topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

06/10/2008

La blogosphère afro peut-elle aller plus loin ?

Vraiment désolé, mes chers villageois, de mon manque de régularité. Des petits ennuis de santé récurrents...
Pour une petite remise en jambes, j'aimerais bien qu'on débatte d'une question qui me taraude l'esprit depuis un certain temps : celle du devenir de la blogosphère afro-orientée.
Quel bilan peut-on tirer de l'éveil des blogs afro ? Qu'ont-ils apporté à la "conversation globale" ? Quelles initiatives pouvons-nous prendre pour aller plus loin, renforcer l'impact des blogs, les faire mieux entendre ? Comment les monétiser, pour permettre aux blogueurs les plus engagés de gagner de l'argent grâce à leur production, mais aussi de se déplacer, de prendre le temps de travailler en profondeur sur certaines thématiques ?
J'avoue que j'ai souvent l'impression que les blogs africains demeurent à la lisière des différents débats, qu'ils demeurent une affaire exclusive des jeunes appartenant aux classes moyennes ou aisées et de la diaspora éduquée.
J'ai bien peur que le blogueur africain, aspiré par le quotidien, s'essouffle progressivement, notamment parce que bloguer lui prend beaucoup de temps et ne lui rapporte rien, y compris en termes de "rémunération symbolique" et de visibilité de ses idées.
Suis-je trop catastrophiste ? Trop pessimiste ? Trop journaliste dans l'âme ?

Commentaires

Salut frère !

Prompte rétablissement!

Je pense que tu as raison. La réflection mérite d'être menée.

A bientôt !

Écrit par : Simplice Agnimo | 06/10/2008

Les internautes africains n'ont pas encore la culture du web. En occident le blog est devenu le premier recours pour des infos fraiches et les analyses pointues autour de sujets d'actualités. alors que nous continuons toujours de nous référer aux sites web en afrique. Les bloggueurs qualifiés et pointus, il y en a en afrique. mais ce sont les lecteurs qui manquent. car quoiqu'on dise ce qui fait la force du blog et du web 2.0 en général c'est l"intéractivité entre l'auteur du blog et ses lecteurs. On se rend compte que bien souvent le bloggueur africain est le seul à profiter du contenu de ses blogs. ce qui est dommage.

Et puis il faut avoir à l'esprit que pour faire du blog un Buzz , il y a deux combats à mener. Le premier est celui d'inciter un plus grand nombre à la culture du web et une fois que c'est fait, le second combat est de favoriser le blogging au profit des sites web classiques.
Personnellement, je ne crois pas que le bloggueur personnel puisse tirer profit de son blog en afrique. Seuls les blog professionels pourront donner de la valeur au blogging en afrique et faire prendre conscience à tous de son efficacité et sa puissance.
Quant aux bloggueur africains que je saluent déjà , ne baissons pas les bras. C'est encore possible. Même si on reçoit 1 commentaire sur chaque billet ça prouve qu'il y a au moins quelqu'un à qui notre article a profité.

Écrit par : cartunelo | 06/10/2008

Je te souhaite un prompt rétablissement et une vigoureuse santé.

Pour ce qui est du blog africain, il faut dire qu'il est desservi par la fracture numérique. Il y a toute une culture du web à forger et tout le reste ne fera que suivre, y compris le blog. Il faut pour cela tabler sur le moyen, le court et le long terme.

Moi, je suis très optimiste;malgré tous les freins, le processus est en marche...et prend le temps que lui imposent les réalités du terrain africain; il faut être patient. Je ne crois pas qu'en occident, la vulgarisation de l'internet soit une génération spontanée; ils y ont travaillé avec à la clé des objectifs précis.

Nous devons en faire de même, mais avec une dose d'imagination; nous ne sommes pas obligés d'avoir une blogosphère africaine en tout point commun à celle de l'occident. A nous de sortir des sentiers battus pour faire prévaloir notre spécificité au besoin. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai applaudi l'idée du blog-camp que tu as suggéré.

