topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

09/06/2008

Côte d'Ivoire : Chérif Ousmane votera contre Gbagbo

281a129e62692f5f378dbd179f5e8621.jpgLe patron de la compagnie "Guépard" au sein de la rébellion l'a dit dans une interview à Jeune Afrique :

"Laurent Gbagbo traîne trop de casseroles. Il a l'affaire André Kieffer sur les bras, la mort de Jean Hélène, le bombardement du lycée français, le charnier de Yopougon, etc. C'est Charles Taylor ! Il n'est certainement pas prêt à lâcher le pouvoir et à prendre le risque de redevenir un citoyen comme un autre. Or je suis convaincu que, même s'il l'emporte au premier tour, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié uniront leurs voix pour que ce soit l'un d'eux qui gagne le second tour. Et si les appareils militants n'en décident pas ainsi, les militants le feront pour eux. Moi, jusqu'ici, je n'ai jamais voté : cette fois, j'irai. J'irai voter pour le changement. Et d'ici là, je marche pas à pas vers la paix".

Deux remarques :

- Chérif Ousmane, surnommé "l'ange exterminateur de la rébellion" pour ses nombreux massacres, a quand même le courage de parler des "casseroles" de Gbagbo.

- Comme de nombreux militants de l'opposition, Chérif Ousmane a intégré l'idée que le "minoritaire" Gbagbo est bien parti pour gagner le premier tour de l'opposition. Il est tout aussi persuadé que l'alliance Bédié-ADO est un jeu de dupes.

Commentaires

Théo
Eclaire ma lanterne! Pourquoi diantre le bloc d'opposition à Gbagbo ne prend que des exemples "français"? Si tant est-il vrai que Gbagbo trane beaucoup de casseroles pourquoi ne citent-ils pas des exemples "ivoiriens".

Écrit par : Djignab | 10/06/2008

Cette déclaration de Shérif OUSMANE EST UN non évènement. C'est le contraire qui nous aurait étonnés, nous autres Ivoiriens. Si cela ne tenait qu'à lui, GBAGBO n'aurait plus été Président de la République depuis septembre 2002. Je dirais, sans risque de me tromper, que GBAGBO n'aurait plus été de ce monde. Or, nous voyons que non seulement GBAGBO est vivant, mais en plus il continue de présider aux destinées de la Côte d'Ivoire. C'est la preuve qu'il y a une volonté plus forte que la sienne (celle de Shérif). Nous comprenons que cet homme ait une position (un point de vue) qui diverge de celle des Ivoiriens (la majorité). C'est sont droit le plus absolu. Nous ne prendrons pas des armes contre lui. Nous apprécions qu'il s'inscrive dans la contestation des gens civilisés, la "contestation par voie démocratique" (urnes, presse etc.,). Les Ivoiriens attendent le soir du 30 novembre 2008 pour voir si la nouvelle prise de position de Shérif (sic) changera quelque chose à la donne.

Écrit par : Théodule SEYO | 10/06/2008

Si encore ces cas étaient imputables à GBAGBO ! Ils n’excellent que dans le mensonge. C'est la preuve, si besoin en était, que ces gens sont à la solde de l'impérialisme. Ils sont prêts à détruire leur propre pays (?), décimer et faire exterminer leurs parents pour plaire à leurs maîtres. Ils devront réduire le pays en cendre pour que leur volonté soit. Tant qu’il restera un Ivoirien, ce dernier se battra pour l’avènement de la souveraineté du pays et, partant, de l’Afrique toute entière. La population a désormais compris. SORO même a dit à Gagnoa lors de la journée de la femme : « GBAGBO est un digne fils de Côte d’Ivoire : il a refusé la main mise de l’Occident sur les richesses du pays » (ce, par opposition à ceux qui le combattent). Il est mieux placé que qui conque, en Côte d’Ivoire, pour faire un tel témoignage et lui donner du crédit. Chef de la rébellion, il est témoin privilégié pour dire quelles sont les vraies raisons de cette crise, les vrais acteurs de celle-ci dont les commanditaires. Si seulement la justice était de ce monde !

Écrit par : Théodule SEYO | 10/06/2008

Notons également que Chérif Ousmane avoue ne jamais avoir voté..... Comment peut-on prendre les armes alors que l'on n'a même pas tenté la voie des urnes ?

Écrit par : mariam | 10/06/2008

c'est pcq ce Cherif Ousmane est encore en Liberté qu'ila bouche pour parler...C'est un bon candidat pour le TPI, et je suis sûr qu'il payera pour ses crimes une fois les elections passées!

Écrit par : http://cnrmun.afrikblog.com/ | 10/06/2008

Chacun se dévoilera petit-à-petit aux Ivoiriens. Qui disait que "Le temps est l’autre nom de Dieu" ? Celui-ci ne croyait pas si bien dire !

