topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/04/2008

Les Kényans ont-ils "acheté" la paix aux politiques ?

75d3816217d4c1d7757c0adfbb572818.jpg


Extrait d'un article lu dans Time Magazine et traduit pour vous.


Au final, ne pouvant pas s’entendre totalement, Kibaki et Odinga ont decidé de créer plus de ministères, leur nombre passant de 34 à 42. La pertinence de certains se discute. Il n’y a pas seulement un ministre du développement, mais désormais en plus un ministre pour le Nord Kenya et les autres zones arides. Nairobi, qui a déjà son propre gouvernement local, est désormais « traitée » par un nouveau ministre au point de vue national. Le pays aura aussi un ministre pour « le planning et la vision 2030 », dont les attributions sont très mal définies.
Au Kenya où la corruption est forte, ce n’est pas une surprise pour plusieurs groupes de la société civile : les leaders verront les cabinets ministériels non comme des plateformes sur la base desquelles gouverner effectivement, mais comme des prix à attribuer à des supporters loyaux. « Si vous regardez, dans l’opposition et le gouvernement, il y a des gens qui, il y a quelques années disaient “il faut un cabinet resserré, il faut réduire les dépenses du gouvernement” », explique Stephen Lugalia, president de lnstitute of Certified Public Accountants of Kenya. « Ce sont des personnes très intelligentes qui ont decidé d’ignorer leurs déclarations passées et de dire "nous allons juste veiller à prendre soin de notre peuple."


L'article en entier ici.

Cela ne vous rappelle-t-il pas le processus de sortie de crise dans un autre pays d'Afrique, où l'on a vu des analphabètes devenir ministres tant le gouvernement de sortie de crise était assimilé à une mangeoire ?

17:40 Publié dans Vite dit ! | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Question 1: Ces politiques courent-ils pour servir le peuple ou pour se servir?
Question 2: Que gagnerait-on dans la guerre et/ou dans la paix?
Question 3: Quel serait le prix de l'une ou l'autre solution?
...

Écrit par : zwan | 16/04/2008

Zwan, je pense qu'au prix de la guerre s'ajouterait forcément, par la suite, celui de la paix. Donc mieux vaut acheter la paix et s'épargner une guerre. Ou bien ? Au fait, je t'ai afriktagué...

Écrit par : Théo | 16/04/2008

Je pense que l'africain à une tare congenitale qui fait qu'il ne tire aucune leçon de la vie. Cette tare que Venance KONAN appelle la "negrine" empêche l'africain malgré la mondialisation à ne voir pas plus loin que le bout de son nez. Ainsi les expériences encore très recentes des uns ne servent nullement aux autres. C'est vraiement dommage et quel enorme gachis nous commettons! Il y'a veritablement de quoi désesperé de l'homme Africain.

Écrit par : Cyrille | 17/04/2008

A Cyrille
Il n'y a pas de tare congénitale de l'Homme africain. Il y a un courant idéologique du renoncement africain dont Venance Konan est le porte-drapeau.
Détrompez-vous la situation que connait actuellement l'Afrique est certe difficile, surtout pour les jeunes générations, mais elle est bien meilleure à celle de la période coloniale par exemple.
Construisons l'Afrique!!!

Écrit par : Félix | 17/04/2008

Les commentaires sont fermés.