topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

17/09/2008

Blogs : de l'or ou de la boue dans les commentaires ?

Un post sur le site de l'Atelier des médias qui vient à point nommé. A lire ici.

23:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

je constate que c'est un phénomène général. N'est ce pas le signe du printemps des blogs? je maintiens que forcement une autorégulation va se faire. En attendant, pourquoi ne pas mettre en place un code"parental" , c'est à dire un logiciel dans lequel l'utilisation de certains mots injurieux bloquerait automatiquement la parution du message?

L'autre possibilité serait de mettre fin à l'anonymat des blogueurs, un peu comme dans le site en question où les commentaires sont accompagnés de la photo de l'auteur. les gens seraient peut être plus responsables de leurs propos mais avec nos états peu enclins au droit, ce serait une sorte de censure.

J'espère de tout coeur que tu n'envisages pas de faire comme versac, c'est à dire fermer les commentaires sur ton site!

N'oubli pas que le fait de ne pas faire de contrôle à priori sur les commentaires émis sur ton blog n'engage pas ta reponsabilité en cas de dérapage (au moins en france) ce qui n'est pas le cas dans le cas contraire.

courage théo, on est ensemble....

Écrit par : marianne | 18/09/2008

Pour ma part, les blogs ne devraient pas avoir une section commentaire. Tu opines sur des sujets qui t'interessent. Il ne s'agit pas de debattre sur le bien fonde de tes idees. Celui qui voudrait "en decoudre" se cree un blog et propose ses reponses.

Les forums existent pour des echanges!

Écrit par : Alain | 18/09/2008

En fait le probleme est de savoir ou se trouve la ligne blanche. Certains ne le la voit pas souvent. En meme temps ca permet d'évoluer de grandir en tout cas moi je suis toujours pret à la critique (negative ou constructive) c'est la vie.

Écrit par : Etum | 18/09/2008

Je salue avec beaucoup d'enthousiasme, la publication faite en hommage à UM NYOBE, le "Mpodol" ou porte parole en langue Bassa'a, une langue du Cameroun.
Cependant, je ne pouvais ne pas souligner la confusion qui a ét faite concernant le prénom d'un autre marthyr Félix MOUMIE et celui du Mpodol.
En effet, il s'agit pour la petite histoire non pas de Félix UM NYOBE, mais plutôt de RUBEN UM NYOBE.
Cette erreur est à mon sens, l'une des graves conséquences de la politique de l'oubli, volonté des autorités coloniales et colonialistes. Aussi, en interdisant l'apprentissage de l'histoire authentique du cameroun, et de l'Afrique en général,une bonne franche de la population est restée ignorante des réalités politiques de cette partie du MONDE .
Je ne perds cependant pas espoir, car,il arrivera le moment des réparations et ce qui fut banni hier sera peut demain rehabilité. Grâce à cela que cesseront des erreurs sur des faits historiques,,,peut -être faudra-t-il que la socièté civile s'approprie cela .............
Ne dit-on pas qu'on ne peut tromper qu'une partie le peuple qu'une partie du temps et tout le peuple tout le temps?
Peuples africains reveillez-vous et faites entendre votre son de cloche sans rancure ni revanche,,,mais demandez à vos bourreaux la réparation, c'est grâce à elle que l'altérité trouvera son expression.....Nous dont les ancêtres ont payés de leur sang notre dignité,,,méritons leur mémoire

Écrit par : BILLONG | 21/09/2008

Je salue avec beaucoup d'enthousiasme, la publication faite en hommage à UM NYOBE, le "Mpodol" ou porte parole en langue Bassa'a, une langue du Cameroun.
Cependant, je ne pouvais ne pas souligner la confusion qui a ét faite concernant le prénom d'un autre marthyr Félix MOUMIE et celui du Mpodol.
En effet, il s'agit pour la petite histoire non pas de Félix UM NYOBE, mais plutôt de RUBEN UM NYOBE.
Cette erreur est à mon sens, l'une des graves conséquences de la politique de l'oubli, volonté des autorités coloniales et colonialistes. Aussi, en interdisant l'apprentissage de l'histoire authentique du cameroun, et de l'Afrique en général,une bonne franche de la population est restée ignorante des réalités politiques de cette partie du MONDE .
Je ne perds cependant pas espoir, car,il arrivera le moment des réparations et ce qui fut banni hier sera peut -être demain rehabilité. Grâce à cela,cesseront des erreurs sur des faits historiques,,,peut -être faudra-t-il que la socièté civile s'approprie cela .............
Ne dit-on pas qu'on ne peut tromper qu'une partie le peuple qu'une partie du temps et tout le peuple tout le temps?
Peuples africains reveillez-vous et faites entendre votre son de cloche sans rancure ni revanche,,,mais demandez à vos bourreaux la réparation, c'est grâce à elle que l'altérité trouvera son expression.....Nous dont les ancêtres ont payés de leur sang notre dignité,,,méritons leur mémoire

Écrit par : BILLONG | 21/09/2008

Une vraie grosse erreur d'inattention, effectivement liée au téléscopage dans mon subconscient de Um et de Moumié, dont j'ai aussi beaucoup parlé. Mais c'est plus une faute d'inattention, puisque j'ai un peu étudié cette période personnellement, lu Ecrits sous maquis et un certain nombre d'ouvrages...

Écrit par : Théo | 21/09/2008

offrent une excellente féliciter boutique hip hop salutations

Écrit par : martha | 03/02/2009

Les commentaires sont fermés.