topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

14/06/2008

Côte d'Ivoire : la réaction de Global Witness aux inculpations dans la filière cacao

Mise en examen dans le cacao de Côte d'Ivoire : des acteurs clés échappent à l’inculpation

5d5a15541dad23c6388ef87156afd381.jpg
L’inculpation par le Procureur de la République de la Côte d’Ivoire d’officiels haut placés dans le secteur du cacao pour détournements de fonds et escroquerie est une bonne nouvelle, mais laisse de côté des acteurs clés, a déclaré aujourd’hui Global Witness.

La Côte d’Ivoire est le plus gros producteur mondial de cacao et les revenus du cacao ont joué un rôle clé dans le financement du conflit ivoirien depuis 2002. Des officiels du gouvernement ont détourné des fonds des institutions nationales du cacao – des organismes qui collectent des redevances auprès des compagnies exportatrices de cacao - qui ont été ensuite utilisés pour acheter des armes. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a imposé un embargo sur les armes en Côte d’Ivoire en 2004.

Jeudi dernier, le Procureur de la République a annoncé que 23 employés d’institutions nationales du cacao, certains d’entre eux des officiels de haut niveau, ont été inculpés pour détournements de fonds et escroquerie à la suite d’une enquête. Aucun officiel de l’Autorité de Régulation du Café et Cacao (ARCC), la seule institution appartenant à 100% à l’Etat, n’a été inculpé.

“C’est un geste positif pour le secteur du cacao ivoirien qui a longtemps été caractérisé par l’opacité. Cependant, la crédibilité du processus réside dans sa capacité à demander des comptes aux plus hauts niveaux du gouvernement - c'est-à-dire aux ministres impliqués dans le détournement de fonds pour financer l’effort de guerre,” déclare Patrick Alley , directeur de Global Witness.

Global Witness demande au bureau du Procureur de divulguer plus d’informations quant à la nature des inculpations pour chaque individu et de s’assurer que les dossiers soient traités en toute transparence.

“Il est essentiel que les procès aient lieu rapidement, sans ingérence politique, et que ceux qui sont jugés coupables soient condamnés de manière à dissuader davantage la corruption,” déclare Patrick Alley.

Tout au long de l’année, Global Witness a fait campagne pour plus de transparence et de responsabilité dans le secteur du cacao de la part du gouvernement et des institutions de la filière cacao, ainsi que l’industrie du chocolat.

La semaine dernière, le gouvernement ivoirien a rendu public pour la première fois des données sur les revenus générés par les prélèvements sur le secteur cacao ainsi que sur leur utilisation. Global Witness demande que ces informations soient rendues publiques régulièrement.

Petite réaction personnelle : l'argent utilisé par le gouvernement pour financer l'effort de guerre peut-il être considéré comme ayant été détourné ? Si le gouvernement prélève officiellement des fonds issus de la principale richesse nationale pour se défendre face à une agression, fait-il mal ? Plus clairement, qu'aurait-il dû faire ? Global Witness, dont je respecte le travail pour la transparence, devrait éviter de braquer l'opinion ivoirienne en donnant l'impression de regretter que leur gouvernement se soit défendu en jouant sur le levier de sa principale richesse : le cacao.

Commentaires

Peut être que global evoque les "perdiems" et autres commisions non prévus dans aucune procedure de marché public touchés lors de ces achats d'armes ( connus des ivoiriens depuis toujours par la bouche des responsables de la filière!)

sinon c'est un peu comme si on reprochait à la france d'avoir utilisé tous les moyens financiers à sa disposition pour se defendrte contre l'invasion allemande!
De toutes les façons on voit bien que dans les zones où la force étatique n'a pas pu s'imposer les paysans ont soit désertés leurs plantations (vavoua) soit été abattus (l'ouest)!

Personnellement, je suis persuadée que même sans ce volet de "don à la nation", il ya de quoi mettre à l'ombre tout ce beau monde pour l'exemple!

au fait, et de l'autre côté chez notre ami zakaria, grand exportateur de cafe cacao?

