topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

01/09/2008

Des télés panafricaines, pour dire quoi ?

aljazeera1.jpgCertains parmi vous, lecteurs de ce blog, m'ont reproché après mon dernier post de me contenter de sonder d'éventuels conflits de leadership derrière l'annonce de l'ambitieux projet "Africa 24" et d'escamoter une problématique plus centrale : l'enjeu, pour l'Afrique, de disposer de ses propres instruments de communication, qui lui permettront d'avoir sa propre voix dans le concert de la mondialisation médiatique.
Les expériences des "Al-Jazeera", "Al-Arabiya", "CNN", "France 24" ou "Telesur" défient l'Afrique et lui montrent le chemin à suivre. Elle le fait déjà, de manière balbutiante - c'est une évidence.
Je vous propose de débattre sur ce que vous attendez d'une chaîne de télévision panafricaine et ce que vous pensez de ce qui existe aujourd'hui. Personnellement, j'attends une chaîne de télévision qui essaie de couvrir l'actualité d'un maximum de pays africains et diffuse des débats politiques et sociétaux élevant le niveau général de la population et la culture citoyenne. Et vous ?

Commentaires

Theo,
Ce que j'aimerais vraiment c'est d'une télé indépendante, innovante, proche des gens et accessible à tout le monde. Sinon etant moi meme sur un projet de WebTV, je vais suivre de pres les débats et avis

Écrit par : Etum | 02/09/2008

Etum,

Je note le mot indépendante. Peut-on être à 100% indépendant des pouvoirs lorsqu'on fait de la télé, média lourd, industriel et vorace en pub, voire en pub institutionnelle dans nos pays où les annonceurs privés de poids sont très peu nombreux ?

Écrit par : Théo | 02/09/2008

Théo,
Oui on peut faire une télévision indépendante. Le vrai probleme est que tout le monde fait presque la meme chose avec plus ou moins de reussite (journal, sports, talkwhow et musique). Pour assurer son indépendance il faut:
- un nouveau modele d'affaires
- un outil de mesure d'audience
- un bon contenu

Mais je suis bien conscient que l'on n'est jamais indépendant mais au moins essayons d'etre impatial

Écrit par : Etum | 02/09/2008

L'indépendance d'une télé à vocation africaine se mesurera à son mode de financement ? Faire appel aux financements des états c'est se plier à leur bon vouloir. Faire appel à des groupes financiers, c'est s'exposer à des relations fluctuantes selon les implications dans telle ou telle société bien vue dans tel ou tel pays.
Un projet aussi ambitieux a besoin de gros moyens financiers. D'où viendront-ils ?
D'autre part, quelle sera la vocation réelle d'une telle télévision ? Permettre à tous les peuples africains de disposer des informations relevant des événements de chacun des pays ? Objectif sans grand intérêt ? On se lasse très vite d'une telle télé. Si elle veut se montrer plus ambitieuse, il faudra des reportages sérieux. Comment seront payés les reporters ? On voit bien que les télévisions des états africains sont incapables de se payer leurs propres reporters pour aller aux sources des informations ; avec quels moyens une télévision interafricaine pourra-t-elle s'offrir les journalistes qui accompliront ces tâches ?
Malgré tout, l'intention reste louable. Moi qui prône la nécessité pour les africains de s'approprier les outils de formation (en commençant par les contenus culturels), je ne peut qu'encourager la prise en main des outils d'information. Mais je me pose cette dernière question : cettte télévision africaine sera-t-elle plus libre si les financiers étaient européens ou africains ?

Écrit par : St-Ralph | 02/09/2008

je donne mon avis en tant que virtuel télespectateur.

J'aimerais une tele qui relate l'afrique telle quelle est: pauvre et riche. une télé qui soit la voix de l'afrique. je parle de l'afrique noire. Une télé qui soit partout en afrique ou ça bouge (en bien comme en mal)
on a de grand évènements dans tous les domaines mais qui sont confis tels que le masa (canne à l'africaine), la can, la couverture des élections dans tous les pays (que se passe t il réellement au zimbabwé), l'actualité politique (affranchie des obstacles locaux) dans nos pays, les projets novateurs en afrique, la sensibilisation sur les grandes pandemies africaines, des emissions d'investigation, la parole aux africains qui comptent en afrique dans tous les domaines, à ceux de la diaspora, les grands débats, les questions écologiques, sociales, culturelles, faire parler oppositions et pouvoir, bref l'utopie.

Les hommes pour gerer cette télé je pense que le continent en foisonne.

Les défis:
Le statut (quels actionnaires? quels statut pour les journalistes dans cette afrique parfois de traque au journaliste?) et sa conséquence le financement, car il faudra compter avec le financement: épouser les pouvoirs d'argent ou les pouvoirs politiques. autrement dit dépendre de l'audimat ou de la propagande étatique. Notons en passant que la plupart des états ne payent pas leurs cotisations dans les projets communs!

Au vu des disparités linguistiques télé multilingue ou choix d'une langue et sur quels critères? quid des langues nationales.

remarquons en passant que toutes les grandes télés du monde vivent sur l'audimat!

Écrit par : marianne | 02/09/2008

Marianne,
J'aime bien ta vision sur les contenus, c'est presque ce que nous voulons faire avec afriplay.tv.

Il ne faut pas penser que le financement d'une télé panafricaine devrait exclusivement venir de structures étatiques ou de grands groupes privés qui dictent leur ligne éditoriale. Il est possible de faire de la bonne télé avec peu de moyen pour cela il faut du contenu et du bon contenu. Le contenu attire les téléspectateurs et ces derniers attirent les annonceurs.

A Afriplay.tv nous n'avons pas beaucoup de moyens mais nous esperons vous offrir une télé de qualité parce que le prix du matériel a baissé, nous avons des fonds propres pour démarrer et nous esperons que le modele économique que nous allons mettre en place marchera

Écrit par : Etum | 02/09/2008

Chaque fois qu'un africain fait quelque chose de novateur, c'est un pas de géant pour l'afrique qui est posé! en toute chose il faut un début, aussi tous mes encouragements.

"i have a dream": régarder en direct sur afriplay.tv un tournoi de lutte (sport national) au sénégal comme je regarderais us open sur canal plus!

N'oublions pas cette phrase: rien de grand ne se fait sans passion....

Si la generation actuelle pense comme quoi, une télévision impertinente, sans tabou, sans gueule de bois et ne cherchant que la verité (ya évidemment un prix à payer parfois), audacieuse, n'a effectivement pas besoin de grand moyen pour attirer de l'audimat

Écrit par : marianne | 03/09/2008

Voila qui est dit

Écrit par : Etum | 03/09/2008

Bonjour,

En ce qui me concerne, je ne suis pas partant pour un chaîne panafricaine avec tous les pays. Je pense plutôt pour des télévisions régionale comme la chaîne de télévision de la CEDEAO. C'est ce genre de télévisions qu'il faut promouvoir mais je reste sceptique car on a vu que nos états n'ont pu entretenir les grandes écoles régionales (ESIE à Bingerville, Académie de la mer à Niangon etc...) par manque de payement des apports des différents états.

Écrit par : Emile | 04/09/2008

ESIE de Bingerville a fermé?

Écrit par : Etum | 04/09/2008

Les commentaires sont fermés.