topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07/11/2008

Immigration choisie : Sarko recrute en Côte d'Ivoire aussi

C'est un encart lu dans le quotidien gouvernemental Fraternité-Matin. Il est de l'Agence centrale de traitement international des visas.

"Vous êtes compétent et talentueux ? L'ambassade de France en Côte d'Ivoire délivre des cartes de séjour "compétences et talents" d'une durée de 03 ans renouvelable. Elle a autorisé la société ACTIV à promouvoir cette carte et à traiter les dossiers correspondants. Pour toutes informations et pour le dépôt des dossiers : appelez ACTIV au 20310808 de 09H - 18 H. Prévoir des frais de traitement."


Qu'en pensez-vous ? Pour ma part, je n'y vois pas d'inconvénient. Au contraire, j'approuve. C'est bien l'immigration des Indiens à fort potentiel aux Etats-Unis qui a fait de Bangalore une deuxième Silicon Valley. Partir en Occident se frotter aux meilleurs sera une aubaine pour nos jeunes cadres, qui reviendront plus compétitifs - s'ils reviennent. De plus, cette méthode de "recrutement" est déjà utilisée en Afrique par le Canada. Immigration choisie ? Oui, mais en réalité, elle l'a toujours été, y compris quand la France allait chercher des Maliens pour balayer les rues de Paris il y a trente ans. Ce sont les conséquences naturelles de cette première immigration choisie - le regroupement familial - qui a été difficile à gérer par la suite...

Commentaires

Salut,

C'est à croire que d'ici peu, il n'y aura que des "cadres analphabètes" dans nos administrations et entreprises.

Canada, USA, France...Que va-t-il rester de bon en Afrique?

Écrit par : Lévy | 07/11/2008

@ Lévy,

La concurrence fera que nos entreprises et administrations, pour avoir de bons cadres, créeront les conditions de leur épanouissement en Afrique au lieu de mépriser allègrement l'excellence, comme c'est souvent le cas aujourd'hui.
Et puis, ces expatriés reviendront peut-être créer, sur le continent où le retour sur investissement est le plus grand, les start-ups de demain !

Écrit par : Théo | 07/11/2008

Immigration choisie ou une chance d'acquerir l'experience necessaire pour nos entreprises .chez nous l'esprit d'entreprise fait enorment defaut les rares cadres de retour d'europe s'incrivent dans une fonction publique deja sature et qui n'intervient pas directement dans le developpement et on laisse le champ des entreprises aux etrangers .L'immigration choisie vue sous un autre angle va offrir cette chance a L'Afrique pour reprandre en main son developpement economique car le champ entreprenarial n'attend que les enfants d'afrique reviennent et se mettent au travail et arretent de devenir des fonctionnaires et laissent le champ libre aux autres mais pour cela il faut avoir le cran et la culture qu'on trouve en occident donc n'avoir pas peur sautont dans le bateau mais revenons vers la mere et aidons la et aidons nous.

Écrit par : MAHAMADOU LAMINE SYLLA | 07/11/2008

Théo,
Ceux qui partent ne rentrent pas il ne faut se leurrer.

Écrit par : Etum | 08/11/2008

Theo,
L'immigration choisie a fait de Bangalore une seconde Silicon Valley. Pour te citer. Ce n'est pas tout a fait exact. Bangalore et devenue une seconde Silicon Valley parce que le leadership politique Indien en a voulu ainsi. C'est la base du "miracle indien". Un leadership patriote, volontaire et visionnaire qui a demontre que l'on peut surmonter le tribalisme (oui ca existe aussi en Inde), les castes et tous les boulets de la societe traditionnelle pour entrer dans l'ere industrielle hier et spatiale aujourd'hui.
Ce leadership a su "integrer" la diaspora comme une composante capitale de la marche du pays vers son independance economique.
Comme tu le dis si bien, l'immagration choisie n'est pas nouveau pour les Africains. Si on fait le bilan de tous les notres qui ont ete formes en France de depuis les annees 60, le resultat est un gachis ! Et tout ceci par manque de leadership dans la sous-region dite francophone. Et si on continue comme ca, dans 2 generations, on constatera le meme gachis.
Donc il ne faut pas oublier que les gens restent pour la grande majorite parce qu'il n'y a aucune incitation a revenir servir son pays et son continent. Pourquoi se les geler au nord, alors que tu peux vivre sous le soleil et a proximite de la plage comme un nabab.
Bien sur on nous dira toujours si une majorite rentre ca va servir a renverser la vapeur. C'est tres naif! L'un des challenges de la societe civile africaine, c'est de trouver les voies et moyens pour instaurer un "climat" propice pour l'epanouissement des intelligences africaines avec ou sans les dictateurs qui ont tous les moyens de jouer a contre-courant. Et ceci passe par une prise de conscience individuelle car le leadership actuel est incapable de creer un tel courant qui ne peut que entrainer tout le monde.
Donc les beneficiaires de l'immigartion choisie d'hier que nous sommes et de demain, doivent etre conscient de ce challenge car le leadership de demain c'est nous et personne d'autres.

