topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

14/03/2008

Le nouveau combat de Blé Goudé

459b6d8599a3ed4de3c5b7cdfca61712.jpg
Cet après-midi, j'ai assisté au lancement de la Foire d'information et d'orientation pour l'insertion de la jeunesse. La cérémonie avait pour objectif d'annoncer la tenue prochaine d'un événementiel au cours duquel les jeunes diplômés ou déscolarisés rencontreront les institutions publiques chargées de leur insertion (Agence pour la Formation professionnelle, Fonds national de solidarité, etc...) mais aussi les banques et organismes de financement privés. Ils trouveront ainsi un espace unique où ils pourront s'informer sur toutes les possibilités en vue de la création de leur propre entreprise ou micro-entreprise. A cette Foire, ils pourront aussi rencontrer des spécialistes du montage de projets qui pourront, explique-t-on, transformer leur idée en dossier "bancable".
La particularité de cette Foire, c'est que son initiateur est... Charles Blé Goudé, leader des jeunes patriotes dont l'image d'activiste nationaliste, voire "anti-Français", a fait le tour du monde. Charles Blé Goudé, c'est celui qui a appelé la jeunesse ivoirienne à se mobiliser contre la rébellion, contre les accords de Linas-Marcoussis, contre la France aussi (en novembre 2004, quand l'ex-colonisateur avait détruit la quasi-totalité de la flotte aérienne militaire ivoirienne et avait choisi d'occuper Abidjan).
Aujourd'hui, Blé Goudé, qui s'est entouré pour sa cérémonie d'anciens de la FESCI comme Martial Ahipeaud et de dirigeants des jeunesses de l'opposition et de la rébellion, veut se positionner comme "le grand frère qui aide ses petits à trouver une voie dans le monde économique". Il parle lui-même de "rupture" (le mot de Nicolas Sarkozy) avec un sourire en coin. Cet après-midi, devant un parterre composé de jeunes mais aussi de banquiers (Banque régionale de solidarité, Banque nationale d'investissement, Banque pour le financement de l'Agriculture...), de directeurs généraux d'entreprises publiques et privées, il a explicité sa démarche. Il faut, a-t-il expliqué, "sortir de la politique de la main tendue", parce que "la main qui donne est la main qui ordonne". "Si les chars français ne vous ont pas effrayés, ce n'est pas la réussite qui va vous effrayer, ce n'est pas le travail qui va vous effrayer", a-t-il scandé, en ajoutant : "Votre succès se trouve en vous." Au passage, Blé Goudé a abondamment fait la publicité de son entreprise de communication, Leader's Team Associated, stipulant avec humour qu'il est, comme les jeunes qu'il veut mettre en relation avec les institutions de financement, "en réinsertion".
Blé Goudé réussira-t-il à ouvrir des voies d'avenir aux jeunes qu'il a mobilisés dans le cadre du combat patriotique ? L'enjeu est politique, car il s'agit de fidéliser, de transformer des "marcheurs" en électeurs demain - pour Gbagbo - mais aussi après-demain - pour qui ?
L'enjeu est aussi économique. On a souvent parlé de la "génération qui veut le pouvoir", et qui a émergé dans les années 90 au travers de l'agitation étudiante. Elle s'est profondément incrustée dans l'univers politique (mouvement patriotique, opposition légale, rébellion, etc...) et dans les médias. Demain, trustera-t-elle des positions dans les secteurs économique ? Va-t-elle, dans un contexte différent, imiter la "génération 68" française, qui a utilisé opportunément sa révolte de jeunesse pour la transformer en instrument de pouvoir pérenne ?
En tout cas, les institutions de l'Etat chargées de l'insertion des jeunes, qui ne brillent pas toujours par leur efficacité, rouspètent déjà contre les initiatives de Blé Goudé.
Par ailleurs, une question de fond se pose : la jeunesse ivoirienne, que l'on dit plus prompte à brûler la chandelle par les deux bouts et à chercher à s'intégrer dans la fonction publique, saura-t-elle relever le pari de l'entrepreneuriat ? Les leaders de la jeunesse politisée auront-ils la capacité de faire triompher en Côte d'Ivoire, la "révolution culturelle" de l'initiative privée nationale, annoncée depuis longtemps mais jamais réalisée ?
Le débat est ouvert.

