une confusion des genres et des fonctions. J'en veux pour preuve, un certain Rash N'guessan, super homme de radio qu'on nous présente aujourd'hui à RTI sport. je suis désolé, mais ça ne passe passe.

Et cette pratique est legion à la RTi.Des journalistes qui parlent plus que les invités et interwievés, des animateurs qui se prennnent pour le centre du monde.

Des reportages et commentaires plats vides de sens. la liste est longue. La RTI, aujourd'hui pour ainsi dire est devenu repertacle de tout genre.

Écrit par : Kounandy | 04/09/2009

Les commentaires sont fermés.