topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/10/2008

A propos d'Alassane Ouattara et de son programme

ADO_Yakro (39).JPG

S'il y a un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive ces derniers jours, c'est la publication, à l'occasion de la convention du RDR, du programme de gouvernement du candidat Alassane Dramane Ouattara. La presse RDR a, avec des accents messianiques, expliqué à ses lecteurs qu'ADO est décidément l'homme qu'il faut à la Côte d'Ivoire. La presse "bleue" a quant à elle ironisé en disant qu'ADO avait présenté un programme socialiste, faisant ainsi campagne pour Gbagbo.
A l'évidence, le président du RDR, parti considéré comme libéral, a beaucoup gauchisé son discours. Son programme, axé sur des services publics de qualité, une assurance maladie universelle et une initiative ambitieuse de logements sociaux - "à chacun une maison de 5 millions payable en 25 ans - est, en effet, objectivement socialiste. Il a gauchisé son discours, clairement. Par exemple, dans son programme "Vivre ensemble" publié en 2000, il se montre extrêmement dubitatif à l'idée de créer un système de sécurité sociale généralisé - ce que propose alors Laurent Gbagbo. Ses propositions se résument en réalité à une série de questions qu'il propose de trancher... par référendum !

"Un système de sécurité sociale peut-il être créé immédiatement ? Les couches sociales les plus défavorisées, c'est-à-dire celles qui ont le plus besoin de bénéficier d'une couverture sociale, sont aussi celles qui ont le plus de difficultés à entrer dans un système de mutualisation et à cotiser régulièrement ? Faut-il les exonérer de toute contribution ? N'est-il pas alors plus simple de leur délivrer gratuitement les prestations essentielles ? Ou faut-il, au contraire, par principe leur demander de contribuer (une cotisation) minimale ? Mais tout le monde a-t-il vraiment les moyens de cotiser ? Que ferions-nous de ceux qui ne seraient pas à jour ? (...) Le système de sécurité sociale lui-même a un coût, surtout s'il est calqué sur un modèle occidental, s'il pousse à une consommation excessive de prestations ; ne pouvons-nous pas tirer des enseignements précieux de l'expérience de nos mécanismes de solidarité traditionnelles (au sein des familles, dans le cadre des tontines) pour nous éviter de créer des systèmes trop lourds et trop coûteux ?
Toutes ces questions sont complexes et si nous allons trop vite, nous risquons de créer un système déséquilibré sur le plan financier ou qui ne profitera qu'aux couches les plus favorisées.

Quelles réponses pratiques proposons-nous en conséquence ? Donnons nous un certain temps pour réfléchir à tête reposée à cette grande question de société ; organisons un grand débat national sur la sécurité sociale, construisons deux ou trois projets possibles, cohérents et financés de manière claire, et choisissons ensemble le meilleur par la voie d'un référendum. Nous nous engageons à soumettre des propositions concrètes à la Nation dans ce sens dans un délai de 2 ans."



En 2000, Alassane Ouattara réservait les manuels scolaires gratuits aux enfants dont les revenus des parents étaient inférieurs à moins de 50 000 F CFA par mois. Il n'était pas du tout pour la réinstauration de la CAISTAB, mais pour un faible interventionnisme de l'Etat dans la filière café-cacao. Il fallait aider les paysans à s'organiser pour mieux gérer les filières. Son programme de logements financé par un endettement de l'Etat n'existait pas : il promettait de faire du plaidoyer, de convaincre les banquiers à baisser leur taux pour les crédits immobiliers.

Dans une dimension purement programmatique, Ouattara a effectué un virage à gauche. Pourquoi ? Comment faire après la guerre ce qu'il estimait difficile à mettre en oeuvre avant ? Pour la sécurité sociale, peut-être qu'il a pris acte des nouvelles bonnes dispositions de la communauté internationale envers les systèmes d'assurance-maladie dans le Tiers-Monde. Pour le reste, il sait que son électorat est pauvre et attend beaucoup. Il doit faire PLUS de promesses que Gbagbo.

Au-delà de cette gauchisation évidente - elle n'est peut-être que verbale, les promesses n'engageant que ceux qui y croient -, quelque chose me frappe. Alassane Ouattara fonde son programme social sur l'endettement. Au micro de Norbert Navarro de RFI, il a dit : "Les caisses sont vides parce qu’il n’y a pas de financements extérieurs (...) Beaucoup d’autres pays ont en matière de soutiens extérieurs l’équivalent de leur budget par an".

Comme qui dirait, supposons une supposition. Supposons qu'à peine arrivé au pouvoir, il soit victime d'un coup d'Etat transformé en rébellion qui empêche la signature du programme de réduction de la dette, rende le risque-pays énorme pour les investisseurs privés et l'empêche de s'acquitter des arriérés dus au FMI et à la Banque mondiale. Objectivement, il ne pourra pas appliquer son programme. Imaginons qu'à la suite de nombreuses années de guerre et de chaos, des élections arrivent et que les financiers de la guerre qui l'a empêché de réaliser son programme soient candidats et critiquent son "bilan".

C'est exactement dans cette situation que ses amis politiques et lui ont plongé la Côte d'Ivoire pendant plus de six ans. Quand un homme politique écrit son programme, il l'écrit en supposant qu'il n'y aura pas de guerre. Interrompre le cours d'une gouvernance par les armes puis mettre en cause le programme d'un élu, c'est de la tricherie.

On ne peut pas aujourd'hui parler uniquement de programmes et de bilans en Côte d'Ivoire comme si l'on était au Bénin, au Mali ou en Finlande.
On ne peut pas éluder la question du passé récent, de la guerre et de la paix et de ce que certains leaders sont prêts à faire par "amour de leur pays".

18:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (72)

Commentaires

Ahhh Grand frère Théo, on a l'impression que c'est un affidé du FPI qui parle ici (lol) !!!
surtout lorsque je lis ça : "Quand un homme politique écrit son programme, il l'écrit en supposant qu'il n'y aura pas de guerre. Interrompre le cours d'une gouvernance par les armes puis mettre en cause le programme d'un élu, c'est de la tricherie." Si tu oses dire cela, c'est qu'il faudrait revenir à décembre 1999 parce que de là nait la chienlit, et c'est cette chienlit RECUP2R2 plus tard par Gbagbo Himself (face à Guéi) qui a consacré le coup d'Etat de 2002. Alors ne faites surtout pas fi de ces détails là quand vous essayez de couvrir de Blanc Gbagbo ? Gbagbo a usurpé un pouvoir et on sait qui , selon ses méthodes habituelles, s'y est MILITAIREMENT opposé.

Pour la précision, il ne faut pas disproportionner le débat dès le départ. d'ailleurs, tout ces détails du passé ont été mis au second plan pour que ces élections (à venir) nous désignent le FUTUR PRÉSIDENT des ivoiriens. Voila pour la précision.

Concernant le programme d'ADO, mobiliser annuellement le budget de l'État en terme de soutiens de financements extérieurs ne sera pas le fait de la confiance accordée à un homme ( ADO dans ce cas précis)mais à la "solvabilité" du pays ( le demandeur de crédit) et aussi à la nature des projets à financer.
S'endetter au même niveau de ses propres capacités budgétaires annuelles, quand on sait qu'il y'a deja 6000 milliards pour le service de la dette ??? j'espère que l'initiative PPTE, si nous y sommes éligibles, permettra d'avoir une meilleure visibilité sur l'avenir mai de là à creuser encore la dette du pays .
Ces milliers de milliards sortiront d'où ? quelles seront les modalités de remboursement , notamment au niveau de l'intérêt ? Quelle sera l'impact de la situation économique et sociale actuelles, sur la réussite d'un si vaste programme d'endettement pour reconstruire???
Déja , le projet immobilier et ses modalités de financements voire de recouvrements plus tard (remboursements) m'inquiète .
ce qui me fait rire (dans mon coin), c'est que personne au PDCI ni au "Nouveau Réveil" ne veut susciter le débat (RHDP oblige lol)pourtant je crois qu'il faudrait relever le niveau du débat présidentiel,niveau qui par la faute du FPI et ses connections journalistiques (voir "Notre Voie" et le "Matin d'abidjan") patauge dans la médiocrité et la vilénié diffamatoire .
Même Gon Coulibaly directeur de campagne de ADO ne m'a pas convaincu avec ses explications approximatives, c'est dommage!!!
Peut-être qu'un économiste expérimenté et crédible saura nous élucider ces questions de financements des FARAMINEUX et AMBITIEUX projets de ADO.

Beaucoup de questionnements restent en suspens parce qu'annoncer si VAGUEMENT des pluies ( des milliers) de milliards ne suffit pas à rassurer les ivoiriens. Le bradage des entreprises publiques (entre 1990 et 1993), avec des contrats de gré à gré (assez opaques d'ailleurs) qui a coincidé avec la SOUDAINE et "présumée" fortune de l'ex-premier ministre n'est pas fait pour nous rassurer.
Il faut décrire, le comment, le pourquoi et la finalité budgétaire de cet endettement colossal afin qu'on puisse mieux le juger.

Écrit par : Krathos | 12/10/2008

Hé, mon frère Krathos, tu dis la vérité , mais cette vérité là,beaucoup de gens ne veulent pas la reconnaître.Ce qui est sûr, comme le dit Kouamouo, cette façon de faire la politique n'honore pas certains de nos chers leaders.On peut appeler cela : DE LA SORCELERIE POLITIQUE.Et elle porte les germes de la destruction.C'est pour cela que l'Afrique a autant de problêmes.Merci à KOUAMOUO et KRATHOS et aux autres INCONNUS qui sont les éveilleurs de conscience.Que DIEU LES BENNISSE.

Écrit par : benny | 12/10/2008

@ Krathos,

Si les Ivoiriens n'avaient pas arraché le pouvoir à Gueï pour le donner à Gbagbo, vainqueur des élections de 2000, est-ce que Bédié aurait quitté son luxueux hôtel particulier de Paris ? Il serait devenu un Lissouba ouest-africain, traînant son spleen en Europe... Le coup d'Etat de décembre 1999 a été le commencement des douleurs, certes, mais le retour à un ordre constitutionnel aurait permis à la Côte d'Ivoire de rebondir, si les auteurs du coup d'Etat n'avaient pas tenté une rébellion...
A la charge de Bédié, on peut dire que son mandat était quasiment fini quand le coup d'Etat a eu lieu et qu'il a eu six années de gouvernance paisible. On peut aussi observer très clairement qu'il a appelé à la résistance populaire, et que les militants du PDCI ne sont pas descendus les premiers pour entraîner le reste des Ivoiriens... Mais les coups d'Etat ne sont pas bien.
Chaque fois qu'il y a un coup d'Etat en Afrique, le président sortant est banni à jamais par la force du glaive. Si ce n'est pas arrivé en CI, si Bédié est revenu au pays, s'il gère le tiers des conseils généraux et quasiment la moitié des députés, c'est quand même grâce à l'alliance objective FPI-PDCI qui a prévalu jusqu'à la création du RHDP...

Écrit par : Théo | 12/10/2008

alliance objective FPI-PDCI !!!!!!!!! tchiehhhhhhhhhhhhhhhhhhh !! Politiki i magni deh !!! (politique n'est pas bien deh !!!)
Il y'a eu alliance "objective" PDCI-FPI dans cette Côte d'ivoire-là ???? patisangana(lol) ..... informe moi le grandfrère Théo !!!

Hum, il est préférable que nous Restons sur le programme d'ADO, c'est mieux pour nous car je crois qu'il y'a beaucoup de contradictions avec ce que tu (le grand Frère Théo) as rapporté de son programme de 2000 ( si authenticité il y'a sur ce programme de 2000).