Commentaires

C'est une initiative louable dans la démarche. Patientons pour voir les retombées réelles et palpables pour mon petit frère diplômé d'une grande école (comme tant d'autres jeunes).

Je ne comprend cependant pas pourquoi s'entourer de leaders du monde politique pour un projet à priori à caractère économique et social.

Par ailleurs, je crois humblement que le point de départ de la confiance des jeunes pour leur avenir c'est de rendre juste et clair le processus de tous les examens et concours organisés tant par le public que par le privé.

c'est aussi vrai qu'avec un marché ivoirien étroit, un espace umoa géré par des incapables (exemple la gestion du dossier cee acp), faire prosperer une pme pmi doit pas être très facile!

Écrit par : marianne | 17/03/2008

La politique de la main tendue a selon moi deux raisons principales:
L'une étant que les entreprises n'emploient pas ou emploient mal: le problème est que encore trop d'entreprises ont des politiques de recrutement "hasardeuses", bien trop souvent basées sur le principe du "c'est la nièce du directeur, le petit frère de la secrétaire". Mais si la concurrence fait son travail, j'ai bon espoir que les PME/PMI et grandes entreprises ambitieuses n'auront pas le choix que de rationaliser sa sélection.
L'autre remarque est que l'esprit d'entrepreneur n'est pas inculqué à la jeunesse, ni par l'école, ni par la société. Ce qui est dommage car le pays regorge de talents.

Indépendamment de la jeunesse, notons que créer (et faire prospérer comme le note Marianne) un petit parcours du combattant. Le gouvernement doit alléger les démarches pour dynamiser cette activité

Écrit par : poukoi | 17/03/2008

A ce que je sache, Blé goudé n'est pas un exemple de réussite sociale.

A part les heures chaudes de la mobilisation patriotique, Ce monsieur a son propre agenda, a son propre calendrier et voilà!

Il reste logique avec lui même et à travers ces initiatives politico-médiatiques, l'observateur averti sait que ce monsieur use de subverfuges espérant faire sauter les sanctions de l'ONU.

Lui qui a eu avec peine une licence en "je sais plus quoi trop" et qui a dû falsifier des documents administratifs pour s'inscrire au UK .....hmmm

Lui qui, avec son alter égo doumbia major ont détruit l'Université ivoirienne avec le tristement célèbre syndicat FESCI.

Désolè mais ce monsieur a beaucoup de choses à se reprocher dans la tête eu égard son parcours universitaire!

Au fait, d'où lui vient tout cet argent ? la grande CIV a besoin d'une véritables politique de l'emploi et de l'initiative privée, et je ne crois pas que, ni ce coup de pub, ni cette lucarne que vous lui ouvrez par vos écrits ne constituent une initiative crédible et louable.

Ahhhhh, le bal des cancres continue dans cette belle CIV.

Écrit par : Eppix | 17/03/2008

Je ne suis pas forcement fan des methodes de Ble goudé, mais cette nouelle initiative est bonne. Quelque soit ce qu'il a derriere la tete. Ce qui manque à l'Afrique ce sont des initiatives économiques, car les initiatives politiques sont surabondantes déjà. Et je ne pense pas comme l'autre ami qui doute de la réussite des PME parce qu'elles recrutent dans leur sillage familiale (il existe bien des PME familiales très prospères). Le retard de l'Afrique n'est pas tant lié aux échecs, car toute entreprise ou société y est confrontée et l'expérimente même, mais surtout aux manques de volontés et d'initiatives séreuses et surtout tenaces.
En tout cas, je t'encourage théo à faire lapromo de l'idée car en vérté, c'est parce que la plupart des aînés ont eu peur des échecs qu'ils ont préféré se tourner vers la fonction publique et la politique, domaines où on gagne à tous les coups, soit petit, soit très vite.
Merci encore une fois Théo pour tout le travail que tu fais en CIV.

Écrit par : AgirEnAfrik | 18/03/2008

Merci à Charles Blé Goudé pour avoir pris encore une fois une initiative en faveur de la jeunesse Ivoirienne. Au point de vue de la forme, je trouve qu’on peut saluer ce projet. Mais dans le fond, il ne faudrait pas mettre la charrue avant les bœufs.