Écrit par : Théodule SEYO | 10/06/2008

Je ne suis pas intervenu dans le précédent bébat, jugeant les réactions trop épidermiques. Mais je remarque ici, comme Djignab que les arguments avancés par ce rebelle pour ne pas voter Laurent Gbagbo sont essentiellement ceux que la France avancerait pour ne pas souhaiter sa réelection. Quant à la situation ivoirienne qui déterminera le vote des Ivoiriens, j'estime pour ma part que les rebelles étant les grands responsables de notre déchéance, c'est contre eux et leurs partisans qu'il faudra voter en novembre prochain.
Cette guerre nous a appris au moins à connaître les Ivoiriens et les ivoiriennes qui aiment leur pays et qui pour rien au monde ne verseront le sang de leurs compatriotes. Cette guerre nous a montré ceux des Ivoiriens qui luttent vraiment contre le néocolonialisme. Elle a montré aussi qu'en Afrique, si les chefs d'état francohones ont suivi bêtement leur maître français, les Ivoiriens ont des amis qui ont loué leur courage et leur détermition dans leur lutte pour la liberté.

Écrit par : St-Ralph | 10/06/2008

C'est à juste titre qu'Eunice KANATE, Maire de Mankono disait : "GBAGBO m'a appris à aimer mon pays". Cela se passe de commentaire. Cette confession s'ajoute à celle de SORO. Le tort de la rébellion (la chance de la Côte d'Ivoire) est d'avoir associé à leur entreprise quelqu'un qui a été un tant soit peu à l'école. Il a vite compris la bêtise.

Écrit par : Théodule SEYO | 10/06/2008

quoi de plus normal qu'un rebelle, "logique dans son esprit, choisisse de voter contre Gbagbo ?
Il se trouve que cet individu ne voit pas d'intérêt à voter Gbagbo tout comme moi, mais surement pas pour les mêmes raisons !!!

Voter "contre" Gbagbo est selon moi , un choix qui peut être étayé par des arguments aussi rationnels que subjectifs alors je ne comprends surtout pas , pourquoi on s'offusque qu'un ivoirien, de surcroit un ex-rebelle, vote "contre" Gbagbo pour en faire un débat ...

A propos de l'avis electoral de Cherif Ousmane, je crois qu'il y'a dû avoir erreur de retransmission de l'information car , puisqu'il émet l'éventualité d'un 2eme tour pour Gbagbo , c'est surement pour dire que celui-ci pourrait "atteindre" le 2eme tour et non "gagner" au 1er tour, tel que présenter dans l'interview en question.

Dans cette même rébellion, selon l'appât du gain et les ambitions personnelles, chacun a pris sa future destination politique .
On voit de plus en plus Wattao proche de Blé Goudé, Lobognon Alain fidèle au RDR originel, Guillaume Soro qui souhaiterait apparemment lancer sa vie politique "légale"...

Par ailleurs, selon quels arguments, Kouamouo qualifie l'alliance ADO-Bédié d'alliances de dupes ? Cherif Ousmane serait-il devenu une référence crédible dans la vie politique de ce pays ou spécifiquement pour Kouamouo ?

Écrit par : Krathos | 10/06/2008

fologo a dit; quand tu dois mourir noyé tu ne meurt pas pendu!

De toutes les façons les rebelles sont constants avec eux memes. vous pensez que c'est un hasard si dans toutes les elections à la cei les ils votent systématiquement pour l'opposition?

sheriff ousmane ne fait que dire aux naifs que eux les rebelles n'ont pas changé d'objectifs mais ils veulent le faire en "douceur"!

la sortie de sheiriff s'analyse à mon avis comme les derniers soubresauts de la nebulleuse pour torpiller une reconciliation france cote d'ivoire (les états n'ont pas de sentiments ils n'ont que des çintérets!)) qui signerait la fin du veritable chef de la rebellion: allassane ouattara !

belle remarque djinab!

Écrit par : marianne | 10/06/2008

je ne comprends pas comment un camerounais comme KOUAMONO s'interesse tant aux problèmes ivoiriens .quand on sait que BIYA poursuit son opposition avec des chars ,avec tout ce que ton pays a comme potentialités le cameroun est le pays le plus corrompu du monde .ça merite qu'on s'y interesse.malgre les nombreuses coupes d'afrique gagnées par le cameroun,biya n'a jamais été capable d'organiser une competition encore moin reabiliter les stades qui ressemblent à des champs de patates.ceci dit mon cher ami tu as interet à la boucler.

Écrit par : kouamono alloco | 10/06/2008

CHERIF OUSMANE pense pouvoir noyer ses nombreux crimes dans cette histoire de regroupement ,il faut etre dupe pour croire à tous ses mensonges.de toute façons il ne s'en sortira pas des poursuites du tpi.Les enfants de KASS,ceux de BAKUS,de DJAL et l'association des parents de ces victimes ne lui feront pas de cadeaux donc qu'il arrete de nous distraire.

Écrit par : DION VICTOR | 10/06/2008

Krathos, pour moi, Chérif Ousmane n'est pas une référence, mais un militant de base du RHDP. Et ses propos d'aujourd'hui sont moins catégoriques que ceux du passé. Cela veut dire qu'il a appris à douter...

Écrit par : Théo | 10/06/2008

En quoi Cherif Ousmane appartiendra au RHdp !!!
voila de quoi je parlais lorsque j'ai senti l'implicite dans l'allusion à l'alliance de dupes....

Aucun membre de la rébellion n'appartient au RHDP et je crois que Cherif s'exprime à cette interview à son propre nom et non à celui de la rébellion ou d'une autre quelconque organisation.