Pourquoi Alassane Ouattara aurait-il donc modifié si largement son programme de 2000 à 2008 ( il ne nous a pas expliqué cela)? pourquoi a-t-il donc opté pour l'Assurance Maladie qui, semble-t-il, ne le contentais pas en 2000 ?pourquoi fait-il de l'endettement colossal le pilier de son programme économique, au lieu de performer les finances publiques par exemple en réorientant (par nationalisation des tentacules que sont la BCC, LE FDPCC, LE FRCC, l'ARCC)l'organisation de la filière café-cacao , afin de mieux contrôler les centaines de milliards de prélèvements parallèles évaporés par la fautez des Tapé Doh, Bohoun Bouabré et consorts ...

Pourquoi ne nous dit-il pas clairement à quelles finalités budgétaires RESPECTIVES serviront ces milliers de milliards , puisqu'il ne faut pas s'endetter juste pour le fun (le plaisir).

la vague réputation d'économiste émérite n'est pas "avérée" dans l'entendement de tous, à ce que je crois.
Ou bien alors que Gon Coulibaly et son "mentor" fassent plus d'efforts pour nous élucider la fiabilité de leur "business plan" pour la Côte d'ivoire...

les harangues habituelles de "Brave-tchê, doctairrrrrr, "ADO pissanci" et consorts" , ça c'est pour Abobo derrière rails( analphabétisme oblige) lol

Écrit par : Krathos | 12/10/2008

@ Krathos,

De nombreux gros bonnets du PDCI ont soutenu à fond Gbagbo en 2000 parce qu'ils savaient que son élection était la condition de leur survie politique. Le PDCI est entré dans le premier gouvernement de Gbagbo, le PDCI a élu Mamadou Koulibaly au perchoir, la Refondation a soutenu un certain nombre d'entreprises PDCI (je n'en dirais pas plus) affaiblies par le coup d'Etat, le FPI et le PDCI ont présenté une liste unique contre le RDR aux élections départementales dans le district d'Abidjan et ailleurs... Ce n'est pas une alliance objective ça ?
Cette alliance, je ne la qualifie pas moralement. Elle était fondée sur des intérêts convergents. Le RHDP aussi l'était. Mais il ne l'est plus. Aujourd'hui, en CI, tout le monde peut être allié avec tout le monde en fonction des résultats du premier tour de la présidentielle. Imaginons que Bédié finit premier, ADO deuxième... Imaginons que Gbagbo finisse premier, ADO deuxième, Bédié troisième... Imaginons que ADO finisse premier, Bédié deuxième, Gbagbo troisième... Dans cette triangulaire, une alliance binaire est un jeu de dupes tant que les alliés ne sont pas sûrs d'être dans la situation 1, 3 et encore... Si Gbagbo finit premier avec 45%, que Bédié finit troisième, il réfléchira à deux fois avant de se prononcer pour un ADO ayant très peu de chances de devenir président... Politiki magni !

Écrit par : Théo | 12/10/2008

@ Tous,

Jusqu'ici, le programme "Vivre ensemble" est disponible en PDF à la une du site www.ado.ci où le nouveau programme n'est toujours pas visible.

Écrit par : Théo | 12/10/2008

Merci au grand frère Théo pour le programme d'ADO version 2000 !!

Cependant quant à la fameuse alliance objective entre PDCI et RDR, je crois qu'il n'en est rien.
d'ailleurs, le PDCI n'a jamais soutenu Gbagbo en 2000, quitte à ce que quelques individualités se soient finalement rapprochées de Gbagbo. c'est le choix individuel de certains pour des raisons qui leurs sont propres et non celui des instances REPRÉSENTATIVES et OFFICIELLES du PDCI.
Le PDCI a élu MamKoul parce qu'il n'avait pas opportunité de présenter un candidat pour le battre (la majorité parlementaire n'étant pas encore acquise à cette époque).

Intérêts convergents du PDCI et du FPI, je n'en suis pas sur!!!
quelques cas isolés peut-être(n'ayant pas toutes les informations pour vérifier) mais aucunement, le PDCI ne s'est allié FORMELLEMENT au FPI à ce que je sache.

Les alliances politiques sont souvent conjoncturelles et stratégiques : c'est de la politique politicienne; et PERSONNELLEMENT je suis d'accord avec toi que le RHDP est quelque chose de très fragile car l'houphouetisme en question semble être avéré d'un seul côté, l'autre ayant des ascendants plus "sanguinaires" et "rebelles" (il n'y a qu'à observer les agissements des rebelles et de leurs parrains "cachés").

C'est vrai qu'on ne doit pas trop sortir du cadre du programme d'ADO mais quant aux cas de figure électoraux que le grand frère Théo a présentés, je connais beaucoup de militants "PDCI ou autres" qui voteront au 2eme tour en fonction des arrangements stratégiques de leur parti respectif mais il est clair que dans mon entourage familial, voter ADO ( parrain "voilé" des assassins-rebelles des membres de nos familles dans le centre et dans l'ouest) serait autant une aberration que voter Gbagbo ( autre politicien aux méthodes expéditives) en cas de 2eme tour pour les 2.
Sincèrement, si Bédié ne passe pas le 1er tour (peu probable d'ailleurs en cas d'élections transparentes), je sens que je resterai tranquille à la maison aux élections du 2eme tour.

Quant au programme de société d'ADO, j'y reviendrai en étayant quelques contradictions entre le "Vivre ensemble" de 2000 et le discours du congrès (2008).

Écrit par : Krathos | 13/10/2008

Mon commentaire portera uniquement sur le programme de gouvernement du RDR porté par ADO. Avant toute chose, posons-nous la question de savoir si ce monsieur est mû par une sincère volonté de servir la Côte d'Ivoire.j'en doute.
J'en suis toujours à me demander comment quelqu'un qui a fréquenté de grandes universités aux USA, travaillé dans de respectables institutions, peut-il faire preuve de mesquinerie au point d'être un vulgaire adepte des passages en force,? Ce monsieur a-t-il une conscience? J'en doute également. Il est content d'être candidat à une élection dont il ne remplit pas les conditions prescrites par la loi fondamentale.
Pour moi, ce monsieur n'est digne d'aucune confiance et le programme qu'il exhibe, c'est tout juste, pour faire diversion. Des protégés de la françafrique comme lui n'ont pas le droit d'avoir un programme de gouvernement qui ne prenne d'abord en compte les intérêts supérieurs du parrain. Ce principe,ADO, l'avait déjà bien respecté en 1991-1993, lors de son passage à la primature où il a cédé, du moins officiellement, pour 1 franc symbolique des pans entiers de notre économie à la France.
Peut-on penser qu'il peut en être autrement, de nos jours,où sous les pressions souterraines et éhontées de Jacques Chirac, il jubile à l'idée d'être candidat à une élection dont il ne remplit pas les conditions?

Écrit par : inza | 13/10/2008

Comme Inza, peu m'importe le programme du candidat Alassane Dramane Ouatara. Pour moi, tous ceux qui ont planté le fer dans le sein de la mère ainsi que leurs soutiens et même ceux qui les ont applaudis sont indignes de la Côte d'Ivoire. Aussi, leurs projets de gouvernement sont sans intérêt à mes yeux. Comme Inza, je ne vois cet homme que comme la main de la France. Un usurpateur qui a voulu profiter de l'aveugel solidarité musulmane pour semer le désordre en Côte d'Ivoire.
Si demain cet homme n'est pas élu Président, il n'est pas certain qu'il ne recommencera pas à lever des fonds du monde musulman pour revenir faire la guerre à la Côte d'Ivoire. Cet homme est tout simplement indigne de la Côte d'Ivoire !
Pendant des années, au nom d'une prétendue association d'aide aux enfants de Côte d'Ivoire, Alassane Dramane Ouatara et sa femme ont levé des fonds à travers le monde, ont organisé des galas pour finalement investir dans une guerre contre la Côte d'Ivoire. Les journaux de droite comme Paris match et La Croix faisaient leur publicité. Aujourd'hui, personne en France ne demande à ce couple ce qu'est devenu l'argent de cette association.

Écrit par : St-Ralph | 13/10/2008

Voilà exactement M. Kouamouo, ce pourquoi, parfois quand vous vous absentez longtemps sur le blog, nous vous reclamons pratiquement à cors et à cris: c'est que vous savez mettre le doigt sur ce qui est la verité évidente.
En Côte d'Ivoire, on est malheureux d'entendre des politiciens et bien de leurs supporters, faire des analyses sur la vie politique nationale et sur le bilan de Laurent Gbagbo sans la moindre objectivité, qui grandit pourtant, qui veut qu'on prenne en compte la rebellion qu'ils ont pris soin soit de financer soit de soutenir, et les consequences agravante y afferentes qui ont noms pauvreté de la population, difficulté de gestion maitrisée, l'insecurité, etc. etc.
Avec une mauvaise foi ahurissante et fort décévante, ils parlent, comme si de rien n'avait jamais été dans ce pays, d'une certaine incompetence de Gbagbo et une comparaison plutôt avillisante avec la periode de gestion du PDCI. Le RDR lui, alors que tout le monde, meme les enfants savent dans ce pays le degré de leur accointence et la participation active du parti, joue les innocents dans la survenue de la rebellion.

Merci encore M. Kouamouo, de cette intervention lucide et fort à propos.

Écrit par : carbey | 13/10/2008

On en vient encore à juger ADO dans ses péripéties déstabilisatrices mais parlons quelque peu du candidat à l'election présidentielle.
Autant que certains parmi nous trouvent qu'on doit à chaque fois regarder dans le rétroviseur, les individus aux réflexions campagnardes en sont à maudire EXCLUSIVEMENT l'imposture de Gbagbo en Octobre 2000 ou le présumé (et hypothétique ) alcoolisme de Bédié qui, selon eux, a précipité le pays en 99.

Ce regard inlassablement tourné vers le passé montre la faiblesse de l'esprit de certains. Ceci pour dire que si je veux me limiter aux Schémas de réflexion de St Ralph ou de Inza, schéma à partir duquel ils confinent ADO dans l'unique posture du déstabilisateur, je me tournerais vers Gbagbo et son complice ( de l'époque) Guéi qui ont sali le principe démocratique en confisquant l'élection tout en écartant Bédié et ADO. Gbagbo est un usurpateur du pouvoir, ceci est clair dans notre esprit à nous mais nous le jugeons à son rôle de "teneur de barre" ( 2000 à 2008) entouré de pillards et d'irresponsables qui ont plongé le pays dans une précarité qui ne dit pas son nom .
Ils veulent réécrire l'histoire du pays selon leur côté partisan. Nous ne sommes plus à ce stade là et si pour juger ADO en tant que candidat , vous vous limitez à la rébellion, cela à mon avis est plus que piteux parce que Gbagbo n'est pas vraiment différent de lui quant à l'utilisation de mérthodes peu démocratiques pour arriver au pouvoir.

Ressaisissez vous(St Ralph - Inza) et , comme le grand frère Théo, ayez "l'obligeance" intellectuelle de mettre en relief les contradictions de son programme de société ou taisez vous, parce que vous n'apportez rien au débat, que nous souhaitons mélioratif, en ressassant les mêmes vieilles rengaines partisanes qui salissent l'un pour encenser l'autre.

Pour en tirer du positif, nous souhaitons une argumentation CENTRÉE sur le programme d'ADO , parce qu'en cherchant à centrer exhaustivement les attaques sur l'individu, vous ramenez le débat aux élucubrations des journaux comme "Notre Voie" et le "Matin d'Abidjan".

Le programme d'ADO, selon "ses modalités d'exécution", vous sied-t-il ??? (voila la vraie question qui vous est posée)

Écrit par : Krathos | 13/10/2008

J'ai lu le programme d'ADO concocté en 2000, et il est très riche en bonnes propositions mais je crois que dans quelques jours concernant son programme de 2008(ou 2009) ( comme l'indique le site www.ado.ci ), ADO nous expliquera en détail comment il compte orienter plus de 1500 milliards annuels d'endettement au service d'une économie ivoirienne, déjà largement endettée (6000 milliards) et plongée dans une récession mondiale d'au moins 3 semestres , selon certains économistes.
La question de la provenance de ces milliards est encore en suspens , surtout dans ce contexte financier mondial délétère .