La question des intérêts: il est vrai que si le blogging doit se limiter à un exercice de style de gens qui , au final, n'en retirent pas d'intérêt particulier, beaucoup à la longue déserteront les espaces d'échange.Cette question a donc toute son importance; mais là encore, c'est l'imagination, le dynamisme des bloggueurs principaux qui alimentera les intérêts.

Le monde entier est un chantier et il y a toujours plusieurs moyens; il faut les trouver.

Écrit par : HARRIS | 07/10/2008

Frère prends soin de toi et surtout fais attention car la saison actuelle trompe bcp, mélange de chaud, froid, pluie....à bientôt

Écrit par : hilaire kouakou | 07/10/2008

La blogosphère afro peut-elle aller plus loin ?POURQUOI PAS!
Même si nous n'avons pas encore "les moyens de notre politique" pour l'heure assurons " la politique de nos moyens"c'est à dire continuons à bloguer même si cela ne nous rapporte rien comme pécule surtout que l'intérêt premier est d'échanger.le recourt à l'argent dans ce cas-ci devrait être en dernier ressort pour ceux qui ont la chance déjà d'être connecter ou de se connecter plus souvent.Pour les moins nantis, il faudra accélérer (et Dieu connait) les moyens à poursuivre afin qu'une large population ait accès à internet.
la vulgarisation du net suivra le même cheminement qu'a connu la téléphonie mobile sauf que là le monde accélère avec les NTIC et nos états devront être acteurs dans le processus de recouvrement et non spectateurs et attendre que ceux qui détiennent les rouages se décident enfin! que nos économies nous défendent.et ça passe aussi par cela.
merci théo au passage pour la création de ce espace ivoire-blog.c'est aussi un signal d'appel!merci à tous les blogueurs!

A bientôt

Écrit par : mohamed billy | 07/10/2008

Théo soignes toi mon frere. Je te repondrai par billet interposé.

Écrit par : Etum | 07/10/2008

En attendant le billet de Etum je voudrais faire des observations interdépendantes. D'abord la question de l'accès à Internet en Afrique. C'est encore un luxe. Ensuite, le peu de personnes qui y accèdent sont un pressées, et ont des champs d'intérêts réduits aux choses tels que musiques, chat, sites pornographiques et téléchargement divers; pas le temps de blogger, encore moins de lire les "élucubrations" des autres bloggers.

Il se trouve en plus que les blogger afro-orientés abordent les thèmes qui les concernent (ce qu'il y a de plus normal). Par conséquent les sujets qui attirent la majorités des internautes (anglosaxons par ailleurs) se trouvent ailleurs, sur la blogosphère occidentale.

A tout ceci s'ajoutent des blocages tels que la culture de la lecture en Afrique, et la prise en compte des opinions des autres sans jugements de valeurs.

Ce n'est aps exhaustif, mais forcément qu'on y reviendra. Le temps pour toi de bien prendre soin de ta santé, et la famille. @ +

Écrit par : TAMBA | 07/10/2008

Merci à tous pour ces messages... je fais tout pour ne pas trop tirer sur la corde...
Je rebondis sur le commentaire de Tamba... pourquoi les chats et les sites coquins et pas les blogs ? Peut-être nos contenus ne sont pas assez attrayants ou assez reliés entre eux ? Ou bien ?

Écrit par : Théo | 07/10/2008

Il est vrai que le quotidien empiète sur la passion du Blogueur mais sachons rebondir à point et efficacement.
Prompt rétablissement au grand frère Théo .

Écrit par : Krathos | 07/10/2008

Les internautes africains dans leur grande majorité utilisent l'internet comme moyen d'accès à l'occident. La petite soeur qui cherche un bienfaiteur qui pourra l'épouser et par ricochet la sortir du merdier africain. Tu comprends aisement que le temps n'est pas au travail "intellectuel". En plus les coûts d'accès commande efficience et efficacité.

Ce n'est pas tant le contenu qui fait défaut, mais les priorités. En quoi discuter du blog africain m'aiderait à rejoindre Paris? Voici le problème.

Il faut se resoudre a cibler les Africains expatriés.