Cherif Ousmane appartient à la ligne d'irréductibles de la rébellion qui malgré les biens amassés n'ont pas varié d'un iota dans leurs convictions politiques....
Ce sont des rebelles , en général ayant un faible niveau d'instruction et donc à l'esprit très proche des extrêmes et souvent manipulable à souhait ,notamment le cas de Wattao...

En tant que Journaliste "indépendant" soucieux du travail bien fait, vous devriez nous dire le jour où la rébellion a marqué son adhésion au RHDP pour pouvoir émettre de telles conjectures sur l'enjeu politique de cet rassemblement politique ???

Nous attendons impatiemment vos précisions .

Écrit par : Krathos | 10/06/2008

kouamono alloco regarde en titre apres le "Blog de Théophile Kouamouo" on a :

"Vous rêvez comme moi d'une Afrique digne, indépendante et imaginative ? Marchons d'un même pas."

Marchons d'un même pas, je ne sais pas si le fait que je te réponde ne donne pas a ta C une importance mais bon on dicuste ... marchons d'un meme pas...ces mots ne semble pas résonner dans ton imagination bref..

Le fait que ce vaurien prenne les armes tues des etres humains aussi facilement qu'on tue un poulet n'est pas seulement un probleme ivoirien mais Africain..

Si un pays doit sortir de l'emprise que représente le piège occidental, francais, pour être plus précis, et que ce pays est le mien j'aimerais le partager avec tous les africains tel qu'il soit. Le fait de combattre ce vaurien de Ousman est normal quelque soit son bord politique....

Mais bon comme Dit Gbagbo, on n'a pas d'opposition, même ado, dis qu'on ne peut pas s'opposer a tout...il ne crois pas si bien dire... il est dans le gouvernement..et donc MANGE pour l'instant

Enfin bref juste pour rappeler a tout le monde qu'on est en train de construire un pays, un continent meme et n'importe quel INPUT de qui que ce soit est important, Camerourais soit il...

Y a vraiment des gens de mauvaise foi, vraiment il faut le faire exprès mais bon il faut de tout pour faire un monde :-)))

Metu

Écrit par : metu | 10/06/2008

Comme je suis d'accord avec toi Métu, je constate d'ailleurs que ceux qui se disent victimes de xénophobie (mot qui devrait avoir des traductions dans certaines langues africaines) sont les mêmes qui n'hésitent pas à ce comporter comme des porcs et à avoir des réflexions débilitantes.
Ceci étant dit, que dire de Chérif Ousmane, rien, de son interview dans l'inéffable Jeune Afrique, rien... Ah si! Lorsqu'il sera au TPI avec ses camarades de jeu (de massacre), personne n'osera se demander pourquoi certains comme Théo prennent des risques en étant sur le terrain et faire du journalisme vrai pendant que d'autres comme Jeune Afrique (Maroc, Tunisie...Ah ce titre...) reste à Paris, bien planqué,à écrire pour un lectorat politique et surtout financier bien connu, peuvent être autant complice de toutes ces rebellions et autres stupidités que l'on voit ci et là... Là j'arrête je suis trop vénère

Écrit par : Rabet Zokou Gbeuli | 11/06/2008

@Krathos

Lorsque la conférence de Lomé a été annoncée, il n'y avait pas encore d'aile politique de la rebellion. ADO a appelé une personne pour lui dire d'aider "les enfants" en rejoignant leur délégation. Cette personne était tellement stupide qu'elle a mis le haut parleur pour épater la galerie. C'est comme ça qu'un ami de confiance a entendu ADO recruter pour la rebellion en octobre 2002. La rebellion n'est pas parti prenante au RHDP mais ce sont leurs "enfants".

Pour ton post sur l'affaire Kragbe, j'ai vu un document (voir site IRD.fr), de Dozon sur les bété ou la population du guébié est évaluée a environ 4000 lors des événements. De plus la population augmente dans les 10 ans qui encadrent ces evenements. Si il y avait eu ne serait ce que 400 victimes, cela apparaitrai dans les etudes demographiques. Comme par ailleurs les FPI ne peuvent pas nommer plus d'une trentaine de victimes de la repression, je crois que tu a raison de contester ce mythe. Ouvrons les fausses comunes pour regarder la réalité en face.

La fausse allégation de génocide guébié est une monstruosité de la propagande fpiste. De même, le massacre de Youpougon est devenu un "génocide" qui a justifié tous les exces de la rebellion.

Écrit par : wobebli | 11/06/2008

Kouamouo nous mène tous en bateau ! Quand il s'agit des propos des Cherif Ousmane et autres, là, il sait les analyser, mais quand il y a des conneries à faire ressortir des propos de Gbagbo, il est aux abonnés absents, il ne veut pas metre du sable dans son atiéké !
Tout citoyen est libre de voter ou de ne pas voter qui il veut. Moi, je ne voterai pas Gbagbo, mais ce n'est pas pour les même raison que CHérif Ousmane ! Ce que Kouamouo veu t faire rentrer dan snotre subconscient, c'est que les gens qui ne veulent pas voter Gbagbo n'ont que de mauvais arguments. Faux ! Y'a qu'à aligner tous les écrits de Eppix et tu verras !!!