Écrit par : Krathos | 13/10/2008

Pour ma part, il me sera difficile d'en rajouter après avoir lu Krathos,
Je me joins à vous pour demander un vrais débat avec les différents candidats à la magistrature suprême et qu'on arrête de nous envoyer des personnes comme Amadou gbon, qui lui même nous a montré ses carences avec la gestion du ministère de l'agriculture.
CANDIDATS, place aux débats radio-télévisés en direct pour une fois et moins de télévison FPI comme le fait la RTI actuellement

Écrit par : hiler | 13/10/2008

j'ai lu avec avec beaucoup intérêt les interventions de chacun à propos de ce billet.Mais au delà du programme d'ADO qui fait diversion j'aimerais savoir DEPUIS QUAND EN COTE D'IVOIRE (en Afrique en général)ON MET EN APPLICATION-tous- LES PROGRAMMES DE CAMPAGNE.Annoncer des bonnes nouvelles est une chose, les mettre en application en est une autre.Avec ces politiciens je suis devenu comme Saint Thomas.j'attends de voir pour croire et quelque soit le nouveau président, il passera sous le coup de mon "credo".je crois que tant que la population civile n'a pas les yeux ouverts, on aura droit(hélas pour longtemps encore) à ce genre de politicien au beaux discours, qui savent COMMENT DIRE MAIS NE SAVENT JAMAIS COMMENT FAIRE.
Théo, relance nous comme toujours! initché

Écrit par : mohamed billy | 13/10/2008

Mon analyse du comportement des pontes de la nébuleuse françafrique n'a pas été retenue par les intervenants de ce blog. Je dis avec force que les membres de cette organisation n'ont jamais eu de programme de gouvernement pour leurs pays respectifs si ce n'est pour jeter de la poudre aux yeux pendant les périodes électorales. Ils ont juré de sevir avant tout les intérêts de la France pour rester tranquilement au pouvoir, tant qu'ils le voudront. C'est pourquoi des pays bien servis par la nature comme le Gabon, le Congo Brazzaville sont toujours à la traine.
Ce serait une perte de temps de s'attarder sur ce programme conçu tout juste pour amuser la galérie. pensez-vous que quelqu'un qui a été capable de renier son pays pour un poste de président, poste somme toute temporel, être digne de confiance? Passons à autre chose!...

Écrit par : Inza | 13/10/2008

Pour te rassurer Krathos, mon intervention ne visait pas à nourrir le débat par une analyse du programme d'Alassane Ouatara. J'ai tenu, purement et simplement à exprimer un sentiment. Ce sentiment, c'est qu'il y a des principes auxquels je tiens et que je ne sacrifierai jamais en me mettant à bâtir qoui que ce soit avec celui qui peut les jeter allègrement à ses pieds sans aucun scrupule.
Je laisse donc la place à ceux qui veulent débattre avec Alassane Ouatarra et son programme.
Et si tu veux absolument juger Gbagbo parce qu'il est à la barre, il faut ne faut pas exclure de ton procès ceux qui ont absolument tenu à s'embarquer avec lui ; c'est à dire tous les partis de la Côte d'Ivoire sans oublier les rebelles. Peut-être que si les rebelles avaient su administrer la zone qu'ils ont occupée, la population du Sud aurait fait mouvement vers le Nord pour quemander sa pitance. Malheureusement, la population du Nord a fui ses sauveurs pour venir augmenter celle du Sud et partager avec elle ce qui reste du pays. N'oublie surtout pas que pendant ces années de misère, la Côte d'ivoire a nourri tout le monde avec la moitié des ressources de son territoire.
Si toutefois, tu passes en revue les magouilles de Gbagbo, les magouilles d'un homme politique dans le jeu habituel des politiques que nous reconnaissons tous fait de magouille, au nom du ciel, évite de nous dire qu'il a armé des rebelles pour décimer des familles entières.
Je tiens à dire que si demain Alassane Ouatarra est président de la Côte d'Ivoire - ce que je ne souhaite pas - je ne serai pas de ceux qui prendront les armes contre lui. Et je ne serai pas de ceux qui iront souiller l'image de la Côte d'Ivoire hors de nos frontières parce que cet homme est devenu le président de mon pays. Je sais qu'il n'est pas éternel et que ce qu'il pourra faire, un autre pourra le défaire. Cela me suffit pour avoir foi en l'avenir et accepter le jeu démocratique. Même s'il est mal élu !

Écrit par : St-Ralph | 13/10/2008

Je suis entièrement d'accord avec toi, Inza : il est tout à fait légitime de demander à un candidat ce qu'il a fait par le passé qui le disposerait à faire ce qu'il promet pour l'avenir, car les nations amnésiques (au point d'oublier les 15 10 dernières années de leur histoire) sont condamnées à errer longtemps comme zombis...

Or, aussi bien le programme 2000 d'ADO que son passage à la primature incitent vivement à se défier de sa personne, et a fortiori de sa capacité à réaliser le programme socialiste que le Libéral qu'il se prétend a concocté pour 2009-2013. N'oublions pas que les élections présidentielles sont au moins autant une question de CONFIANCE dans la personne que de QUALITE du programme : sinon Ségolène Royal avait un bien meilleur programme que Nicolas Sarkozy en 2007...

Nonobstant, faisons "comme si". Et regardons donc seulement ce programme d'ADO, dans un exercice pédagogique d'analyse citoyenne (collective) des offres politiques de nos candidats ; cela nous changera des décennies de Parti Unique où le programme consistait dans les seules capacités fantasmogoriques du Père-de-la-Nation...

De ce point de vue, j'ai expliqué sur Abidjantalk.com que la promesse de la construction de 50000 logements/an était emblématique des escroqueries électoralistes mal ficellées. en effet, l'économie nationale de la CIV ne dispose pas d'infrastures BTP suffisantes pour livrer annuellement autant de logements ; sans oublier que que de tels programmes immobiliers massifs supposent des études urbanistiques préalables qui requièrent des années de travail à des multitudes de professionnels chevronnés en divers domaines. Il faut savoir que même en Ile-de-France les capcités productives installées permettent à peine de produire 20000 logemenst annuellement sur un objectif pourtant de 60000 prévu dans le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF)...

Bref, le programme immobilier de grande envergure d'ADO est un gros pipeau, à l'image de l'ensemble de ses promesses faramineuses mal élaborées...

Écrit par : ogotemmêli | 13/10/2008

@ A tous.

Ne sous-estimez pas cet homme: ALASSANE DRAMANE OUATTARA! Vous en êtes encore à vous demander comment cette personne pourrait réunir (si elle était élue; chose peu probable, parce que les Ivoiriens ne sont pas des sado-masochistes) 1500 milliards chaque année pour exécuter son programme de gouvernement! Ce sont des interrogations objectives, je vous le concède. Mais avec ce monsieur, la rationnalité et l'objectivité n'ont pas de prise.
Le débat se situe moins au niveau des programmes de gouvernement des candidats que de leurs tutelles.

Sachez, simplement, une chose: ADO est un françafricain convaincu, un franc-maçon de haut rang et un habitué des milieux ultra-libéraux d'Europe et du monde, rompu aux arcanes de la haute finance internationale. Mobiliser cette somme sera une sinécure pour lui.

Vous voulez en savoir la raison? Elle est d'une simplicité déconcertante et la voici: Dans les sociétés secrètes où il milite (de véritables confréries sataniques) et qui gouvernent (pour de vrai) le monde, il existe (avec une réalité aiguë) ce qu'on appelle la "solidarité fraternelle".
L'enjeu pour ADO ne sera pas de parvenir à tenir ses promesses et d'offrir à la Côte d'Ivoire la prospérité ou le redressement annoncé (il le fera, sans difficulté, je pense, avec l'aide de ses amis et parrains de confrérie).

L'enjeu pour lui, le vrai (sa mission), c'est de devenir d'abord président et d'offrir ensuite (ou de re-offrir) la vache à lait Côte d'Ivoire à ses parrains. C'est cela sa vrai lutte, avec, au passage, la réalisation de ses ambitions personnelles et son propre accomplissement.

La question objective qui se pose alors à nous Ivoiriens, aujourd'hui, est de savoir si nous voulons être des hommes LIBRES dans une Côte d'Ivoire prospère ou des ESCLAVES (des Maîtres du monde) dans une Côte d'Ivoire prospère.
La Côte d'Ivoire est obligatoirement appelée à rebondir! Mais avec qui! C'est cela qui change tout le débat. Le fait, pour nous, n'est pas seulement de rebondir mais de nous affranchir définitivement de toute tutelle impérialiste!
Tous les candidats ivoiriens ont la capacité de faire rebondir économiquement et socialement la Côte d'Ivoire (même si ce ne sera pas dans les mêmes proportions), puisqu'elle est potentiellement riche.
Mais qui va lui offrir l'opportunité d'être vraiment indépendante et fière, libre et maîtresse de sa destinée?

Là se trouvent toute la problématique et toute la dialectique ivoiriennes!

Écrit par : Dindé | 13/10/2008

D'entrée de jeu, je me dis: toute cette guerre, toutes ces atrocités, toutes ces vies brisées sur l'autel d'une ambition pour ça???? ce programme mi socialiste mi mendiant international?

Au moins on se rend compte qu' en cote d'ivoire, ce qui divise les hommes politiques ce ne sont pas les convictions politiques mais le "quitte là que je mis mette"

Monsieur ne veut pas qu'on débatte de son programme face aux ivoiriens. Si ce n'est pas du mépris, que quelqu'un m'explique

Pourquoi bédié a perdu toute cette énergie à combattre cet imposteur, il aurait fallu simplement le laisser présenter son programme de banquier venu redresser une surcussales tropicale

kratos, s'il n y avait pas eu une alliance de fait entre le pdci (si on part sur la base que c'est un parti majoritaire en 2000) je vois mal avec quelles voix gbagbo aurait été élu

Écrit par : marianne | 13/10/2008

Marianne, je dis bien que le PDCI n'a jamais allié sa base militante ou sympathisante au FPI. Aucune instance Officielle du parti ne l'a fait ; quand Gbagbo après avoir béni en 1999 ce qui lui casse la gueule aujourd'hui ( insurrection armée), et après avoir magouillé avec Guéi aux élections de 2000, subit ce qui l'a enfanté en tant que président , je ne vois pas pourquoi vous voulez mettre Ouattara exclusivement sur le banc des parias, des politiciens au passé indélébile. C'est malsain. Aurait-il eu rebellion si les élections de 2000 avaient désigné sainement et démocratiquement le VRAI président de la Côte d'Ivoire ?
Gbagbo a magouillé , il paie et paiera (jusqu'au TPI s'il le faut) pour cela. l'imposture ne peut durer éternellement, et il n'a fallut que 2 ans pour que les putschistes (transformés en rebelles) contestent son pouvoir usurpé et calamiteux.

j'ai déjà dit que autant vous ressassez le passé de Ouattara , autant vous devez vous fiez aux subterfuges malsains de Gbagbo en Octobre 2000 pour arriver au pouvoir.
Tel que vous disqualifiez ADO, je disqualifierai Gbagbo qui en politicien malhonnête, manipule un naïf (Guéi) aux élections de 2000 et l'élimine une fois son coup a marché ( en 2002).
Mr Dindé, dans la passion démesurée et illuminée du Christ, viens nous rabâcher des histoires de Satanismes, cercles françafricains, de je ne sais quoi qui décrivent ADO mais sans savoir que Gbagbo avec son (nouvel)ami Bolloré, ont mis le système françafricain en œuvre au Port d'Abidjan. C'est sans savoir que Gbagbo appartient officiellement à un cercle françafricain : le CARFI , c'est sans savoir que Gbagbo a le sang des ivoiriens sur les mains ( mars 2004), c'est sans savoir que la responsabilité des escadrons de la mort est susceptible d'être le fait du clan Gbagbo, c'est sans savoir que les morts inutiles d'ivoiriens sont aussi le fait de la démesure des ambitions ambitions personnelles de Gbagbo depuis décembre 1999.