Écrit par : hormheb | 08/11/2008

Merci Etum

Théo pour une fois je ne suis pas d'accord avec toi. Je pense que c'est au contraire un danger qui guette la cote d'ivoire.
Prenons 1 cadre ivoirien qui quitte la cote d'ivoire pour 3 ans au moins, il a un boulot, une bonne situation. tres bien, il va aider sa famille et autres.

Ca va lui prendre combien de temps pour se former une expérience professionnelle et puis revenir au pays? Et je comprendrais quelqu'un qui ne reviens pas.

Au moment ou on dit qu'il faut construire la classe moyenne de la cote d'ivoire on va voir partir nos tetes pensantes vers l'etranger (parce qu'ils seront nombreux a partir, faut pas rever).

Au final quelles sont les consequences:
- Pas de competences locales
- Pas de creation d'entreprises (PME/PMI)
- On va embaucher des expat.
On va continuer a demander de l'argent a la banque mondiale et au FMI pour financer nos hôpitaux et autres, mais l'argent ne viendra pas des impôts qu'on pourrait prendre sur le salaire des ivoiriens qu'on aura formés et mis au travail pour développer le pays.

Le débat est long et le argument ne manquent pas, mais surtout pas de nouveau départ. On ne fait que partir, après le départ forcé, le départ volontaire pour développer la France, en particulier... alors que d'autre veulent rentrer pour financer des projets et aider les jeunes diplômer a construire leur avenir...on vient nous les prendre encore une fois.

Écrit par : metu | 08/11/2008

La France n'a pas tort de se preparer efficacement aux problèmes liés au vieillissement de sa population.L'immigration choisie est en soi une bonne politique pour la France.Et les pays n'ont pas d'amis mais des intérêts.La critique doit,ma foi, être à l'endroit des dirigeants Africains qui ne sont pas en mesure d'endiguer le phénomène.L'absence de sérieux plans ou programmes de développment économique et social ne ne peut que pousser les "intellos" vers des cieux cléments et propices à la réalisation de soi.L'Amour suicidaire pour l'Afrique ne semble pas faire des émules.Il faut penser le développement.Avec une vision réaliste et heureuse d'un avenir certain, nos états rallieront bien des "intellos" à la cause de l'Afrique.Car il est bien douloureux de vivre pauvre sur un continent riche.Et mortel d'être constamment victime du népotisme, du tribalisme, du droit de cuissage, des fraudes aux concours et examens, de la sorcellerie et d'envier (malheureusement) la position sociale des ministres sans diplômes de nos républiques bananières.

Écrit par : Olivier ADOU | 08/11/2008

Hier les Européens avaient besoin des africains pour résoudre leur problème d'évolution et de développement. Cela a donné l'esclavage.

Aujourd'hui ils sont de retour sur un continent ou ils prennent déjà ce dont ils ont besoins sans vraiment se justifier. Je pense qu'il est effectivement temps que les politiques comprennent cela. Je pense sincèrement qu'on est n'est pas loin de réussir au moins a faire comprendre ça a nos intellos.

Mais le gouvernement actuel qui ne représente qu'un ramassis d'incapables n'aidera jamais a réussir cette mission. Même si le fait de partir a chaque fois vers les cieux cléments est un moyen de s'en sortir, cela ne fait que contribuer a retarder le développement en même temps.