J'ai hâte de voir le lien entre les scandales de la filière et la fameuse affaire kieffer!

avec la lutte contre le racket des forces de l'ordre hier, la poursuite des responsables de la filière café cacao aujourd'hui et demain la transparence des examens et concours publics (en commençant par mettre à l'ombre les enseignants vendeurs d'épreuve et autres opérateurs "hiboux") gbagbo oblige se adversaires politiques à reécrire leurs angles d'attaque electorales!

Écrit par : marianne | 14/06/2008

De quoi je me mêle?!
Personnellement, je n'accorde aucun crédit à aucune ONG, et supporte très mal qu'elles pululent en Afrique, où elles se mêlent de tout et de n'importe quoi. Au point, comme ici, de faire des recommandations de "bonne gouvernance" aux autorités (judiciaires) locales...

Non, mais...
Le crédo de Koudou est les meilleur : seuls les Africains sont les véritables experts de leurs problèmes et de la résolution de ces problèmes, dont beaucoup sont les effets des agissements de protagonistes étrangers...

La corruption a empiré dans cette filière à cause de la guerre de Chirac contre le régime de Gbagbo, ce que Global Machin n'a pas vu, ou n'a pas stigmatisé avec toute la force médiatique requise. Lorsque les autorités politiques légitimes de ce pays ont subi les pires calomnies médiatiques en Occident, il ne s'est trouvé aucune OGN d'envergure pour rétablir la vérité des faits. Au contraire, l'officine de Mainard (que je ne citerai pas pour ne pas lui faire de pub iméritée : RSF, ) a contribué à amplifier lesdites calomnies...

Par ailleurs, la nébuleuse des ONG est soupçonnée d'être une piscine à barbouzes occidentales, parfois déguisées en "journalistes" façon Kieffer, ou plus sûrement Benoît Scheuer : Dans son ouvrage "Paroles d'Honneur", Simone Gbagbo Ehivet rapporte les crapuleries d'une ONG factice créée pour la circonstance, dénommée "Prévention Génocide"...

Cette nébuleuse de petites gens sans intérêt devrait être tenue fermement à l'écart de nos affaires...

Écrit par : ogotemmêli | 15/06/2008

"La corruption a empiré dans cette filière à cause de la guerre de Chirac contre le régime de Gbagbo"

Ogo, ce n'est pas très juste comme propos !!!

Écrit par : Krathos | 15/06/2008

@krathos les propos de ogotemmêll sont assez juste même s'il est rempli de rage.

souviens toi du temps ou mami fétai la mère d'houphouet touchait 1% sur tout ce qui rentrait au pays.
qu'est ce qui à changé au pays depuis ??
rien ... les affairistes font des affaires et le peuple touche des miettes.

il ne faudrait pas que gbagbo suive le chemin de bongo.

je suis de son avis quand il dit que les ong sont des piscines à barbouzes.

je suis aussi d'une certaine facon aussi en accord avec cette phrase :
"seuls les Africains sont les véritables experts de leurs problèmes et de la résolution de ces problèmes"

pour que cela change il faudrait que toutes les ethnies soit représentés au gouvernement
ce qui n'est pas le cas en ce moment.

il faudrait aussi que les peaux gras payent des impots en CI et que le raquette cesse.

il ya tellement à faire au pays

+

Écrit par : aft | 17/06/2008

Citation:
«pour que cela change il faudrait que toutes les ethnies soit représentés au gouvernement
ce qui n'est pas le cas en ce moment.» fin de citation

L'ethnie des gens importe peu. Le plus important c'est leur compétence, c'est tout.
Faut abandonner les reflexes tribaux my brother, c'est pas avec ca qu'on construira l'Afrique!

Écrit par : Eddy | 19/06/2008

Klk chose me fait penser à LE PRINCE DE MACHIAVEL dans cette affaire, après l'arrestation des responsables de la filière café cacao. Je ne parle surtout pas du PR

Écrit par : koigny | 20/06/2008

Les commentaires sont fermés.