Nous ne sommes pas à ce stade de la réflexion, nous sommes au stade de la comparaison des programmes politiques parce que avec votre démarche biaisée et malonnete ( St Ralph, Inza,Mr Dindé etc...), on n'a pas vraiment besoin de discuter INTELLIGEMMENT les programmes politiques.
on se limiterait aux ragots des gueux de la Sorbonne du plateau.
ou bien ?

Écrit par : Krathos | 14/10/2008

dis voir kratos, si bédié est vainqueur des élections à venir (il s'en donne les moyens médiatiques) et que le fpi ou le rdr (fidèle à sa politique guerrière) conteste les résultats et prend la rue, bédié se laissera donc voler une fois de plus le pouvoir?

légitimement c'est bédié qui devrait être élu pour respecter la démocratie et lutter contre les coups tordus, mais il faut tenir compte des ambitions "à tout prix"

Écrit par : marianne | 14/10/2008

@ Krathos

Mais M. Krathos, que faut-il vraiment pour vous expliquer et vous faire comprendre un jour, vous et vos semblables militants du PDCI et du RHDP en général, que Gbagbo, aux élections de 2000 n'était qu'un candidat en face de GUEI Robert avec son armée, soucieux de garder tranquillement le pouvoir qu'ils ont réussi à cueillir comme un fruit mûr à BEDIE, un trouillard et un impopulaire, et c'est bien prouvé puisque personne n'a daigné répondre à ses appels désespérés au secours? Que voulez-vous vraiment qu'on face à cela? Comment pensez vous et comment arrivez vous, bon Dieu! à vous convaincre qu'un simple candidat ait pu manoeuvrer à la place de celui qui est au pouvoir pour éliminer d'autre candidats comme lui? Une haine qui vous ronge et qui n'aide pas du tout le pays à retrouver la normalité. Une fois pour toute, sortez de cette misère de raisonnement qui vous ridiculise et vous rend aveugle et absolument peu credible dans tout ce que vous tentez de dire et qui aurait tout de même pu mérité attention si vous ne vous enfermiez pas dans une rencune qui ne se justifie pas. Entout cas tant que vous continuerez de penser que c'est Gbagbo qui a éliminé Bedié de la competition et malheureusement cela transparait clairement dans vos écrits. C'est vraiment malheureux et desolant.

Écrit par : carbey | 14/10/2008

@ Bindé

Ce que dit M. OUATTARA dans son programme de gouvernement concernant les 15oo ou 10.ooo milliards, ne se pose pas en terme de capacité pour lui de les reunir auprès de ses congenaires des milieux financiers ou ésotheriques qu'ils frequente, non. Si c'était cela encore ça le grandirait, mais ce n'est qu'un pauvre menteur incapable de dire pour une fois la vérité dans sa vie (même s'il a reussit l'exploit de renier ses origines), c'est de la pure affabulation qu'il sert aux Ivoiriens qu'ils prend pour des nigauds dans le même esprit que ses commanditaires les occidentaux. IL explique lui-même sur RFI le lendemain, que ce n'est pas compliqué de financer ce programme étant entedu que le budget annuel de la Côte d'Ivoire actuellement est d'environ 2.000 milliards. En 5 anS de mandat, cela fait tout bonnement 10.000 milliards. Ce qu'utilise actuellement Gbagbo qui a tout le loisir de parler, s'il était animé de la même mauvaise que M.OUATTARA, de 20.000 milliards en 10 ans de pouvoir. Il ne fait pas trop d'effort ce Monsieur, mais son gros et vrai probleme c'est que chez lui tout est falsifié. Il n'est pas capable dire au peuple ivoirien quelque chose de pas falsifié pour une fois. Voilà!

Écrit par : carbey | 14/10/2008

J'avais promis rester dans le canevas du programme d'ADO, pensant que comme le grand-frère Théo , certains viendront avec des arguments pour "mettre à nu" les défaillances et les points positifs du programme d'ADO.
Mais, un sage disait que : "des ténèbres ne naissent que des diablotins et rien d'autre".
peut-être aussi que c'est cette phrase ("On ne peut pas aujourd'hui parler uniquement de programmes et de bilans en Côte d'Ivoire ..." ) ,en fin de billet du grand frère Théo, qui inspire ces commentaires un peu rébarbatifs et rétrospectifs.
Est-ce qu'on serait là toujours à parler comme des nostalgiques et des conteurs falsifiant le passé si on était gagner par la bonne foi?
Raison pour laquelle j'ai pensé qu'il y aurait des "intellos" qui se plieraient à l'exercice réflexif. certains ont obéit au principe mais une RACAILLE INDÉCROTTABLE s'obstine à ressasser le passé qu'elle falsifie de surcroit.
Comme Nicholas Sarkozy, je ne peux laisser prospérer la racaille. Il faut la nettoyer au Kärcher.
Quand Mr Carbey, dit qu'on exprimerait une haine à décrire l'imposture et la malhonnêteté politique de Gbagbo, je ne vois pas de quoi il parle.
d'ailleurs, l'exercice du pouvoir n'est pas "ma chasse gardée" pour que j'ai personnellement quelque chose contre Gbagbo.
Si haineux, il y'a , c'est surement du côté de la racaille politique ivoirienne ( Reb-fondation) qui a le sang sur les mains et la barbarie dans l'action politique. Nous ( au PDCI) faisons de la politique avec des arguments LOGIQUES et non avec des miliciens sauvages tribalistes et oisifs.

Pour justifier la malhonnêteté POLITIQUE de Gbagbo, je vous ramènerai à ses déclarations de Décembre 1999 sur le coup d'État, aux propos de Guéi le qualifiant de "Boulanger" et à l'élimination SUSPECTE des candidats du PDCI et du RDR aux élections de 2000.

Pourquoi Guéi a qualifié Gbagbo de "Boulanger"(roulant tout le monde dans la farine) , avant qu'il ne soit lâchement assassiné "par qui vous savez"? cette petite question devrait réactiver votre cervelle "tombée" dans une léthargie, ma foi, très profonde Mr carbey.

ps : Je continue d'espérer qu'il y' aura des perspectives intéressantes sur le programme de société d'ADO.

Écrit par : Krathos | 14/10/2008

Pauvre Krathos! Vous êtes donc si incorrigible au point de vous obstiner à rester dans la gadou malgré les efforts genereusement deployés par de bonnes volontés pour vous désintoxiquer! Tant pis, restez-y! Après tout Gbagbo, il ne s'en porte pas si mal. Continuez de vous faire du mauvais sang. Bye!

Écrit par : carbey | 14/10/2008

Mr Carbey, vous dépeignez peu à peu le caractère de votre soutien à Gbagbo. S'il est affectif et épidermique , je vous conseille de vous rendre à La Sorbonne au Plateau. Vos condisciples y sont .
Sinon, sur cette plate-forme virtuelle nous nous évertuons à apporter des éléments de RÉPONSE logiques, construits qui mettent en porte-à-faux les actions ou propos de politiciens.
au demeurant, cela semble un exercice difficile pour certains, c'est normal !!!

Il n'y a pas lieu de fuir le debat d'idées; expliquez nous pourquoi Guéi a qualifié Gbagbo de BOULANGER et pourquoi la résolution par le sang et la barbarie semble être la méthode de choix du Pouvoir Gbagbo ?(vous avez fuir ces questions si simples)

vous vous limitez à parler de désintoxication, de gadoue et jugez que Gbagbo "ne s'en porte pas si mal " . Qui vous parle de Gbagbo ? qui vous parle d'individualité ? Nous parlons d'intérêt des ivoiriens et d'avenir de notre pays qui ne saurait être confisqués par une vile Racaille politique.
Je ne sais à quoi vouliez vous faire allusion mais La politique, ce n'est ni du narcissisme "Gbagboéen" ni de la fanfaronnade égocentrique. La politique, C'est comme un SACERDOCE accompli dans l'intérêt du peuple et de la Nation. Hélas, Ces conceptions nobles semblent être malheureusement au dessus de la mêlée de gueux et d'oisifs patricons du FPI qui inhibent incessamment la volonté des ivoiriens de renouer avec la paix et le progrès.
j'espère qu'il y'a encore une large marge de progression dans votre TRISTE manière de concevoir la Politique , Mr Carbey. L'effort de réflexion devant être plus personnel qu'exogène.
Démontrez nous que vous être capable de réflexion, à moins que L'handicap cérébral ne soit insubmersible.
Amicalement Votre ..................KRATHOS

Écrit par : Krathos | 14/10/2008

Ce n'est pas parcequ'il y'a une guerre que l'on ne devrait pas appliquer un programme pour lequel on est élu. Sachant que en afrique on est tres peu souvent elu sur les idées.

Écrit par : Etum | 14/10/2008

@ Etum,

Gbagbo devrait se rendre à Korogho en 2003 pr demander aux parents d'inscrire leurs enfants à l'école?
Il devrait demander aux instituteurs de rester à Kong appliquer la politique de l'école gratuite?
Les FANCI devraient sécuriser les habitants de Man?
Le DG de la Douane devrait rendre compte des entrées des postes douaniers à la frontière du Burkine Faso?
Ben Soumahoro devrait se rendre à Bako s'imprégner de la misère de ses électeurs?

Quand même!!!

Écrit par : Lévy | 14/10/2008

Quand meme quoi? Il ne l'a pas appliqué à Abidjan qui était sous son controle ce n'est pas ailleurs qu'il le fera. Qui plus est en temps de guerre.

Écrit par : Etum | 14/10/2008

@ Krathos
Si vous appelez ça fuir le debat, c'est surement votre probleme. Mon attidue que vous assimilez à la fuite ne traduit tout simplement mon impuissance, disons plutôt l'inutilité à s'évertuer à montrer à quelqu'un non qui ne voit pas, on peut l'aider celui-là quelque soit les difficultés que cela peut imposer, mais quelqu'un qui volontairement par une haine viscerale pour un politicien qu'il n'aime pas du tout rfuse volontairement de voir et fait des affirmations qui genent. Alors il faut le laisser simplement là où il est. c'est tout.

Autrement dit, à titre d'exemple, vous n'avez peu-être pas vu que je me suis prononcé sur le programme de M. OUATTARA, precisement sur le point qui conserne le financement de son programme. J'ai trouvé que c'est de l'affabulation au regard de l'explication qu'il en donne. Je l'ai fait mais pas à vous (parceque vous ne meritez pas qu'on dise des choses serieuses à vous) mais plutôt à BINDE (verifiez) parceque lui, il a l'avantage de ne pas respirer la haine à mille lieux pour des raisons qui ne se justifient, qui n'ont pas de base logique. Voilà ma psition cher frère mais ce n'est pas la fuite. je crainds simplement d'y permdre la logique si je continue.

pour en revenir à ce que vous semblez accorder de l'importance et qui justement en perd à mes yeux, je vous repose moi ma question: En quoi pouvez vous convaicre qu'un candidat à une élection soit capable d'éliminer d'autres candidat alors même qu'il n'est pas au pouvoir?

Quand je suis en face de quelqu'un qui est capable de se munir d'une telle conviction et fonder des accusations graves à la limite de l'enfantillage sur ces convictions, je dis simplement qu'il ne merite pas des échanges serieux.Voilà. Vous ne faites pas preuve d'un minimum de lucidité, d'objectivité, etc. Vous n'êtres mu que par la haine de GBAGBO depuis tout le temps que je vous lis sur ce blog. Voyez tout simplement comment j'ai entamé le debat avec vous.

tres fraternellement à bientôt M. Krathos.

Écrit par : carbey | 14/10/2008

Mr Carbey, c'est du verbiage tout ces mots "déblatérés" par abus de la langue française.
D'abord je vous ai posé des questions, et en bon militant du FPI, vous n'avez pas répondu et maintenant vous vous arrogez le droit de me poser des questions. Croyez vous que si j'étais comme vous , j'y répondrais ??? Soyons sérieux , Mr le lucide , Mr l'objectif (et quoi encore !!!)