Écrit par : Alain | 07/10/2008

Hello all,

Je suis plutôt d'accord avec Alain, même si je trouve sa conclusion un peu défaitiste. Je pense qu'au delà de la difficulté d'accès à Internet, c'est le fait que les contenus ne soient pas "Africa oriented" qui causent son désintéressement (la preuve quand il s'agit de trouver un "blanc", ça intéresse...). Quand Internet aura répondu à nos besoins primaires (nous faciliter la vie de tous les jours), peut-être commencerons nous à penser à nous "élever" (utiliser internet pour exposer nos idées).

Écrit par : Axel | 07/10/2008

Toujours sur la lignée d'Alain et de Tamba , n'oublions pas qu'il y a aussi des personnes toujours connectées qui ne sont pas prêtes à déposer une ligne sur une page.que ce soit blog, ou autre.Bref! allons y comprendre ce qui peut les empêcher à ces personnes de dire leurs idées ou simplement d'apprécier ou non celles des autres.en cela Tamba fait bien d'énoncer le désintérêt de la lecture pour certains et un repli pour d'autres qui considèrent à juste titre le blog comme une activité de distraction donc pas besoins d'intervenir.Un peu comme la fausse l'idée de ceux qui pense encore et toujours et malheureusement ,que faire de la lecture est une perte de temps.il y a encore de la fumée en l'air , mais je suis optimiste là dessus.ce que je souhaite pour tous en tout cas.que la communauté s'agrandisse par tout moyen.big up !c'était tout pour moi

Écrit par : mohamed billy | 07/10/2008

Salut Théo, j'espère tu va mieux. Fini le voyage avec succès. On aura l'occasion d'en reparler.

Je penses qu'on devrait passer a l'étape des propositions. J'en ai 2 très sérieuses. Bien sur je pourrais les présenter maintenant mais pas d'intérêt si personne n'est d'accord pour en discuter qu'est ce que vous en pensez??

Je pense que chacun de nous devrait réfléchir a une proposition et l'exposer aux autres. Théo tu devrais commencer a donner le peee :-))) de coup d'envoie.

En tout cas j'ai la mienne déjà :-)

Écrit par : metu | 07/10/2008

Metu, en avant pour les propositions...

Écrit par : Théo | 07/10/2008

 lire les uns et les autres, je comprends pourquoi les Ivoiriens font peu de cas des blogs : le parc informatique et donc d'Internet est peu réduit (fracture informatique, dit Harris) ; ils ont d'autres préocupations que la lecture et les débats d'idées. Non seulement ils ne créent pas de blogs mais en plus il ne les fréquentes pas. Cependant, il me semble que les ivoiriens s'intéresseraient à des blogs INFOS qui s'éloigneraient un peu des discours habituels. J'ai constaté qu'un des villageois qui semble avoir opté pour ce type de blogs est très visité même si ses lecteurs laissent peu de commentaires. Pourquoi ? N'ont-ils pas envie de s'impliquer ? Oui, il me semble que les gens hésitent à simpliquer. Cela demande du temps et des sacrifices.
J'ai bien peur aussi que les religions prennent trop de place dans le quotidien des Ivoiriens. Une telle situation ne favorise pas l'évasion par la lecture. Je suis persuadé qu'au-delà de la religion, ce sont les sites coquins et les téléchargements de toutes sortes qui les occupent, comme le signale si adroitement quelqu'un.
Le blogueur doit se comporter comme un écrivain : trouver sa voie et vivre sa passion tout en la partageant avec les internautes (livres, info, voyages ...). Il faut éviter de se croire un quelconque messager, un guide...

