topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/06/2008

Gbagbo veut étendre "la Banque du Sud" latino-américaine aux pays africains

L'homme qui a émis cette idée est-il le Françafricain caricatural, le clone d'Omar Bongo que certains dépeignent avec force cris depuis la signature des Accords de Ouaga ?

Le président ivoirien, Laurent Gbagbo, a proposé de créer une taxe spécifique sur les exportations de matières premières des pays en développement afin de financer une "Banque du Sud" pour lutter contre la pauvreté. "Il faut que nous taxions les matières premières (...) par baril de pétrole ou par tonne de cacao (...) et créer une Banque du Sud", a-t-il déclaré sur Radio France Internationale. "C'est l'idée que Chavez a déjà eue, mais il l'a fait pour l'Amérique latine. Il faut qu'on l'étende à l'ensemble du Sud, une en Amérique latine, une en Afrique, et une en Asie du sud-est. Voilà l'idée", a-t-il expliqué, proposant que le siège soit installé en Côte d'Ivoire. La banque latino-américaine sera lancée cette année et dotée de sept milliards de dollars essentiellement apportés par le Brésil et le Venezuela.

Commentaires

Dites à Gbagbo que ça suffit comme cela les promesses. De toutes les façons depuis que ce Monsieur est en politique, depuis le temps ou il était encore dans l'opposition jusqu'en octobre 2000, ou lui et son parti le FPI sont parvenus au pouvoir ils ne savent que faire des promesses.

Si on veut recencer et consigner toutes les promesses que Gbagbo a faites aux ivoiriens dans un document, je pense que c'est d'une collection d'encyclopédie de promesses qu'il s'agira, tellement les promesses faites sont nombreuses et indénombrables.

Monsieur Gbagbo, est-ce respecter votre peuple et les ivoiriens que de leur tenir que des promesses, là ou on attend de vous que des actes concrets et palpables. Plutôt que du vent rien que du vent.

Le rôle des politiciens responsables n'est pas que de vendre du rêve et du vent; mais aussi et surtout joindre à leurs paroles et propos des actes concrêts pour être crédibles aux yeux de leurs populations.

Monsieur Gbagbo et le FPI ont laissé pourrir la Côte d'Ivoire, ici au propre comme au figuré. Abidjan et toutes les grandes villes de la Côte d'Ivoire sont dans un état de délabrement et d'insalubrité très avancés. Que dire de la corruption et de tous les autres maux qui minent la scté ivoirienne et dont on aon a tant parlé ces temps-ci sur ce Blog et dans l'actualité recente en Côte d'Ivoire; élection présidentielles obligent!

Monsieur Gbagbo, avant de construire vos banques dont vous parliez pour y blanchir l'argent de la corruption et de tous les differents traffics que vous connaissez bien; commencez d'abord par débarrasser Abidjan des ordures ménagères.

Oui! Monsieur le Président Gbagbo, commencer d'abord à rendre la Côte d'Ivoire propre, à commencer par Abidjan et toutes les grandes villes de l'interieur ou jonchent des montagnes d'ordures à ciel ouvert.

Après cette opération de salubrité publique qui consite à rendre toutes les villes de la Côte d'Ivoire propres, vous pourriez commenecer à vous attacquer au racket, à la corruption, et à construire les banques pour recycler l'argent volé aux ivoiriens.

Écrit par : Nzueba | 12/06/2008

C'est une excellente idée que développe le Président Gbagbo. Je me suis toujours demandé pourquoi les Chefs d'Etat africains ne réalisent pas un projet comme celui qu'initie actuellement le Président ivoirien (via une intégration dans le projet des Sud-américains).

En RCI et ailleurs en Afrique, les Chefs d'Etat doivent cesser d'être des voleurs qui se réservent le marché du riz comme le fît jadis Bédié,
ou des prébendiers qui vendent les biens de l'Etat qu'ils rachètent eux-mêmes comme Ouattara sut le faire en son temps.

Affaire de Banque du Sud là devrait intéresser tous ceux qui ont une vision pour l'Afrique et l'épanouissement des Hommes libres.