Quand Mr Dindé parle de satanisme, de violence militaire, de françafrique relativement à ADO sans dire aussi que Gbagbo a des méthodes similaires , je ne vois pas où se trouve l'objectivité du propos de Mr Dindé, notre Chrétien par excellence.

Vous dites que je fais des affirmations or je vous montre que Gbagbo a été de connivence avec Guéi pour éliminer tous les candidats SÉRIEUX ( ceux du PDCI et du RDR ) aux élections de 2000, laissant lui (Guéi) et son futur 1er ministre(selon l'accord tacite) Gbagbo comme candidat.
A cette mascarade de Guéi, Gbagbo a été pleinement associé ensuite il a joué le rôle du Boulanger que Guéi a révélé dans une conference de presse, quelques jours avant son assassinat.
Sachant Guéi capable de tout révéler au peuple ivoirien ( ilavait deja commencé quelques semaines avant), Le clan Gbagbo l'a fait tuer le 19 Septembre 2002.

Cette lecture si vous n'êtes pas capable la faire, je vous demande d'aller fréquenter vos condisciples : les sorbonnards du plateau.
Croyez-vous qu'après avoir éliminé les candidats du PDCI et du RDR, Guéi aurait laissé Gbagbo s'il n'était pas de connivence? arrêtez de nous prendre pour des Zozos.

Je demande à ce Carbey d'expliquer pourquoi Guéi traite Gbagbo de Boulanger, et Mr se lance dans une diversion digne de son mentor politique.
Répondez à cette question avant de me traiter de haineux , parce que moi ma "prétendue haine" je l'exerce en réfléchissant et en argumentant. Et vous ?

Écrit par : Krathos | 14/10/2008

@ Etum,

On ne peut pas appliquer un programme politique en temps de guerre pour la simple raison que le pays ne peut plus s'endetter sur le marché financier classique ou auprès des institutions de Bretton Woods. Les capacités de l'Etat sont limitées. En plus, financer l'effort de guerre prend une bonne partie du budget. Est-ce qu'un type qui souffre d'un sida chronique et qui se bourre de médocs pour avoir la médaille d'or olympique du 100 mètres ? La guerre, c'est le sida des Etats.
Par ailleurs, le programme de gratuité des manuels scolaires a été mis en oeuvre dans la zone gouvernementale, mais mal mis en oeuvre, notamment en raison de la situation - mais peut-être pas seulement...

Écrit par : Théo | 15/10/2008

@Théo,

La guerre est un frein mais que l'on se cache derriere elle pour ne pas appliquer ne serait ce que le tiers du programme pour lequel on a été élu n'est pas une raison. Pourquoi le programme de gratuité des manuels scolaires n'a pas marché? La sécurité sociale universelle a t elle été mise en place? L'etat a t il arreté de tourner?
Depuis la reconcilliation nationale la croissance est elle repartie? La guerre a bon dos pour certains vendeurs d'illusions.

En passant oublions Bretton Woodw

Écrit par : Etum | 15/10/2008

@ krathos

je voudrais inviter M. Krathos à lire posement la contribution parue ce jour dans les colonnes du quotidien L'INTELLIGENT d'ABIDJAN, intitulé "DES Ivoiriens au President BEDIE:“Arrêtez de vous tromper d’époque, votre “Tout sauf Gbagbo” vous perdra”. Elle est publiée cette contribution, par des personnes (le texte est bien signé) qui se reclament du RHDP mais qui ont pour eux la lucidité et l'objectivité que je me tue à vous inviter à observer.

Ce n'est pourtant pas si compliqué de se departir, dans une analyse qu'on veut serieuse aux yeux des gens sérieux, de sa haine qui aveugle et bouche toutes les issues de l'objectivité.

Ce n'est pas vous demander l'impossible M. Krathos, au lieu de me voir comme un sorbonnard qui n'a qu'à aller retrouver ses semblables au Plateau. Sans oublier que ça aussi, ce n'est qu'une autre vision haineuse de ces bonnes gens qui frequentent ces espaces de resistence contre l'alienation et la resignation devant la colonisation rempante des Français à l'égard des peuples des pays pauvres d'Afrique.

Bref, tout cet effort que je deploie (que nous deployons) pour vous sensibiliser, ne vise qu'à vous aider à paraitre un peu plus credible dans vos discours que vous avez la gentillesse de produire mais qui manqueent cruellement d'objectivité, je vous le repete à l'infini.

Votre leader M. BEDIE, et je ne suis pas le seul à le dire, est rancunier comme ce n'est pas permis à un être humain de l'être, c'est perceptible par tout le monde, et malheureusement, vous autres sur qui l'on pouvais compter pour mener des debats saints et intelligents, vous vous perdez dangereusement.

Entrainés dans la rancune et la haine injustifiée de Gbagbo entretenue par votre leader qui beneficie de circonstenses attenuantes d'être nostalgique d'un pouvoir obtenu sans effort personnel aucun et qu'il exercait dans une totale insouciance et un parfait desordre fait de gabegie et de malgouvernance.

M. Krathos, de grâce prenez de la graine de l'elevation d'esprit des autres et voyez le monde differemment. OK? Alors j'ai espoir de vous voir humaniser votre discours. Ce n'est pas sorcier ce qu'on vous demande pour discuter avec vous. la preuve...

Écrit par : carbey | 15/10/2008

@ Etum,

La guerre a souvent eu bon dos en Côte d'Ivoire pour justifier la gabegie et l'économie de prédation, tu as raison. Il n'en reste pas moins vrai qu'on ne peut pas appliquer un programme politique sans s'endetter - comme tous les Etats. Maintenir l'Etat debout alors que de nombreux calculs prédisaient une cessation de paiement six mois après le début de la crise est dans ce contexte déjà une gageure. Quel pays africain en guerre a-t-il maintenu globalement une croissance positive de +1% dans la guerre, en étant classé parmi les pays les plus dangereux du monde par les instituts de notation, ce qui objectivement empêche de nombreuses transactions financières ? Regardons le Zimbabwe en comparaison. Ne soyons pas injustes justement parce que l'Etat ne s'est pas effondré.
On ne peut pas ne pas parler des institutions de Bretton Woods pour la simple raison que le service de la dette étouffe des pays comme la CI qui ne sont pas passés par l'initiative de réduction de la dette (à l'inverse du Cameroun, qui a investi beaucoup de l'argent rendu aux investissements pour reconstruire un certain nombre d'infrastructures).
Aujourd'hui, avec la réconciliation, il y a effectivement une reprise de la croissance économique, mais les gens se sont tellement appauvris qu'il en faut bien plus.

Écrit par : Théo | 15/10/2008

Qu'est ce que Mr Kouamouo appelle guerre ??? sinon, on lui rappellera l'époque Savimbi en Angola qui n'a pas empêché Mr Dos Santos d'enregistrer des chiffres astronomiques en terme de croissance économique, seulement parce les zones productrices de pétrole n'étaient pas menacés.

Voila, on ne peut pas couvrir Gbagbo quand on sait que le budget de l'État a cru et que son utilisation a été plus que suspecte et inadéquate. Regardons les centaines de milliards engloutis à Yamoussoukro alors qu'en terme de priorités, il y'avait des questions socio-économiques qui urgeaient.
60 Milliards au budget de la présidence, ça sert à quoi tout ce gâchis quand le peuple n'en RESSENT pas concrètement l'impact .

En effet, cette crise armée de 3 mois transformée en GUERRE de 6 ans a vraiment le dos trop large. Les ivoiriens ne sont pas aveugles ou insensibles à leur pauvreté grandissante. Parlant de débat sain, il faudrait que les jalons posés se fassent sur des bases équilibrées. Tout le contraire du billet initial de Mr Kouamouo.

L'autre qui parle de haine, on lui demande de faire une argumentation comparative de l'utilisation des ressources budgétaires par Bédié et Gbagbo, leurs impacts sur l'économie et le social, mais dès qu'il voit ces questions, l'individu en question, semble être atteint de cécité.
Là où il parle HASARDEUSEMENT de haine, de rancune etc ... Bédié et nous argumentons clairement en termes COMPARATIFS de bilans, d'apports tangibles et immatériels aux ivoiriens....Je ne comprends donc pas les affabulations fantasmagoriques de Carbey sur les sentiments de Bédié , comme s'il était son psychologue !!!!

Vraiment, votre piètre niveau de réflexion m'attriste. Carbey, Vous ressemblez beaucoup à Gbagbo, apparemment.

Écrit par : Krathos | 15/10/2008

@Théo,
Super si la croissance repart alors il faudra peut etre penser à commencer à appliquer le programme pour lequel on a été élu

Écrit par : Etum | 15/10/2008

@ Krathos,

Toi aussi l'Angola et la CI n'ont pas la même structure économique. L'économie de l'Angola est quasi exclusivement pétrolière, tandis que l'économie de la CI repose principalement sur l'agriculture, les services et les investissements directs étrangers. Quand les investisseurs foutent le camp, quand ils se relocalisent au Ghana ou au Sénégal, le coup entre, ça c'est clair !

Écrit par : Théo | 16/10/2008

@ Etum,

Aujourd'hui, le gouvernement ivoirien n'applique pas le programme de Gbagbo, mais le programme de sortie de crise qui doit mener aux élections. C'est une mutuelle, une tontine, comme le gvt congolais de l'avant-élection. Cet ensemble hétéroclite n'est pas là pour appliquer le programme de Gbagbo.

Écrit par : Théo | 16/10/2008

J'ai l'impression que pour Théo le Président Gbagbo n'a aucune responsabilité dans cette crise. Rappelez vous qu'en décembre 1999, ton mentor assis au salon du Président du Gabon, avais alors qualifié le coup d'Etat de salutaire. Cette crise n'est que la suite logique de ce coup d'Etat.Et comme le dit Krathos il y a eu pendant cette crise une augmentation du budget de l'Etat et surtout du budget de la présidence.
Cette crise ne justifie pas les détournements de deniers publiques, la vente des places à des sommes incroyables des places au concours d'entrée à la fonction publique, la prise en otage du système éducatif par la FESCI qui est le bras séculier du FPI (liste non exhaustive).
Concernant le programme du RDR, je doute fort que ADO puisse avoir le financement nécessaire pour réaliser cet ambitieux projet. Je pense que la priorité du prochain Président sera d'assainir les finances publiques et de lutter avec détermination et sans état d'âme contre la corruption.
Autre chose, l'assurance maladie n'est ni une invention ni une propriété du FPI. Le PDCI avait déjà un tel projet. C'est ce qui justifié l'affectation des medecins dans les centres de santé des sous-préfectures.

Écrit par : Kassi Awoua Abel | 16/10/2008

@ Théo,
Je vuex bien croire mais je n'arrive pas.

Écrit par : Etum | 16/10/2008

Quand le Grand frère Théo dit que les IDE (investissements directs étrangers ) ont foutu le camp, je lui rétorque simplement que le manque à gagner en termes d'entrées d'IDE a été compensé par une élévation de la taxation douanière depuis l'époque Bohoun Bouabré (il peut ien vérifier déja au niveau du café cacao et des produits alimentaires d'importation). Ceci couplé au boom des télécoms ( pendant la période de guerre), à l'exploitation du pétrole ivoirien(supposée reportée au budget del'Etat) et l'informatisation progressive de la Douane initiée par Gnamien Konan a donné des résultats douaniers haussiers, et donc des recettes fiscales croissantes alors qu'on ne vienne pas chercher de piètres alibis pour couvrir la refondation.

Beaucoup d'argent a circulé à la suite des 3 mois de conflit armé, et cela se ressent sur les budgets annuels qui ont suivi 2003. Gbagbo a mal défini ss priorités et les constructions à coup de centaines de milliards à Yakro le prouve amplement.
s'il avait prévu des centaines de milliards pour le social et la e develloppement de la micro-économie ( PME et soutiens aux entreprises en difficiulté)dans la zone dite gouvernementale, je crois que cela ce serait ressenti sur la valeur ajoutée nationale et donc sur la croissance.

