topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/06/2009

Sarkozy hué à Dakar

L'analyse de Pierre Haski ici.

Commentaires

je crois que les hues dont a ete l'objet Sarkozy representent les propres contradictions des Africains. En effet, en meme temps que nous pretendons a une reelle independance par la meme occasion nous avons cruellement besoin de la France pour nous affirmer ( conf la future visite de Gueant en CIV). Les Gabonais qui ont hues Sarkozy l'ont fait parce qu'ils ont le sentiment que la France a lache le Gabon et non parce qu'ils ne veulent plus de la France.(Ici une analogie avec la CIV est possible vous n'appliquez pas les accords de defense donc vous soutenez la rebellion donc, vous ne nous servez pas, donc nous ne voulons pas de vous. Car il est evident que si la France etait venue au secours du regime ivoirien en septembre 2002 les discours anti-francais auraient ete des louanges ). La France (le journal le Point)n'aurait pas du annoncer la mort de OBO selon eux, OBO ne devait pas etre poursuivi et beneficier d'une immunite pour services rendus a la France. Ainsi, pas plus que la France, les Africains a tout le moins les ex colonies francaises ne savent quels doivent etre les contours de leurs relations vis a vis de l'ex metropole et ce depuis les annees 1960. Entre la rupture et la continuite pour l'heure les ex colonies ont choisi la continuite pour la majorite et pour une petite minorite la continuite dans un semblant de rupture ( CIV).

Écrit par : Advocatus | 17/06/2009

@advocatus,
je dirais qu'à la limite, cette contradiction en nous est absolument normale. Nous sortons d'un siècle de colonisation mon cher. Pendant lequel on (l'école, l'administration, etc..) nous a martelé que la France (sa langue, sa culture, son système éducatif, etc) c'est l'alpha et l'omega.
S'en détacher ne se fera pas d'un coup de baguette magique.
Par exemple, combien d'entre nous seraient prêts à abandonner le francais pour parler désormais une autre langue? Combien d'entre nous seraient prêts à s'en détacher?
Ca va être difficile de faire comprendre à tout ce monde formatté par près d'un siècle de colonisation qu'il peut se prendre en charge par lui-même.

Donc ca ne me surprend pas que des africains attendent tout de la France comme du Messie. Ca me fend le coeur, mais ca ne me surprend pas.

Écrit par : Eddy | 17/06/2009

le Gabon est la preuve que le développement de l'Afrique ne saurait se résumer ni à avoir des matières premières ni à rester en bon terme avec la mère patrie coloniale!

Écrit par : marianne | 17/06/2009

Pour aller dans le sens d'Eddy, l'alliénation va jusqu'à ne pas accepter que c'est parce l'Afrique est riche, que les africains sont pauvres! Autrement dit l'incapacité à négocier, a être capable de développer d'autres partenariats, reconduit certaines ex colonies en situation de néo domination. La persistance à se mépriser... C'est un cas d'école qui fait sourire les étudiants des grandes écoles! A vos cahiers mesdames et messieurs! Relisez Frantz Fanon, Aimé Césaire, Mongo Béti ou tout simplement les analyses de Aminata Traoré. Bien à la CI

Écrit par : criss bailly | 20/06/2009

Les commentaires sont fermés.