Ce genre de projets a, je pense, déjà été initiés avec la bénédiction du président Gbagbo.
Résultat : Fiasco à 100%. Pourquoi ?
1. Corruption et favoritisme,
2. Utilisation des fonds octroyés à d’autres fins,
3. Népotisme et tribalisme exacerber,
4. Médiocrité des acteurs en amont et en aval,
5. Non remboursement des fonds octroyés, etc…
Je respecte et admire beaucoup Blé Goudé pour sa hargne et sa fougue positive, son courage, son patriotisme, son désir d’une Côte d’Ivoire et d’une Afrique nouvelle.
Cependant, je trouve que l’amateurisme à tous niveau que ce soit ne pourrait aider notre Afrique, dans ce monde devenu si compétitif.

Je ne lui demande pas de retourner à l’école. Je lui demande d’utiliser son charisme pendant qu’il l’a toujours, pour mener un nouveau combat pour son pays :
la lutte contre le goût de l’argent facile, la valeur du travail et surtout du travail bien fait, la droiture ,la conscience professionnelle, le civisme, le patriotisme, l’honneur, le respect, l’excellence.
Après quoi, on pourra avoir les hommes qu’il faut aux places qu’il faut.
Le pays ne s’en portera que bien.
De plus en ce moment, sans minimiser le taux de chômage et le nombre de pseudo emplois qui est énorme et progressif, je crois qu’il faut être réaliste et comprendre qu’on ne fera pas tomber la fièvre en brisant le thermomètre. On doit gérer les problèmes par priorité.
En plus ce problème est d’envergure nationale. Faites un tour auprès des jeunes des villes de l’intérieur du pays et vous comprendrez. Un véritable « Plan Marshall » piloté au plus haut niveau pourrais donner un début de solution.
Blé Goudé fait bien en mettant ce problème au grand jour. Cependant, vouloir lui trouver une solution en étant lui-même acteur de proue pourrait créer du grabuge vue ses accointances politiques et ses nouvelles ambitions politiques non encore déclarées.
La Côte d’Ivoire n’a pas besoin de cela en ce moment.
Ce n’est ni le moment de provoquer la furie des zombis de l’opposition ivoirienne, ni le moment de faire de l’ombre au président Gbagbo, qui je crois n’est pas insensible vis à vis de cette situation au niveau de l’emploi, des PME et des PMI en Côte d’ivoire.

Vive la Côte d’Ivoire, Vive une Afrique unie et forte.

Écrit par : Claudus | 18/03/2008

eppix,
si on doit (comme justement tu le fais), juger un projet à l'aune de son initiateur, comprends tu pourquoi certaines personnes (auprès desquelles je me range) sont totalement hostile à la sagem dirigée par son dg actuel?

D'une façon générale, l'ivoirien a une constance, il est allergique au changement et surtout à l'innovation et à la créativité! c'est tellement plus facile de détruire que de creer!

La notion de cancre n'a de sens que pour ceux qui pensent qu'on ne peut reussir que par l'école! erreur, Mobiliser autant de monde à une periode d'extrême tension ne peut pas être l'oeuvre d'un cancre.

je trouve malsain de se rejouir de voir l'onu sanctionner un de ses compatriotes: cela me rappelle ces ivoiriens qui "jouissaient" de voir l'armée française tirer sur les jeunes patriotes.

Qui de sensé dans ce monde entreprant un projet par pur altruisme? ce qui est important pour la cible c'est d'y retrouver ses intêrêts en occurence du travail!

Écrit par : marianne | 18/03/2008

Je crois que lson nouveau combat consisterait d'arrêter d'envoyer des incompétents à l'ENA, à l'école de police, de gendarmerie. Il gagnerait à comprendre que les fils de pauvre, ceux qui ne sont pas ressortissants de Gagnoa, de Guibérouha ont, eux aussi, droit à la réussite.

Soit dit en passant, il parait qu'à part ceux de son ethnie, aucun de ses proches ne bénéficie de ses largesses!

