topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/03/2008

Côte d'Ivoire : les vrais ennemis du processus électoral

6ae99cdc3b4de353915a2879ce6c7b48.jpg
Y aura-t-il des élections en 2008 en Côte d'Ivoire ? Personne, aujourd'hui, ne peut répondre à cette question avec certitude. Le processus piétine, et il est de saison de s'interroger sur les raisons de cet inquiétant sur-place.
Dans sa dernière édition, l'hebdomadaire Jeune Afrique cite les obstacles qui entravent la voie royale vers un scrutin "libre, transparent et ouvert à tous" en Côte d'Ivoire : listes contestées, financement mal assuré, manoeuvres politiciens, obstacles imprévus...

Pour ma part, je résumerai tous ces maux en un seul : manoeuvres politiciennes.

- Comment les listes électorales peuvent-elles donc faire l'objet de tant de conjectures alors que le pays a une histoire électorale riche, et que chaque grand parti a déjà gagné au moins un scrutin par le passé ? Pourquoi s'agiter autant alors que la loi prévoit la publication des listes électorales trois mois avant les élections, ce qui permet de pouvoir dénoncer à temps d'éventuelles erreurs ou fraudes en amont ? Pourquoi priver le pays de son patrimoine électoral, démographique et statistique en écartant l'INS au profit d'une firme française qui ne pourra pas vérifier les données qu'elle recueillera en les croisant avec celles qui sont déjà disponibles ? Il faut bien croire que certains acteurs politiques ivoiriens excellent dans l'art de créer des faux problèmes. Ainsi des fameux Ivoiriens qui n'étaient détenteurs d'aucun acte de naissance, et dont on nous avait qu'ils étaient plus de trois millions. A l'expérience, ils sont dix fois moins nombreux.

- Comment peut-on attribuer le marché de l'identification électorale à un opérateur international - le Français Sagem Sécurité en l'occurrence - avant de négocier avec lui son cahier de charges ? Sur quelle base les tarifs ont-ils donc été négociés ? L'on comprend que de nombreux observateurs soupçonnent l'existence de pots-de-vin incroyables et que plusieurs bailleurs de fonds traînent les pieds pour financer un processus inutilement dispendieux et que l'on s'acharne à rendre encore plus cher. L'Institut national de la statistique (INS) a acquis, en 2003, des kits, logiciels et ordinateurs d'une valeur de 18 milliards de FCFA dans le cadre de la préparation des élections. Sagem refuse de récupérer ce matériel et veut acheter de nouveau ordinateurs, kits et logiciels. Non seulement cela augmente la "douloureuse", mais en plus les experts du parti au pouvoir sont furieux parce qu'ils n'ont pas été formés au nouveau logiciel, et craignent une "opération de technologie électorale" menée par la Française SAGEM, défendue par le Premier ministre et l'opposition, avec l'aide de la Commission électorale indépendante (CEI), largement contrôlée par la rébellion et l'opposition. Une suspicion d'autant plus légitime que Sagem n'a trouvé personne d'autre que Sidi Kagnassi, fils d'un milliardaire malien dont les entreprises sont connues pour avoir blanchi l'argent sale de la rébellion, pour la représenter au niveau local.

- Comment peut-on croire Sagem Sécurité, cooptée par le Premier ministre, quand la firme affirme ne pas pouvoir faire le travail pour laquelle elle a été (abondamment) rémunérée dans le délai imparti, lorsqu'on entend tous les jours le même Premier ministre se révolter contre le "fétichisme des dates" ?

17:38 Publié dans Analyse | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

A qui poses tu toutes ces questions ? Je pensais que tu étais en plus d'être une fine plume, une fine lame en matière de stratégie politicienne ?

Seuls les naïfs peuvent s'étonner de ce qui se passe aujourd'hui !

J'ai été mis sur le bûcher sur ce forum (par le maître et ses suiveurs) pour avoir critiqué l'accord de Ouaga et ses acteurs !

J'ai été encore parmi ceux qui ont dénoncé en first le fait que il n'y aurait pas d'élection en 2008.

Ils sont tous aussi pourris les uns que les autres ! A la sauvagerie barbare des rebelles, on peut facilement y adjoindre la pourriture du RHDP et des refondateurs.

Nous ne sortirons pas du statut quo par des élections, chaque camp ayant déjà préparé la contestation en cas de défaite.

Je pensais que tu voulais que nous soutenions quoiqu'il en coute les accords de dupe de Ouaga.

Finalement, je ne serai pas le seul à gonfler la liste des afro pessimistes tellement le nègre est méchant et bète. La traite négrière et la colonisation n'étant pas le fruit du simple hasard.

Ceci expliquant cela.

Aucun programme de développement en vue, aucune perspective de construction d'une société juste, intègre et qui aspire aux valeurs universelles et citoyennes de la bonne gouvernance!

Avec le nègre, pffffffffffffffffffffffffffff, nous sommes mal partis !

Maybach, maison à 1 milliard, détournement dans le café cacao, petites maîtresse, déchets toxiques etc

Que de la négraillerie !

Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes !

Écrit par : Eppix | 10/03/2008

Humm,
Entreprise chargée des stats: française
Entreprise chargée de l'identification: française

On peut y voir une coïncidence, mais j'y vois la Françafrique. Tout simplement

Écrit par : Nino | 10/03/2008

La realpo est méconnue du processus. Le processus alors se crée ses propres ennemis

Écrit par : leprescripteur | 11/03/2008

merci Théo pour ces précisions techniques.

