topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22/01/2008

Lettre de consolation à un jeune Camerounais

60cb0f2079fcece0260a4991b158fb19.jpg
Laisse seulement, mon frère. Laisse ! Tes larmes ne changeront rien à l'affaire. La machine à remonter le temps n'existe pas. On va faire comment ? Laisse seulement !
Je sais. Tout ton orgueil, toute ta rage, tous tes espoirs, tu les a toujours mis dans cette équipe. Elle te représente. Elle a su incarner ta soif de rivaliser avec les plus forts, sans complexe inutile. 1990... Ce but d'Omam Biyick contre l'Argentine de Diego Maradona t'a fait rugir pour la première fois, et t'a prouvé que le monde était (aussi) à toi. Ce but de Patrick Mboma contre la France en 2000, il t'a soulevé ! "Souvent soumis, jamais vaincu", as-tu hurlé. Ces belles victoires, elles te ressemblent. Elles te ressemblent bien plus que ce "Renouveau" vieux de vingt-six ans, bien plus que ce régime des "grandes ambitions" sans ambition, avachi, insouciant, prévaricateur.
Alors, quand les Lions sont à genoux, tu doutes. Ton estomac souffre. Tu as mal. Tu pleures. Essuie tes larmes, mon frère. Cette petite lettre, je te l'envoie pour te consoler.
Je sais. Tu penses à tes camarades de classe, de bureau. Ils sont Ivoiriens, Sénégalais, Maliens. Ils t'attendent au travail, à la fac. Tu n'en as pas raté une, et a affiché tes certitudes (à la camerounaise !). S'ils te narguent, cite cette parole de l'Ecclésiaste : "Mieux vaut la fin d'une chose que son commencement". Et prends l'air mystérieux de celui qui sait de quoi il parle. Si les ricanements persistent, envoie moi un message sur ce blog.
Faut prendre les choses du bon côté. Positive. Dis-toi que ce que tu perds en émotions sportives, tu le gagnes en potentielles récriminations politiques. Conteste les moeurs de ce gouvernement de pourris qui a nommé, à la dernière minute, un vieil entraîneur qui était sans doute déjà à la retraite quand tu entrais au Cours élémentaire. Pointe du doigt les malversations du ministère des Sports et de la FECAFOOT, qui, s'il n'y avait pas les espoirs de tout un peuple qui dépendaient des Lions, mériteraient bien des siècles de défaite. Hurle contre ce Paul Biya à qui nos Lions ont donné quatre victoires à la CAN et qui n'a jamais construit le moindre stade - qui a laissé s'évanouir dans les herbes hautes le stade de Bafoussam commencé par ce prédécesseur. Rappelle à tous les autres Camerounais que cela fait trente-six ans que leur pays n'a plus organisé la CAN, et que c'est un pur scandale. Qui sait ? Tu planteras peut-être les raisins de la nécessaire colère qui seule pourra nous libérer.
Et garde ton sens de l'humour. Ouvre une "33" bien glacée et fais rire tout le monde avec ce constat. Malgré son malheur, le Cameroun démontrera sa solidité économique. Au moment où le CAC 40, l'indice Nasdaq et l'indice Dow Jones plongent, l'indice "Brasseries du Cameroun" grimpe. Si tes compatriotes célèbrent leurs victoires en trinquant à leur bonheur, ils noient leurs chagrins dans des grands flots éthyliques. Est-ce que j'ai menti ?
Gardons l'espoir. La CAN n'est pas finie. Elle peut devenir sucrée. Laisse seulement !

Commentaires

Monsieur Kouamouo,
Ces moments de loisirs sont faits justement pour oublier les choses sérieuses de la vie sinon nous mourrions de stress. Laissons les fanatiques de football jouir de la CAN, après, ils reprendront inéluctablement avec les choses sérieuses...Il en a toujours été ainsi.

Écrit par : oscar | 22/01/2008

hahaha, Franchement bravo, je suis mort de rire. Excellente cette lettre. Ma chère et tendre aui est métisse Camerounaise m'a traité de jaloux quand je lui ai lu ta lettre à haute voix, mais c'est que les mots que tu as choisis ont touché juste. Merci beaucoup Oscar!!

Écrit par : Kwaame | 22/01/2008

Oups pardon, Théo je voulais dire ;)

Écrit par : Kwaame | 22/01/2008

tu en fais trop théo,
c'est que du ballon

Écrit par : Djé | 22/01/2008

c'est l'esprit de la rubrique, djé... commedia dell'arte
rassure toi c second degré

Écrit par : Théo | 22/01/2008

Dis donc tu décris bien les choses. Comme je dis entre les Lions et moi c'est une affaire de coeur, même s'ils mouillent sur le terrain!

Écrit par : Lenaelle | 23/01/2008

Ce serait une profonde injustice faite au football si cette equipe du Cameroun passait le 1er tour de cette CAN...Ce serait encourager l'improvisation et le rafistolage comme methode de gestion de la chose sportive... Ta lettre est de ce point de vue bien venue, sauf qu'on décèle quelques zestes de patrio-chauvinisme dans ta chute...

Écrit par : Tesogui | 23/01/2008

Vous aimez trop politique vous les révolutionnaires... Nous on veut mourir pour des idées mais de mort lente. Non, je blague... Et je ne suis pas chauvin, toi aussi !

Écrit par : Théo | 23/01/2008

venez voire les video d'afriques et les films.

Écrit par : kongossa tv | 25/01/2008

Les commentaires sont fermés.