Écrit par : metu | 08/11/2008

Ne soyons pas catastrophistes. Le Canada n'a pas pris tous les Africains, la France ne videra pas l'Afrique de ses cerveaux. Je voudrais insister sur une chose : nous sommes à l'ère de la mondialisation. Autant les Indiens, les Chinois et les Occidentaux viennent occuper des emplois de cadres en Afrique, autant les Africains doivent occuper des emplois de cadres en Occident.
Rien ne prouve qu'ils ne reviendront pas. S'ils ne reviennent pas, c'est qu'il n'y a pas encore les conditions requises pour que leurs talents soient bien utilisés chez eux, et mieux vaut être à la Silicon Valley ou à la Défense que dans un emploi sous-payé à Abidjan ou à Douala.
Nos entreprises, nos Etats doivent respecter leurs cadres. Il faut les inquiéter...
Par ailleurs, les Africains de la diaspora rentrent en Afrique. Le BNETD par exemple, pour parler de la CI, recrute au sein de la diaspora. MTN et Orange aussi. Les Africains de la diaspora ne sont pas assez nombreux à rentrer, tout simplement parce que nos économies peu créatives n'ont pas besoin d'eux ou organisent mal leur marché de l'emploi.
J'ai plein d'amis ici à Abidjan qui ont bossé à l'étranger et qui sont revenus créer des emplois chez eux avec les connaissances acquises. Nous n'avons pas assez de cadres internationaux.
Si j'étais plus jeune, je m'expatrierais à la Silicon Valley pendant deux ans avant de revenir en CI... mon pays d'adoption ou au Cameroun... mon pays d'origine.
De plus, je pense même que des Africains soient naturalisés Français, Canadiens ou Américains les incite à revenir chez eux, parce que leur passeport leur assure la mobilité internationale et leur permet de repartir si c'est trop compliqué... Mais cela est un autre débat...

Écrit par : Théo | 08/11/2008

Théo, ah théo mon grand si tu savais... un jour peut etre je te dirai

Écrit par : Etum | 08/11/2008

Mais t'es pas vieux théo! (lol) en plus à la silicon Valley n'oublie pas que l'âge n'a pas son importance, seul l'expérience et la volonté de faire compte.vas-y théo, on vit ses rêves tant qu'on peut le faire, mais je ne t'apprends rien!allez @+

Écrit par : mohamed billy | 08/11/2008

Quand t'as deux enfants dont une qui ira à la fac dans trois ans, tu es vieux, mohamed billy !!!

Écrit par : Théo | 08/11/2008

Non Théo tu seras un exemple pour elle lorsque tu reviendras

Écrit par : Etum | 09/11/2008

Ah bon! alors je peux me considérer comme un vieux!!! Après tout on fais tous pour le mieux et c'est ça qui compte.je t'ai compris théo sans soucis.

Écrit par : mohamed billy | 09/11/2008

@ Théo,

Si je te comprends bien, je file droit aux USA. J'adopte les moyens positifs et légaux pour avoir la nationalité. Je reviens qlq temps après. Et "à nous aller pour le monde entier"?

Si je pars, je reviens pas. Je ferai tout mon possible pour que mes enfants aient eux-aussi la nationalité pour ne jamais connaitre la misère de l'Université d'Abob-Adjamé, ne pas connaitre...5 années de chômage (avec tout ce que cela implique) après avoir fait de brillantes études, ne jamais subir les vacheries de ces supérieurs hiérarchiques...plus politisés que compétents...

Faisons un petit sondage et déclarons ceux de nos parents quis sont revenus! Si, moi je connais un, Théo est revenu. Mais je crois qu'il gagnerait à repartir. Le terrain est assez stérile pour laisser éclore ses compétences!!!

Je crois que je deviens méchant!

Écrit par : Lévy | 10/11/2008

Si, on ne veut pas d'une fuite de nos cerveaux; on a qu'à les encourager. Pour ma part, il y a trop de frustations sur la route du parcours scolaire. Les gens les meilleurs sont très souvent confrontés à avoir les notes les plus minables au détriment de personnes incapables même de se torcher le cui. N'allez pas demander à quelqu'un de compétent à qui vous avez gaché l'avenir en lui donnant de mauvaises notes de revenir consrtuire un pays qui ne lui a pas rendu service. Si notre système éducatif ne souffre d'aucun malaise et que chacun en a pour son compte je crois qu'on peut croire que ceux qui sortiront chercher une expérience reviendront certainement.
Peut être aussi devrons nous créer un cadre juridique pour permettre à tous ces jeunes d'acquérir de l'expérience ici au pays, cela peut être leur enlèvera l'envie d'aller voir sous d'autres cieux.
Une chose est sûre, si on y prend garde le pays se videra de ses meilleurs éléments.
A mon sens l'immigration choisie proposée aux africains et aux ivoiriens en particulier a ses avantages et ses méfaits.
Avantages quand au retour on peut s'insérer facilement. Méfaits quand au retour on ne peut rien trouver parce que comme quelqu'un l'a dit plus haut notre administration est composée d'individus plus politisés que compétents.
A bon entendeur...........
Salut

Écrit par : vincent | 13/11/2008

valable aussi pour les algériens?

