topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

01/03/2008

Cameroun : combien de morts, combien de disparus ?

6520c14eefc8e7eb040524343dec3b1f.jpg
Un visage, celui de Jacques Tiwa alias Nkrumah, ancien activiste du Parlement des étudiants qui, au début des années 1990, a crié la soif de liberté de la jeunesse camerounaise. Tué à Douala comme un chien, de manière tout à fait extrajudiciaire.
Des témoignages troublants sur le nombre de morts, validés par les organisations de défense des droits de l'homme.
Des jugements expéditifs et des condamnations lourdes, qui témoignent de la panique et de la radicalisation du régime - si l'on veut rester poli.

Commentaires

Le statu quo politique de la vie politique camerounaise exaspère de plus en plus le valeureux peuple camerounais. Le président Paul Biya doit renoncer à son intention de modifier la loi fondamentale de son pays afin d'être éligible à la prochaine élection présidentielle. S'il s'entête à vouloir imposer cette modification constitutionnelle, il trouvera sur son chemin la jeunesse et l'opposition camerounaises qui semblent s'inspirer de plus en plus de l'exemple ivoirien.
Dans tous les cas, malgré les intimidations et les brimades d'un parti unique qui ne pas son nom, le peuple camerounais ne semble prêt à accepter une ènième violation de ses droits.

Écrit par : oscar | 02/03/2008

Les commentaires sont fermés.