topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

09/06/2008

Discours historique de Gbagbo sur la corruption

Le président ivoirien a annoncé "une législation plus solide, plus corsée contre la corruption" lors d'un discours fort à Tiassalé. L'intégralité de son intervention ici. Personnellement, j'ai bien aimé la partie où il parle du trafic de journaux dans des circuits parallèles. Une activité qui se déroule dans quasiment tous nos quotidiens, avec la bénédiction d'une partie de la hiérarchie.

b32afdec3edb0b2a8fb92da6309b3abb.jpg
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
Madame la Ministre Boni Claverie ;
Messieurs les Elus ;
Monsieur le Président du Comité d’Organisation ;
Monsieur le Porte-parole des cadres de Bodo ;
Monsieur le Porte-parole des populations de Brou-Brou ;
Honorables Chefs Traditionnels ;
Distingués Chefs Traditionnels Religieux ;
Populations de Bodo ;
Mesdames et Messieurs,

Tiassalé est le symbole de la Côte d’Ivoire de demain avec le brassage de toutes les populations. Je salue également ce département parce qu’on ’oublie vite.

En 1996, j’ai fait un terrible accident de voiture. J’ai été accueilli dans le modeste hôpital de Tiassalé. C’est en ce moment que je me suis rendu compte que nos hôpitaux à l’intérieur du pays, sont dépourvus de tout, même du minimum.

Nous allons faire un effort pour aider l’hôpital de Tiassalé. Bientôt, je viendrai pour faire un peu de dons à l’hôpital. Voilà pour les souvenirs personnels. Maintenant, il y a l’Etat. Nous avons entrepris une politique de décentralisation et en écoutant les gens parler, nous renvoyer les échos de cette politique, en écoutant le Porte-parole de Brou-Brou et celui de Bodo, je suis fier d’avoir initié cette politique.

Il faut que les peuples de Côte d’Ivoire soient en mesure de se prendre en main. Il faut que les Sous-Préfets soient proches d’eux. Mais, il faut également qu’eux-mêmes, avec les communes, se prennent en charge. Il était important que l’agglomération de Bodo, avec 5000 âmes, prenne son destin en main à travers sa mairie. Je suis heureux. J’en suis fier.

Habitants de Bodo, voici donc votre commune. J’ai fait ma part de travail, c’est à vous de faire la vôtre. D’abord, vous devez élire un Conseil municipal et un maire compétents. Excusez-moi, mais si vous élisez quelqu’un qui détourne, demain, l’argent de la commune, il ne faudrait pas venir pleurer à la Présidence.

J’ai fait ma part en vous donnant la commune. C’est à vous de faire le reste. Nous ferons encore beaucoup de choses parce que nous n’avons pas fini avec la décentralisation. Pour le moment, nous avons prolongé la communalisation. Pour les instances décentralisées comme le Département et la commune, nous n’avons pas encore voté la loi pour leur permettre de collecter eux-mêmes leurs impôts afin d’avoir leurs propres financements. C’est ce qui fait que pour le moment, l’Etat est obligé de donner des subventions. […].

Nous voterons une loi pour que vous puissiez vous-mêmes collecter les impôts qui vous reviennent de part la loi, selon l’assiette qui aura été définie par la loi. Mais en ce moment-là, nous serons sévères. Nous confierons les plus grandes responsabilités au corps préfectoral. J’estime qu’aujourd’hui, nous sommes dans une situation bâtarde où les Préfets n’ont pas encore la nouvelle définition de leur rôle.

Avant, on avait des Préfets-Maires, des Sous-Préfets Maires. Tout cela est fini. Aujourd’hui, le Préfet sera exactement ce qu’il est, c’est-à-dire le substitut du Chef de l’Etat, son représentant personnel là où il est. Le Sous-Préfet aussi. En conséquence, quand vous aurez arrêté vos budgets, les Préfets vont vérifier à priori et à posteriori. Ces lois n’ont pas été prises. Et les Préfets seront à vous trousses pour s’assurer que vous dépensez l’argent public pour le bien des populations. C’est le Préfet qui connaît les réalités du terrain. Ce n’est pas le Ministre de l’Intérieur. Il est trop loin. Nous allons donner aux Préfets, le pouvoir de vous contrôler directement, pour faire la chasse à ceux qui, sous le couvert du fait qu’ils sont élus, veulent être de petits truands. Il faudrait que les Préfets et Sous-Préfets traquent partout où les gens voudront détournés un sou.

Sur ce problème, je disais toujours aux gens que je ne sais pas mener deux combats à la fois. Mon premier combat était d’arrêter la guerre. La guerre est finie. Maintenant, mon combat, c’est de chasser les corrompus et leurs corrupteurs. […]. En pays Bété, d’où je suis originaire, on dit souvent que lorsque tu poursuivis deux écureuils, tu manges ta banane simplement sans accompagnement.