Écrit par : benkrouidem | 14/11/2008

Jze dirais que c'est valable pour tous les africains.
Faut pas se voiler la face, il y a la misère au pays et la politique nous appauvrit davantage parce qu'on a de piètres individus à la tête de nos Etas qui au lieu de servir le peuple servent leurs familles.
Imaginez vous un seul instant que dans les années 80 le ghana ait fait crédit je crois à la Corée du nord ou Sud. Et aujourd'hui regardons l'état de ce pays et faites une comparaison à la corée en 2008.
Il n'ya pas de réussite sans souffrances. Ni de joie sans peines.
L'africain refuse de travailler et veut consommer les fruits de ce qu'il n'a pas semer. En tous cas si moi je m'en vais, je reviendrai pour ma famille et pas pour le pays. Parce qu'il n'ya aucun mérite à revenir pour lui. Et cela on nous l'apprende dans nos écoles aujourd'hui. Pour mieux servir son pays (pays africain bien sûr ) il faut le détruire. Il faut piller l'Etat. Sinon comment comprenez vous que les personnes les plus riches de notre pays sont des personnes qui bossent dans le public trésor, douane, ministères). Et vous demandez à ce qu'on vous offre notre compétence.
Moi en tous cas je suis très péssimiste quand au retour d'un quelconque frère, parès avoir obtenu le sésame qui l'envoie à Paris.
J'ai mon professeur qui disait un jour "je préfère tomber dans les rues de Paris, parceque là bas on me soignera avant de me demander mon argent".
C'est tout à fait le contraire ici.Nos CHU et hôpitaux empestent la mort à distance. Parcequ'on vous veut riche avant de vous soigner.
Un système pareil n'est pas celui qu'on peut changer en ayant appris quelque chose en occident.
Vous voulez que vous jeunes reviennent donnez leur envie de revenir. Parceque nous tous nous savons que c'est pas fameux vivre à Paris, mais c'est mieux que vivre en Afrique surtout quand il s'agit de Santé.
Snous refusosn de travailler ne nous attendons pas à ce que les autres bossent pour nous.
Quand vous formez des jeunes, et que vous employerz des illetrés ce n'est pas la faute à la France...
Honte à nous...........

Écrit par : vincent | 17/11/2008

Chers amis, ouvrez les yeux. L'ENA est une grande école, où tu ne pourras jamais t'inscrire sous ce régime. Les concours sont biaisés.
Bref! Kouao est africaine de sang mais toujours francais dans la tête. Parce qu'il a vécu avec les Blancs, il se distingue parmi les journalistes en côte d'ivoire. Je le cite parce que c'est un exemple connu. Sinon, on enregistre plusieurs cas. Moi, je suis cadre dans une gde société. Mais, j'ai décidé d'aller en "immigration choisie" et je serai de retour dans 6 ans. Pas pour l'administration publique (Je ne veux pas rencontrer la Fesci sur mon passage). Je vise une carrière internationale. Comptez sur moi, je vais y arriver.

Écrit par : JP Kra | 17/11/2008

Bien parlé mon frère, surtout quand on sait ce que sera l'administration ivoirienne dans quelques années. Une bande d'ignards à qui le pouvoir actuel graisse les pattes, c'est sûr que dans 10 ans on sera dans un sacré bordel.
Pour qui irons-nous cherhcer une expérience. Pour venir servir sous les ordres de personnages incompétents avident de richesse mal acquises.
moi je vais foutre le camp et je n'aurai pas de remors...

