topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/06/2008

Côte d'Ivoire : les douaniers se tournent les pouces chez les FN

L'info est fiable, et me vient d'une source de terrain. Alors que le ministre de l'Economie et des Finances, Charles Diby Koffi, a réinstallé en grande pompe l'administration douanière à la frontière ivoiro-burkinabé (Ouangolodougou), rien n'a changé. Les "ex-rebelles" n'ont pas rendu le poste-frontière aux fonctionnaires de l'Etat ivoirien qui passent leur journée à s'ennuyer à Korhogo. La Centrale, instance économique des Forces nouvelles, continue de recueillir les taxes de la zone. Les camions bourrés de teck et de cacao continuent de traverser la frontière dans un sens, tandis que des camions-citernes acheminent en Côte d'Ivoire de l'essence venue d'ailleurs.
Sur le terrain, les douaniers dépriment sec. Ils veulent rentrer à Abidjan. "Hors de question", leur répond leur hiérarchie. En effet, s'ils reviennent en zone gouvernementale, cela veut dire que l'unicité des caisses, vantée par la Primature à grands renforts de publicité, est une simple escroquerie à l'usage de bailleurs de fonds qui doivent "décaisser" dare-dare.
S'il est évident que Guillaume Soro joue double jeu dans cette affaire - il garde la haute main sur les Forces nouvelles et est donc responsable de tous leurs agissements -, l'on se demande ce que pensent Charles Diby Koffi et Laurent Gbagbo, voire s'ils sont au courant.
Cette affaire est en tout cas du pain bénit pour Gnamien Konan, ancien directeur général des Douanes limogé, qui a toujours affirmé être victime de sa volonté de redéployer l'administration douanière, là où Guillaume Soro voulait continuer à "manger" des deux côtés.

Commentaires

Cette affaire ne surprend guère, lorsque l'on sait analyser la situation du pays avec lucidité.
Le président Gbagbo le sait et s'en accomode parce qu'il a lui même la main mise sur d'importantes recettes. Il se préoccupe plus de sa reélection et concede cela à Soro. (C'est un gentlemen agreement tacite)
Soro lui en profite pour continuer d'amasser un trésor de guerre pour ses ambitions futures.
Ouattara observe et se tait, car beaucoup de ses sbires profitent de cette manne de guerre.
Bedié lui est tout simplement dépassé par les évènements et ne comprend rien à rien.
Il est certainement temps comme le dit l'autre de refaire le Casting Politique et de choisir ceux qui ont le sens de l'intérêt national.

Écrit par : Jean-Marc | 03/06/2008

j'aime bien ton "dos à dos" des hommes politiques, jean marc!
Cependant quand on prend du détachement on se rend compte qu'il est aussi difficile de faire comprendre à nos vaillants militaires qu'il faut sacrifier les "hauts les coeurs" en periode dite de paix qu'aux rebelles de ne plus "manger"!
Je ne crois pas que priver du jours au lendemain des pillards armés d'aussi importantes rentrées d'argent puissent se faire sans ...casse. Mais comme la Bm pressait, il fallait au moins sauver les apparences. allons doucement car on est pressé!

Écrit par : marianne | 03/06/2008

Les commentaires sont fermés.