topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07/04/2008

Jean-Marie Le Guen à propos des événements de novembre 2004 : Une "grandiose manipulation sur l'opinion"

25db46307b33e3c693f132039823fb1d.jpg


Le député socialiste de Paris, qui était à Abidjan avec Jack Lang, a dégainé, à l'émission Les Grandes Gueules de RMC.

"Aujourd’hui, nous avons le sentiment, et nous voulons le dire, que notre pays, sans doute une partie de la communauté internationale et singulièrement la France de M. Chirac, a connu une manipulation sur l’opinion qui était tout à fait grandiose. Et, il est temps aussi que l’on ait une autre forme d’information sur ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire. Par exemple parler de l’affaire de Bouaké, c’est très douloureux. Mais nous y sommes revenus à plusieurs reprises avec tous les interlocuteurs, y compris les rebelles, les chefs des rebelles, par exemple Guillaume Soro, lorsque, vous le savez, neuf soldats français ont été tués, apparemment par l’aviation ivoirienne.
(...) C’était de la manipulation. Et là, nous avons le sentiment et je le dis très solennellement, qu’il faut une commission d’enquête pour que la lumière soit faite sur ces événements. Parce qu’il nous semble qu’il y ait beaucoup de choses très bizarres dans cette affaire. Et que ce qui a été dit jusqu’à présent par les autorités françaises est particulièrement à remettre en cause.
(...) Depuis que M. Chirac et de Villepin ont été en responsabilité, il y a eu des interventions de la France en Côte d’Ivoire, avec des manipulations d’informations que je considère comme extrêmement graves. Une information judiciaire a été ouverte sur l’affaire de Bouaké, en France. Que cette information judiciaire n’arrive pas à faire toute la lumière parce que justement, un certain nombre de responsables au niveau de l’Etat bloquent cette information. Il est temps que la lumière soit faite parce que neuf soldats français ont été tués, dans des circonstances qui sont pour un coup, extraordinairement douteuses et que quelques années après, on n’arrive pas à faire la lumière."


Personnellement, je suis heureux qu'un député français soulève de nouveau un débat que l'on tente à toute force d'occulter en France : pourquoi toute cette chape de plomb sur le "bombardement" de Bouaké ? Quelle insupportable vérité, quel crime d'Etat, quelle formidable manipulation a accouché des "jours de feu" de novembre 2004 en Côte d'Ivoire ?

Les podcasts de l'émission ici.

17:15 Publié dans Vite dit ! | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

4 ans après... pourquoi ce brusque réveil ? Qu'est ce que cela cache ? J'en suis scpetique.

Écrit par : Yoro | 07/04/2008

Salut "Yoro" ! cousin,ce n'est qu'une tempête dans un verre... une goutte d'eau dans la Seine... du bla-bla-bla !

ces politiques français de gauche et de droite,savent ce qui s'est passé à Bouaké(la version officieuse),et la majorité de droite à l'assemblée,a classé le dossier "secret défense" !

or comme M.le Guen et Jack lang ne font pas partie de la majorité à l'assemblée,il y'a de fortes chances que "le voile" ne se lève sur ce dossier avant que la gauche parvienne au pouvoir en 2012... et ce n'est pas dit... en résumé,c'est encore une grande hypocrisie française !

Écrit par : gilles | 07/04/2008

Au risque de passer pour quelqu'un de naïf, ne faut-il pas peut-être y voir une touche d'espoir? Pas l'espoir que les faits soient dévoilés et jugés, mais peut-être l'espoir qu'il y a une prise de conscience sur la perspicacité grandissante de l'opinion... Ce serait un début (?)

Écrit par : Kwaame | 07/04/2008

salut "Kwame" tu parles de "prise de conscience"... en faisant un parallèle avec le l'implication de la france dans le Génocide Rwandais,tu conviendras que ça fait 14 ans que l'opinion française prend conscience... et pourtant le dossier n'avance pas ! c'est le black-out total du côté des politiques français...

avec un peu d'espoir,dans 30 ans... la vérité sur le bombardement de bouaké et la fusillade des manifestants devant l'Ivoire,sera dévoilé...

Écrit par : gilles | 08/04/2008

Tu as raison "Gilles", c'est bien vrai... mais bon, comme je l'ai dit en intro de mon commentaire, c'était naîf...

Écrit par : Kwaame | 08/04/2008

Les rapprochements entre nos hommes politiques et les Français se font tjs pour les intérêts de la France et à notre détriment ! Quid des questions de fonds pour briser les servitudes du pacte colonial ? Les Français peuvent faire la danse du ventre chez Gbagbo, ils ne font que défendre leurs intérêts qu'en est il de nous ? Ce qui est triste dans cette histoire, c'est que si Gbagbo revient en odeur de sainteté auprès de l'Hexagone tout ce pour quoi on lutte tombera peut être à l'eau... Les vrais questions ne seront plus posées !

Écrit par : Nkoyi | 09/04/2008

"Ce qui est triste dans cette histoire, c'est que si Gbagbo revient en odeur de sainteté auprès de l'Hexagone tout ce pour quoi on lutte tombera peut être à l'eau... Les vrais questions ne seront plus posées !"

tout est dit Nkoyl et je t'en remercie.

la question que je me pose c'est pourquoi Gbagbo revient en odeur de sainteté ??

(il y a encore peu de temps)si la france avait pu, elle l'aurait éliminé

alors pourquoi ce revirement ?

pour une cote d'ivoire unis ? j'en doute...

Écrit par : AFT | 10/04/2008

Bof, la politique étrangère de la France change pas d'un gouvernement de gauche à un gouvernement de droite. Savez vous pourquoi? Leurs intérêts d'abord. Le reste on gère.On ne saura rien de si tôt sur les évènements de Bké parce que le mensonge est gros et honteux. si ya eu mort effectivement ce sont sans doute les français qui en sont les auteurs pour précipiter leur entrée en scène car ils perdraient la face si Bké était libéré de force... Bref, on fait quoi maintenant pour aller aux élections car l'enjeu dans tout ça c'est notre avenir et ceux de nos enfants. Puisse DIEU nous donner de sa sagesse pour avancer dans la lutte pour notre indépendance TOTALE : en pensée, en parole et en action .

Écrit par : KONAN | 13/04/2008

Les commentaires sont fermés.