C'est dur de faire de la politique sous nos tropiques! Il se débat pour se défaire de son image comme il peut. ce qui est, en soi, louable. Mais, quid des compétences requises?

Espérons que Djué ne se fera pas bastonner une fois encore s'il lui venait en tête de se rendre dans cette foire.

Écrit par : Esther G | 18/03/2008

Encore une fois je vois que sur 7 commentaires (7 personnes environ) les statistique sont toujours respectées. On est en 2008 et on reflechit encore comme il y a 10 ans.

1 personne sur 7 fait ici fait une analyse de la situation et propose des solutions ou en tout cas des pistes pour aider a comprendre et agir dans le sens du peuple.

Ce que je vois c'est qu'il y aura toujours des gens qui ne veulent pas suivre, ceux la on ne peut rien faire (c'est un peu l'image du gard qui pense que les blancs ont tout envoyé en Afrique et que les africains sont des cretins) il y a ceux qui vont se poser des questions, meme quand il y a plus rien a se demander ils trouverons a redire..etc

Malheureusement il y a en toujours tres peu qui pense a avancer malgré tout.

On s'en fou de savoir que blé goudé n'a pas fini ces etudes ou a fait une licence a moitié ou au 3/4, on s'en fou sincerement. La seule chose que je vois c'est que personne ne prend autant de "risque" que lui...

Pourquoi Claudus tu ne serais cette personne qui va faire comprendre a tout le monde que l'argent facile les raccourci pour arriver ne sont les element d'un peuple qui souhaite s'affranchir de sa servitude? Pourquoi blé devrait (encore j'allais dire) etre le souffre douleur de tout ceux qui n'aime pas le changement. il ne peut pas tout faire. Il ne dit a tout ceux qui sont interessé par son parcours de se cacher tant qu'il est la, ou bien je ne comprends plus rien.

Pourquoi est ce que la politique doit s'exclure quand il s'agit d'une action comme celle que blé met en place. Au contraire il faut faire comprendre a ces politiques en les integrant au projet que non seument ils ne font pas leur boulot mais surtout il peuvent voir que plutot que de toujours recevoir des investisseurs etranger (Iran, Chine, France, USA....etc) ils doivent recevoir aussi le peuple, les investisseurs locaux qui est quand formé dans les ecoles locales.

Au contraire il faut leur rentrer dedans si vous m'excuser cette expression. La corruption existe dans tous les pays, il existe des moyens pour le combattre, j'ai les miennes mais qu'est ce qu'on fait ensemble?

Esther G, commentaire inutile et non adapté, le probleme c'est ca, des qu'on a la tribune pour s'expirmer on passe son temps a dire n'importe quoi. Théo a fait un article sur ce sujet deja, les gens qui entourent le president et le jeu du pouvoir...cf

etc...

Écrit par : metu | 19/03/2008

@ Metu

Est-ce "inadapté et inutile" de dire que si nous voulons dvlopper la CI, il faudra plutôt procéder par la Gestion par les compétences au lieu du copinage? Peut-être que les stratégies de montage de PME/PMI sont un concept nouveau pour toi.

Sinon, pour tous ceux qui ont un peu d'instruction, cette pratique managériale est assez vieille. C'est d'ailleurs une autre forme de cette stratégie qui avait baguère poussé le vieux Houphouet à construire des "super marchés clé en mains" en vue d'ivoiriser le commerce!

Je n'ai rien contre "le nouveau combat de Blé Goudé". je dis simplement simplement que s'il veut encourager la jeunesse ivoirienne à se prendre en charge, qu'il arrête de glisser des listes dans les différents concours. Car ceux-là qui entrent dans la haute sphère de l'Administration ivoirienne via ses listes doivent également se prendre en charge. C'est si complexe que ça?

Écrit par : Esther G | 19/03/2008

Ca y est ! la censure morale et les récriminations en marche !

Vive la censure morale !

Y en a qui sont toujours prêt à lapider ceux qui critiquent librement ! M. le procureur, veuillez nous mettre sous le buchet ou nous livrer à la vindicte populaire !

D'ailleurs, on se plaît bien à critiquer vu que y en a comme vous qui donnez des propositions !

mais mémoires courtes que vous semblez être, il n'y a que le FPI qui a été pendant une décennie de multipartisme , un grand pouvoyeur en critiques, à critiquer à longueur de marche, de meeting et d'injure !

