topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18/03/2008

Perpignan ? C'est quel village d'Afrique ?

960e3c7be70954318e96342609f0df50.gif
"Les choses qui arrivent aux autres commencent déjà à m'arriver", disait le célèbre humoriste Jean-Miché Kankan. Marianne pense-t-elle la même chose, lorsque des tripatouillages électoraux dignes de la république bananière la plus caricaturale se déroulent à Perpignan, en pleine France "métropolitaine" ? L'article qui suit est, en tout cas, édifiant.

A Perpignan, les bulletins étaient dans une chaussette
JEAN-PAUL ALDUY, sénateur UMP et maire sortant de Perpignan (Pyrénées-Orientales), n'a pas eu le temps de savourer sa victoire d'une courte tête (45,48 %) sur la coalition de gauche et du MoDem (44,11 %), loin devant le FN (10,42 %). Avant même la proclamation des résultats, ses opposants étaient dans la rue pour demander sa démission après une fraude présumée dans un bureau de vote dont le président avait dissimulé des bulletins et des enveloppes dans sa chaussette droite, avec pour but de « bourrer les urnes ». Hier, la tension est encore montée d'un cran en ville avec la manifestation de plusieurs centaines de personnes devant la mairie pour réclamer de nouvelles élections.

« Ce n'est pas un fait isolé. Ce scrutin a été faisandé. Il n'a aucune valeur », explique Jean Codognès, numéro deux de la liste de gauche. Les opposants entendent déposer des recours en annulation visant tous les bureaux de vote de la ville, en promettant une compilation très complète de différentes irrégularités et des témoignages précis sur la manière dont le scrutin a été mené. « Nous avons triomphé démocratiquement de l'union contre nature des tout sauf Alduy qui appellent aujourd'hui à l'émeute. Ce n'est pas la faute éventuelle d'un individu qui peut l'entacher », estime Jean-Paul Alduy qui dénonce les attitudes « putschistes » de Christian Bourquin, le président socialiste du conseil général. Hier soir, la garde à vue du président du bureau de vote a été prolongée. Il aurait reconnu avoir stocké des bulletins dans sa chaussette « pour ne pas les égarer pendant le dépouillement ».

Source : Le parisien


Les fraudes électorales sont-elles l'apanage exclusif des démocratures du Tiers-Monde ? Pas vraiment, et cette petite histoire nous le rappelle. L'on se souvient des divers scandales électoraux de la mairie de Paris, où le clan Chirac parvenait à faire voter des morts. Ceux qui ont étudié l'histoire de la décolonisation en Afrique savent aussi que durant la période multipartite d'avant l'indépendance, les gouverneurs coloniaux truquaient les scrutins pour favoriser les partis politiques qui leur étaient favorables. Dès le départ, la violation des principes démocratiques a relevé du "transfert de technologies", sauf que l'élève a fini par dépasser le maître. A quand des émissaires du RDPC de Paul Biya ou du PDG d'Omar Bongo venant former les militants de l'UMP aux manières les plus raffinées de tricher sans se faire prendre ? Pour une fois, le savoir-faire ira du Sud au Nord. Rions seulement !

Commentaires

De par les nations, les hommes sont ce qu'ils sont. C'est-à-dire parfois très peu de choses.

Écrit par : poukoi | 18/03/2008

lol

On disait déjà de la dernière élection de Chirac qu'elle était digne d'un chef d'état africain avec ses 81% de voix
Dans les diners en ville, vu qu personne n'avoue avoir voté pour Sarko, certains se demandent s'il n'a pas tricher.
L'UMP à Perpignan sera sans doute le premier à se faire prendre
... mais surement pas le dernier !

Écrit par : Madison | 18/03/2008

Laisses ça Théo, ça c'est amusement.
Le vieux père Tibéri (fraîchement réelu dans l'arrondissement qui abrite le Panthéon) et ses morts-votants nous ont déjà démontré qu'en matière de fétichisme électoral la France n'a rien à envier à nos démocraties bananières.

Écrit par : Djé | 18/03/2008

Alduy! tricheur!
On va venir te trouer les chaussettes!

Écrit par : wobebli | 19/03/2008

J'ai suivi ça aussi ce matin..j'en ai doucement souri.
Comme tu dis, le maître devrait venir prendre exemple sru ses anciens élèves, devenus de véritables génies en fraudes électorales.

Écrit par : Nino | 19/03/2008

Ce que je n'avais pas du tout apprécié dans cette info, c'est l'intervention d'une des personalité locale qui disait que l'on se croirait dans une République bananière d'Afrique. Il est certain que tout ce qui est négatif en Europe est à rapprocher de l'Afrique. Comme le signale un précédent intervenant, les 81 % de Jacques Chirac étaient qualifiés d'élection digne d'un chef d'état africain. Et la récente élection du successeur de Poutine a été qualifiée d'élection afircaine. Et pourtant, les tricheries sont légions en France et ailleurs dans le monde. J'ai d'ailleurs comptabilisé les pays où les élections ont été contestées. Je les publierai un jour sur mon blog. Tout cela pour vous dire que l'Afrique n'a rien inventé dans ce domaine. Ce qui s'est passé à Perpignan montre que les maîtres n'ont pas perdu la main.

Écrit par : St-Ralph | 20/03/2008

Saint-Ralph, on attend les fruits de ta recherche.

Écrit par : Théo | 20/03/2008

Les commentaires sont fermés.