topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/08/2009

1960 - 2009, chevauchée fantastique ou compte à rebours ?

Ce texte est de Serge-Eric Aguié, et il a été publié en premier sur Facebook.


Houphouet-Boigny-Felix.jpgAujourd’hui notre cher pays fête ses 49 ans d’indépendance. Cette célébration qui revêtait une importance particulière il y a de cela quelques années s’apparente de plus en plus à une fête ordinaire telle une journée nationale des adolescents boutonneux. Hier je fus étonné lorsque l’on me dit qu’un discours avait été prononcé par notre Président. La faute à une télé qui 49 ans plus tard n’arrive pas à nous intéresser à des sujets sérieux. Ne voulant pas être taxé de Pdciste obtus (quoique j’assume le premier mot) et ayant beaucoup d'affection pour l'homme (qui quoi que les gens en disent est un homme bon), j’ai rattrapé le discours de mon Président sur 3A Telesud. Je n’ai pas eu la même ferveur que lorsque enfant et ne comprenant pas un traître mot à tout ce que disait le Président Houphouët, j’étais tout de même tétanisé devant l’écran aux côtés de mon père.

A l’énumération froide de chiffres digne d'un Pitch face à un Venture Capitalist, j’aurais sûrement préféré qu’on parle des problèmes cruciaux qui, s'ils ne sont pas réglés, vont obérer significativement l’avenir de notre jeune nation : taux de réussite ridiculement bas aux examens, taux de pauvreté exponentiel, système éducatif en décrépitude, augmentation des prix du transport et de certaines denrées essentielles, infrastructures de transports dépassées, corruption généralisée, système sanitaire à deux vitesses, justice partiale.

Loin de rentrer dans tous les débats politiciens et les querelles d'apothicaires sur le 29 Novembre ou non, notre statut de jeunes Ivoiriens, élite de demain de ce pays nous appelle à une prise de conscience de la déliquescence lente et scientifique de notre pays. 49 ans d’indépendance oui, mais 49 de bonheur car semble-t-il les années à venir si l’on n y prend garde seront noires tant l’on ressent l’impuissance face à la dérive lente mais progressive de la tour de Pise de notre nation. Les responsabilités régaliennes de l’Etat telles que l’Education et la Santé ne sont pas assumées. Il y a quelque jours dans un CHU, je voyais couché dans un parking un pauvre type mort et laissé dans le parking à l’entrée des urgences car sans famille. Le spectacle de ce mort auquel nous nous sommes habitués a soulevé en moi un haut-le-cœur inacceptable. Comment pouvons-nous banaliser à un tel point la mort ? Le niveau de nos jeunes frères, lui, ne souffre d’aucun doute. Il suffit de voir tous les jeunes arrivant actuellement en entreprise pour voir que la prétendue élite d'après-demain demain se délite.

Face à ce triste constat, discourir sur le riz à coup de chiffres peut être perçu par certains comme un discours historique, mais pour moi, cela constitue la meilleure publicité pour continuer à payer son abonnement Canal. Visiblement la situation sociale n’est pas la priorité Numéro 1 mais l’organisation des élections reste la seule raison d’être. Ce constat étant clair, il est plus que primordial que chacun de nous, sache qu’en ce 49ème anniversaire, notre responsabilité est de tout faire pour que notre pays rayonne dans sa petite sphère d’influence. Cadre, artiste, balayeur ou servante, chacun de nous doit faire son travail pour lui mais également en ayant dans le viseur la gloire de son pays. Si ce pays ne peut pas être « refondé » par le haut, c’est à nous la Côte d’Ivoire invisible, la silencieuse, celle du bas, de prendre nos responsabilités pour montrer avec honneur que la médiocrité ambiante n’est que parcellaire et que nous ivoiriens et fiers de l’être allons nous battre pour montrer à l’Afrique que nous sommes excellents.

Ma Côte d’Ivoire, ce n’est pas la Côte d’Ivoire du racket au sifflet, la Côte d’Ivoire des cours de renforcements obligatoires (essaye d’enseigner plutôt en classe !), la Côte d’Ivoire des séminaires gouvernementaux à des dizaines de millions, la Côte d’Ivoire des fonctionnaires demandant à être corrompus pour faire leur travail, la Côte d’Ivoire des déchets toxiques, la Côte d’Ivoire du PPTE, la petite la Côte d’Ivoire.