Houphouët voleur ! etc. "...donnez moi 10 milliard je règle le problème de l'université !.."

"...Je vais gouverner avec 20 ministres au plus..."

Mais eux même, que font ils depuis qu'ils sont la? Pourquoi le chomage a t'il atteint des niveaux records ? ah j'oubliais c'est certainement la guerre !

Les grosses cylindrées, les petites maitresses, l'argent dilapidé du café cacao etc aussi c'est la guerre!

Est ce une injure que de dire que blé goudé a contribué à militariser le débat syndicaliste en milieu estudiantin, donc à détruire la formation des jeunes, première cause du chômage?

Est ce faux de se poser les questions sur les revenus dont il jouit aujourd'hui et qui lui permettent de faire dans le marketing politique ?

Mais à vous lire également, je semble comprendre votre petite morale : "l'argent n'a pas d'odeur" , "la fin justifie les moyens" ...

Même si blé goudé a un lourd passif et porte une responsabilité directe dans la déliquescence de l'école ivoirienne, soro également etc, ce n'est pas important, l'essentiel est que nous devons le magnifier parce qu' il donne de petits boulots à ses petits copains miliciens !

Je ne crois pas que son initiative soit la réponse adéquate au chômage des jeunes ? c'est cela la réponse de la refondation au chômage des jeunes ?



Si vous lisez entre les lignes, nous préférons que à travers un vrai programme de développement, ces initiatives soient laissées à des professionels de l'emploi, l'AGEPE, l'AGEFOP, le FDFP, le ministère de la fonction publique, la CCCI, etc

Parce que cette initiative de blé dans le fond pue le commerce politique.

D'ailleurs, si le FPI arrêtait la magouille dans les examens et concours, beaucoup de jeunes diplômés et chômeurs s'en porteraient mieux, le pays également !

Après tout, nous sommes libre de ne pas penser comme vous, heureusement d'ailleurs !

Pauvre refondation, de la pure cancrerie !

Écrit par : Eppix | 19/03/2008

Le centre GANDHI est l'oeuvre de jeunes Ivoirien vivants en UK = Investisseurs Indiens et l'etat de cote d'ivoire.

le probleme c'est que malheureusement de nombreux projets sont en train d'etre mis en place sur le pays et la part des invoiriens est minimum pour l'instant.

On ne peut pas esperer que les autres pays viennent investir dans notre pays dans notre ineteret on a jamais vu ca nul part.

La demarche de Blé est peut etre un calcul (debat ouvert par Théo), il est brillant je pense si c'est ce qu'il prevoit.

Parce que je ne me souviens pas d'un colloque comme celui-ci fait par le che (ADO). Il n'a investi null part en Cote d'ivoire, meme pas dans son village. Je ne me souviens pas d'une entreprise monté a Kong qui emploie tous les jeunes au chomage dans la region (si vous regarder dans la campage pas un mot sur l'emploie, parce que ce n'est pas le plan) c'est la meme chose avec son ombre, Bedié.

Si je dis me souvenir de Blé, le jour ou il entre en politique, de celui qui a permis au jeunes invoiriens de croire en leur avenir en investissant dans leur propre projet, je saurais pourquoi je pourrais voter pour lui.

Patronnat?
Avous nous des patrons parmis nous? Je peux pretendre en etre un, qui embauche des ivoiriens en Cote d'Ivoire. Des candidats a la creation de richesses?

Des candidats a la discussion sterile, je suis sur d'en trouver....

Écrit par : metu | 19/03/2008

Une question simple. Aujourd'hui je suis patron d'une societe en cote d'ivoire et j'embauche plisueurs personnes. J'ai eu a arroser personne ni qui que se soit pour faire cela, vous pouvez en dire autant?

Les PME/PMI si le probleme se trouve a la creation c'est que les ivoiriens sont incapable de créer une societe. Si le probleme se trouve dans la corruption je suis d'accord, et je connais le probleme.

Mais aujourd'hui j'entends personne ou ne voit personne prendre des mesures pour denonncer cela. sauf quelques.