Écrit par : St-Ralph | 08/10/2008

Salut St-Ralph,

je te reprend:"Il faut éviter de se croire un quelconque messager, un guide..."parole vraie!seulement voilà, je crois que c'est une affirmation qui à son revers.De façon impersonnelle, on est parfois investit ne serait ce que par ce qu'on fait, et par le simple fait d'émettre des idées, il y a une sorte de transmission qui s'installe pour celui qui veut bien en tirer profit.En revanche, ce que tu dis prend pleinement son sens quand l'émetteur pense uniquement pouvoir inspirer les autres sans rien attendre à son tour si ce n'est pour se voir gratifier.Dans ce cas-ci ,c'est un sens unique et là, la casquette du "guide "peut lui être reprocher,sans quoi il est difficile de repérer. Et je finirai sur tes propos où "Le blogueur doit se comporter comme un écrivain : trouver sa voie et vivre sa passion tout en la partageant avec les internautes (livres, info, voyages ...)".
A bientôt St-ralph, pour une prochaine visite chez toi.

Écrit par : mohamed billy | 08/10/2008

Je suis toujours un peu mal à l'aise lorsqu'on utilise le prétexte du manque de moyens pour justifier ce qui va mal chez nous. Je pars toujours du principe que si on propose quelque chose de vraiment intéressant sur Internet à n'importe quel africain, il trouvera le moyen d'aller sur Internet. Je préfère donc, en accord avec Theo et Tamba, poser la question du contenu des blogs, en insistant pas seulement sur sa qualité, mais aussi sur son organisation.

Écrit par : Ti Aya | 09/10/2008

Oui il faut monetiser les bloggs en mettant des publicité comme sur les sites

Écrit par : Akwa Bahi | 12/10/2008

Salut Théo, j'espere que depuis ma derniere note tu vas mieux.

Juste une proposition des plus simples pour faire avancer les choses. On a tous la plupart des gens qui se connectent ici au moins un travail, ce qu'on souhaite c'est de donner une dimension national et continentale au monde du blog.

Aujourd'hui on a l'exemple de certains site internet qui sont nés pendant la crise et qui sont fermés maintenant une fois la crise terminée (Enfin...). Leur contenu ne venait que des journeaux ou de quelques journaliste...excellente idée a mon avis, mais depuis plus rien...

Le plus simple c'est de proposer, nous avons les moyens de faire un site internet sur lequel on peut publier des note de blogeurs, bien sur apres correction et accord de l'interessé moyennant de l'argent ou autre chose qui va pousser de lui meme faire la publicité du site pour que les gens viennent visiter le site.

En faisant cela, on responsabilise ceux qui ecrivent sur les blogs, parce qu'ils ont des chance de voir leur "essaie" finir sur un site public. La frequentation des blog est ainsi, accru et le site peut se nourir de la publicité.

Les personnes qui sont publiées font leur publicité pour que les amis les contacts, l'entourage puissent venir sur le site.

Aujourd'hui on a Abidjan.net qui prends le contenu des journeaux pour faire de l'argent, nous on ne publit pas l'ecrit des journaux, souvent partisants, mais un vrai contenu, celui des lecteurs et la on fait de la publicité sur ce site et forcement les gens peuvent etre interessé.

Payer le publié? on peut definir un tarif basic, je serais pret a donner 2 000 par article de qualité (pas des pages, apres tout cela vient d'un blog) ... mais surtout pas oublié le coté Blog de l'historie. Le publié doit passer par le blog avant d'etre publié et doit etre assez assidu....facile a mettre en place...qu'est ce que vous en pensez, j'ai d'autres idées, plein meme mais celui la me parait le plus complet...
Je sais je suis un reveur....certains diront mais bon je propose....ou bien :-))))

Écrit par : metu | 13/10/2008

Salut, Metu, et merci...

Ton idée est bonne. Elle rejoint et complète certaines de mes réflexions. On en reparlera.

Écrit par : Théo | 13/10/2008

si ça peut faire de l'argent metu, pourquoi pas? salut

Écrit par : mohamed billy | 13/10/2008

Merci Théophile pour avoir mis ce thème sur le tapis. J´étais curieuse de voir la structure des bogs et aimerais moi-meme avoir le mien.
merci de donner un peu de ton temps, de meme que tous les contributeurs ici

Écrit par : flo | 15/05/2009

@Flo,
pour faire quoi?

Écrit par : Etum | 17/05/2009

Les commentaires sont fermés.