On a arrêté la guerre. Maintenant, il faut rendre propre la Côte d’Ivoire. Il faut faire la chasse aux corrompus. Il faut faire la chasse à la corruption. Aujourd’hui, les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) sont en train de faire la chasse en leur sein.

Ce que nous constatons, c’est que le racket sur les routes est dû au fait que beaucoup de ceux qui ont les voitures aiment les rackets. Il y a deux semaines quand les Chefs des FDS m’ont averti que tout serait bloqué pour vérifier que les véhicules avaient effectivement leurs pièces, les 3 /4 des voitures étaient garées. Ils n’ont pas de papiers. On ne peut pas crier contre les Policiers et Gendarmes, quand on veut les corrompre soi-même. Vous roulez sans papiers (sans carte grise, sans assurance…) ; si vous avez un accident et que vous tuez quelqu’un, qu’est qu’on fait ? C’est l’Etat qui est interpellé. On ne peut pas continuez à rouler avec la maxime ‘’Dieu est Dieu’’. Nos véhicules doivent avoir leurs papiers.

Il faut donc lutter résolument contre la corruption. On parle des Policiers, des Gendarmes, mais dans les bureaux, les gens n’arrivent pas à faire leurs documents administratifs. […].

Je vous demande à vous, les Préfets et Sous-Préfets de faire la police dans vos bureaux. Les petites usines que nous avons dans nos régions, les personnalités les traient à telle enseigne que les gens sont découragés. Lorsqu’un Ministre vient en week-end, il appelle pour qu’on lui donne trois millions. On fait n’importe quoi.

Même les agents municipaux qu’on recrute et que l’on appelle communément ‘’coupeurs de billet’’, ils deviennent des ‘’coupeurs d’argent’’. On leur dit «allez sur le marché pour que chaque vendeur paie sa taxe», mais, eux, s’enrichissent au détriment de la commune. Il faut que cela cesse. Ce n’est pas sérieux. C’est pour tout cela que nous avons fait campagne. C’est pour tout cela que nous avons été élu.

La guerre vous a donné un sursis, à vous autres les corrompus. Maintenant le sursis n’existe plus, puisque la guerre n’existe plus. Maintenant on va faire la guerre. Même les simples journaux, là où les tirages sont fait, à l’imprimerie, certains prennent des paquets et vont vendre. Ce n’est pas compté dans le chiffre normal. On dirait que dans ce pays, on ne peut voir quelque chose sans voler. Dès qu’un bien est produit, il faut voler. Dans les usines de textiles ce qu’on nous signale, c’est que les ouvriers sortent avec des balles. Ce n’est pas bien.

C’est le pays que vous tuez en faisant cela. Quand je passe dans des endroits, les gens me disent : «il faut diminuer les impôts, la TVA, la taxe», je les regarde. Celui qui dit qu’il faut diminuer la TVA, il la vole déjà.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, tenez–vous prêt. Nous allons réfléchir à faire une législation plus solide, plus corsée contre la corruption. Mieux vaut qu’on fasse notre travail. Notre rôle, sera d’écarter les fossoyeurs de notre chemin. On ne peut pas accepter que dans un pays aussi bien que la Côte d’Ivoire, où nous avons tout (la mer, les lagunes, les forêts, les savanes, le pétrole, le café, le cacao) nous passions notre temps à voler au lieu de travailler.
Mettez-vous au travail.

Habitants de Bodo, de Brou-Brou, les communes qu’on vous a donné, doivent vous servir à mettre les Ivoiriens au travail.

Un village, une école, un dispensaire, de l’électricité ainsi que de l’eau courante. Si cela est fait, toute la Côte d’Ivoire est sauvée.

Que Dieu vous bénisse.
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.
Je vous remercie.

Commentaires

De la Rebfondation à la Refondation, l'ombre de Koulibaly plane sur ce discours...
Vu les résultats encourageants de Ouaga, je pense qu'il est permis d'espérer que ses promesses du candidat Gbagbo ne resteront pas lettre morte.

Écrit par : Djé | 09/06/2008

Koudou tu es un vrai plaisantin . Pour le pseudo socialiste que tu es, tu me fait rigoler quand je lis toutes ces anneries ! Tu as dans une interview recente dit que " il n' y a pas que tes proches qui volent ...".

Tu ne fais que tenir des propos scandaleux et irresponsables. Lorsque tes proches (eugene allou, etc) roulent des porsche et des 4 X 4 qui coutent 20 ,30 et 40 millions ne t'ais tu jamais posé la question d'où ils tirent l'argent?

