topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/02/2009

Diégou Bailly : mort d'un doyen de la presse ivoirienne

baillydjegou.jpgHier, le malheur a frappé la corporation des journalistes ivoiriens. Notre doyen Diégou Bailly, président du Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA), s'est éteint. Il nous manquera.
L'Histoire retiendra qu'il est un des pères de la nouvelle presse africaine, libérée du joug du parti unique. Il est un des fondateurs du Nouvel Horizon, le journal historique du FPI. Par la suite, il a dirigé l'hebdomadaire de gauche "Notre Temps", puis "Le Jour" des grands jours.
Diégou Bailly a également été un romancier et un essayiste prolifique, mais aussi un dramaturge talentueux, dont les pièces Monoko Zohi et Heremankono ont été montées avec talent par Sidiki Bakaba au Palais de la Culture de Treichville.
Diégou Bailly le journaliste avait une belle écriture, simple et percutante. Diégou Bailly le dramaturge était grave et drôle, populaire et exigeant.
Qu'il repose en paix dans la grâce du Seigneur.

Commentaires

Théo, merci de rendre hommage à un grand de la presse ivoirienne et africaine. Notre Temps, en son temps, a été pour beaucoup d'entre nous une fenêtre qui nous a permis de comprendre ce à quoi pouvait ressembler un grand journal d'analyses sérieux en Côte d'Ivoire - je suis de ceux qui ont touours regretté son retrait du marché. Diégou Bailly va nous manquer parce que peu de personnes chez nous peuvent arguer d'un tel niveau d'expérience et de courage politique. On ne peut que lui souhaiter un repos mérité, même si ce décès est, par beaucoup d'aspects, prématuré.

Écrit par : Enrico | 02/02/2009

merci the pour l hommage rendu au grand frere DIEGOU.
LE grnad diegou n etait pas smplement un pionnier de la presse libre en cote d ivoire mais un jounaliste avec une vision plus reraliste du milieu dan lequel ul vivant, il a brave le parti unique pdci et aide a l emergeance d une presse libre en aidant le fpi a creer sans grand moyes dans des conditions que tout le monde sait LE NOUVEL HORIZON.il n est pas aise d etre le patron d un journal qui se cache sous le manteau. et DIEGOU a reussi a imposer le nouvel horizon qui etait devenu la BIBLE des ivoiriens.
la derniere fois que je rencontrais DIEGOU c etait en 1992 a l hotel fromager de gagnoa quelques jours avant les evenements du 18 fevrier lorsque j ai fini de lui faire l eloge de ses ecrits il m a demande si j ecrivais j ai repondu par l afirmatifet avec un sourire narquois il m a dit< alors inspire toi des ecrits de ton idole c est pour vous le jeunes que je mene cette battaille.>
diegou etant parti que la nouvelle generation de journalistes africains suive les trace du grand frere.
L homme DIEGOUpeut dormir en paix car tous nous reconnaissons qu il a accompli sa mission sur la terre de hommes.

Écrit par : armand guehi | 02/02/2009

A ce rythme, on va commencer à avoir peur des évacuations sanitaires, en Tunisie! Hier, Pierre Ignace Tressia et aujourd'hui, Diégou Bailly.....! Mais que se passe t-il donc....?

Écrit par : Dindé | 02/02/2009

Le temps est décidément au décès des travailleurs infatigables Ela, Touna, veuve Moumié au Cameroun... Saurons nous seulement capitaliser l'héritage qu'ils nous laissent pour enfin nous libérer

Écrit par : TAMBA | 04/02/2009

Merci Théo pour tout cet hommage rendu à un homme qui a su remplir son rôle et sa fonction de journaliste engagé sur les causes nobles. Diégou Bailly fait partie de ces hommes dont le combat nous a tous rejouis. On se souvient certes de ses analyses percutantes aussi bien dans "notre temps",dans le "jour"(le vrai, avec Franck anderson kouassi et autres) que dans le" Nouvel horizon"(2ème journal de l'Opposition après "Téré"). Mais on revisitera aussi avec beaucoup de bonheur quelques belles pages d'"ivoire dimanche" consacrées aux débats intellectuels contradictoires avec son son confrère Jerôme Carlos. Par exemple: ce fameux dédat sur la "Drummologie" entre les universitaires ivoiriens dont certains se nomment Zadi Zaourou, Kadja Miano, Niangoran Bouah etc Merci Théo. Je profite de cette occasion pour t'annoncer Théo que je viens de publier aux éditions Menaibuc en France une pièce de théâtre intitulée "immondices" que tu pourras déguster avec beaucoup de plaisir. je voudrais surtout lire ton commentaire là-dessus. Voici le site de Menaibuc où tu pourras trouver le livre: www.menaibuc.com

Écrit par : kameajean | 04/02/2009

je suis ravi qu'on puisse écrire sur nos auteurs mais je cherche depuis et je ne vois pas d'articles comme ceux de wikipedia sur nos écrivains en occurrence monsieur j. diegou bailly

Écrit par : boga | 22/03/2010

Les commentaires sont fermés.