Gbagbo est un incompétent, lui et sa clique de pillards. Aucun alibi ne viendra couvrir sa pietre gestion.Si Bohoun Bouabré met son doctorat d'économie à profit des détournements dans la filière café Cacao ( voir Rapport " chocolat chaud" de Global Witness), je ne vois comment on peut parler de succès des politiques économique et sociale de Gbagbo.

Je dis bien : rien ne peut justifier qu'un budget soit de plus en plus croissant et que la population n'en ressente pas les répercussions dans leur quotidien, à moins qu'il y'a des fuites dans le mécanismes ou une mauvaise allocation et répartition de la richesse.

l'Assurance Maladie Universelle du FPI est une escroquerie lamentable, parce que il faut d'abord une bonne assise infrastructurelle en terme d'organisme de santés ( CHU, CHR, , Hôpitaux communaux, hôpitaux ruraux) , avant de parler d'une organisation sectorielle ou patronale de la couverture maladie, et au fur à mesure on parlera d'extension à toutes les couches sociales.
Ou on s'attaque d'abord à un fonds dégagé en vue de soutenir les plus défavorisés (les plus pauvres)dans leurs traitements médicaux, mais là encore il faut penser à trouver un local pour se soigner avant de financer le traitement.

Et lorsqu'on voit la politique budgétaire de la Côte d'ivoire, largement tributaire de l'endettement extérieur et intérieur, je me demande quelle priorité peut-on accorder à un financement social ou institutionnel( assurance maladie , constructions institutionnelles BIS etc...)qui ne produit pas de plus-value DIRECTEMENT contrairement à un investissement économique qui va produire de la richesse à l'échelle nationale.

Quand Bédié avait mis en priorité le financement des infrastructures économiques ( les 12 travaux de l'éléphant d'Afrique), cela lui a été reproché par la racaille du FPI alors qu'il agissait d'agir selon la logique de l'efficience économique et non selon la démagogie Gbagboéenne du Bâtisseur à Yamoussoukro.

Et puis , c'est quoi le programme de sortie de crise? 60 milliards pour Gbagbo? et 15 milliards pour Soro ? c'est ça le programme de .....
A bien analyser, Le FPI est assurément un Front de démagogues qui se "joue" des nombreux "mendiants" et illuminés qui l'adulent.

Écrit par : Krathos | 16/10/2008

toute cette classe politique a echoué....

certains parlent de guerre comme alibis...je les ecoute et je rie ! une veritable fuite en avant. il ne fallait pas signer a Kleber alors, c'est la que tout a commencé. le fait meme de signer la bas, est un acte de gouvernement.

que les militants et profiteurs FPI arretent donc de tout ramener a la guerre...le pays est mal géré un point un trait...si on a pu faire signer des contrats de pres de 200 milliards pour des entreprises exagonales, ne venez pas nous dire que n'avez pas la gestion du pays en main...qui signe les decrets? koulibaly ou gbagbo? qui nomme aux hauts postes de l'administration? qui inaugure les chantiers royalement accordé a l'autre mafiosi Fakhouri? de grace venez avec d'autres argumentaires...

Quand a Ouattara on attend ses explications a toutes les questions posées...

Écrit par : abaslafranceafrique | 17/10/2008

8.000 milliards d'ADO!!! ça doit être surement des dollars zimbabwéens! Car je ne vois pas où ADO va tirer cet argent, d'autant plus qu'il nous demande de lui faire confiance car la banque c'est son métier et il sait comment trouver des fonds!!! Il vaut mieux en rire pour ne pas en pleurer! Je suis quand même surpris qu'il y ait encore des militants au RDR après un tel discours truffé de mensonges et de couleuvres. Je commence à comprendre ceux qui disent que "au RDR, ce n'est pas la démocratie mais plutot l'ADOCRATIE". De toutes les façons les promesses n'engagent que ceux qui osent y croire! A bon entendeur salut!

Écrit par : Mike | 19/10/2008

ADO, si tu lis ça, laisse moi te dire que, rien que pour ton programme de gouvernement basé sur l'endettement à outrance je ne voterai pas pour toi! Je ne veux pas d'un homme, qui veut en ajouter à mes dettes alors qu'on a même pas fini de rembourser ce qu'on doit!! Je n'ai pas envie que mes enfants, petits enfants et arrières petits enfants soient condamnés à rembourser, rembourser et encore rembourser!!!!!

Écrit par : Mike | 20/10/2008

Je suis étonné que pour l'instant les ivoiriens continuent de croire en des messies quelconques.
Bien que de gauche (FPI et autres), je pense qu'il sera toujours malsain pour les Ivoiriens, comme pour tout africain d'ailleurs, de mettre tous nos espoirs en un homme et sa vision du futur. Que cela soit Gbagbo, Bedie ou ADO, bien que j'ai une préférence pour Gbagbo, je crois que le jour où les Ivoiriens feront leur propre programme de gouvernement (ou projet de société) ils ne seront pas loin de « la terre promise ». Vraiment, n'y a t il pas une société civile et des intellectuels Ivoiriens pour réfléchir à des solutions aux problemes des Ivoiriens, et ce d'une manière apolitique? Faut-il toujours attendre le programme d'un candidat particulier pour avoir une ébauche de solution? Dans ce sens la, ne nous plaignons donc pas. Puisque nous, en tant que citoyens communs, n'apportons aucunes solutions mais aimons jouer le rôle de victimes. C'est ahurisssant. Pourquoi est-ce que le peuple n'élaborerait-il pas son programme de gouvernement et ensuite choisirait qui il veut, de preference quelqu'un de qualifié (master en Public ou Business administration ) par exemple, pour mener à bien son programme? Cet élu ne serait alors rien d'autre qu'un employé, qu'il s'appele Gbagbo, Bedie ou ADO. Le temps manque pour élaborer sur une telle idée, mais disont que ici j'envisage que les politiciens arrêtent d'être le centre des débats et que les citoyens occupent la place qui est la leur dans une veritable démocratie, à savoir être les définisseurs de l'agenda politique.

Écrit par : aguylina | 21/10/2008

Aguylina, j'applaudis ton commentaire des deux mains. Les messianismes politiques nous ont fait trop de mal. Essayons d'être nous mêmes des forces de proposition, des acteurs dynamiques de notre propre destinée.
Merci là bas...
Tu bois quoi ?

Écrit par : Théo | 21/10/2008

Aguylina doit sortir des bouquins, ou peut-être même mieux s'en impregner !! Quand on parle de réalité sociologique en Côte d'ivoire, il y'a des âmes faibles (comme Carbey) qui pensent directement à l'ethnie. Pourtant le terme prend du sens dans l'intervention de Aguylina.

Arrêtons de rêver pour comprendre que le jeune milicien pro-FPI ou celui l'AP-wè(milice de l'ouest) ne voient pas les choses de la même manière.
Les politiciens représentent non pas des mannequins destinés à la mode, mais des programmes de gouvernement.
Les analphabètes(partiels) dans les villes, villages n'ont pas cette capacité d'élaborer un projet de société mais ils ont quand même les capacités d'analyser le projet qui leur convient.
Allons d'abord sur cette base.
Quand on parle de Bedié, ADO ou Gbagbo, il y'a un sous-entendu qui fait directement appel aux qualités en POLITIQUE de l'individu même si on se rend compte que ce n'est pas toujours cette conception qui prédomine.

Quel temps prendra-t-on pour proposer s'il faut à chaque fois relever les illogismes et tautologies dans le discours de gens comme Carbey ? vraiment !!!!!

Écrit par : Krathos | 21/10/2008

Merci Théo, je me suis enfin decidé à arreter la bière. Cependant tu pourrais m'envoyer du fanta par email :-)
Kratos, le taux d'alphabétisation de la RCI en 2003 était de 43% environ. Je crois que cela fait une quantité non negligeable de personnes pouvant participer à l'élaboration d'un projet de société. Les universités sont remplies d'etudiants en droit et leur professeurs ne rejettent l'appelation d'intellectuels. Nous n'allons pas tout de même croire que seules ces trois personnes (une sainte trinité?) , à savoir Bedie,Gbagbo et ADO ont une vision claire du futur de la Côte d'Ivoire. Les intellectuels pourraient au moins commencer à se poser la question suivante: qu'avons nous à perdre à developper de manière independante (et consensuelle) des programmes de gouvernement, à les promouvoir auprès du peuple? Ce serait déja un bon depart, car je comprends comme toi que tous les Ivoiriens ne trouveraient pas nécessairement intérêt au jeu. Il ne faudrait pas s'arreter là cependant. Il serait bon que graduellement un cadre constitutionnel vienne légitimer ce genre de réflection et que les candidats soient amenés à proposer des mises en oeuvres des programmes proposés par les ivoiriens. Bien entendu, créer, imaginer une nouvelle démocratie pour la RCI n'est pas chose facile. Mon but ici est de montrer qu'il est possible d'y penser et que la démocratie telle que nous la connaissons n'est pas la seule viable.
(taux d'alphabétisation de la RCI: http://www.statistiques-mondiales.com/cote_divoire.htm )

Écrit par : aguylina | 22/10/2008

on est en plein débat à pstériori sur développement et guerre civile!

j'apprend avec stupéfaction que contrairement à tout ce que se dit et s'écrit, la guerre dans un pays n'est pas un frein au développement. voyez où mene un débat partisant: le monde surréaliste! Mais bon, on se connait maintenant avançons...

au fond, au sud les gens ont tellement peu senti les effets directs de la crise qu'ils sont presque sûr que la crise n'a pas existé.

C'est à mettre à l'actif de gbagbo (j'ai appuyé le "trigger zone" de la réaction épidermique de certains)

Je veux bien que gbagbo ait une part de responsabilité dans tout ce qui s'est passé, mais que quelqu'un m'explique la part de responsabilité de tous ces ministres rendus inamovibles par l'accord de marcoussis: à partir du moment où tu ne peux pas révoquer un collaborateur, peut on dire que tu es responsable de ces actes?

je tiens à rassurer les uns et les autres: je vote gbagbo! ado et bedié, je ressort des urnes averc leurs bulletins.

Écrit par : maraienne | 22/10/2008

Aguylina, vous vous écartez du principe démocratique . Le schéma est simple. ADO, Bédié, Gbagbo etc ...appartiennent à des partis politiques et ce sont les militants, membres ou sympathisants de parti qui influencent leurs programmes de sociétés. Alors si vous avez des idées à défendre, des propositions à émettre , mieux vaut vous inscrire dans ce schéma là.
Les populations "passives" ont la possibilité de jauger la pertinence de chaque programme avant les élections, ou d'influencer les décisions politiques à travers la société civile.
Pourquoi essayer de compliquer encore ce schéma là ,avec des propositions qui célèbrent, de manière voilée, l'anarchisme ???
S'il y'a quelque chose à Promouvoir , inscrivez vous dans l'un des programmes politiques en compétition ou tout simplement présentez vous (si vous remplissez les conditions )pour faire valoir vos idées . C'est simple.
Même s'il faut créer une nouvelle démocratie, ce n'est pas en bouleversant le schéma politique existant. La nouvelle démocratie serait fonction de la qualité des idées et du degré d'intégration de la société civile dans le processus décisionnel des politiques.
Si les couches socio-professionnelles représentées au niveau de la société civile défendent réellement leurs intérêts respectifs, je crois que "le politique" ferait moins valoir ses actions intéressées et calculées.

Aguylina, je ne comprends pas vos propositions.

Écrit par : Krathos | 23/10/2008

Grd frère Théo, pour des raisons évidentes relativement a ton parcours journalistique en CI, je peux conclure que tu demeures dans ta ligne editoriale d'alors.
Pour me prononcer sur le programme du candidat par décret ADO comme l'appellent ses supporters pardon ses militans, je crois que nous devons savoir raison garder.

1. "VIVRE ENSEMBLE" : D'abord je crois que c'est un peu leger de chercher une contradiction entre son programme de 2000 et celui 2008. Il propose a la CI ce qu'il trouve efficace pour guerrir son mal. Socialiste ou Liberal , le remede est destiné au même patient qu'est le pays. Donc ne soyez pas surpris que des candidats proposent le même remede.