La corruption est un heritage de notre colonisation. Aujourd'hui je suis capable de trouver des jeunes diplomés qui sont pret a travailler et veulent un boulot. Je suis capable avec mon intelligence, de creer une structure pour donner du boulot a ces jeunes. Et vous?

Blé?!! je ne suis pas un suiveur, mais c'est un jeune qui sait aujourd'hui s'assoir devant n'importe qui et lui dire ce qu'il pense. C'est ca que je respecte.

Donc Blé goudé aurait de l'argent qui viendrait de quelque part et transisterais dans un autre endroit et puis quoi?

Pourquoi vous n'aller pas a la justice denonncer cela?

Aujourd'hui les continent comme l'europe ou l'amerique(USA compris...) sont fort parce qu'il savent mettre leur peuple au boulot, ce qui fait que leur economie est forte, c'est l'ensemble des PME/PMI pas les grosses firmes qui avalent tout sur leur passage...

il faut etre acteur de son temps, pas un temoin les temoins on vera apres...et vous n'avez pas les moyens de ce que vous dites, on veut vous voir sur le terrain.

Vous penser sincerement que si vous donner un petit boulot a une personne qui ne fais rien ca va gater son nom?

Écrit par : metu | 19/03/2008

Une solution a la corruption!!

Aujourd'hui on a le web/internet. Cet outil est utilisé par des milliers d'ivoiriens l'acces pour ainsi dire a été généralisé, pas assez a mon gout, bref...

Pourquoi ne pas denonner cette corruption dans les medias, aujourd'hui on a un frere comme théo qui nous permet de nous exprimer sur son blog, certains nous donnent cet acces, pourquoi ne pas faire un blog spécialement sur la corruption en RCI.

Tous les jours on demande aux usurpés de parler de leur histoire sur le blog l'envoyer a un maximum de personne dans nos relation, sur abidjan.net par exemple....

j'aimerais proposer quelque chose de plus compliqué mais ca demanderais bcp de temps, on pourrais faire ca plus tard...mais la c'est un debut...

c'est un projet simple qui ne demande meme pas des moyens colossaux (voir nul) et on participe...

on peut le demander a Théo....de l'ajouter dans ses rubriques!!!!

Écrit par : metu | 19/03/2008

un signe spécifique de misère intellectuelle c'est l'injure au cours d'un débat.

voir des gens revenir sur des choses comme "houphouet voleur" dénote d'une haine seculaire voire tribale!

moi je jugerai sans préjugés à la pratique toute initiative visant à sortir les jeunes de la misère.

savez vous combien de PME PMI disparaissent chaque année dans les pays dévéloppés? cela ne les empêchent pas de continuer à creer.

l'histoire des trois noirs dans une grosse marmite bouillante est toujours d'actualité!

que c'est douillet d'être fonctionnaire, assuré de toucher un pécule toute la vie sans ....et critiquer toutes les actions privées qui ne relevent pas de son clan!

C'est aussi vrai que s'entourer de politiques dans une telle action médiatisée c'est s'exposer à la défiance des oppositions!

belle idée mon (ma) cher(e) metu, allons plus loin en utilisant le système de la camera cachée, vivement des chaines de tele privée!

Écrit par : marianne | 20/03/2008

A metu :
"Un peuple qui souhaite s'affranchir de sa servitude"
doit prendre comme tremplin lui même sans toutefois écraser une partie de ses fils à partir de considération partisane, ethniquo-tribaliste ou religieuse.
L'idée est certe bonne, mais vue le contexte actuel cela risque de faire plus de mal que de bien.