Ma Côte d’Ivoire c’est la Côte d’Ivoire du travailleur qui se lève à 5 heures pour prendre son bateau-bus pour aller se défoncer au travail. C’est la Côte d’Ivoire de Tidjane Thiam. C’est la Côte d’Ivoire de ces enfants champions d’Afrique de mathématiques. C’est la Côte d’Ivoire de ces petits industriels qui vendent du jus en bouteilles ramassées patiemment dans les quartiers. C’est la Côte d’Ivoire de ces jeunes qui vendent des accessoires au feu Solibra pour essayer de s’en sortir. C’est la GRANDE Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire de demain sera ce que nous ses habitants voudront qu’elles soient. N’attendons pas de nos gouvernants qu’ils nous fassent progresser. C’est à chacun de nous à son petit niveau de faire sien les valeurs de probité, de travail ardu, d’excellence, de fierté et de patriotisme qui nous feront remettre dans le droit chemin, cette nation avec tant de potentialités mais qui veut s’enfoncer dans le lucre, le stupre et la luxure.

Arrêtons ce compte-à-rebours vers 1960 et bien avant, et permettons à notre pays de continuer sa chevauchée fantastique. Tous Au Boulot !

 

Commentaires

très bel article et tellement vrai!

Écrit par : edith brou | 08/08/2009

Ma côte d'ivoiren ce n'est pas celle dans laquelle on pleure d'un héritage et d'un désordre organisé dans la succession. Ce n'est pas celle de la trahison permanente de ceux qui pratiquent la politique de la terre brûlée et qui actionnent aussitôt les pleureuses pour attiser les lamentations.
1. Pour soigner les personnes, leur permettre de se nourrir il faut la sécurité (nous vivons l'insécurité créée par les pdcistes, le coup de la fausse nostalgie ne passera pas...)

2. En quoi les gouvernenents en place depuis 2000 sont ils différents de ceux du pdci ? en ce qu'ils concèdent enfin une place à d'autres représentations politiques, jusqu'à preuve du contraire, les directeurs de secteurs économiques clés sont des pdcistes, les ministres de l'éduction, des affaires étrangères du commerce sont de la mouvance pdciste... sauf incompétence on pourra parler de sabotage simple en vue des élections


Oui je rêve de côte d'ivoire mais d'une côte d'ivoire plus sûre, solide, ou la sécurité nationale est une réalité les hommes et loi fera le reste

Vive la CI

PS: Webmaster stp ne censure pas mes posts le web reste le seul espace d'expression "libre" qui nous reste merci d'avance

Écrit par : Pipo | 09/08/2009

Cher Pipo,

Si tu lis bien, il ne s'agit pas ici du procès du PDCI ou du FPI, il s'agit chacun à son niveau de s'éveiller et de prendre conscience pour devenir un ivoirien modèle.

Écrit par : Serge-eric | 10/08/2009

L'ivorien est modèle........... stoic dans sa pauvreté, silencieux sur ces misères quotidiennes, sourire aux lèvres quand sans travail, femme le quitte, toujours présent, sans argent, quand ses parents meurent.....Qu'elle est cette invention de vouloir former un nouvel ivoirien....Les maux qu'il subit c'est lui ????Soyons sérieux et respectueux de tous ceux qui se taisent et qui sont majoritaires....et qui restent debout magrè tout....pour pleurer leur avenir et leur liberté bafouée...
Intellectuels, je vous en prie ne reprenez la pensée d'un temps d'une certaine association qui prétend former le nouvel ivoirien...

Que nos dirigeants se regardent dans une glace et ils sauront qui doit être formé pour assurer le bonheur des citoyens...

pipo,
tu ne vas croire que les ivoiriens sont causes de tous ces méchants maux....Qui est leur éclaireur ?

Écrit par : Perlinne | 11/08/2009

Salut,

Bon article à mon avis! A part que ce blog confirme de plus en plus certains aspects d'un certain sondage (les partis les plus détestés) dans la mesure où évoquer simplement un nom ou le nom d'un parti politique suffit pur vous ranger!

Est-on obligé de parler systématiquement de "l'ivrognerie "de Bédié? de "l'adultère" de Gbagbo? De "l'essence-putchiste" de Ouattara (à tout bout de champ?)

A l'auteur de ce post: je rêve d'une Côte d'Ivoire où l'on redigerait le référentiels d'activités et de compétences de NOS MINISTRES, NOS DG, NOS DEPUTES, dans NOTRE CONSTITUTION!

Je rêve d'une TV qui cessera de faire des DJ, des Rebelles, des ... les modèles de la jeunesse. Je rêve de programmes radio télévisés qui sélectionnera des habitants de la RCI ayant réussi mais de manière exemplaire!

Simple question e volonté?

Écrit par : Lévy | 13/08/2009

Les commentaires sont fermés.