Écrit par : vincent | 18/11/2008

J'espère que quand nos présidents africains (surtout celui de Cote d'Ivoire) liront ces commentaires, ils verseront des larmes. Sinon je dirai qu'il n'y a plus rien à espérer de l'Afrique. Le mal de l'afrique s'exprime très bien dans ces commentaires surtout dans les deux derniers. Je crois que pour la Côte d'Ivoire la situation est plus grave. J'ai quitté le pays il y a moins de 5 ans. Mais quand je suis revenu, la dégradation est devenus telle que je ne croyais pas mes yeux. Pourtant je sais que les compétences existent. Car j'ai laissé des amis de toutes disciplines qui se sont améliorés avec le temps au plan technique, mais dégradés au plan moral. Comme l'a dis quelqu'un, ces amis ne se sentent pas obligés de donner le meilleur d'eux, car s'il le faisaient, il y avait toujours des "nullards" qui gagneraient plus qu'eux et occuperons les devants de la scene. Un de ces amis m'a ainsi avoué que dans certaines écoles vitrines du pays, la tricherie aux examens est la règle, et l'effort de connaissance des enseignements l'exception. Il faut. par exemple, moins de 5 ans à un magistrat ou agent des impôts ou des douanes pour se construire une villa et s'offrir une mercedes Kompressor neuve. Encore que ces agents ne montrent même pas signe de cométence. Du coup tout le monde est minimaliste. C'est pourquoi un bon Ivoirien, compétent ou pas, parti à l'étranger ne reviendra plus jamais. A moins de se voir offrir une opportunité qui matche avec ses ambitions. Au même moment, cher amis, je vous demanderais de vaquer à vos occupations et laisser la situation pourir à l'extrême. Je suis convaincu qu'une révolution genre 1789 aura lieu chez nous où le peuple va "guillotiner" tous les ventres bédonnants de cette oligarchie répue, qui nous font des promesses depuis la nuit des temps sans daigner avoir un début de leur réalisation. Rassurez vous ce ne sera pas une rébellion, mais une révolte populaire qui va abolir tous les excès de nos politicards qui contribuent plus à nous humilier à travers le monde plus que la colonisation ou l'exclavage ou les deux réunis encore moins l'imigration choisie de Sarkozy.

Écrit par : AgirEnAfrik | 18/11/2008

@ AgirEnAfrik,

...On croirait lire Marx; pis trotsky!!! Laisser la situation pourrir à l'exptrême afin que par la révolution qui s'en suivrait, les lendemains et surlendemains...chantent! Ameeeeeeeeeen!!!

Mieux vaut agir maintenant si c'est possible. Les Relations Internationales actuelles ne permettent pas ce genre de...révolution. Nos politiciens appartiennent à des réseaux (françafrique, Chinafrique, mafia, Bretton Woods) qui les couvriront le moment venu. Il peut perdre le pouvoir, celui qui y est (Bédié, Lissouba, Patassé...). Mais de là penser que le nouveau-venu change quelque chose de fondamentale (Wade, Sassou, Bozizé)...Cela n'arrive que dans les romans et les films.

Ce nouveau-venu est arrivé par des moyens fournis par un autre réseau (Nkunda contre Kabila). Il vient juste pour défendre les intérêts de ces mandataires.

Dans cette logique, les intérêts du PEUPLE sur qui il va règner ne peuvent qu'être soumis à ceux d'un groupe autre que ce PEUPLE (Nkunda chercherait à arracher les marchés chinois pour les offrir à d'autres prédateurs): c'est l'essence même de la colonisation; ou si vous préférez, de l'exploitation de l'Homme par l'Homme.

Écrit par : Lévy | 19/11/2008

N'allons pas toujours cherhcer la cause de nos problèmes chez les autres. Quand vous detournez l'argent qui servir à construire des hôpitaux ce n'est pas la faute à l'occident. Il y a bien de pays qui ont été colonisés mais qui ce sont ensortis. Simplement parce qu'ils ont acceptés de travailler. Vous autres africains vous voulez le beurre et l'argent du beurre, mais vous ne voulez pas travailler. Parce que vous trouvez plus facile de tout charger sur l'histoire. Quand ça va pas, c'est à cause de l'esclavage, de la colonisation, enfin tout le bazard qu'on sait...
C'est une position que nous aimons, dire qu'il n'y a pas à manger parce qu'on a été colonisé, on souffre parce qu'on a été colonisé, on fait tout parce qu'on a été colonisé. Quand est ce que on pourra prendre nos responsabilités pour ne pas charger les autres.
L'Africain veut rester digne mais sans fournir d'éfforts. On ne gagne pas à la course en marchant.
réveillons nous, arretons de dormir sur nos laurriers. On a besoin de penser aux générations futures, à nos gosses etout ce qu'on laissera ici bas.
quelle sera le poids de notre histoire actuelle sur celle de demain.
A bon entendeur salut...

Écrit par : vincent | 19/11/2008

@ Vincent,

Puisses-tu poser une vraie problématique afin d'engager SERIEUSEMENT le débat qui transparaît là, en filigrane.