Écrit par : Claudus | 21/03/2008

Il est tout a fait normal que Ble Goude ait des calculs politiciens dans ses demarches. Mais la n'est pas le probleme car tout politicien fait toute chose par calculs politiciens. Ce qui serait anormal c'est qu'il le fasse sans calculs.
Pour moi le debat devrait se situe au niveau du projet initie: Est un projet utile? est-ce un projet qui peut faire la difference si applique sans complaisance, sans dicrimination, etc? Si oui? Alors il merite notre soutien. Arretons de critiquer (besoin de critiques constructives neanmoins) mais donnons nous les moyens de nous sortir du sous-developement. Ca c'est quelque chose que Ble Goude essaie de faire ici.
Nous sommes tous d'accord qu'il a un grande influence dans la vie politique en CIV aujourd'hui. Pour cela, je le respecterai s'il utilise cet avantage pour aider la jeunesse qui est son premier soutien. C'est ce que je crois qu'il fait en ce moment. les bases du projets sont poses mais le plus important aujourd'hui est de le suive et de dennoncer les manquements. C'est ce qui a fait de l'initiative de lutte contre le SIDA au Bresil l'outil gouvernemental de lutte le plus efficace quand bien meme la corruption est presente partout(voir "The economist" de la semaine derniere).
Chacun de nous a sa partition a jouer. C'est pourquoi je rejoins metu dans ses propos de denonciations par une plate-forme comme un blog. il n'a pas besoin de Theo pour lancer cela, il peut le faire lui meme. Car ivoir-blog est deja la. C'est vrai que les blog de Theo plus lu et venant de lui cela aura sans doute plus de diffusion. Mais faut bien commencer quelque part. A vos armes!

Écrit par : ivorion | 25/03/2008

Le nom Berlusconi, en Italie , ça vous dit ? Eh bien il n'est docteur en rien, il n'a acune agrégation, mais il est à la tête de la plus grosse fortune de son pays, et il est l'un des hommes les plus riches de la planête . Il a même été premier minnistre de ce pays et pourrait dans peu de jours le redevenir. Parcequ'il est calculateur et oportuniste. Et Blé est aussi fait de cette pâte.
Merci Théo, pour l'espace.Gbap.

Écrit par : Gbapleu | 26/03/2008

Là, nous sommes éritablement à Baby! "Tu sais qui je suis"? "Moi, j'embauche des ivoiriens"; Contrairement à vous; lol!!!

J'en rigole!

Interrogeons l'histoire et vous verrez que là où il y a eu un véritable changement, cela a été le fait de leaders qui étaient eux-mêmes des références. je ne trouve donc pas indécent de demander à un leader de se comporter comme "Fils de la nation" au lieu de se prendre pour un leader d'une cause régionale! Que ceux qui ont des yeux pour lire se contentent de la simple lecture!!!

Bon vent à ce "nouveau combat". L'expertise du FDFP, de l'AGEPE, de l'AGEFOP, du BNETD aurait été quand même salutaire. Une action conjuguée de ces différents structures, en mon sens, porterait des fruits plus visibles et lisibles.

Que les Experts (auto-proclamés) en "critiques constructives" du Village y songent!

Écrit par : Esther G | 26/03/2008

Désolé les amis mais je suis toujours sur le dossier pour le site qui va nous aider a combattre la corruption dans nos pays.

A ceux qui veulent continuer a parler et ne faire que cela, bon courage, aux autres je vous propose de me laisser encore quelques jours avant de vous proposer le projet, bien sur je ne demanderais que de l'aide de votre matière grise...on a les moyens de sa politique ou pas, si vous voyez ce que je veux dire.

J'ai fais un mail a théo dans ce sens et je n'ai pas encore eu sa reponse mais je continue. Merci Ivorion, je continue le travail.

Esther G.. tu es des notre ou tu continues a rigoler??...les faits sont les faits tu ne peux pas te cacher derrière les leader..c'est le malheur des génération Sankara, Lumumba...etc. Ils avaient des années lumières sur leur génération, bcp les ont suivi et n'ont fait que cela.

Aujourd'hui on a des leader, mais heureusement bcp d'entre nous on la possibilité de réaliser quelque chose pour les autres sans se proclamer quelque chose avant...donc on arrête de se cacher derrière "fils de la Nation" et on participe.

Merci, Esther....et oui j'embauche des ivoiriens moi aussi...je donne l'exemple a mon niveau .... j'espère qu'il y aura plus dans quelques années.

Le travail continue je vous tiens dans le courant...

Écrit par : metu | 29/03/2008

Metu, moi aussi je réfléchis. Je pense à un wiki-blog où tous ceux qui le souhaiteraient proposeraient des témoignages sur la corruption. Des analyses et des recettes aussi.

Écrit par : Théo | 29/03/2008

Les commentaires sont fermés.