Quand tes proches se construisent des immeubles à chaque coin de rue et que la filière cacao est pillée tu veux nous faire croire que tu n'es pas au courant!

Les membres de ta famille sont actionnaires dans de nombreuses sociétés aujourd'hui, des banques, des structures de micro finances et tt ....

je pense que vous êtes très mal placée pour faire des leçons de morale.

D'ailleurs MK a été l'un des premiers dans votre clan à sonner le tocsin!

Franchement, à moins d'être un gars idiot, seuls les fanatiques et les grilleurs d'arachide peuvent croire en ta bonne foi.

Tous des voleurs et des incapables!

D'ailleurs, si tu ne peux pas poursuivre deux lièvres à la fois, c'est que tu ne peux pas être PR d'un pays comme la CIV.

A quand la lutte contre l'insalubrité, le chômage, les reformes de santé, dans l'éducation ??? Vu que tu ne sais que faire une chose à la fois ! Et pourtant tu as le temps de courir les petites filles dans la rue !!! Pouah !

Tu auras besoin de 50 ans peut être !

Cancrerie tout ca !

Tu décrédibilises l'administration ivoirienne en disant que tu as remporté les élections en 1990.

Pourquoi tu n'as pas alors reclamé le pouvoir comme en 2000 ?

Pourquoi alors tu n'as eu que 5 députés à l'assemblée nationale ?

Tu nous fait croire que tu as emmené le multipartisme en CIV! tu nous prends pour des cons ou quoi?

Et tous les braves compagnons de lutte ? est tu le seul à avoir fait la prison ?

Les zadi zaourou, françis wodié, boga doudou, ehivet, anipko, gueu droh etc et touls les autres universitaires ?

Vraiment tu deviens FOU !

Écrit par : Eppix | 09/06/2008

Eppix
Tu veux être pris au sérieux? Soigne ton langage alors!!
Traiter le Président de son pays de fou alors qu'on a aucune compétence médicale, c'est irresponsable.
il faudra paufiner la critique de Laurent Gbagbo pour espérer quelque chose!!

Écrit par : Djignab | 09/06/2008

LKG lui mm nous a appris à insulter les présidents et les anciens! et il n'aura aucune clémence de ma part !

Il a insulté houphouet içi ! il faisait crier et scander dans ses meetings : "houphouët voleur !"

Tu vis dans quelle planète ?

BONGO avec tout le mal qu'on peut penser de lui, il l'a traité de RIGOLO!

Donc arrête un peu avec la leçon de moral ! Ton peuple à faim : tu dis maintenant il faut planter du riz !

Tu pars à tiébissou tu te rends compte que y a pas d'hopital !

Tu pars à abobo, tu te rends compte que ya pas de route!

Tu pars à l'université tu te rends compte que y a rien ! Un PR toujours étonné de tout sauf des grosses cylindrés et 4 X 4 de ses proches !

On te dit que ca fraude à l'ENA et dans la fonction publique, tu dis que tu n'as pas le temps de poursuivre les voleurs !

Toujours l'esquive ! vraiment c'est harassant à la fin ! On te dit que les gens volent, tu dis que y a pas que tes amis !!

Vraiment, et pourtant tu as le temps de courir les petites filles !

Tu as le temps pour faire autre chose, aller à la rue princesse t'amuser et mater des manifestants le lendemain matin !

Vraiment un tas de contradiction ce monsieur, un vrai bouffon !

Maintenant il refait l'histoire ! il a gagné en 90 avec 5 députés à l'assemblée nationale.

les vessies deviennent des lanternes !

Écrit par : Eppix | 09/06/2008

Pourquoi les gens veulent empêcher eppix de faire sa thérapie? C'est son droit d'être frustré! d'autres ont pris des armes pour cela. Je rappelle que insulter quelqu'un est avant tout un signe d'impuissance!

ce que je retiens de son pamphlet c'est un hommage à laurent gbagbo. nulle part il n'a mis en cause directement gbagbo dans la gabegie ambiante!
or, que ce soit bedié (et ses surfacturations,...) ou allassane ( et ses tonnes d'affaires personnelles,...) aucun de ses adversaires politiques majeurs ne peut se prévaloir de cette "propreté": c'est fondamentalement ce qui fait et fera le plus de gbagbo!

Il fait vraiment être "camisolable de force" pour croire qu' un président peut lutter contre la corruption en pleine guerre! cela relève plus de la psychiatrie que de la reflexion politique!