Écrit par : Kocowoulou | 11/06/2008

comment les états d'âme d'un tel personnage peuvent entrainer autant de propos à la limite de la décence!

Kouamouo a le droit de nous proposer ce qu'il veut comme base de reflexion. Mais diantre il ya tellement de sites et de journaux faisant l'apologie d'autres leaders, pourquoi les gens n'y vont pas?

La vérité c'est que les opinions de kouamouo comptent autant pour ceux qui se sentent proche de lui que de ses détracteurs.
Lorsque j'entend des gens mêler les origines de quelqu'un dans un débat somme toute de libre opinion, je me dit que mon pays a encore beaucoup de chemin à parcourir pour être cette terre d'espérance proclamée!

Quand tu prends des armes pour chasser un président et que au bout de 06 ans il est encore là et que tu es reduit pitoyablement à cotiser pour reinserer tout ces jeunes que tu as berné, estimes toi heureux qu'ils ne se retournent pas contre toi, car TU AS ECHOUE!!!

Écrit par : marianne | 11/06/2008

Bien dit marianne. Les rebelles ont échoué, c'est là l'une des premières leçons d'histoire que nous,contemporains de cette stupidité d'incultes et d'analphabètes, nous apprendrons à nos enfants. Quant au génocide guébié qui serait une propagande fpiste, parlez de tout, mais parlez surtout de ce que vous savez. Donnez son avis ne met pas à l'abri des anneries. Le FPI n'existait pas à l'époque où l'on parlait déjà de massacre des guébié. De grâce, Bernard Dozon n'est pas une référence en la matière. Lisez plutôt le mémoire de DEA d'un certain OUPO simon sur ce sujet, il fait aujourd'hui référence. Les témoins et la vraisemblance de ce qu'ils racontent permettent de savoir qui à fait quoi, je suis encore vénère. Le net n'est décidemment pas un filtre à la connerie

Écrit par : Rabet Zokou Gbeuli | 11/06/2008

Communiqué de Survie, le 11 juin 2008

*Quelques jours après avoir reçu la Légion d'Honneur, le chef de la
sécurité présidentielle du président burkinabé Blaise Compaoré a
participé à Paris, aux frais du contribuable français, à un forum sur le
thème « Stabilité et développement en Afrique. » Un exemple de plus,
qu’en Françafrique, le coup d’Etat est synonyme de stabilité.*

La 8ème session de l’Institut des hautes études de défense nationale sur
le continent africain (FICA) s'est tenue à Paris, à l’Ecole militaire,
du mercredi 30 mai au dimanche 8 juin. Soixante quinze auditeurs de la
plupart des pays du continent africain ont participé à ces travaux sur
le thème de « Stabilité et développement en Afrique : quelles synergies
en matière de coopération ? ».
Parmi ces participants, on a noté la présence du colonel major burkinabé
Gilbert Diendjéré, chef d'Etat-major du régiment de la sécurité
présidentielle du président Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir à la
faveur de l’assassinat de Thomas Sankara, alors chef de l’Etat burkinabé.
Le Colonel major Gilbert Diendjéré était l’officier conduisant
l'escadron qui a renversé le président Thomas Sankara dans un bain de
sang l’après-midi du 15 octobre 1987.
Cela n'a pas empêché le directeur de la coopération militaire et de
défense du ministère des Affaires étrangères et européennes, le général
Emmanuel Beth, de l'élever au rang de chevalier de l'Ordre national de
la légion d'honneur française, le 15 mai dernier.

Après la remise de la plus haute décoration française, l'invitation de
Gilbert Diendjéré à Paris, aux frais du contribuable français, est à la
fois un scandale et une provocation à l'égard de la veuve et des enfants
de Thomas Sankara qui attendent toujours que l’on juge ses assassins.
C'est une insulte à l'ensemble des Burkinabé qui, après avoir commémoré
massivement, en 2007, les 20 ans de cet assassinat, maintiennent depuis
des mois une forte mobilisation « contre la vie chère » mais aussi et
surtout contre l'impunité dont jouissent les membres et proches d’un
pouvoir, dont l'affaire Thomas Sankara demeure le crime fondateur.

Après l’admission scandaleuse du Burkina Faso de Blaise Compaoré à la
Commission des droits de l’Homme de l’ONU, qui semble se satisfaire de
minuscules progrès dans l’instruction du dossier judiciaire Sankara, ces
honneurs faits à Gilbert Diendjéré constituent un déni de justice et une
prime à l'impunité.

*Survie déplore que la France privilégie en Afrique, encore et toujours,
la stabilité par la force et l’impunité. *

Écrit par : Yetna | 11/06/2008

Il y a autre chose que nous enseignerons aussi à nos enfants : Laurent Gbagbo a échoué !
1) Après avoir dénoncer la france comme étant le boureau de son régime et de son pays, après avoir proné la fierté et la résistance qui ont amené bien de jeunes ivoiriens idéalistes à y sacrifier leurs vies, il a fait un revirement à 180° pour faire ami-ami avec le boureau, se metre à plat ventre, tout lui donner, reconstruire ses écoles en oubliant ses victies à lui et leur famille !