2. " ADO CANDIDAT":Pour ce qui est de l'élection du candidat ADO, je prefere que nous ne prenions pas nos sentiments pour celui des Ivoiriens en général. Je pense qu'aucun indicateur objectif ne nous permet de dire qu'il ne peut pas être élu. Donc restons modérés et vigilants. Car des Ivoiriens et non des moindre soutiennent ce que "nous" n'acceptons pas

3. "LES BILANS" Avec ce monsieur nous avons connu la carte de sejour, la suppression des cartes de bus, la vente des entreprises publiques, le racrochage, etc...
Mais aussi nous avons eu les universités de bouaké ( ou j'ai obtenu la maitrise en droit), celle d'abobo, la venue des chaines inter en FM, la nouvelle immatriculation etc... des éléments qu'il pourra brandir au moment venu. Mais vous savez en campagne electorale , le bilan c'est aussi la denonciation du bilan de ses adversaires. Et le commun des mortel retient les choses moins vieilles dans la memoire collective.
A son temps: Il n'y a pas eu la guerre c'est vrai. Mais pendant la guerre les plus grands manquements et atteintes aux droits de l'homme ont eu lieu sur l'espace sous controle des forces regulières:
Repression de la manifestations de mar 2004 : la police a reconnu qu'elle fut infiltrée par des forces paralleles.
Les vols et pillage dans la filière cacao
et le pire ; c'est l'echange de la vie de 17 personnes et l'avenir de milliers de personnes contre 100 milliards de CFA.
Je vous dis , ces actes là ne se pardonnent pas en pretexant de la Guerre!

Cette guerre qui a engendré des milliers de nouveaux riches, et des opportunistes patriotes. Suivez mon regard...

Allez! le debat est relancé! A vos plumes...

Écrit par : Le Boulanger | 25/10/2008

Mais Le Boulanger, toi tu crois que les gens comprennent que la vie des intoxiquées du Probo Koala n'a pas de prix . Il y'en a qui disent que Gbagbo a bien fait de prendre l'argent, comme si cet argent ramènera la vie à ceux qui sont "partis".

Il 'y a pas débat sur le programme d'ADO, il y'a simple volonté manifeste de le diaboliser, de le salir, de vilipender son programme et de blanchir Gbagbo: le parrain des miliciens du FPI.
Ils veulent, selon leur technique de dénigrement, distraire les ivoiriens sur les projets démagogiques du FPI, à savoir l'AMU ( Assurance de la Mort Universelle), l'école gratuite et que sais-je encore comme balivernes ...
Gbagbo ayant défini une Côte d'Ivoire utile, il aurait pu nous prouver sa capacité à agir au lieu de toujours construire avec la bouche ...

En terme de qualités intrinsèques, de pragmatisme politique et de mérite technocratique, il n'y a assurément pas de comparaison entre Gbagbo ( le démagogue) et ADO ( le technocrate).
Il y'a certes des choses à reprocher à ce dernier dans sa vie politique, mais face à la "calamité faite homme", ADO est un moindre mal évident pour les ivoiriens quitte à ce qu'ils essaient de piper les dés de la comapraison des projets de société.

Écrit par : Krathos | 25/10/2008

Salut, suis ravi de cette ouverture d'esprit à la diversité d'opinion.
je t'envoie un coca par mail.

Écrit par : Le Boulanger | 26/10/2008

Je voudrais remercier Kratos pour sa parfaite intervention et celle du boulanger.Mille merci! Qu'un débat d'idées s'installe enfin dans ce pays.Tel est ceci, il dort ici, il n'est pas ivoirien ou il est rebelle.Qu'on arrête de nous prendre pour des zozos.
Le monde change et décidez vous à empreinter la voie du changement (progrès et esprit critique).

Écrit par : Le Grandave | 02/11/2008

@ Le Grandeave,
You are welcome

Écrit par : Le Boulanger | 02/11/2008

Maintenant que les accords et deals ploitico financiers permettent à ADO de se présenter aux élections, étudions en toute objectivité son programme sans toutefois oublier son rôle actif dans cette guerre sanguinaire et absurde qui nous appauvrit.

Je suis surpris par le fait qu'un intellectuel de sa trempe fonde ses prévisions de recettes sur des appuis extérieurs hypothétiques!
En effet ADO prévoit des grands investissements dans des secteurs qui en ont vraiment besoin, mais comment mobiliser les milliers de milliards nécessaires à cet effet?

Quelles sont ses propositions pour endiguer la corruption qui gangrène notre pays?

Et enfin que compte t-il faire pour réconcilier les ivoiriens avec eux mêmes lui qui a suscité tant de débats houleux avec sa nationalité non clairement établie?

Lui dont la victimisation a engendré la stigmatisation d'une frange de la population?

Comment va t-il apaiser le coeur des Ivo lui qui a a conceptualisé, financé et entretenu cette guerre?

Ce sont des questions à prendre en compte.

Je profite de cette tribune pour appeler mes frères ivo à même de réfléchir à lutter contre l'hypocrisie et le mensonge car ces deux pratiques sont à la base de tout ce que nous vivons.
Ceux qui étaient ennemis hier, aujourd'hui sont des amis,avant hier ils étaient alliés,demain ils seront de nouveau ennemis.

Spectateur de toutes ces trahisons,notre peuple agonise,il est abruti et dépouillé.On accuse la guerre qui a enrichi une micro-minorité d'être responsable de tous les malheurs de la majorité.

Écrit par : rasta fari makonen | 11/12/2008

@rasta fari,
De quels ivoiriens parles tu? Ceux qui partagent ton point de vue? ceux là qui disent que ADO est la cause des malheurs de ce pays? Ceux ne sont pas nombreux. Il saura les reconcilier... Attends de voir... Pour l'instant la minorité , celle que tu qualifies de "micro minorité", doit arreter de piller la majorité.

Bon WE

Écrit par : le boulanger | 12/12/2008

Monsieur Boulanger!

Mon point de vue est celui d'un citoyen épris de paix et de justice qui veut voir son pays avancer sur les sentiers du developpement.

Notre incapacité à régler juridiquement le problème ADO et surtout son obsession diabolique d'accéder à la tête de ce pays en dépit des lois nous a mis dans une situation où des incompétents voleurs confisquent l'avenir de tout un peuple au nom du patriotisme.

ADO est une des causes des malheurs de notre pays, je le dis haut et fort!
Il a conceptualisé cette guerre et l'a financé au nom de son égoisme.

Qui peut en toute objectivité défendre son cas? Dans tout pays il existe des règles pour accéder à la magistrature suprême. On peut être citoyen sans être éligible. Les dispositions constitutionelles que l'on dit "IVOIRITAIRES" et discriminatoires sont identiques dans tous les pays de la sous région à l'exception du Mali.
Mais bref! son éligibilité a été déalée lors des accords donc passons à autre chose et étudions son pgrm!

Il est loin d'être l'unique responsable.Bédié concepteur et maladroit utilisateur de l'Ivoirité est tout aussi responsable.Les errements et obsession des deux premiers permettent à LG et sa clique d'incompétents d'asservir notre peuple.

Le peuple ivoirien est aussi responsable de ses malheurs, notre moutonnisme, notre passivité et le manque de reflexion de certains d'entre nous nous condamnent à supporter le sort d'un peuple sacrifié sur l'autel de l'égoisme de ses dirigeants.

Écrit par : rasta fari makonen | 12/12/2008

Mais boulanger si vous n'acceptez pas la reconciliation que gbagbo vous propose pourquoi voulez vous que les autres acceptent celle de ado?

Je le dis maintenant et j'en suis persuadé, le problème de ado vis à vis de nous autres (ultraminoritaires pour certains, facilement reconciliables pour d'autres) c'est : qu'elle est sa responsabilité dans cette guerre?

S'il s'avère qu'il est le financier de cette rebellion, le mieux c'est qu'il ne soit pas élu!

Au nom de quoi voulez vous que les gens le laissent gouverner tranquillement alors qu'il a financé (jusqu'à preuve du contraire les faits ne sont pas à son avantage) un coup d'état puis une rebellion? au nom de quoi? son programme sans queue ni tête fait d'endettement pour un pays surendetté? son programme conçu avec ses idées de Fmi reconnu comme l'un des organismes responsable de cette terrible crise planetaire?

A part voter par aveuglement ethnique et religieuse, objectivement je ne vois pas pourquoi moi j'irai voter pour quelqu'un qui n'aura en face de lui que ses ex victimes? Il n'y à qu'à lire le truc de cissé bacongo pour comprendre que même l'amitié pdci rdr n'est que de circonstance!

les gens connaissent la musique: il suffit d'occuper les rues ou prendre des armes sous un quelconque prétexte pour faire fuir les investisseurs! Qui est fou pour investir ces fameux milliards dans un pays instable?

Je préfère encore mieux voir bédié ou gbagbo "terminer" leur mandat que de mettre au pouvoir quelqu'un qui aura à gérer que des tentatives de "coups d'état revanchards"

Écrit par : marianne | 13/12/2008

salut à tous!
salut je sens que le debat est animé et je tire un chapeau à ce cher krathos, grandave et au boulanger pour leur ouverture d'esprit! les autres, je leur demanderai tout simplement d'arreter de rever! ADO est candidat malgré tout ce que la refondation a fait pour l'en empecher! un candidat qui obtient son bac par repechage et un autre qui obtient le sien sans repechage n'ont ils pas le meme bac? est il ecrit sur l'attestation du repeché "reussite par repechage"? soyons serieux et revenons à l'essentiel! krathos a toujours demandé de revenir au debat c'est à dire au programme du candidat ADO! je oense que c'est sage ça!
en ce qui me concerne, en etudiant son parcours et en me referant à ses relations, je pense que son programme est credible et qu'il trouvera les finacements pour appliquer son programme!
le problème parfois chez nous c'est certains individus prennent leur carence pour une generalité comme s'ils était le centre du monde! je dis qu'ils se detrompe! car lentement certes MAIS SUREMENT ado deroule son programme chiffré (desormais une marque deposée)! je souhaites que cela fasse tache d'huile afin que les ivoiriens sachent comment seront depensé leur argent!
il est temps qu'on reflechisse à l'avenir de notre pays! pendant que nous enlisons dans des querelles fratricides inutiles, nos voisins avancent pour nous laisser! pis des individus s'enrichissent avec notre argent! il est temps de mettre un terme à ce desordre en allant aux elections le 29 novembre!
aymar

Écrit par : aymar | 06/08/2009

en entendre parle ceux qui sont contre ado. messieurs vraiment la seules et unique question qui me vient c est quelle fonction exercez vous et quel niveau d etude avez vous. mais vous parlez de quelq1 que tout le monde connait bien et surtout pas parce que c est un menteur un tueur un voleur etc mais surtout parce que c est un brillant travailleur honnete tenant toujours sa parole et ayant acceder a des postes de responsabilites avec de critere de recrutement internationaux donc sans aucune complaisance. en suite ce monsieur dans l exercice de ses fonctions a monter sa droiture et na jamais ete inquiete ni accuse de quoi que ce soit. ca aussi il fo le reconnaitre si vraiment vous etes des intelectuels. et si c est le cas vous sauriez forcement que ouattara a donc ete directeur generale adjoint du fond monetaire international. dites moi messieurs les savant que vous etes s est il auto-proclame comme tel - est ce parce quil est plus beau que l un d entre vous ou simplement parce quil est un vrai dictateur et peut faire disparaitre les 180 pays membres de cette prestigeuse institution mondiale si ces pays n acceptent pas de se soumettre a sa dictature. non je crois que c est simplement que ce monsieur est et a ete la meilleure selection du moment et quant on se dit intelectuel alors il fo accepter les choses avec la raison et non pas avec la haine c est le seul et unique exercice que devra faire nos intelectuels pour faire avancer nos pays. alors poser vous des questions sur vous. etes vous vraiment des intelectuels eclaires. moi je crois bien que non mais plutot des mouchards des vendu des sot pour ne pas voir en ce monsieur le meilleur profil qu il faut pour diriger sans etre pour autant du rdr.