Écrit par : Djé | 11/03/2008

C'est tout simplement rageant de voir que la seule pratique politique qui vaille aujourd'hui en CI, eh bien c'est de vouloir profiter des rentes de situation... Merci une fois de plus de poser les bonnes questions!

Écrit par : Enrico | 11/03/2008

Salut,

Il sera difficile donc pour nous autres de ne pas susciter des actions en vue des obsèques du soi-disant accord de Ouaga. un seul acquis (?): soustraire la CI des nombreuses résolutions onusiennes. Passons à autre chose donc.

L'on a du mal à contenir sa rage: comment cela a-t-il été possible? ça se voit que le rebelle primus profite bien de toutes ces stratégies mises en placepar les refondateurs pour piller la CI.

Eh bien,pour une fois que le fauteuil de celui qui distribue les plantations d'arachide à griller, les hectatres de café-cacao à piller, l'or noir à boire (l'expression est d'Eppix), nous verrons bien s'ils sortiront de leur logique de petits bourgeois!!!

Eh pourtant, il parait que chaque Peuple a les dirigeants qu'il mérite.

Écrit par : Esther G | 11/03/2008

Pensiez vous vraiment qu'un homme qui a trahi son compagnon de lutte qui a fait massacrer toutes ces innocentes femmes, enroler tous ces enfants puissent être un visionnaire démocrate et vertueux?

Remarquez: plus personne ne s'aventure dans le fameux débat des trois millions de supposés sans papiers qui a servi à légitimer la guerre au niveau internationnal!

Honnêtement dans les conditions des elections que je vois là (cei toute à l'opposition, identification à sagem dirigé par un personnage sulfureux) il serait "idiot" (pour coller à l'actualité) de penser que le camp présidentiel accepte un résultat qui lui serait défévorable!!! autant ne pas faire d'élection...

Écrit par : marianne | 11/03/2008

Sans vouloir être le chantre de la mauvaise augure, toutes les conditions sont réunies pour de nouvelles élections calamiteuses et pour un nouveau cycle de violence.

Les grandes démocraties n'ont jamais négocié avec les terroristes et les bandes armées. L'ETA, l'IRA, les nationalistes corses, les nationalistes basques, les FARC en colombie etc;

Toutes les rebellions partagent toujours la même logique ! Fode sankho, savimbi ou charles taylor ne vous diront pas le contraire.

Quid du désarmement ? Quid de l'unification du pays?

Koudou, tu nous a assez deçu. Maintenant, tout se décide à Ouaga ! l'odre protocolaire a été inversé au point où des micros états voyous qui ont fait dans la casse de la BCEAO revandiquent le leadership dans la sous region ! Bceao etc.

Koudou, prêt à tout pour sauver son fauteuil , sauf que cette fois ci, les vrais patriotes ne descendront pas dans la rue, ah ! si, y a encore blé la machette et les autres .....

Accord de Ouaga, plus amer encore que linas marcoussis!

Quand on en arrive avec des problèmes de foyer sur la place publique, quand on est otage des billets de banque et des petites maîtresses .....hmmmm

J'ai vu atteby wiliam rouler en Q7 audi, damana pickass en X5, blé la machette en cortège 4X4, affi en grosse limousine Classe S, les amis du PR en maybach, etc .... quoi de plus normal .......

"Avant je ganais 300 milles FCFA, aujourd'hui j'en gagne 9 millions FCFA " ceci expliquant cela dixit LKG. Oui mais et les autres, ils gagnaient quoi avant ?

La refondation pseudo socialiste est morte, vive le roi !

Écrit par : Eppix | 11/03/2008

Nous sommes dans un pays où la justice ne fait pas son travail, où le gouvernement ne travaille pas au développement, LG lui même l'a confessé.
Dans notre pays , les "associations privées" oeuvrant dans la politique ou les parties politiques se servent en participant tous au gouvernement. Face à une fragile société civile, les partis politiques qui dictent leur loi, ne revendiquent plus ou ne peuvent plus se comporter comme des opposants pour certains et des gestionnaires de la République pour d'autres.
Chacun a pris sa part de gateau et tant que les uns et les autres ne sont pas surs de gagner , la situation va perdurer car EUX TOUS NE PEUVENT PAS GAGNER A LA FOIS. !!!

Écrit par : leprescripteur | 12/03/2008

Theo,

cette affaire de marche confie a Sagem a fini de me desoler quant a l'avenement " d'une Afrique digne, indépendante et imaginative ..." pour ne pas te citer.

ce n'est pas parce que c'est une firme francaise.
C'est simplement pour des raisons de securite nationale.
Voila des etrangers en possession de tas de donnees numeriques sur vous. C'est la suite de la betise qui a conduit pas mal de pays dit francophones a confie le marche des cartes d'identite numerique a des firmes etrangeres, francaises la-aussi.

Ca ne s'appelle pas la francafrique. cela s'appelle la BETISE pure et simple. C'est a mettre au meme registre que les esclaves qui sont desormais libres, mais choisissent de rester avec le maitre.
Sankara deja, disait qu'on ne peut plus rien pour ceux-la.

LG, Soro et Co, il y a longtemps que j'ai tourne la page. Sauf miracle, pour ceux qui y croient, rien de concret n'en sortira a mettre au credit " d'une Afrique digne, indépendante et imaginative ..."
Il faut deja penser a la suite....

Écrit par : hormheb | 12/03/2008

Les commentaires sont fermés.