2) Après avoir décrier le vol sous Houphouet et le PDCI et prit l'engement d'être lui et son parti une poche de moralité dans le gestion des affaires publiques de ce pays, il s'est transformer en défenseurs des siens voleurs ; l'enrichissement subi et indu, il l'a traité de normal et de cyclique (chacun à son tour avait-il dit), avant de venir nous distraire aujourd'hui avec une pseudo lutte anti corruption démagoguique à quelques mois des élections.

3) Enfin, il avait traiter ces prédécessuers d'incompétents pour aujourd'hui nous servir des incompétents à tous les postes ! Des footballeurs sans autres compétences comme chef cab à la présidence et j'en passe. Lui même s'est avéré être le plus incompétant de tous les présidents que la Côte d'Ivoire a jusqu'ici connu !!!

Voila ce qu'il ne faut pas oublier d'enseigner aussi à nos enfants. Finalement, il n'y a qu'en démagogie et en rêves les plus farfelus que le FPI est supérieur au PDCI ! Si non, réalité contre réalité, la refondation est une catastrophe !!!!

Écrit par : Kocowoulou | 11/06/2008

Merci Kocowoulou, kouamouo préserve son Attiéké mais qui, mieux que l'enfant né dans les rues de Yopougon ou de Bouaké peut mieux nous relater notre pays ???

Sans faire dans le chauvinisme, il faut tout de suite , préciser que Kouamouo est inscrit dans un vaste mouvement pro-Gbagbo qu'il pourrait récuser par tous les stratagèmes possibles mais nous ne sommes pas dupes ...
Chérif Ousmane n'est pas représentatif de notre opinion, et je crois qu'il est dommage pour un journaliste de la trempe de Kouamouo d'attribuer un rang de militant de base à Cherif Ousmane au RHDP...
en matière de stratégie politique, c'est pour "tuer" le G7 et donc éjecter la rébellion du "rassemblement d'opposition" ( auquel je ne crois pas encore sur le long terme) qu'a été mis en place le RHDP; le PDCI a compris qu'il devait s'éloigner politiquement de cette faction truffée de personnes manipulables à souhait , et peu soucieuses des convictions politiques.

Moi, je "voterai" contre Gbagbo mais je ne suis pourtant pas sur la même ligne politique que C.Ousmane , un rebelle qui a toujours marqué, avec le style qui lui sied, son opposition à Gbagbo...
Quitte à lui de s'exprimer mais n'essayez de trouver une correlation entre l'avis subjectif du rebelle et celui de tout un rassemblement politique , une volontaire confusion que nous comprenons puisque cela garantit l'attiéké quotidien de l'émérite journaliste mais sachez où vendre ce genre de
discours mercantile.

Ps: pour ceux qui désire discuter de l'affaire Kragbé Gnagbé et du génocide "imaginaire" du Guébié, le sujet reste encore ouvert sur le blog adéquat alors sachez débattre avec la manière !!!

Écrit par : Krathos | 11/06/2008

L'analyse de THEO est lumineuse comme c'est souvent le cas avec lui. Mais, je me demande si l'attention accordée à ce soudard nommé Chérif Ousmane n'est pas exagérée. Et puis, au-delà de ses incohérences, c'est le petit angle sur le jeu de dupes entre les putschistes Ado et Nzuéba qui a retenu mon attention.
Au finish, après l'échec politico-social de l'ère Houphouët, la catastrophe sous Bédié et le triste épisode de Guéi, la C.I. mérite un autre miracle économique.
La finesse intellectuelle et l'intelligence politique du Pr Gbagbo devraient rendre possible l'incursion politique, sociale et économique de la C.I. dans la cour des nouveaux dragons.


Je n'oublie pas l'éducation et la santé. Dans une C.I. sortie de la guerre, il faudra déployer de grands efforts pour former une jeunesse encore plus responsable que ses aînés. Une jeunesse bien soignée dont l'instruction et l'éducation ne permettront plus l'invective et la violence meurtrière comme méthode d'expression.
Dans le contexte politique actuel, tout cela ne sera envisageable qu'avec le Fpi ou le Cnrd, peu importe l'étiquette au fond. Les autres ont démontré leur incapacité et leur peu de maturité. Et leurs suiveurs devront apprendre que le monde qui vient méprise les adultes ne sachant qu'agir sous tutelle.

Ceci dit, les aigris existeront toujours. Qu'ils expriment leurs frustrations sans kalachs est bien pour le renforcement de la démocratie.

Écrit par : Alacoq | 11/06/2008

Theophile Kouamouo est entrain de gater son nom, tout comme Ble Goude, Laurent Gbagbo, Soro Guillaume, Cherif Ousmane etc...toute cette clique a profite de la guerre dans notre pays...qui aurait connu kouamouo aussi rapidement sans cette guerre??? De facon consciente ou par ignorance ils sont tous entrain de prolonger les souffrances des ivoiriens...Je crois que Kouamouo pour se rendre on ne peut plus credible devrait commenter les rapports que gbagbo entretient actuellement avec la franceafrique? Tous les contrats, la rehabilitations des ecoles francaises par l'etat ivoiren...etc... la tenue oui ou non des elections en novembre prochain. Pourquoi tous ces reports successifs?