Tu poseras la question à n'importe quel ivoirien, ce qui le revolte au plus au point actuellement: c'est la corruption qui sévit en cote d'ivoire! Au moins il a entendu les complaintes de ses concitoyens

nb: etant donné que les elections de 1990 n'étaitent pas démocratiques (à moins que certains n'était pas en cote d'ivoire ou n'étaient pas nés en ce moment) , chacun peut en tirer ce qu'il veut! 98% c'est un chiffre sovietique!

Écrit par : marianne | 09/06/2008

Salut á Toi Gbagbo. Fonce et n'épargne aucun de tous ces voleurs et affameurs qu'ils soient pres ou tres loin de toi! Le vrai peuple sera avec toi.

Écrit par : Kin | 09/06/2008

Le budget de souveraineté, les pillages dans la filière café cacao, la gestion opaque dans le pétrole ! ca commence à faire beaucoup pour des socialistes !!!

" donnez moi 10 milliards je resoud le problème de l'université "!

" moi je peux gouverner avec 20 ministres ..."

"Ah c'est dur dur l'exercice du pouvoir "

Ton chef de protocole roule les porsche, mais tu ne vois pas!

Des anciens casseurs se retrouvent à l'ENA, c'est pas grave !

Et l'autre bouffon de blé goudé qui dit que son 4 X 4 et tous ses biens viennent de dons ! Mais qui sont ces généreux donateurs ?

Dechets toxiques là aussi, c'est venu d'où? Tu es président, tu es responsable ! Bush ne conduit pas des chars en irak, chirac ne pilotait pas les chars devant l'ivoire: mais c'est comme cela !

A moins de ne rien connaitre à la politique ! Bemba a été arêté pour des viols et des massacres ! mais est ce que on a pris bemba en train de violer ?

on parle de ses troupes !

Houphouet voleur ! As tu vu houphouet rentrer chez lui avec des valises d'argent ?

Ses proches sont pourris et coupable sauf lui ? on aura tout entendu !

La palais présidentiel est devenu la cour du roi péto !

Deux femmes qui se battent, les petites maîtresses qui défilent et tout !

Mais tout cela c'est pas grave tant qu'il s'agit du DIEU koudou!

On a faim M. le président ! on a faim ! arrête de jouer avec le peuple sinon le peuple aura ta peau !

Écrit par : Eppix | 09/06/2008

100 000 000 % d'accord avec toi Eppix !
Franchement, Marianne, il faut etre aveugle pour croire qaue gbagbo est clean, et que c'est son voisinage qui est sale ! Aucun homme propre ne peut supporter un voisinage sale ; aucun homme brillant ne peut supporter des incompétent autour de lui ; aucun homme honnete ne peut supporter des voleurs dans ses 16 metres !!! Amath Dansoco, le sénégalais, dans un recent numero de JAI, a donné la solution : il dit que le pb entre Idy et Wade, c'est que le dernier avait chargé le premier de voler pour son compte. Alors j'ai compris que Koudou pouvait charger son entourage de voler pour lui ; c'est la seule chose qui peut expliquer que de pourfendeur des voleurs, il soit devenu, dans ses recents discours, le defenseurs le plus acharnés des siens voleurs à qui il a essayé de trouver les excuses les plus farfelux !
Alors Théo, arrete de nous prendre pour des cons en titrant que ce discours est historique. il y a longtemps qu'on sait que Gbagbo est un démagogue. Et Eppix a même raison c'est un fou, n'en deplaise à Djignab ! De tout temps et en tout lieu, les gens ont toujours traité les gens de fou à lier sans être obligé de présenter un diplôme de medecine !!!

Écrit par : Kocowoulou | 09/06/2008

Kocowoulou
Les ivoiriens auront bientot l'occasion de choisir leur Président. Je ne pense pas que l'argument de la folie sera d'un poids déterminent au cours du scrutin. Je ne sais pas si tu es candidat. Si c'est le cas travaille alors ton argumentaire.

Écrit par : Djignab | 09/06/2008

Je veux croire que ton entourage est pourri! mais si tu gagnes encore les élections, avec qui comptes tu diriger le pays ?

Si tu prends les mêmes, ils sont déja habitués à manger!

si tu prends des nouveaux, ils vont vouloir manger comme les autres, après tout pourquoi pas eux?

Tu penses que c'est parce que il n'y aura plus de guerre que la corruption va s'arrêter si toi même tu ne donnes pas l'exemple ?

L'accord de ouaga n'a pas encore permis de désarmer les rebelles ?

Selon le chronogramme, le désarmement devrait avoir lieu depuis ?

Aujourd'hui, tous les petits pays nous luttent le leadership ? même le governorat de la BCEAO !!

Dans l'ordre protocolaire, la CIV a reculé ! C'est maintenant blaise qui décide pour nous ! Pour sauver ton fauteil tu pars de concession en concession !