Je suis à l'écoute

Écrit par : Lévy | 19/11/2008

slt je suis d'accord pour ce que tu proposes mais je ne vois rien en filigrane

Écrit par : vincent | 19/11/2008

Mon cher Levy,
crois ce que tu veux. Mais sache que je prophetise ainsi. Peut-être même que personnelement je n'ai pas besoin d'une telle révolte pour bien vivre en Côte d'Ivoire, ni ne suis révolutionnaire. Mais il y a un idéal qui ne peut nous laisser indifférent. les émeutes de la faim ont été un signal, mais dès qu'il y a eu accalmie, les vieux démons de la suffisance et du culte de la personnalité dans tous les compartiments de la société ont repris le dessus et de plus belle encore. Mais s'il n'y a pas changement de mentalité comment veux-tu que les choses changent? Tu le dis toi même les temps actuels sont ceux de la technologie de l'information et donc aussi ceux de la comparaison. L'africain compare sa vie à celle des autres peuples, puis se met à pleurer sans rien pouvoir y faire. Actuellement, on arrive encore à nous entuber sur nos malheurs en accusant principalement l'occident et le manque de moyen. Mais dès que quelques moyens se dégagent on fait n'importe quoi ou dès que l'occident joue le jeu des dirigeants il devient le partenaire idéal. Les manoeuvres de l'occident font partie intégrante de l'environnement dans lequel nos dirigeants ont sollicité les mandats politiques de même que les moyens limités. Et ils les sollicitent en connaissance de cause. Je dis donc qu'on ne pourra pas tenir très longtemps encore dans ce schema. Et une facon de le régler sera comme en 1789 en France. Cela fait honte qu'au 21e siècle on ait recours à des méthodes du 18e. Mais si les mentalités des dirigeants épousent celles du 18e siècle, il faudra leur appliquer une solution de la même époque. Trostsky est trop récent pour la solution. Je ne te dis pas que les revoltés vont réussir à tous les coups, mais au moins les nouveaux dirigeants qui sortiront de la révolte sauront à quoi s'en tenir. Et si cette première revolte ne réussit pas, il y aura d'autres sur tout le continent jusqu'à ce que l'africain puisse accéder pleinement au bonheur comme les autres peuples. On a en exemple, les emeutes qui ont amené les différentes transitions dans les pays africains. Elles n'ont pas eu de résultat positif, et bien d'autres groupes d'émeutent auront lieu. Si les problèmes persistent et ce, jusqu'à ce que le bonheur équivalent a celui des autres vienne. Tout de même on ne demande pas l'impossible à ceux qui nous gouvernent, mais qu'ils sachent tricher simplement sur ce qui marche ailleurs. Car l'echec actuel de l'afrique à présenter un modèle de développement compétitif dans le concert des nations est une autre justificaton des néo-racismes. Et là je ne suis pas dogmatique, je veux le bonheur pour moi, mais autour de moi et pour les autres aussi. Je ne veux pas avoir une belle villa à la riviera, mais traverser des imondices avant d'y aller coucher, ni me faire agresser par des sans foi, ni loi, ni avenir.
C'est ca qui est la vérité, loin de la philosophie.

Shalom !

Écrit par : AgirEnAfrik | 19/11/2008

@ AgirEnAfrik

...Pour ta prophétie, je ne répondrai pas amen!...

A part que chacun de nous est libre de ses Rêves! J'aspire, moi aussi, au mieux-être des Autres mais je ne l'entrevois pas cette façon. Toutefois, c'est ton Droit d'orienter ton analyse comme tu l'entends!

Écrit par : Lévy | 19/11/2008

personnellement je ne vois pas d'inconvénient en cette loi du moment où tu vas travailler surtout quand tu es de haut niveau que tu as fait brillamment des études supérieures en france et que rentré dans ton pays tu n'es pas reconnu (surtout si tu n'as pas de piston) pour eux ton diplôme est de niveau inférieur.regardez le nombre de docteurs chomeurs au Maroc. Si quelqu'un peut me dire comment je peux obtenir la carte de séjour compétence je lui serai très reconnaissante, car franchement je déprime

Écrit par : FATIMA | 23/11/2008

je suis un jeune de 15 ans en 1ère D et je ne suis pas d'accord avec vous si vs nos supérieurs hiérachiques deviez quitter ce pays qu'est ce ki restera se la cote d'ivoire ki se fait piller par des étrangers .....

Écrit par : ulrich | 11/01/2009

Les commentaires sont fermés.