topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

15/08/2009

Cédric Kalonji présente Africavillage, son nouveau bébé

 

Je continue ma série d'interviews d'entrepreneurs du web et du mobile dans la perspective du "Carrefour des Possibles" avec Cédric Kalonji @congolese sur Twitter), promoteur de la toute nouvelle plateforme de blogs/réseau social Africavillage. Sur AfricaVillage, il y a d'ailleurs un groupe de discussion consacré au "Carrefour des possibles" africain. Personnellement, je suis déjà inscrit sur AfricaVillage. Et vous ?

 

 

kalonji.jpg

 

 

 

- Après ton blog personnel qui t'a révélé et Congoblog, te voici avec dans les bras un nouveau "bébé" : Africavillage. Peux-tu nous le présenter ?

Africa Village est une plate-forme de blogs et réseau social africain. En créant cette plate-forme, l’idée et de permettre à des jeunes africains de prendre la parole, de s’exprimer eux-mêmes sur leur quotidien et de ne plus laisser le soin aux seuls « spécialistes de l’Afrique » de parler de ce qui s’y passe. L’idée du réseau social en plus de la plate-forme permettant de créer gratuitement son Blog a pour but de favoriser des échanges entre ceux des Africains qui sont déjà chevronnés dans le domaine du Web 2.0 et ceux qui ont besoin de conseils pour prendre en main ces technologies.

- Si on te demande pourquoi intégrer cette nouvelle communauté, alors qu'on est déjà inscrit sur de nombreux réseaux sociaux, que réponds-tu ?

Je dirais que cette plate-forme n’est pas là pour remplacer Facebook et les autres réseaux déjà existants mais c’est un outil de plus, beaucoup plus orienté Afrique. Il n’est pas facile de sortir du lot sur un site qui compte des millions d’utilisateurs. Africa Village est destiné aux africains et veut privilégier l’échange que certains diront « sud-sud ». Je suis persuadé qu’il y a des talents sur le continent, qu’il existe plein d’initiatives intéressantes, mais seul dans son coin on a très peu de chance d’avancer. Réunis dans un esprit d’échange des savoirs, on peut arriver à sortir du néant des initiatives viables made in Africa.

- Si je suis un petit entrepreneur vivant dans une ville de province en Côte d'Ivoire, à quoi cela peut-il me servir d'intervenir à travers un blog, la participation à un forum ou à un groupe sur Africavillage ?

Un jeune entrepreneur ivoirien peut déjà créer gratuitement un Blog pour promouvoir son activité. Il peut en même temps voir qui est déjà inscrit sur le site et se constituer un réseau de gens qui s’intéressent aux mêmes thématiques. A travers les forums et les groupes qu’il peut créer gratuitement, il animer une communauté, lancer des discussions et poser des questions qui trouveront sans doute des réponses au sein de la communauté.

- Quelle est la perspective d'Africavillage à moyen terme ?

Africa Village est à la recherche de collaborateurs. De jeunes Africains passionnés qui veulent partager leur quotidien et leur savoir-faire avec leurs frères d’autres pays du continent. Nous voulons constituer un pôle de membres actifs qui aideront à vulgariser autour d’eux l’importance de ces outils que nous offre le Web 2.0 et la chance que ces technologies offrent de produire et diffuser du contenu facilement et à très faible coût.

- Globalement, quel regard portes-tu sur l'évolution du web africain d'aujourd'hui ?

L’évolution du Web en Afrique se fait à plusieurs vitesses. Déjà il y a des pays mieux dotés que d’autres. Et puis, Internet n’est pas encore bien exploité dans sa dimension business sur le continent alors qu’il pourrait constituer un domaine porteur dans lequel investir. La grande majorité d’Africains qui utilisent Internet le font pour lire des mails, en envoyer. Les plus avancés vont trainer sur des sites Web d’information ou encore sur des sites de rencontre.

Il est étonnant de constater qu’elles sont rares les entreprises africaines dotées de sites Web professionnels et rentables. Il y a beaucoup à faire. Il y a des Africains qui se lancent avec le moyen du bord et qui réussissent dans une certains mesure. C’est particulièrement difficile mais au moins on ne peut pas parler d’immobilisme, ce qui est une donne positive.


- Crois-tu au développement d'applications mobiles en Afrique, quand on sait que le téléphone mobile est bien plus répandu que l'ordinateur ?

J’y crois dans la mesure où l’Afrique brûle les étapes. Nous n’avons presque pas connu le téléphone fixe mais nous nageons déjà dans l’ère du mobile. L’internet mobile fait son entrée sur le continent mais comme avec l’ordinateur, la plupart ne se servent de leurs téléphones que pour appeler et envoyer des texto. Il ya besoin de vulgarisation sur les nombreuses autres options et services qui peuvent faciliter la vie au quotidien. Ces applications, il faut les développer et les mettre à disposition des clients. La grande question c’est de les adapter aux réalités africaines. Pour cela, il faut que des Africains participent à leur élaboration parce qu’ils sont les seuls à savoir ce qui est bien pour eux.

 

Commentaires

Bravo Cédric, encore une excellente initiative dont tu es à l'origine! Je suis persuadée que ce réseau a un grand avenir devant lui et qu'il va permettre aux travailleurs et entrepreneurs du Continent de mettre en place ou d'accélérer énormément de projets.

Longue vie à AfricaVillage et à ses utilisateurs!

Écrit par : Sibylle | 15/08/2009

Big Up

Écrit par : Etum | 16/08/2009

souhaitons-lui bonne chance !

Écrit par : Gringoire | 16/08/2009

Les commentaires sont fermés.