Finis la carte de séjour ! bonne nouvelle, mais c'est quand même le BF avec les rebelles qui nous ont attaqué !

Tu veux indemniser les français qui aurait tout perdu dans la guerre !

Mais les ivoiriens aussi ont beaucoup perdu ! beaucoup d'ivoiriens avaient des activités lucratives à Bouaké et en zone occupée ? Qui va les dédommager ? les rebelles ?

Les égorgeurs de gendarme roulent des grosses cynlindrés à Abidjan tandis que les prefets ne peuvent pas travailler en partie FN.

Qui trompe qui ? Penses tu qu'il y aura vraiment un désarmement avant les élections ?

Shérif ousmane annonce les couleurs !! L'avenir nous le dira !

Et pendant ce temps tu lances des fleurs à sarkozy, mais sans la France, on ne peux pas vivre alors ?

Écrit par : Eppix | 10/06/2008

Eppix, Je n'ai pas de raison de vous soupçonner de mauvaise foi. Je peux dans ce cas me permettre de considérer que vous faites une mauvaise lecture de la situation que vit le pays. De deux choses, l'une : soit vous êtes de mauvaise foi, soit vous êtes idiot. A vous de choisir. Si non, comment comprendre que vous fassiez un rapprochement entre les agissements de CHIRAC et autre BUSH qui donnent dans la provocation, qui, assurés d'impunité qu'ils sont, ont délibérément choisi de casser d'autres pays d'une part, et un GBAGBO dont le pays est entre les griffes de ces mêmes Occidentaux, et qui se débat pour leur échapper, convaincu qu'il est de ne pas pouvoir se mesurer à eux par la force ? Oui, comment pouvez-vous comparer un HOUPHOUET qui nommait ses Ministres et autres hauts fonctionnaires sans la moindre contrainte, donc libre de ses choix, à un GBAGBO qui est pieds et poings liés et qui ruse pour sortir son pays des étreintes des mafieux ? J'aurais pu vous concéder un point. Oui, pourquoi vouloir indemniser les entreprises françaises alors que des ivoiriennes ont subi le même sort sans compassion et surtout que c'est les prises de position et agissements du psychopathe de CHIRAC qui ont créé cette situation ? Mais, GBAGBO a-t-il seulement le choix, quand on sait qu’il est dans la position de l’agneau et l’Occident dans celle du loup (fable de La Fontaine : "le loup et l’agneau") ? Pour ce qui est de SARKOSY, il a le mérite de se démarquer des actes posés par son prédécesseur. Il faut lui en savoir gré. C’est ce que fait GBAGBO. L’on ne peut pas ignorer cela sans faire preuve de mauvaise foi ou d’incapacité de compréhension. A vous de vous situer, sans la moindre contrainte. Vous avez une chance que GBAGBO lui, n’a pas. Les Ivoiriens, quant à eux, ont compris.

Écrit par : Théodule SEYO | 10/06/2008

PS : GBAGBO ne peut décemment pas punir les siens alors que de l'autre côté, des membres du gouvernement et autres hauts fonctionnaires de l'Etat ainsi que les rebelles s'en mettent plein les poches, protégés qu'ils sont par l'Occident, ceux-là même qui veulent voir la Côte d'Ivoire à terre.

Écrit par : Théodule SEYO | 10/06/2008

Hommage à Eppix, Kocowoulou pour l'effort de remettre les choses en ordre, et selon la vérité !!!
Il n'y a pas longtemps l'auteur même de ce blog promouvait le retour au pays des élites , et j'aurais aimé qu'il ressorte une problématique objective de ce texte sur la corruption, digne de la carrure de journaliste formé dans les meilleures écoles et ayant exercé dans les meilleures organes de presse ...

Au lieu de nous servir cette autre excitation populiste et "démagogue de Gbagbo, on aurait pu déceler les véritables alternatives pour résorber le phénomène de la corruption dans les pays pauvres.
Gbagbo réalise ses projets avec la salive et la bouche ; chez lui, il suffit juste de scander, d'haranguer les foules, de promettre une poignée de salles de classe ou des lits d'hôpitaux pour que les pauvres analphabètes croyant en la providence s'extasient dans les campagnes....

La corruption, on ne la combat pas avec des discours à la Césaire , on agit plutôt avec des exemples tangibles quand on sait qu'autour de Gbagbo s'émancipe un ballet de malversations et de détournements.