Sinon cette interview de Cherif est un non-evenement. Tout ce qu'il dit etait su...il est RDR et c'est su de tout le monde. Que Soro ne maitrise pas la rebellion etait sue de tous? Que Cherif rende les rapports gbagbo-soro difficile, quoi de plus logique de la part de cet assassin bon pour le meme sort que Sadam Hussein...

Écrit par : abaslafranceafrique | 11/06/2008

Abas, il me semble que ce que Chérif dit est intéressant politiquement. Dans ce sens que les membres de la rébellion choisissent de s'exprimer désormais à titre personnel sur leurs choix politiques, et pas toujours de manière convergente.
Je ne vois pas en quoi en parler prolonge la souffrance des Ivoiriens. Je n'ai pas dit qu'il fallait remettre en cause les accords de paix. J'ai du mal à saisir vos griefs.

Écrit par : Théo | 12/06/2008

Mais a mon avis c'est pas nouveau toute cette cacophonie au sein de la rebellion malgré l'union de facade que nous avons connue pres de 5 ans durant. La rebellion ou ce qu'il en reste doit choisir entre Soro et Ouattara. Djakis et Cherif ont fait leur choix c'est clair, confirmant du coup ce que nous disions des le debut. Nous avons ete de ceux qui des le debuts des negociations a ouaga avons conseille d'aller directement discuter avec allassane ouattara, que-la se trouvait un debut de solution a la fin de la rebellion. Le Blocage dans lequel nous sommes et que certains font semblant d'ignorer, parmis lesquels le PR lui meme, est reel...Que faire maintenant, vu que Soro ne maitrise plus grand chose et qu'il confie sa propre securité aux FDS? On aura a coup sur le temps de debattre de tout ceci les semaines a venir...

Écrit par : abaslafranceafrique | 12/06/2008

Kouamouo, reponds à l'essentiel de ce qu'a dit Abaslafranceafrique ! Et ce essentiel, le voici :"Theophile Kouamouo est entrain de gater son nom, tout comme Ble Goude, Laurent Gbagbo, Soro Guillaume, Cherif Ousmane etc...toute cette clique a profite de la guerre dans notre pays...qui aurait connu kouamouo aussi rapidement sans cette guerre??? De facon consciente ou par ignorance ils sont tous entrain de prolonger les souffrances des ivoiriens...Je crois que Kouamouo pour se rendre on ne peut plus credible devrait commenter les rapports que gbagbo entretient actuellement avec la franceafrique? Tous les contrats, la rehabilitations des ecoles francaises par l'etat ivoiren...etc... la tenue oui ou non des elections en novembre prochain. Pourquoi tous ces reports successifs?".
ALORS A QUAND DES ANALYSES FINES SUR LES MANQUEMANTS DE GBAGBO ? OU ALORS SI TU ES GBAGBOISTE, C'EST-A-DIRE PARTISANT, IL FAUT LE DIRE CLAIREMENT !!!!

Écrit par : Kocowoulou | 12/06/2008

Le socialisme n'a jamais fait évoluer un pays. Même le grand lula du brésil ne fait pas du socialisme, ni la chine , encore moins la russie de poutine. Il n'y a que l'économie de marché.

Il y a qu' à voir que dans les derniers classements Forbes, les milliadaires russes, chinois, indien, et autres y sont rentrés avec fracas.

Le brésil et l'inde sont rentrés dans la shortlist des pays qui font plus de 1000 milliards de dollars de PIB/an. Suivi du mexique qui lui aussi franchira bientôt de CAP.

tandis que nous sommes (CIV) à quelque chose comme un peu plus 30 mds $.

Je vous invite à lire ces exemples de pays qui font rêver et qui étaient très loin derrière en matière de développement.

Alors que dans les années 90 avant la crièse boursière d'asie du sud est les experts pariaient sur les dragons d'asie (Corée du Sud, Taiwan, Singapour, Hong Kong), les pays du BRIC ont inversé la tendance.

Qu'a l'inde ou le brésil de plus que nous ? sachant que dans les pays développés, 20% de la population active crée autant de richesse que 90% de la population active dans les pays en voie de développement.

Ce n'est pas le socialisme qui a construit la CIV mais l'économie de marché . Produire, transformer et vendre, innover etc.

Créer de la richesse en facilitant par des dispositions législatives la création d'emploi, la création de PME PMI, la régulation du secteur informel, en investissant dans les nouvelles technologies, l'industrie pharmaceutique, la recherche et developpement, dans la formation d'élite, l'indépendance énergétique, l'auto suffisance alimentaire etc...

BRIC = brésil russie inde chine. Voila la réussite de ces pays émergants.

ils ont eu tous le même chemin= formation d'élites, investissement dans la R&D, création de groupes internationaux, conquête de nouveaux marchés etc

N'est ce pas impensable que ce soit une entreprise tunisienne qui construise l'autoroute en CIV alors que nous formons de nombreux ingénieur en TP ?

Pendant ce temps nous on fait quoi? On fait rentrer des cancres à l'ENA, on politise la FESCI (le SG a 31 ans et il est encore en licence, voilà le modèle typique de la refondation), on fait rentrer même des anciens voyous à la police, on fait la promotion de la médiocrité, des personnes sans aucune profondeur d'esprit !!!

Que fait -on pour nos élites ? un Docteur içi qui a eu son PHD au états unis ne touche même pas 400 milles FCFA de salaire !!