Écrit par : coulibaly ibrahim | 12/10/2009

théophile, on attend le programme de ton parrain gabogo. Et que penses tu de la gouvernance de Biya. As tu es parents au cameroun ?

Écrit par : ALY BARRO | 18/10/2009

tenir sa parole? mais tu hallucines coulibaly!
on ne compte plus les fois où ADO a promi être au palais.

l'homme s'est mis dans une aventure sanglante qui lui reste comme un grain sur le visage, ça personne n y peut rien.

quand on sait comment on fait pour aller dans un organisme international, quand on voit actuellement que le FMI responsable de la crise mondiale promet de modifier ses règles de fonctionnement, j'ai du mal à comprendre qu'on continu à nous servir ADO le plus intelligent de la côte d'ivoire!

mais tu dis que tu t'occupais de plus de 120 pays, d'accord, à part remplir des statistiques et des procédures, concrètement quelle avancée as tu apporté à ces pays, on est étonné qu'aucun de ces pays que tu as "développé", n'ai fait de toi un citoyen extraordinaire alors que à entendre tes idiots de sofa, tu es leur messie comme tu veux l'être en cote d'ivoire (pour les niais et les tribalistes), ils doivent être pauvre en reconnaissance ces pays là!!!

je suis désolé mais ce n'est pas avec ce genre d'argument "je vais donner des milliards" que ce sanguinaire en col blanc va se faire élire en côte d'ivoire! la preuve, il est toujours bon dernier dans les sondages.

Il faut que les gens s'apprêtent à constater que cet imposteur, après tous ses actes repréhensibles ne sera pas président de la côte d'ivoire aux prochaines élections! achetez vos klinex...

Écrit par : marianne | 18/10/2009

je suir d accord pour tout le programme est bon il faut les représentant du RDR des département

Écrit par : DIOMANDE VASSIAFA | 02/10/2010

mobilisons nous nombreusement derrière le candidat alassane watt on nous dit qu'il est candidat a titre exceptionnel pour cette élection laissons le faire ses 5ans et s'il n'arrive pas a nous satisfaire nous l'enlèverons.mais je sais une chose c'est que mieux il dirigera le pays et ça même les partisans du LMP le savent.laissons le passé puisqu'il ne reviendra pas et cherchons un avenir meilleur.si on ne tien compte que du passé le le PDCI remettrai le FPI en cause et le RDR le FPI en cause et ainsi de suite donc pensons a l'avenir mes chères frères

Écrit par : veRIIIIIIIIIIITE | 27/11/2010

Les franc macon veulent à tout prià mettre la main sur le Rci en installant ADO le Burkina bé au pouvoir avec le soutinet de Compaoré Blaise et Wade.mais ils echoueront. Alassane n'a fait que copier le programme de Gbagbo sur certains points et rajouter quelques doses theoriques des fonctionnaires du FMI qui echouent toujours en Afrique. Alassane a deja echoué en RCi de 1990 à 1993. nos frere invoiriens du Nord musulman le suivent parce qui'ils pensent qui'il est est musulman c'est archi faux. il est tout sayf musulman.

Écrit par : koba | 02/12/2010

AUX ZELATEURS D’ADO

ADO EST SOLUTION OUI IL L'EST POUR LES REBELLES ET LES MYSTIQUES
IL L'EST POUR SES AMIS FRANCS-AMCONS QUI L'ONT AIDE A REUSSIR LE BRAQUAGE ELECTORAL ET A QUI IL SERA PRET BRADER LA COTE D'IVOIR COMME EN 1990-1993 OU IL A VENDU POUR UN FRANC SYMBOLIQUE LA SODECI L'EECI ET LES PTT ETC.

QUAND ON A DEUX MERES ET DEUX LIEUX DE NAISSANCE , QU’ON RENIE SA PROPRE MERE ET LA HAUTE VOLTA SA PATRIE, QU’ON ANNONCE SUR SON SITE QUE SEKOU OUATTARA L’ARRIERE GRAND PERE NE EN 1703 ETAIT IVOIRIEN ALORS QUE LA COTE D’IVOIRE N’EXISTAIT PAS OU QUE L’ON PRODUISE UN PASSEPORT NEUF DE SON PERE QUI ETAIT SOUS ADMINISTRATION COLONIALE OU QU’ON BATISSE SA FORTUNE A PARTIR D’UN PILLAGE ORGANISE PENDANT LE TEMPS DE MALADIE D’HOUPHOUET AVEC LA COMPLICITE DE NOUVIAN DOMINIQUE FOLOROUX L’EPOUSE DE CIRCONSTANCE ET J’EN PASSE ON NE PEUX 'ETRE SOLUTION QUE POUR LES FRAUDEURS ET DES PERSONNES A LA MORALITE DOUTEUSE.
DITES MOI COMBIEN DE MINISTRES GBAGBO AVAIT DEPUIS 2003 APRES MARCOUSSIS HAUT LIEU DE LA FRANC MACONNERIE ET DES RACCOURCIS POLITIQUES. QUI A CASSE LA BCEAO QUI A EVENTRE DES FEMMES ET TUE SANS RAISON ETC .QUELS EXEMPLES ONT DONNE LES MINISTRE RHDP ET LES MAIRE RDR A ADJAME ET ABOBO ETC. SOYONS SERIEUX NE PRENEZ PAS LES IVOIRIENS POUR DES IGNARES.


QUEL BILAN FAITES-VOUS DE LA REBELLION. QUEL GAIN POUR LA CI SI CE N’EST LA PAUVRETE LA DESOLATION ET UN RETARD D’AU MOINS 20 ANS QUELS GACHIS ?


QUE SERAIT DEVENUE LA CI SANS LA REBELLION ? AVEC L’AMU, L’AJUSTEMENT ET L’AUGMENTATION DE SALAIRE EN JANVIER 2003, LA DOTATION DES DEPARTEMENTS EN SUBVENTION D’AU MOINS 3 MILLIARDS CINQ CENT S MILLIONS CHAQUE ANNEE SANS OUBLIER L’ECOLE GRATUITE AVEC LES MOYENS CONSEQUENTS ETC


LE TEMPS VIENDRA OU ADO REPONDRA DU SANG VERSE ET DE SON ORGUEIL OUTRANCIER.


MERCI

Écrit par : BOUAN | 11/12/2010

ADO N'EST PAS FRANC MACON C'EST UN SIMPLE MUSULMAN NéE POUR SAUVER LA COTE D'IVOIRE QUI EST DEPUIS LA MORT DE FéLIX HOUPHOUËT BOIGNY UN VéRITABLE DéSASTRE . LES GENS QUI DISENT QUE SES PARENTS SONT NéES AU BURKINA FASO : QUI ETAIT LA LORS DE LA NAISSANCE DE SES PARENTS ? PERSONNE D'eENTRE VOUS ALORS VOUS INJURES PAR JALOUSIE , PAR HAINE DES DJOULAS GARDEZ LES . ADO EST LA POUR NOUS SAUVER ILS N'EST PAS FRANC-MACON , CA N'EST RIEN QUE DES ON-DIT PARCE QUE PERSONN NE L'AS RIEN VU FAIRE DE MAL ! ALORS ARRETER DE GATER LE NOMS DES GENS SUR LES SITES , LES MEDIAS SUR TOUTES LES SOURCE D'INFORMATION. LAURENT GBAGBO A PASSER 10 ANS AU POUVOIR , AUJOURD'HUI PAR SA FAUTE LA COTE D'IVOIRE EST EN CRISE . LAURENT GBAGBO A FAILLI MOURIR DEUX FOIS , IL Y AECHAPPER . LAURENT GBAGBO C'EST MONBOUTOU N°2 C'EST SIMPLE . ADO A LE SOUTIEN DE LA COMMUNAUTé INTERNATIONALE CAR IL EST LE LéGITIME LE SEUL ET L'UNIQUE ACTUEL PRéSIDENT EN COTE D'IVOIRE . JE VOUS RAPELLE D'AILLEURS QUE ADO éTAIT ADJOINTT DU DIRECTEUR DE LA BANQUE MONDIALE MAIS FéLIX HOUPHOUET BOIGNY EST VENU VOIR SES PARENTS POUR QU'IL VIENNE EN AIDE A CE PAYS . IL éTAIT TRANQILLEMENT DANS SA BANQUE MIEUX PAYé QUE BILL CLINTON . ALORS LAISSEZ ALASSANE TRANQUILLE HOMME DE 68 ANS IL DOIT TOUT SUBIR

Écrit par : ANONYMAT TOTAL | 25/12/2010

vous savez,la maniere dont gbagbo a géré la crise depuis le debut en suivant à la lettre les caprices de la rebellion et l'obscure communauté internationale à travers ses mystiques organisations que sont l'onu,fmi,banque mondiale et autres,nous laissait croire que gbagbo etait soit naif soit complice de cette malicieuse et obscure communauté internatonale.mais comment peut on comprendre qu'un histoirien chercheur comme gbagbo,peut il ne pas etre au fait de la duplicité de ces organisations obscures que sont l'onu,fmi,banque mondiale,etc.pour se laisser avoir par elles? quelqu'un qui se dit panafricaniste devrait savoir que ces organistions et leurs agissements sont des formes modernes d'esclavage,de colonisation,d'exploitation des peuples du tiers monde,et méner la combat de sorte à ne pas trop exposer ses partisants.mais avec l'acharnement du monde face à sa recente election,j'ose croire qu'il n'est pas leur complice.
mais quant à ceux qui sont du coté de ceux que soutiennent ces organisations obscures ressaisissez vous et ne participez pas ainsi au non d'une soit disante justice ou democratie, à leurs crimes.tous ce que vous pensez de positif d'eux,est ce qu'ils ont voulu vous faire penser à leurs medias et leurs livres d'histoires;voila pourquoi dans cette crise ivoirienne,ce sont surtout les intellectuels qui se font avoir dans leurs prises de positions.alors ressaisissez vous et priez serieusememt pour la cote d'ivoire qui vraiment en danger et de par elle toute la sous region.

Écrit par : tah | 30/12/2010

vous savez,la maniere dont gbagbo a géré la crise depuis le debut en suivant à la lettre les caprices de la rebellion et l'obscure communauté internationale à travers ses mystiques organisations que sont l'onu,fmi,banque mondiale et autres,nous laissait croire que gbagbo etait soit naif soit complice de cette malicieuse et obscure communauté internatonale.mais comment peut on comprendre qu'un histoirien chercheur comme gbagbo,peut il ne pas etre au fait de la duplicité de ces organisations obscures que sont l'onu,fmi,banque mondiale,etc.pour se laisser avoir par elles? quelqu'un qui se dit panafricaniste devrait savoir que ces organistions et leurs agissements sont des formes modernes d'esclavage,de colonisation,d'exploitation des peuples du tiers monde,et méner la combat de sorte à ne pas trop exposer ses partisants.mais avec l'acharnement du monde face à sa recente election,j'ose croire qu'il n'est pas leur complice.
mais quant à ceux qui sont du coté de ceux que soutiennent ces organisations obscures ressaisissez vous et ne participez pas ainsi au non d'une soit disante justice ou democratie, à leurs crimes.tous ce que vous pensez de positif d'eux,est ce qu'ils ont voulu vous faire penser à leurs medias et leurs livres d'histoires;voila pourquoi dans cette crise ivoirienne,ce sont surtout les intellectuels qui se font avoir dans leurs prises de positions.
alors ressaisissez vous et priez serieusememt pour la cote d'ivoire qui est vraiment en danger et de par elle toute la sous region.

Écrit par : tah | 30/12/2010

apres tout ceux sont passe,c'est maintenant que COTE D'IVOIR vient trouve son vraie maitre. ADO c'est un homme par la quelle les ivoiriens pourraient bien s'evoluer, un homme de travail et de confiance. fellicitation ADO.

Écrit par : ali djibrine | 24/04/2011

Les commentaires sont fermés.