topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/06/2008

IB condamné en France, et après ?

4cfbea55596061958f87a8f90c7d005e.jpgLa nouvelle est tombée en début d'après-midi. IB a été condamné, par le tribunal correctionnel de Paris, à quatre ans de prison ferme pour "direction ou organisation de groupement ayant pour objet une activité mercenaire". Il a été condamné pour une tentative de coup d'Etat qui remonte aujourd'hui à un peu moins de cinq ans, alors qu'il est poursuivi en Côte d'Ivoire pour une autre conspiration qui devait se dénouer fin 2007, et qui s'est terminée par un "buzz" sur YouTube : un feuilleton grotesque du "putschiste-allant-putscher" appelé "Noël à Abidjan".
En Côte d'Ivoire, certaines personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles Jean-Paul Ney, journaliste barbouze qualifié de mythomane par la blogosphère française et dont le haut fait d'armes est d'avoir fait préfacer un de ses livres par Nicolas Sarkozy. Pendant ce temps, "IB" court toujours, visiblement réfugié dans un pays ouest-africain n'ayant aucune envie de le livre (pour quelle raison ?) aux autorités d'Abidjan.
Que va-t-il se passer désormais qu'IB est reconnu coupable par "contumace" par un tribunal de chez "nos ancêtres les Gaulois" ? Un mandat d'arrêt international sera-t-il lancé ? Le pays qui le protège actuellement va-t-il le livrer à l'ancien colonisateur ?
On attend de voir.

18:35 Publié dans Vite dit ! | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je me pose aussi la question de savoir l'importance de cette condamnation pour la Côte d'Ivoire. La seule certitude, c'est que la France ne sera pas pour cet homme la base sa prochaine conspiration. Quant à la solidarité africaine, il ne faut pas y compter.

Écrit par : St-Ralph | 05/06/2008

Affaire à suivre avec prudence

Écrit par : Claudus | 05/06/2008

c'est une condanation dans le seul but de faire plaisir à soro qui très soucieux pour son ventre a trouvé un poste pour s'accrocher jusqu'a ce qu 'il parte purger sa peine au TPI ;

Écrit par : aloco kouamono | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.