Je ne pense pas que nous sommes sur la route du développement!

J'ai été surpris de voir une interview de Amondji où il disait que il est instituteur de formation! Aujourd'hui il est gouverneur du district d'Abidjan!

Un monsieur qui n'a jamais voyagé auparavant! Comment peut il penser modernisation d' une ville comme Abidjan ?

Toutes villes modernes pensent développement durable, moyen de transport écolo (tramway etc). Pendant ce temps, abidjan croule sous le poids des ordures, il n'y a plus de route!

Dites moi une seule chose que les refondateurs ont construit à Abidjan en huit ans ?

Et il se trouve des gens pour soutenir une telle abomination.

LKG est un villageois et il le restera, j'en suis persuadé !
LKG tu n'as pas le niveau pour nous progeter dans l'avenir, je suis désolé mais tu resteras un sombre villageois! Nous avons besoin d'un nouveau OBAMA pour nous faire rêver ! La rebfondation, un pure mythe pour moutons de panurge !


Bonne lecture :

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/en-2050-quelle-sera-la-premiere-economie-mondiale_510202.html

Écrit par : Eppix | 12/06/2008

Je vois que les gens ont épuisé leurs crtitiques sur gbagbo.

Posons donc la question essentielle en cette période électorale: à partir du moment où obama (que les gens ne connaissent que depuis peu il faut le préciser) est candidat aux états unis, quelle alternative crédible ici? bédié? allassane?

Voyez vous même vous n'avez pas grande alternative sur le marché local!

Écrit par : marianne | 12/06/2008

a marianne. arrete de banaliser les echanges stp. les altenatives y a en a gogo. tranquilise toi. seulement que les alternatives ne veulent pas entrer en politique dans un pays ou c'est le gangsterisme politique qui est monnaie courante. tu penses que c'est tout le monde qui a envie de se promener entouré de kalach et de garde du corps 24 sur 24? ou se trouve la serenite dans laquelle les debats d'idee doivent prendre place?

patience donc ma soeur...les loups finiront par se manger entre eux apres avoir detruit le pays sur le plan social qu'economique...par la suite viendront l'apaisement...et les nouvelles elites...en attendant tu peux aller tranquillement voter ton candidat favori...

Écrit par : abaslafranceafrique | 12/06/2008

Marianne est en plein dans la nouvelle stragegie de la refondation : après la vente d'illusions et de rêves qu'ils n'ont pas su réaliser, maintenant, ils veulent se présenter comme le moindre mal !!! Pitoyable !!!
Mais même là, vous n'y etes pas. Si on a été nombreux à penser que Bédié était un mal, c'était surtout par rapport aux rêves que nous vendait gbagbo. Mais réalité contre réalité, bilan contre bilan, je préfère de loin Bédié à cet illusioniste de Gbagbo. Aujourd'hui, on crie sur tous les toits qu'on ne veut plus de coup d'Etat. Qui a été la première victime de coup d'Etat en CI ? Bédié ! Donc Bédié est plus victime que boureau ! Par contre Gbagbo lui, a été le plus grand bénéficiare du coup d'Etat de 99. C'est grace à ce coup d'Etat qu'il est devenu président en 2000. C'est encore lui qui profite de la guerre pour piller la CI avec des excuses fallacieuses. C'est lui qui profite de la crise pour s'enrichir et jouir, tout en prétendant ne pas pouvoir travailler. Alors oui, csi je dois choisir un moindre mal entre Bédié, Ouattara et Gbagbo, ça sera Bédié ! Mais heureusement que les Ivoiriens ne sont pas limités qu'à ces trois. En l'état actuel des choses ma voix ira sans aucune hésitation à Gnamien Konan.

Écrit par : Kocowoulou | 12/06/2008

Eppix,
Qu'est-ce que le Pdci et le Rdr ont apporté à la C.I. depuis 6 ans qu'ils gouvenent à égalité avec les rebelles et le Fpi ?

Au lieu de lancer doctement des contrevérités, tu ferais mieux de muscler tes réflexions en nous démontrant dans un des longs postings, dont tu as le secret, les critères objectifs te permettant d'affirmer péremptoirement qu'il y a des pays africains actuellement fermés à l'économie de marché.

Écrit par : Alacoq | 12/06/2008

Ma vois ira à Bédié sans aucune hésitation !!! Gnamien ne répond pas à mes attentes car trop récent dans ses excitations.
Avec toi finance -t-il sa campagne ?

Écrit par : Krathos | 13/06/2008

FOR ME, GBAGBO IS THE BEST.
GBAGBO IS BETTER.
GBAGBO IS GOOD FO THE IVORY COAST.

Laurent Gbagbo sera assurément le vainqueur de la Présidentielle 2008 en RCI.
C'est notre souhait !