Écrit par : Alacoq | 12/06/2008

Je trouve très intéressante la proposition de Laurent Gbagbo. Quelle est ta source Théo ? Je souhaiterais lire l'article complet. Merci !

Écrit par : mariam | 12/06/2008

A N'zueba:
Merci pour ton long discours creux, vide de sens et non impartial. Déja par ton pseudo, tu t'es devoilé.
Vous auriez mieux fait de le laisser mener à terme son ambitieux programme de gouvernement au lieu de lui faire la guerre.

Écrit par : Claudus | 12/06/2008

Trop fort Théo, dans le rôle d'avocat de Gbagbo ! Il tait les choses pas trop glorieuses, et amplifie quelques propos tenus ça et là pour nous faire croire que Gbagbo n'est pas françafricain ! Mais il l'est, mon cher Théo. Même le journaliste qui l'a interrogé sur France 24 lui a lancé au visage : "vous êtes impatient de rencontrer Sarkozy, mais lui traine encore les pas" !!! Il n'est même pas imaginable qu'on dise à Chavez qu'il fait tout pour rencontrer Bush ; impossible également de tenir ce genre de propos à un Kagamé !!! Il est possible, mon cher Théo, en analysant tout les propos de Gbagbon que tu refuses d'analyser, de voir qu'il n'est pas très différent des Bongo et autres Idriss Deby ! Quelle est la différence entre un Deby qui s'assagit après avoir été "raté" par la France, et un Gbagbo qui aujourd'hui proclame son indéfectible attachement à la France après qu'elle l'ait également "raté" (et tués les enfants des gens) ? "Ce n'est pas sous moi que la Côte d'Ivoire romprera avec la France" dixit Gbagbo. Est-il normal que quelqu'un sur la residence de qui on a tiré, et qui a échappé à la mort s'exprime ainsi ? Hein, Monsieur l'avocat ?

Écrit par : Kocowoulou | 12/06/2008

C'ets une bonne idée... si elle est concrétisée.
Le pb de Gbago quelque part, c'est qu'il a comme bespoin de la reconnaissance de la Francçafic !

Écrit par : Nkossi | 12/06/2008

Je propose à tous les blogueurs de s'exprimer sur le fond des questions posées au lieu de vouloir tuer la poule aux oeufs d'or! arreter de vous en prendre personnellement à l'initiateur de ce blog (je me rend même compte que du fait de sa culture journalistique, il ne réagit jamais aux coups-de-pied des ânes)

Si les gens avaient la certitude que gbagbo était un "promessier" pourquoi ne lui ont ils pas laisser tranquilement se casser la figure avec son mandat au lieu de s'échiner à lui faire une guerre qu'ils ont lamentablement perdue! Oui on va en parler maintenant puisque les perdants se repandent dans les journaux françafricains: les rebelles ont échoué à déloger gbagbo! ja dirai même qu'ils l'ont renforcé politiquement en plus!

Aveuglée par leur haine originelle, ils ne se rendent pas compte que gbagbo est rentré dans la cour des grands! regardez les jours à venir et vous verrez pourquoi il est serein quant aux élections. Françafricain françafricain, vous pensez que les pays comme l'inde ou la chine ne savent pas reconnaitre un françafricain?

gbagbo continu c'est comme ça qu'on t'aime là même!

Écrit par : marianne | 12/06/2008

"Ce n'est pas sous moi que la Côte d'Ivoire romprera avec la France" dixit Gbagbo. Est-il normal que quelqu'un sur la residence de qui on a tiré, et qui a échappé à la mort s'exprime ainsi ? Hein, Monsieur l'avocat ?

Pourtant, le Woudi a tellement raison de le dire : ce n'est effectivement pas lui qui chassera définitivement les colons de la CIV. On peut déplorer qu'il ne soit pas l'homme de cette tâche, à condition de bien comprendre qu'il n'est pas exactement temps pour l'accomplir, mais plutôt pour en ouvrir réellement la possibilté. On en sort de 50 ans d'idolâtrie béate de la France pour rentrer immédiatement dans une rupture pleine et entière d'avec la Françafrique : jusqu'à présent tous les Ivoiriens (ou presque) rêvent de se terrer à Bâkô, même pour laver cadavre. Ce sera déjà ça si nous acquérons le goût pour nous même, notre propre patrie...