Il le sait bien , et c'est une tendance électoraliste qui le pousse à reprendre le bâton de pèlerin populiste et démagogue...
Gbagbo et la lutte anti-corruption, c'est encore de la diversion

Ps: Kouamouo n'a fait que retranscrire en intégralité le discours de Gbagbo ; il ne faut pas lui en vouloir car ce serait verser du sable dans son attiéké que de mettre en relief les contours de ce discours tellement contextuel...mais, vu "l'historicité" de ce discours selon Kouamouo, on ne peut que s'interroger sur la valeur objective de son récent rêve pour l'Afrique qu'il nous a si poétiquement relaté, de son dessein pour une Afrique qui relèvera le défi du développement ...

c'est donc avec des dirigeants à l'œuvre stérile de la trempe de Gbagbo qu'il réalisera ces rêves ?
c'est donc avec le populisme , la démagogie et les discours électoralistes que l'Afrique se lancera sur les sentiers du développement ?

Malheureusement je n'ai pas la foi de l'évangéliste illuminé ou du radical musulman pour y croire....

Écrit par : Krathos | 10/06/2008

La corruption aujourd'hui a gangrené notre pays.
J'admire Gbagbo mais je ne crois plus en sa capacité à solutionner durablement les maux existentiels auxquels les ivoiriens sont confrontés.
Je ne voterai contre lui. Voter contre c'est une négation d'un choix ou tout simplement un choix par défaut. Mais je voterai plutôt quelqu'un comme Gnamien Konan pour ses rêves de plein emploi et pour sa capacité déjà démontrée à assainir et à lutter contre la corruption.
Il est grand temps de changer la classe politique ivoirienne!!!

Écrit par : Pierre Emile | 10/06/2008

Moi, j'invite à voter "contre" Gbagbo pour une solution moins pire, moins démagogique , moins populiste et surtout plus prompt au travail qu'au discours stériles...

Gbagbo mérite un vote-sanction pour qu'il se réveille de cette mystification dont il fait preuve face à la presse.

Écrit par : Krathos | 10/06/2008

Krathos, C'est votre droit le plus absolu d'appeler à voter contre GBAGBO. Les Ivoiriens ne prendront pas les armes contre vous pour autant. Mais, entre nous : à quels Ivoiriens votre mot d'ordre s'adressera-t-il ? A ceux qui ont refusé de répondre à l'appel de BEDIE en décembre 1999 ? Ou à ceux qui ont confirmé, dans la rue, la légitimité acquise par GBAGBO dans les urnes en octobre 2000 ? A moins qu'il s'agisse de ceux qui ont offert leurs poitrines, les mains nues, aux chars français pour préserver le pouvoir de GBAGBO. Ah oui, j'oubliais : vous faites allusions à ceux qui désertent chaque jour les rangs du PDCI, RDR, UDPCI, POUR NE CITER QUE Ces partis significatifs, pour grossir les rangs du FPI ? Nous en reparlerons le soir du 30 novembre.

Écrit par : Théodule SEYO | 11/06/2008

Erreur Théodule!

En Novembre 2004 comme beaucoup, j'étais dans les rues et je suis sûr que pas toi.

Mais nous sommes descendus dans les rues pour sauver la république et Gbagbo incarnait cette république.

Nos poitrines que nous avons offertes ne sont pas un blanc seing donné aux réfondateurs pour voir prospérer la corruption, les concours payants et les primes à l'impunité. Une république a des principes qui sont aujourd'hui bafoués.

Je voterai celui qui je pense peut remettre la république en ordre de progression et je mets dos à dos le FPI, le RDR et Le PDCI.
Quant aux forces Nouvelles elles répresentent la négation de la république donc du développement!

Vive une Côte d'Ivoire nouvelle !

Écrit par : Pierre Emile | 11/06/2008

"Chez Gbagbo", au paradis du business français, lu dans la lettre du continent!

"Alors lisez et dite moi en quoi nous sommes nous affranchis des réseaux français ? tous ces contrats sont de gré à gré et alimentent la corruption en côte d'ivoire !!!!"

Toujours traité en Mister-iz-no-good dans certains cercles du pouvoir à Paris, le président Laurent Gbagbo a su préserver les intérêts des groupes français dans son pays, en particulier ceux du "couple" Bolloré-Bouygues dont les dirigeants sont tous deux des proches de Nicolas Sarkozy. Des "ambassadeurs" de premier ordre pour lui en France…