Écrit par : Issa Daher | 14/06/2008

Kocowoulou et consorts, A vous lire, on voit que, dans votre for intérieur, vous donnez raison à Marianne. Mais il vous est impossible de l'avouer publiquement dans vos propos. Vous ne nous dites pas qui a envoyé ce "gangstérisme politique" en Côte d'Ivoire. Quand Marianne dit qu'il n'y a pas d'alternative plus crédible que GBAGBO, vous réfutez son affirmation pour ensuite proposer d'attendre que "les loups se dévorent entre eux d'abord ». Mais en attendant cette situation, que font les Ivoiriens ? Marianne dit : "En attendant, l'alternative crédible c'est GBAGBO". Vous dites "non" pour après lui donner raison dans vos développements. BEDIE a certes été victime du 1er coup d'Etat (99). Mais de qui ? De son allié actuel, avec qui il a créé cette situation (que nous vivons). Etre bénéficiaire du coup de 99 ne veut pas dire forcement en être l'auteur. C'est simplement que la suite des évènements a contrarié les auteurs du coup. Tout comme en 2002, ils n'ont pas compté avec le peuple. Quand tu es le choix du peuple, tu n'as rien à craindre. C'est le cas de GBAGBO. iL Y A QUELQUE CHOSE QUE VOUS PERDEZ DE VUE. GBAGBO n'a pas la prétention de faire l'unanimité. Il ne revendique qu'une majorité. C'est ce qu'il veut démontrer par les élections. Que vous autres le contestiez ne doit pas troubler et ne trouble pas son sommeil. Cela participe du jeu démocratique. Tel qu'on connaît l'homme, il serait gêné d'une élection à 99 % à la CHIRAC. Votre contestation est donc de bonne guerre même si elle n’est fondée parce que non soutenue par un argumentaire sérieux.

Écrit par : Théodule SEYO | 15/06/2008

theodule et autres qui posez toujours les problemes en terme de personnes, allez voter votre gbagbo. si ca peut ramener la paix au pays, c'est tant mieux. tu parles de 99 et du RHDP. mais qui a attaque le 18 sept. 2002, c'est bien les anciens compagnons du Front Républicain ou bien? FPI-RDR ! Gbagbo traine trop de casseroles sales sur sa personne, il a accumulé trop de haines sur sa personne, trop de coups bas, trop de frustrution...et meme du sang... la CI n'aura jamais la paix tant que un de ses trois types est assis au palais. vous ne voyez pas les choses de la sorte, mais en terme de "mon gbagbo" typiquement africain. Allez voter meme si ya de fortes chances qu'il n'est pas les 50% + 1 voix. Guei pensait etre elu...ca lui a parlé ou bien? Gbagbo 59% de voix en 2000, taux de participations moins de 30%, allez faire vos calculs... Meme si koudou etait reelu, sans majorite au parlement comment gouvernera t-il? par decrets? Les Ivoiriens peuvent certes avoir pitié de Gbagbo mais ils seront sans pitié aux elections locales...

Écrit par : abaslafranceafrique | 16/06/2008

Abaslafranceafrique, Au cours des années 90, les Ivoiriens se sont positionnés sur l’échiquier politique de leur pays en fonction de leurs aspirations (politiques), tant qu’ils pensaient que c’était un débat d’idées, arguments contre arguments. C’est ainsi que certains ont quitté le PDCI pour suivre le RDR. D’autres ont déposé leurs valises à l’UDPCI, pour ne citer que ces partis significatifs. Certains autres sont partis du FPI pour le RDR, même si ce n’est pas en grand nombre. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts : il a été donné aux Ivoiriens de constater qu’alors que certains de leurs compatriotes s’évertuaient à trouver des idées novatrices de développement de leur pays, d’autres ne pensaient qu’à le détruire, au mieux des cas, le mettre à la solde de l’impérialisme. C’est ceux des Ivoiriens qui continuent à s’accointer, à collaborer avec ces derniers qu’il faut plaindre. Sur ce point, les Ivoiriens savent quelle est la position de GBAGBO. L’autre point que je te reproche, c’est cette propension à assener les accusations sans les étayer d’un début de preuves. Quelles casseroles traine GBAGBO dont tu peux convaincre les Ivoiriens qu’il en est vraiment l’auteur, avec preuves à l’appui ? Si ceux qui pensent comme toi que "si GBAGBO est élu, la Côte d’Ivoire n’aura pas de paix" reviennent après les élections et qu’ils prospèrent, c’est que le pays n’est pas gouverné et qu’il faut donc désespérer. Ne dit-on pas : "Premier gaou n’est pas gaou ?" De ce qui précède, je conclus que des trois, GBAGBO EST MEILLEURS. Quant à GNAMIEN KONAN, à supposer que par miracle il l’emporte, sur quelle base parlementaire s’appuiera-t-il pour mener sa politique ? Que les Ivoiriens ne se trompent pas : le meilleur cheval, c’est GBAGBO, pour peu qu’on lui donne les moyens parlementaires pour gouverner avec les personnes qu’il aura librement choisies et qu’il pourra sanctionner en cas de défaillance. Après cela, on pourra raisonnablement le juger sans risque de se tromper.

Écrit par : Théodule SEYO | 17/06/2008

PS : La réelle satisfaction des Ivoiriens de l'heure, c’est d'avoir fait échec à l'entreprise mafieuse des Français en Côte d'Ivoire. Mettre fin à leur penchant pour les coups d’Etat, démontrer que l'époque où ils faisaient et défaisaient les pouvoirs en Afrique est révolue suffit à leur bonheur. Le reste, on verra.

Écrit par : Théodule SEYO | 17/06/2008

Les commentaires sont fermés.