Il nous suffira donc amplement que Koudou empêche les Blancs de continuer à décider de tout à notre place, et qu'il crée les conditions institutionnelles permettant à la future génération d'hommes politiques ivoiriens de terminer le travail...

S'agissant d'une Banque Régionale pour l'Investissment en Afrique, la proposition officielle de LG figure dans son discours d'ouverture des travaux du groupe des 77 à Yakro hier. Mais, il avait déjà émis cette idée dans une ITW à Londres, il doit y avoir environ un an. Donc, le Woudi à de la suite dans de très grandes idées. Rien à voir avec des nigauds qui encombrent le pouvoir en Afrique pendant 40 ans sans jamais émettre le moindre début de commencement d'une petite idée de stratégie panafricaine autonome...

Le même Gbagbo avait déjà évoqué la question d'une monnaie unique CEDEAO : une vraie arme stratégique pour liquider la Françafrique. Pendant que certains se contentent de le rêver, d'autres esquissent des voies pour y parvenir réellement. S'ils n'avaient pas le temps d'emprunter lesdites voies, les générations à venir sauront au moins quoi faire, et s'y engouffreront derechef...

Quel est l'intérêt d'une telle banque alors que nous disposons d'outils come la BOAD ou la BAD??? Déjà, comme d'habitude, ces institutions sont infestées des "partenaires financiers", dont nous avons précisément besoin de nous débarraser. Son mécanisme de capitalisation la soustrait d'emblée des habituels parrainages-boulets qui s'introduisent dans nos institutions financières pour influencer les décisions stratégiques à leur propre avantage...

Écrit par : ogotemmêli | 12/06/2008

Ogotemmêli, je ne sais pas quels Ivoiriens tu fréquentes, mais je crois qu'il est excessif d'affirmer que :"tous les Ivoiriens (ou presque) rêvent de se terrer à Bâkô, même pour laver cadavre" ! D'abord la prospérité relative de la CI sous Houphouet avait généré chez les Ivoiriens un reflexe de retour au apys après leurs études en France. Ce reflexe est devenu une habitude, car même en pleine guerre, beaucoup d'Ivoiriens diplomés rentrent chez eux. S'il y a une tendance à fuir le pays qu'il t'es donné d'observer aujourd'hui, il faudra la mettre sur le compte de la refondation et de sa gestion calamiteuse du pays.
Et puis, entre nous, il n'etait temps d'accomplir quoi ? Et toute cette jeunesse qui s'etai dressée par millions comme un seul homme, c'etait pour quoi ? Et ces jeunes gens qui ont donné leurs vies (ce qu'ils avaient de plus chers), c'etait donc pour "des opportunuités lointaines" ! Gbagbo a été laches, opportuniste, manipulateur ! Ce monsieur n'a aucune conviction, il surf sur tout. Chavez, quand il parle de sa banque, il ne s'en tient qu'à ça. Gbagbo lui, sera du projet de Chavez, mais avant, il se soumettra à la BM et au FMI, aux désiderata de la France et de tous les bailleurs et fonds ! Il est partout et nulle part. Il est avec ceux qui veulent combattre la françafrique quand c'est l'opportinuité du moment ; puis on peut le retrouver dinant et faisant amis amis avec les mêmes françafricains quelques temps plus tard !
C'est pour cela que le sieur Kouamouo devient hémiplegique en voulant le défendre !!!

Écrit par : Kocowoulou | 12/06/2008

Koc..., si tu aimes tellement le Président Chavez, soit logique avec tes écrits en devenant un suiveur du "Général" Blé Goudé dont personne ne doute qu'il se situe très à gauche du Woody...

Mais, n'étant qu'un rhéteur abstrait, tu ne le feras pas. Les subtilités de la diplomatie et de la politique, c'est pas pour tout le monde après tout.

Mes excuses de ne pas commenter le topic à cause des commentaires H.S. qui commencent à causer du tort à cet excellent Blog.

Écrit par : Alacoq | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.