Bolloré & Bouygues, toujours bien ancrés sur la Lagune. C'est rare que Vincent Bolloré se déplace en personne en Afrique. Très pris, le patron d'Havas a pourtant séjourné trois heures, le 3 avril, à Abidjan pour fêter au champagne à bulles l'inauguration de "son" terminal à conteneurs et ses nouveaux projets en Côte d'Ivoire, en particulier au Port de San Pedro. Il est vrai que la capitale ivoirienne est devenue d'autant plus stratégique pour le groupe Bolloré qu'il s'est fait méchamment tacler sur le port de Dakar par Dubai Ports Word (DPW). Dans la famille Bouygues, si l'intime de Nicolas Sarkozy est "Martin", PDG du groupe, c'est son frère "Olivier" qui s'occupe des affaires ivoiriennes. Il a séjourné en Côte d'Ivoire du 10 au 17 avril. Les deux frères, qui ont renouvelé pour quinze ans les concessions d'électricité (CIE) et d'eau (Sodeci) de leur groupe ont surtout de fortes ambitions dans l'exploitation du gaz. Dans le cadre d'une structure familiale, ils disposent de 24% du champ gazier Foxtrot qui alimente les centrales… gérées par le groupe Bouygues. Olivier Bouygues était à Abidjan pour un projet de troisième centrale thermique (400 MW), après celle d'Azito et de Vridi.

Sagem, opérateur du très sensible processus électoral. Le groupe Sagem (Safran) a bataillé des mois pour obtenir le contrat d'opérateur technique des prochaines élections (identification des futurs électeurs et fabrication des cartes biométriques). Après François Bakou, c'est l'ex-roi du coton Mohamed Sidi Kagnassy qui a servi au groupe français d'intermédiaire auprès du palais. Le devis de 80 milliards F CFA a été réduit à un contrat de 66,7 milliards (102 millions €) coupé en rondelles : 40 milliards F CFA cette année et le solde de 27 milliards en 2009. Le PDG de Sagem sécurité, Jean-Paul Jainsky, qui s'est déplacé à plusieurs reprises à Abidjan, a aussi dû accepter la tutelle de l’Institut national des statistiques (INS), réputé pro-Gbagbo. Le processus va donc être sportif. Et en cas de nouveau report des élections, c'est bien Sagem qui sera sur le podium des coupables… En attendant, c'est cotillons et serpentins. Ne gâchons pas la fête dont l'un des convives les plus "cadeautés" sera CFAO. Cette filiale de Pinault, qui réalise déjà plus de 160 millions $ de chiffre d'affaires dans ce pays, fournira les ordinateurs du recensement. Le 17 avril, c'est Loïc Lenoir de la Cochetière, PDG de l'Imprimerie nationale (française), qui s'est rendu à Abidjan pour signer un contrat de 60 millions € (39,3 milliards F CFA) pour la fabrication de nouveaux passeports biométriques, avec pour associé le belge Zetes (Alain Wirtz, PDG), concurrent de Sagem pour le "contrat électoral". Le lendemain, 18 avril, Didier Lombard, PDG de France Télécom - qui fait de l'or en Côte d'Ivoire (de l'ordre de 400 millions $/an) à travers Côte d'Ivoire Télécom et Orange CI -, est également venu exprimer sa foi inébranlable en l'avenir du pays et de ses dirigeants éclairés.

Pierre Fakhoury, le magicien aux mille projets. Le grand bâtisseur de la Côte d'Ivoire Pierre Fakhoury - "lui-même" pour les intimes - est aussi un important pourvoyeur de contrats pour les entreprises françaises. Eiffel s'est attaqué au méga mémorial Houphouët-Boigny (100 millions €). Vinci est vent debout sur tous les chantiers de Yamoussoukro, en particulier celui du palais présidentiel. Sur le projet de construction et de concession du terminal de l'île Boulay (un futur Rotterdam pétrolier), également confié au groupe Fakhoury, Freyssinet (le constructeur du pont de Millau) va réaliser le pont "Laurent Gbagbo" au-dessus de la Lagune. Tout une symbolique... Mille et un autres projets sont en cours comme la rénovation de l'Hôtel Ivoire…

Écrit par : Eppix | 11/06/2008

Merci à Eppix pour cet article de la Lettre du Continent.

Cet article vient confirmer encore une fois de plus que le FPI est vraiment entrain de rompre avec le pacte colonial...

Mamadou Koulibaly et ses amis du FPI y compris le President Gbagbo nous ont expliqué sans cesse qu'il fallait absolument rompre avec le pacte colonial; cet fameux pacte qui est à l'origine de tous les malheurs des ivoiriens.

Tout ceux qui ont cru à la bonne foi des refondateurs peuvent tjrs toujours continuer à se bercer d'illusions; en attendant "silence, on developpe", ça mange, oh, oh; ça mange!!! les refondateurs mangent fort; ils bouffent avec les mulinationales françaises qui ont payé les armes aux rebelles pour tuer les ivoiriens.

Cela s'appelle simplement rompre avec le pacte colonial!

Écrit par : NZueba | 11/06/2008

GBAGBO sable le champagne avec ses potes et il parle de lutte contre la France!

Aucun de tous ces gros contrats n'a fait l'objet d'un réel appel d'offre ! Tout est conclu à l'avance !

Je n'ose pas imaginer les pots de vin dans tout ca! Pendant ce temps tu gazes les manifestants qui crient leur douleur de la vie trop cher !

Il aura réussi au moins une chose, son tour d'illusionniste !

Vive la rebfondation !

Écrit par : Eppix | 11/06/2008

Merci à Eppix pour cet article de la Lettre du Continent.

Cet article vient confirmer encore une fois de plus que le FPI est vraiment entrain de rompre avec le pacte colonial...

Mamadou Koulibaly et ses amis du FPI y compris le President Gbagbo nous ont expliqué sans cesse qu'il fallait absolument rompre avec le pacte colonial; cet fameux pacte qui est à l'origine de tous les malheurs des ivoiriens.

Tout ceux qui ont cru à la bonne foi des refondateurs peuvent tjrs toujours continuer à se bercer d'illusions; en attendant "silence, on developpe", ça mange, oh, oh; ça mange!!! les refondateurs mangent fort; ils bouffent avec les mulinationales françaises qui ont payé les armes aux rebelles pour tuer les ivoiriens.

Cela s'appelle simplement rompre avec le pacte colonial!

Écrit par : NZueba | 11/06/2008

Peut-être que Kouamoua a quelque chose à ajouter relativement à l'article de la lettre du continent !!!
Gbagbo est bien connu pour ses discours stériles , raison pour laquelle ses tromperies de luttes anti-bla bla bla ne passeront pas.

Il est juste à la recherche de tribune pour distiller son vénin de démagogue-populiste.

Écrit par : Krathos | 11/06/2008

C'est un discours historique ! C'est du grand Prési çà ! Merci à Gbagbo de l'avoir fait !
Merci pour les hôpitaux. Les habitants de Tiassalé et ses environs sont très reconnaissants. Ils le feront savoir le moment venu.
Merci pour la décentralisation qui améliorera considérablement la prise en compte des compétences et des ressources locales. Merci donc pour les communes.

Chez moi aussi, on dit que si tu poursuis deux écureuils en même temps, tu finiras par manger ton plantain sans viande. Sans commentaire...

La Côte d'Ivoire progressera vaille que vaille. Les rebfondateurs seront poursuivis et punis.

Le temps des tonnes d'effets personnels non dédouanés est révolu. Les amis de Ouattara et des ex rebelles doivent le comprendre.
Le temps des complexes sucriers surfacturés et des milliards fêtés sans avoir entrepris une activité privée est passé. Que Bédié et les caciques du temps de la facilté se le tiennent pour dit.

Vivement les élections pour que la Refondation renoue avec son programme d'assainissement de la République grâce à la formation d'un gouvernement enfin cohérent.

Écrit par : Alacoq | 11/06/2008

je suis tres heureux du discours du president ,je souhaite que cette nouvelle ere dure tres longtemps afin que nous les jeunes puissions avoir une chance de beneficier des bons projets du president,je souhaite qu'il soit rigoureux avec tout le monde surtout ceux de son entourage qui font tout pour ternir son image a travers la corruption et d'autres malversations
je ne sais pas comment dire merci à dieu pour ce nouveau jour qui s'eleve sur notre pays

Écrit par : jean noel assande | 12/06/2008

Pierre Emile, Je ne pouvais pas être dans les rues d'Abidjan parce que j'étais dans celles de Paris. Comme moi, les Ivoiriens étaient dans les rues des pays où ils vivent pour exprimer leur indignation. Dans leur très grande majorité (Dieu lui-même ne faisant pas l'unanimité), ils ont voulu lancer ce message :
- C’est eux qui ont élu GBAGBO. Ils mettront fin à son mandat quand ils auront jugé qu’il n’a pas fait ce pour quoi il a été élu,
- Personne d’autre, fût-ce les Occidentaux, ne peut le faire sans les exterminer tous jusqu’au dernier survivant,
- Ce ne sont pas les Occidentaux, pas même la France, qui vont décider de qui va les diriger,
- mettre fin à cette propension des Français fomenter des coups d’Etat en Afrique,
- Ils veulent juger GBAGBO sur la plénitude de ses capacités à gérer le pays.
C’est pour cette dernière raison qu’ils seront nombreux à lui renouveler leur confiance au soir du 30 novembre prochain et rien d’autre.
Lorsqu’on a risqué sa vie pour ces raisons, on ne peut pas tenir le même discourt que toi. Par suite, je puis affirmer que tu n’étais pas dans les rues d’Abidjan et dans aucune autre dans le monde entier. A moins que tu y aies été par suivisme. Ce qui se comprendrait parfaitement.

Écrit par : Théodule SEYO | 15/06/2008

Les commentaires sont fermés.